Accueil Chronique de concert Festival Métis Ta Zic : Dub Pistols + Sayag Jazz Machine
Mercredi 20 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Métis Ta Zic : Dub Pistols + Sayag Jazz Machine

Dock des Suds - Marseille 23 Mai 2008

Critique écrite le par

Ce soir le Dock des Sud accueille la 6e édition du festival Métis Ta Zik. C'est la première fois que je viens à ce festival et y a des chances que j'y revienne...Car l'ambiance est plutôt sympathique, les organisateurs et bénévoles sont visiblement en majorité de jeunes étudiants et il en va de même du public.
Du coup, une certaine fraîcheur se dégage de l'ensemble et on n'a jamais l'impression d'être dans une machine à fric...L'entrée (en pré vente) était d'ailleurs à 13 euros et comme tous les ans, l'ensemble des bénéfices sera reversé à une asso caritative : cette année Handicap International.



Quand j'arrive, vers 22h00, le festival a déjà débuté depuis plus de 2h, et les spectateurs ont eu droit à un tremplin, aux locaux klezmer de Kabbalah, et au reggae de Seyni et Yeliba. Pas grave, je viens surtout pour la tête d'affiche : les londoniens de Dub Pistols.




Leur concert démarre avec un peu de retard, et ce détail aura finalement un peu d'importance pour la suite de la soirée...Les Dub Pistols font une entrée fracassante sur la scène...enfin, surtout leur bassiste qui s'emmêle les pieds dans son jack et part dans une bien belle chute. Ca m'a bien fait marrer et ses potes zicos aussi.



Les Dub Pistols étaient à l'origine un duo de producteur de big beat...finalement les deux compères ont monté ce groupe de potes et leur musique est partie dans tous les sens. Car le punk du nom est à comprendre comme "il n'y a pas de frontières, pas de règlements". Du coup j'adore. On navigue d'un morceau à l'autre entre dub, rock, techno, ska, hiphop...Et à chaque fois c'est efficace.




Je suis certain qu'il doit bien se trouver des gens pour dire que leur nom est pompier et leurs compos roublardes. Mais ce serait faire injure à leur évidente culture musicale et à leur précision quasi scientifique quand il s'agit de trouver un truc qui va enflammer le dancefloor. Il faut dire, qu'un des 2 leaders (le plus âgé de la troupe, dont le look ferait envie à notre président de la rep) a un sérieux passé de nightclubber...



Leur set est allé crescendo et on a atteint l'extase musicale à partir de leur tube Peaches, qu'ils ont enchaîné avec une tuerie électro à la Prodigy, puis avec une version (live pas de sample) rappée de Highway to Hell et ils nous ont achevé avec l'excellente reprise des Specials : Gangsters...La parenté entre les deux groupes est d'ailleurs assez évidente et ça ne m'a pas étonné de constater que Terry Hall (chanteur des Specials) œuvre sur le dernier album des Dub Pistols.



Bref, vraiment un très bon moment qu'auraient sans doute apprécier les nostalgiques de Fatboyslim et autres Chemical brothers.

Ensuite, la soirée continue hélas à prendre encore un peu de retard. Non pas que je sois à cheval sur les horaires quand je vais à un festival (je ne le suis même pas quand je vais au boulot ou à un rdv amoureux...) mais ça a été réellement un peu long. Il est vrai que c'est en grande partie dû à de sérieux problèmes de son pour les suivants de Sayag Jazz Machine. Enfin, tout est rentré dans l'ordre et ils ont pu commencer leur set.




Ces 5 parisiens (dont un homme de l'ombre qui gère des vidéos très trippantes) sont vétus de blouses blanches et nous préviennent qu'ils vont s'attaquer à notre subconscient...Bon je ne sais pas si je suis devenu moins ou plus fou suite à ce concert, mais une chose est certaine on a fait un beau voyage !



Sayag Jazz Machine propose un croisement drumnbass/jazz qui additionné à une dose de vidéos hypnotiques et de jeux de lumières psychédéliques donne au final
une mixture que n'aurait pas renié un certain Hoffman...Bon, malgré l'énorme et bruyantissime extracteur de fumée qui officie pendant les changements de plateau, je soupçonne les restants d'épices colombiennes dans l'air d'avoir leur part dans ce décollage quasi mystique. Un très bon moment donc.



Tout irait pour le mieux, mais voilà, il est presque 3h30 et Highlight Tribe (que j'avais envie de voir) était sensé terminé son set à 2h30, mais n'a toujours pas entamé son set. Alors je sais je fais mon papi, et d'ailleurs la plupart des jeunes spectateurs devaient s'en foutre, surtout ceux qui gisaient sur les côtés complètement stone.

Bon alors, je fais cette proposition : l'année prochaine programmez les groupes sur deux scènes (ya de quoi faire au dock, bon ça fera un supplément de dépenses niveau matos...) de manière à enchaîner plus rapidement les sets, car ce n'est pas tant l'horaire tardif qui m'a gêné mais l'attente a fini par vraiment m'endormir. Tant pis, donc pour PHM, Elisa do Brasil et Dj Netik qui étaient programmés ensuite...Malgré cette petite déception, une très bonne soirée merci.

 Critique écrite le 26 mai 2008 par Mos Taky 69

> Réponse le 26 mai 2008, par DS

Dommage... malgré une programmation plus que prometteuse avec entre autres Dub pistols et Hilight Tribe, la soirée a été gâchée par un son complètement saturé... Les basses de Dub Pistols étaient tellement fortes que ça vibrait même dans la salle du bar et donc inutile de dire que dans la salle de concert c'était intenable (aussi bien d'un point de vue auditif que des vibrations dans la cage thoracique) ! Un écran géant à côté du bar aurait permis à tous ceux qui sont sortis de la salle de concert en se bouchant les oreilles et en se plaignant du son de pourvoir suivre le concert... pour la prochaine fois !  Réagir

> Réponse le 26 mai 2008, par klaz

waouhhhh... Mtis ta zik c'était la première fois pour moi et mes potes mais ça sera certes pas la dernière... Les groupes, c'était de la bombe, surtout le super son trippant des Sayag Jazz Machine et le chanteur des Dub Pistols, qui m'a totalement embarqué !   Réagir


Dub Pistols : les dernières chroniques concerts

Dub Pistols par
Festiv été à Moutiers sous Chantemerle, le 26/06/2009
Une soirée délire, un groupe de folie sur scène, des mecs sympa (très sympa !) et qui mettent le feu ! A ne louper sous aucun prétexte... La suite

Sayag Jazz Machine : les dernières chroniques concerts

Anti-flag + MGMT + Flogging Molly + Alanis Morissette + Leningrad + Hocus Pocus + the Kooks + Markscheider Kunst + Seun Kuti & Egypt 80 + Delinquent Habits + Sayag Jazz Machine + Smooth - Sziget Festival (jour 1) en concert

Anti-flag + MGMT + Flogging Molly + Alanis Morissette + Leningrad + Hocus Pocus + the Kooks + Markscheider Kunst + Seun Kuti & Egypt 80 + Delinquent Habits + Sayag Jazz Machine + Smooth - Sziget Festival (jour 1) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hungary , le 13/08/2008
C'est tout motivé que nous arrivons pour cette première journée de ce qui doit bien être un des plus gros festivals d'Europe. La journée fut longue, comme risque de l'être cette... La suite

Spleen, Q Bert, Public Enemy, Amon Tobin, Sayag Jazz Machine (Marsatac 2006) en concert

Spleen, Q Bert, Public Enemy, Amon Tobin, Sayag Jazz Machine (Marsatac 2006) par misszou
Festival Marsatac - Marseille, le 30/09/2006
Ces dernières années, j'étais une adepte du 100% Marsatac à savoir la totale des soirées avec déambulation maximum pour être sûre de ne rien louper. Ce qui m'avait permis de faire... La suite

Sayag jazz Machine + Superpitcher + Captain Comatose + Mylo + MIA par Cadfael58
Printemps de Bourges 2005 (le 22est/ouest), le 23/04/2005
Dernière soirée au 22 est/ouest : 2 petites salles où se retrouvent à côté du public les accrédités et beaucoup d'artistes du jour du Printemps. Au 22 ouest SAYAG JAZZ MACHINE livre un excellent show électro-jazz. La première partie du concert est vraiment épatante : un subtil mélange de saxo / DJ / machines / accordéon / DJ / contrebasse. En... La suite

Sayag Jazz Machine + Ez3kiel par Iguana
Le Brise Glace - Annecy, le 17/11/2001
Après de longs mois d'absences liées à des activités artistiques et professionnelles intenses l'iguane est enfin de retour, ayant profité de sa période de congés pour effectuer une virée nocturne soigneusement sélectionnée. Au menu : soirée "électro choc". Pour les photos du concert il faudra sagement patienter jusqu'à mon retour de vacances... La suite

Dock des Suds - Marseille : les dernières chroniques concerts

Alt-J + Holy Two en concert

Alt-J + Holy Two par Sami
Dock des suds, Marseille, le 15/05/2018
Du rock au Dock des suds ? Ça se compte en années en ce qui me concerne, Rodrigo y Gabriela en 2014, hormis quelques souvenirs de festival Marsatac (un peu), fiesta des suds et... La suite

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria  en concert

Fiesta des Suds : Amadou et Mariam + Labess + Big Flo et Oli + Mat Bastard + Puerto Candelaria par Lsl
Dock des suds Marseille , le 19/10/2017
La Fiesta est là depuis plus de deux décennies pour nous rappeler de continuer à aimer, rêver, danser et faire la fête ensemble et cette année tous les artistes conviés nous l'ont... La suite

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) en concert

Global Local #5 (La Chica, K.O.G and the Zongo Brigade, BCUC) par Lumak
Docks des Suds, Marseille, le 07/10/2017
J'arrive sur le dernier morceau de la franco-vénézuélienne La Chica, c'est dommage car j'avais envie de l'écouter, heureusement après quelques hésitations elle fait un rappel en... La suite

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) en concert

Uéi + Maarja Nuut & Hendrick Kaljujärv + Pachibaba + Walkabout Sound System (Babel Med 2017) par Pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 17/03/2017
En complément de la chronique de cette deuxième soirée du Babel Med par Sami qui a déjà parlé de Rachid Taha, Dj Djel Mars Band, A Filetta, Vocal Sampling, One Foot et... La suite