Accueil Chronique de concert Electro Deluxe
Mercredi 23 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Electro Deluxe

Electro Deluxe  en concert

Poste à Galène - Marseille 16 novembre 2012

Critique écrite le par

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

Ce soir à la base j'hésitais entre l'Embobineuse et le Moulin. Au Moulin, Mina Tindle que je ne connaissais que de nom et à l'Embobineuse 2 groupes que j'avais déjà vus : Ulan Bator (à moins que comme la dernière fois à la dernière minute ça ne devienne Chaos Physique ; du coup que je n'ai pas revu depuis Olivier Manchion n'est plus à la basse) et Acid Mothers Temple que j'avais déjà aperçus à l'Embobineuse l'année dernière dans leur version Acid Mothers Temple & the Melting Paraiso UFO. Du coup je fais primer la découverte ... Pas de bol, dans la journée j'apprends que Mina Tindle est annulé ...

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

Yoan ayant prévu de couvrir la soirée à l'Embobineuse, je me console en me disant que je vais en profiter pour découvrir de nouveaux groupes (et même lieu). Ce soir le parcours sera donc Molotov - Lollipop - Poste à Galène - Machine à Coudre ! Après la fin du Chemistry set au Lollipop et un petit passage par chez moi me voici au Poste à Galène pour faire la connaissance de Electro Deluxe.

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

Initialement prévu à l'Espace Julien, le concert qui a finalement lieu au Poste n'affiche pas complet, mais on est quand même bien serré ! Sur scène ils sont 7 : (à peu près de gauche à droite) Jeremie Coke à la basse, Bertrand Luzignant au trombone, Vincent Payen à la trompette, Thoma Faure au saxophone, Arnaud Renaville à la batterie, Gaël Cadoux aux claviers, et devant James Copley au chant. Tout ce petit monde occupait parfaitement l'espace de la scène du Poste qui par leur adresse ne paraissait même pas trop petite.

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

Grosse présence de la part du chanteur (américain ?) qui a l'air de parler très bien français, qui malgré la chaleur et les gouttes de sueurs qui couvraient son visage ne se départira pas de son sourire, de son costard et de sa coupe de cheveux impeccable ! Cheveux grisonnant il y avait chez lui un petit côté Georges Clooney (en tout cas c'est à lui que j'ai pensé en le voyant)

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

A vrai dire je passerai une bonne partie du du concert à essayer de décrypter tous les petits signes ou dires qui me permettrait de comprendre sa personnalité sinon en tout cas son attitude sur scène. Cette façon de dire à la jeune fille de devant qu'il ne voulait pas qu'elle s'appuie sur le bord de sa scène, et après un peu plus tard de lui faire un baise-main en forme d'excuse, cette petite pique contre Ben L'Oncle Soul lorsqu'ils joueront Here is the love (sur lequel il posait son chant dans la version studio) : " Il est trop occupé [pour être là ce soir] ... à compter son argent "

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

La plupart des morceaux sont très pêchus, dans une veine plus jazz ou funk que electro d'ailleurs, avec en effet de très bons musiciens (je dis " en effet " car j'ai lu à propos d'eux qu'ils jouaient au sein de pas mal de groupes connus). Sur certains morceaux James Copley chante un peu à la James Brown (il doit y aovir des références plus appropriés, mais je suis assez ignare en tout ce qui est funk-soul-groove) avec moult grimaces pour sortrir une voix et chant qui paraît venir d'un autre temps.

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

Le groupe (par son chanteur surtout) interagit pas mal avec le public, l'encourageant à chanter ou à hurler le plus fort possible quand il marque " 4 " avec ses doigts. On aura le droit à quelques beaux solos de la part des musiciens (notamment un beau petit duel batterie / clavier) pendant lesquels le chanteur sait s'effacer en se mettant au fond de scène d'où il continue à taper des mains et danser.

Electro Deluxe by Pirlouiiiit 16112012

Je ne peux pas dire que Electro Deluxe constitue la révélation scénique de l'année, ni qu'ils officient dans un style que j'affectionne plus que les autres, mais ça joue et je ne peux pas nier qu'ils mettent le paquet pour faire danser les gens et que ça marche. Je resterai jusqu'au la fin du rappel ; vu comme le public le reclaimait il y en aura peut être eu un autre, mais pour ma part j'étais déjà en chemin vers la Machine à Coudre pour assister au retour des Bird in Shell 13 ans après les avoir vus

Plus de photos par  Pirlouiiiit en cliquant ici
Bonus vidéo :
 

Electro Deluxe : les dernières chroniques concerts

Electro Deluxe en concert

Electro Deluxe par Bebopix
L'Alhambra, Paris, le 06/10/2011
- Tu sais quoi ! Ca fait déjà dix ans qu'ils jouent ensemble... Si ! Si ! - Mais qui ça ? - Euh... Electro Deluxe ! - Electro quoi ? - Electro Deluxe ! Les types qui font... La suite

Festival Renk'Art : Jahneration / Red Only / Electro Deluxe / Trottoir d'en face en concert

Festival Renk'Art : Jahneration / Red Only / Electro Deluxe / Trottoir d'en face par Berclic
Ancenis, le 01/04/2017
Pour résumer la soirée, je dirai : Pas de danse et cuivres ! Une belle scène dans l'Ouest, que je commence à connaître un peu, et ce soir, je découvre le festival Renk'Art.... La suite

Poste à Galène - Marseille : les dernières chroniques concerts

Gontard - Splash Macadam en concert

Gontard - Splash Macadam par Lb Photographie
Le Makeda - Marseille, le 12/02/2020
Splash Macadam. Bis Repetita. Y aura t'il quelque chose à ajouter à une chronique écrite il y a moins d'un mois sur un groupe vu en novembre ? Pas de promo d'album en vue, pas... La suite

Venus en Mars + Marie-Flore en concert

Venus en Mars + Marie-Flore par Pirlouiiiit
Makeda, Marseille, le 16/01/2020
Pour être honnête ça partait mal ... rien ne me laissait penser que j'allais accrocher à la musique de cette Marie-Flore dont le portrait envahissait les rues du quartier depuis... La suite

The Bellrays + Lemon Cars en concert

The Bellrays + Lemon Cars par G Borgogno
Le Makéda, Marseille, le 19/10/2019
BELLRAYS Acte III. The Bellrays aiment Marseille. Qui le leur rend bien. C'était au moins leur troisième passage phocéen en groupe. Plus un Bob et Lisa, les deux "leaders",... La suite

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) en concert

Alexis Evans + Syndicat Du Chrome (Festival Tighten Up! #18) par Sami
Makeda, Marseille, le 21/11/2019
Entre deux têtes d'affiche internationales du festival Tighten Up, de Puppetmastaz la veille au cabaret aléatoire à Pete Rock à la voute quelques jours après, c'est ce soir un... La suite