Accueil Chronique de concert E.T. Explore Me, Marietta, Captain Excelsior And The Cosmic Crabs (La Cathédrale de Binic 2021)
Vendredi 17 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

E.T. Explore Me, Marietta, Captain Excelsior And The Cosmic Crabs (La Cathédrale de Binic 2021)

E.T. Explore Me, Marietta, Captain Excelsior And The Cosmic Crabs (La Cathédrale de Binic 2021)    en concert

Pointe de La Rognouse, Binic 23 juillet 2021

Critique écrite le par



"Merci à La Nef D Fous, parce qu'on s'ferait bien chier sinon !"

Après une faramineuse édition 2019 du Binic Folks Blues Festival (avec Sleaford Mods, Prettiest Eyes, Death Valley Girls, King Khan, Beechwood etc.), le retour de l'incontournable rendez-vous rock 'n roll dans les Côtes d'Armor avec une version adaptée au contexte sanitaire et sous un nouveau nom, La Cathédrale de Binic, était très attendu en 2021, c'est un euphémisme !



Au menu : quatre soirées imaginées par l'asso La Nef D Fous du 22 au 25 juillet, avec une prog alléchante et sur un superbe nouveau site situé face à la mer, Pointe de la Rognouse (juste au-dessus d'une plage avec un îlot rocheux surmonté d'une croix, d'où son surnom de cathédrale), une jauge limitée à 500 personnes et un tarif fixé à 35 euros (avec repas) ou à 20 euros (concerts seuls).



Le lendemain de la première soirée ayant eu lieu le 22 juillet avec Lætitia Shériff, Hoorsees et Wolfoni, une affiche boudée par les festivaliers, en très faible nombre, on retrouve quasiment le festival tel qu'on l'a connu par le passé : ambiance de feu pour concerts enflammés, justement. Avec par ordre d'apparition à partir de l'heure de l'apéro sur la petite scène située sur un site en forme d'amphithéâtre naturel et bucolique : Captain Excelsior And The Cosmic Crabs, Marietta et E.T. Explore Me ...


Captain Excelsior And The Cosmic Crabs

Honneur aux régionaux de l'étape pour débuter, avec le groupe de surf rock psyché Captain Excelsior And The Cosmic Crabs, qui déclare venir de La Torche (près de Pont l'Abbé), un endroit idéal pour surfer les vagues sur une planche prévue à cet effet. Sapée en costards, la troupe délivre une sorte de bande son parfaite pour les sports de glisse sur l'eau, voire plus si affinités. Guitares avec reverbe, ambiances sixties, rythmes donnant envie de danser frénétiquement, voix caverneuse et rocailleuse, on est bien en présence de dignes descendants de Dick Dale & Co ! En guise d'au revoir après un set rafraîchissant et parfait dans ce contexte (avec vue sur la baie de Saint-Brieuc, les bateaux et les mouettes !), une reprise d'un incunable de la surf music, "She's my witch"...


Marietta

Vu ici même en 2013 à Binic avec son ancien groupe The Feeling Of Love, Marietta vient présenter en cette édition 2021 son nouveau disque en solo, "Prazepam St.". Un album qu'on n'avait presque pas écouté avant le concert car jusque-là on aimait moins ce que faisait Guillaume Marietta sur ses travaux solo en français. Cela dit, on se souvient d'un bon concert de Marietta en version groupe au festival Levitation France. Bref, on arrive les mains dans les poches (mais avec une bière à la main, pas facile... ) sans rien attendre de précis, et là, c'est la claque ! Guillaume M. se présente seul avec sa guitare sèche et son sampler/boite à rythmes et se met à déployer un genre de chanson folk rock psyché Lo-Fi qui fait instantanément forte impression.



Même s'il est encore tôt et si la plupart des gens traînent encore sur le site loin de la scène, le mec aux cheveux ébouriffés et aux lunettes de soleil saisit son public par la gorge, et ne le lâche plus. Les morceaux sont bien foutus, la voix émeut ou interpelle, le son, très près de l'os et minimaliste, séduit : tout se passe bien pour nous, et pour l'ensemble du public présent ! Parfois, le son se fait plus électronique ou plus folk, et c'est bien aussi. Vers la fin du set, histoire de marquer encore plus les esprits, Marietta se lance dans un numéro de prédicateur lisant son homélie de manière enflammée en s'aidant de sa bible : une bio de... Michael Jordan, le basketteur. Ce morceau électro rock, qui se nomme "The Jordan's rules", est à la fois touchant et hilarant. Pour conclure sur une nouvelle bonne note en rappel, La Cathédrale de Binic bénéficie d'une saisissante reprise des Country Teasers. Comme le dit le très en forme Marietta en citant l'asso qui organise le festival : " Merci à La Nef D Fous, parce qu'on s'ferait bien chier sinon ! "


E.T. Explore Me

Bien chauffé à blanc par les deux premiers concerts, le public (désormais conséquent, on doit presque atteindre la jauge fatidique des 500) va désormais avoir droit à la grand messe garage qu'il attend depuis deux ans : celle proposée par les Hollandais hystériques d'E.T. Explore Me, qui avaient clôturé de belle manière l'édition 2019 sur la grande scène du Binic Folks Blues Festival. Il y a beaucoup moins de monde, forcément, mais tout le monde est massé devant la scène, la bière a coulé à flots et la nuit tombe doucement : les conditions sont réunies pour un pétage de plombs en règle, sur scène comme dans le public. Le trio qui officie sur les planches n'a pas fait le déplacement pour rien : les mecs donnent tout (voire plus), avec un large sourire au coin des lèvres, et balancent à tout va leur garage punk semblant tout droit sorti d'une étrange crypte. Chant habité de loup garou, orgue (ou guitare) maltraitée, basse saccagée et batterie subissant les derniers outrages, on en a pour notre argent !



Les pogos et les slams commencent à s'enchaîner dans la fosse (où se tient, c'est à noter absolument, le champion de France de mulet, qui arbore une nuque rousse d'une fascinante longueur), tant et si bien que le chanteur/leader/organiste et guitariste du combo se jette dans la foule pour jouer de la six cordes, avant de carrément délocaliser son orgue dans le public et de se faire porter pour pianoter sur ses touches au dessus des gens. Qui dit mieux ? Personne ! Avec cette bande de gentils tarés qui composent E.T. Explore Me, la nuit est chaude, elle est sauvage. On ajoutera " mémorable " et " salvatrice ", après tant de mois sans festivals ! Marietta avait tout à fait raison quand il disait qu'on se ferait bien chier sans Binic...



Photos : Titouan Massé titouanmassephoto.com, www.instagram.com/tmphotograph, www.facebook.com/titouanmassephoto, twitter.com/titouanbzh...




Binic Folks Blues Festival : les dernières chroniques concerts

Reverend Beat-Man & The Drunks, Roy & The Devil's Motorcycle, Broken Waltz (La Cathédrale de Binic 2021) en concert

Reverend Beat-Man & The Drunks, Roy & The Devil's Motorcycle, Broken Waltz (La Cathédrale de Binic 2021) par Pierre Andrieu
Pointe de La Rognouse, Binic, le 25/07/2021
Binic, c'est fantastique ! Dimanche 25 juillet, dernier jour de La Cathédrale, Pointe de la Rognouse, à Binic, avec encore une fois une version très proche du génial Binic... La suite

Guadal Tejaz, Maxwell Farrington, Special Friend, Parlor Snakes (La Cathédrale de Binic 2021) en concert

Guadal Tejaz, Maxwell Farrington, Special Friend, Parlor Snakes (La Cathédrale de Binic 2021) par Pierre Andrieu
Pointe de La Rognouse, Binic, le 24/07/2021
Aucun respect des mesures barrières n'a pu être constaté... 24 juillet, troisième jour que l'on passe à La Cathédrale, Pointe de la Rognouse, la version payante et à... La suite

Mod Con + Civic (After Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Mod Con + Civic (After Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Le Chaland Qui Passe, Binic, le 29/07/2019
Une dernière petite carte postale de Binic, en attendant (impatiemment) l'édition 2020 du Binic Folks Blues Festival, qui aura lieu l'année prochaine du 24 au 26 juillet...... La suite

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019) en concert

Sleaford Mods (Binic Folks Blues Festival 2019) par Pierre Andrieu
Ville de Binic, le 28/07/2019
Après deux jours absolument parfaits (chroniques ici), le Binic Folks Blues Festival 2019 prend fin le dimanche 28 juillet avec une dernière salve de concerts tout à fait... La suite

Marietta : les dernières chroniques concerts

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane  (Festival Levitation France 2016) en concert

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, Sunflower Bean, La Hell Gang, Yeti Lane (Festival Levitation France 2016) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 17/09/2016
Impeccable quatrième édition pour Levitation France, les 16 et 17 septembre à Angers, au Quai, une nouvelle salle très classe et beaucoup plus grande que le Chabada où avaient... La suite

Cheveu + Feeling of Love (B-Side Festival) en concert

Cheveu + Feeling of Love (B-Side Festival) par pirlouiiiit
le Molotov, Marseille, le 05/06/2014
5ème soir de la 7ème édition du festival B-Side et encore une soirée qui affiche complet ou presque ! Après The Oscillation et Forever Pavot au Grim (voir chronique ici),... La suite

The Feeling of Love + Magnetix en concert

The Feeling of Love + Magnetix par pirlouiiiit
Moulin, Marseille, le 30/10/2013
Soirée pas comme les autres puisque ce soir c'est au Moulin que 2 groupes qui passent d'habitude à la Machine à Coudre vont se produire. Feeling of Love et Magnetix ou deux... La suite

Binic Folks Blues Festival : Burn in Hell, Ben Salter, Waves of Fury, Shannon & the Clams, Mikal Cronin, the Feeling of Love, Libido Fuzz, David Evans, Mississipi Gabe Carter en concert

Binic Folks Blues Festival : Burn in Hell, Ben Salter, Waves of Fury, Shannon & the Clams, Mikal Cronin, the Feeling of Love, Libido Fuzz, David Evans, Mississipi Gabe Carter par pirlouiiiit
Port de Binic, le 04/08/2013
Lorsque Pierre m'a parlé de ce festival où il allait à Binic je me suis dit que ça pourrait être amusant de s'y croiser. Les arguments ne manquaient pas : à une heure de là où... La suite

Pointe de La Rognouse, Binic : les dernières chroniques concerts

Reverend Beat-Man & The Drunks, Roy & The Devil's Motorcycle, Broken Waltz (La Cathédrale de Binic 2021) en concert

Reverend Beat-Man & The Drunks, Roy & The Devil's Motorcycle, Broken Waltz (La Cathédrale de Binic 2021) par Pierre Andrieu
Pointe de La Rognouse, Binic, le 25/07/2021
Binic, c'est fantastique ! Dimanche 25 juillet, dernier jour de La Cathédrale, Pointe de la Rognouse, à Binic, avec encore une fois une version très proche du génial Binic... La suite

Guadal Tejaz, Maxwell Farrington, Special Friend, Parlor Snakes (La Cathédrale de Binic 2021) en concert

Guadal Tejaz, Maxwell Farrington, Special Friend, Parlor Snakes (La Cathédrale de Binic 2021) par Pierre Andrieu
Pointe de La Rognouse, Binic, le 24/07/2021
Aucun respect des mesures barrières n'a pu être constaté... 24 juillet, troisième jour que l'on passe à La Cathédrale, Pointe de la Rognouse, la version payante et à... La suite