Accueil Marseille - Aix Esplanade St Jean J4 - Marseille
Dimanche 17 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Esplanade St Jean J4 - Marseille

Entrée du Vieux Port (coté mairie)
13002 Marseille

Plus d'info :

J4 - Esplanade St Jean : les dernières chroniques concerts 37 avis

Fiesta des Suds 2021 : Balthazar, Meute

Critique écrite le 13 octobre 2021, par Sami

Esplanade J4, Marseille 9 Octobre 2021

Fiesta des Suds 2021 : Balthazar, Meute en concert

Troisième et dernier soir pour cette 30ème édition de la Fiesta des Suds, après une belle ouverture jeudi et un apparemment beau concert de Woodkid le lendemain. Ce samedi fait la part aux dj's et djettes, avec les grooves afro soul de Guts, curieusement caché derrière la table de mixage en face de la petite scène, le plus mainstream The Avener, pour lequel beaucoup semblaient venir sur la grande scène, avant une after aux Docks des Suds avec la fine fleur de productrices de la scène locale. Avant cela il y avait de concerts de groupes déjà venus à Marseille il y a quelques années et qu'on a plaisir à revoir. Balthazar Du rock d'abord avec les Belges de Balthazar dont on avait de bons souvenirs au Poste à Galène et qu'on n'avait pas forcément deviné de retour dans un gros festival ici. Une bonne surprise des programmateurs qui fait plaisir à un public restreint mais toujours amateur de rock indé avec pas mal d'habitué(e)s du genre dans les premiers rangs. 6 ans ont passé depuis le concert précédent, la formation a un peu changé (exit la violoniste) et leur style également, qui un peu plus accessible sur leurs deux derniers disques, le bien nommé "Fever" (2019) et le plus récent "Sand". Toujours de belles... Lire la suite

Fiesta Des Suds 2021 : Selah Sue, Gael Faye, Hervé, Instrumentarium, Rocio Marquez

Critique écrite le 11 octobre 2021, par Sami

Esplanade J4, Marseille 7 Octobre 2021

Fiesta Des Suds 2021 : Selah Sue, Gael Faye, Hervé, Instrumentarium, Rocio Marquez en concert

Retour à la Fiesta des Suds après une année d'absence, encore une fois au J4, comme depuis quelques éditions déjà. Jauge réduite mais quand même beaucoup de monde pour ce premier soir avec une programmation toujours variée composée d'artistes déjà passés à Marseille mais encore jamais vus pour ma part. Rocío Márquez Programmé tôt (19h) en ouverture, le flamenco de Rocío Márquez est parfait à l'heure du coucher de soleil tant sa musique est belle. Pas besoin de s'y connaitre pour apprécier, elle qui s'illustre depuis plus de dix ans, quelques mois seulement après son passage en Arles au festival Les Suds. N'étant pas hispanophone, c'est surtout la voix fiévreuse de l'Espagnole et la virtuosité de ses deux musiciens qui m'envoutent dès les premières notes. Si la superbe robe de cuir de la chanteuse et sa veste colorée du guitariste semblent adaptées pour affronter le mitral, on imagine que c'est plus compliqué pour le percussionniste avec sa chemise. Pour tout le public bien couvert, c'est surtout grâce à sa voix que les poils se dressent, c'est cliché mais c'est vraiment le cas. Gael Faye La suite est sur la grande scène avec Gael Faye dont je n'aime pas vraiment les disques mais j'apprécie le personnage, et je suis... Lire la suite

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019)

Critique écrite le 16 octobre 2019, par Sami

J4, Marseille 10 Octobre 2019

Catherine Ringer chante Les Rita Mitsouko + Sovox + Fred Nevché (Fiesta des Suds 2019) en concert

C'est parti pour la 28ème édition de la Fiesta des Suds, encore une fois au J4 pour trois soirées évidemment toujours très courues. L'endroit est plus visuellement beau que les dock des Suds mais moins de scènes (toutes en extérieur), moins d'artistes internationaux, et l'annulation de Beirut même annoncée relativement tôt laisse évidement des regrets. Pour autant l'affiche de jeudi était assez variée avec le très attendu concert de Catherine Ringer en point d'orgue. SOvOX Après les reprises en mode fanfare de la Banda Du Dock, dont un joliment décalé "Take me out" de Franz Ferdinand, c'est aux Marseillais de SOvOX de mettre le feu aux poudres avec un garage rock classique mais efficace pour les amateurs du genre. Un duo batteur (rapidement torse nu malgré un inconfortable mistral) et guitariste qui se partagent le micro, hurle plus qu'il ne chante avec une belle énergie, le public encore clairsemé à cette heure-ci semble apprécier et certains pogotent sur le dernier morceau. Pas totalement convaincu par le coté répétitif de la formule, mais bien aimé l'ensemble, notamment sur la bonne reprise du "Daft Punk is playing at my house" de Lcd Soundsystem (qu'on aimerait voir à Marseille, à la Fiesta ou... Lire la suite

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival)

Critique écrite le 16 juin 2019, par Zulone

Marseille - J4 07 Juin 2019

Cavalas Underground + Hyphen Hyphen + Agar Agar (Boulégan Festival) en concert

Seconde édition du Boulégan Festival à Marseille J4:) LA bonne ambiance du sud se fait sentir en ce premier soir de festival, les commerçants locaux sont présents pour nous régaler les papilles et nous faire découvrir leurs spécialités. Des animations à la cool sont organisé, baby-foot , pétanque ... Une artiste graffeuse nous laisse voir la conceptualisation et la création de son œuvre sardine. En ce vendredi soir la troupe de danse du Roudelet nous présente ses créations. Beaux moments de danse. Au niveau... Lire la suite

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018)

Critique écrite le 27 octobre 2018, par pirlouiiiit

J4, Marseille 13 octobre 2018

Moussu T e lei Joventz + Girls in Hawaii (Fiesta des Suds 2018) en concert

Première année depuis longtemps que la Fiesta avait lieu ailleurs qu'au Dock des Suds. Retour au J4 donc avec une édition qui renoue avec les groupes du coin et même s'il y a pas mal de groupes qu'on a déjà vu les années précédentes j'avoue que j'étais ravi d'y retourner jeudi et samedi. En effet pour voir le même soir Massilia Sound System, La Cumbia Chicharra et découvrir Jeanne Added je me sentais prêt à supporter un bout du concert de Ibeyi et samedi la triplette Moussu T, General Elektriks et Siska (avec des cordes !) on allait tenter de la faire en famille. La date de vendredi était surement belle mais j'avoue que je ne connaissais quasiment personne en dehors de Camille dont le côté (je me prends au) sérieux et les grimaces m'ont tellement agacé les quelques fois où je l'ai vu que je ne voyais pas l'intérêt d'y retourner. Bref, jeudi il est déjà tard quand je parviens enfin à partir de chez moi mais mon élan est coupé net par Lumak qui m'informe qu'il n'est pas sur la liste et qu'il y a une très très longue queue ... comprenant que je n'arriverai pas à temps je lui passe mon pass. Sa chronique est donc ici. Pour vendredi on devait bien avoir quelques personnes mais je ne vois pas de chronique ... dommage on fera plus gaffe... Lire la suite

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018)

Critique écrite le 15 octobre 2018, par Lumak

Esplanade J4, Marseille 13 octobre 2018

General Elektriks, Hyphen Hyphen, Siska (Fiesta des suds 2018) en concert

Pour ce samedi soir à la Fiesta des Suds, encore beaucoup de monde grâce à la belle programmation du jour ! J'arrive sur la scène Mer pour le début des français de General Elektriks, avec le pro du clavier/spectacle Hervé Salters, effectivement des mélodies particulièrement efficaces et une grande énergie nous mettent dans une bonne ambiance même si je suis déçu par le chant. Pendant que le public profite du show et notamment des jeux de jambes légendaires d'Hervé Salters, j'en profite pour aller tester la Silent Party que je n'avais pas pu tester jeudi. Direction la longue queue pour récupérer les casques sans fil, il nous aura fallu 30 minutes quand même ! Une fois casqué, je me dirige vers l'embarcadère pour profiter des DJ qui sont ce soir Everettx, Nassim DJ, Dysk by in'oubliables. Je me laisse vite prendre au jeu en testant les 3 programmations, je reste accroché par les sons funk et rétro de Nassim DJ, ce qui est marrant c'est de voir un peu ce qu'écoutent les autres danseurs sur la piste. L'avantage c'est de vraiment pouvoir choisir le son sur lequel on veut bouger, et le défaut du casque c'est de ne pas pouvoir parler avec ses amis, j'en reviens donc au côté asocial que j'avais trouvé... Un autre avantage du casque sans... Lire la suite

Accès