Accueil Chronique de concert La Flingue + Frustration
Vendredi 22 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

La Flingue + Frustration

La Flingue + Frustration en concert

Le Molotov, Marseille 7 février 2014

Critique écrite le par


Merde, c'est moi qui dois m'y coller, vraiment ? Je ne voulais pas faire cette chronique. C'est vrai, s'il y a bien quelqu'un qui ne devrait pas chroniquer ce concert, c'est moi. D'abord parce que j'ai passé la première partie (Tommy & the Couguars) à m'endormir dans mon canapé comme une crotte. Ne jamais rentrer manger chez soi un vendredi soir avant de ressortir, après 35 ans, c'est une règle : le canapé devient un piège redoutable. Surtout si on a accompli des trucs dingues genre, faire et réussir de tête un gâteau au chocolat pour les 2 ans de son fils ! Bref allez donc vous remotiver après avoir fermé un oeil voire deux devant les Cobayes, pour ressortir non seulement, mais aussi paraître fringant et primesautier, puisque que vous connaissez un quart du public et ne pourrez donc pas faire la gueule tranquille dans un coin...


Voulais pas raconter ce soir ensuite, parce que je ne souhaite pas devenir le chroniqueur officiel et unique de La Flingue (et eux non plus je pense !) : relisez-donc à la place ma chronique d'il y a 2 semaines à la Salle Gueule (où ils furent meilleurs, et devant trois fois moins de gens) ou mieux, parcourez l'excellente interview que donna Olivier "gaffer" Gasoil à LiveinMarseille il y a un an, et vous en apprendrez autant ! Juste, on peut signaler quand même que le public du Molotov était excellent ce soir-là, avec quelques vrais fans hardcore (voire germanophones) et le bassiste de Frustration en slam dans la foule en bonus. Début en fanfare et fin en queue de poisson, comme toujours avec "Die Knarre"...


Et surtout, j'aurais voulu éviter d'avoir à faire cette chronique parce que je suis à ce point fan des chansons de Frustration que ça m'enlève toute capacité objective quant à leur prestation scénique, qui m'a déjà rendu dingue l'an dernier à la Machine à Coudre. Ils ne font pourtant pas grand-chose pour être impressionnants : à mille lieux d'une bande de freaks toxicos et dépressif avec des tronches à la Faris Badwan, qui collerait mieux à leur son post-punk. A la limite, pour assumer leur magnifique 'filiation' avec Joy Division ('prolongation' serait un terme plus précis ici !), on pourrait s'attendre à une bande de maigrichons tondus genre straight edge, tout en noir ou en treillis et tirant des gueules de 3 mètres de long. Au lieu de ça, non, des bonnes bouilles de mecs normaux, voire square (hey, Buddy Holly aussi était square !...), souriants et pas fiers, pas showmen ni poseurs pour un sou, chanteur y compris. Lui est un petit gars réglo et classe, pas du genre a haranguer, insulter ou, plus vulgaire encore, à flatter son public...


Les Frustration ne vendent pas une attitude, juste de la musique, et celle-ci est merveilleuse. Avec deux vinyles je pensais en avoir fait le tour ? Deux claques oui ! Le groupe a des EP plus anciens d'abord (avec des titres comme Midlife Crisis & No Premises ), et ils sont quand même super... Il a aussi des titres inconnus ou nouveaux (Excess ? ? Minimal ?), et qui déboitent autant. Pas de risque de se tromper : le groupe n'a pas fait un mauvais morceau de tout son set et a embarqué tout le Molotov dans une sorte de transe rock, avec des excès de fièvre punk, des éruptions électro et plus généralement des explosions spontanées du public (pogo, slams). A ce sujet, gros coup de bol au début : en plein milieu de la fosse, portant Mademoiselle "In the Garage" qui passait par là (au dessus de nos têtes), mes lunettes ont volé. Je me suis baissé, aveugle, j'ai ratissé par terre au hasard, et les ai ramassées, intactes. La même mésaventure m'était arrivée à Sonic Youth au Dôme (en 1996, c-a-d en l'an 8 avant Facebook, pour les plus jeunes) mais là, j'étais rentré en clopinant les bras tendus devant moi jusqu'à la maison... Bref avec un mojo pareil ce jour-là (ça, et le gateau au chocolat réussi), je ne pouvais voir ce 7 février 2014 qu'un concert hors du commun !


Bon et puis surtout, il y a tout le répertoire "Frustration pour les Nuls", que tout le monde connaissait ce soir-là et qui comporte plusieurs titres à se rouler par terre de joie, de rage ou de peine, autant de compositions idéales dont la meilleure définition reste à mon sens : "comme Joy division qui existerait et composerait toujours"... Les trucs pour danser robotiquement et pousser les voisins Worries, Premeditation, Assassination (rhaââ quel bonheur !), qui parfois cachent bien leur jeu (Uncivilized, méchante montée !), et puis il y a les chansons qui en plus de tout ça, m'émeuvent (oui vous avez bien lu mais c'est normal : certains titres joydivisionesques me faisaient presque chialer aussi !). Ces chansons sont donc No Trouble, la sublime It's gonna be the same, et dans une moindre mesure We Miss you (où j'ai failli me ramasser tellement ça glissait par terre) et Too Many questions, une vraie anomalie celle-là, on a envie de chialer et de sauter à pieds joints en même temps....


Bref, Frustration qui est un groupe génial, a encore fait un concert génial et avec un son génial... aucun mérite avec leur répertoire génial ! A leur premier rappel qui a déjà assommé la concurrence (Blind = tuerie par exemple !), ils ont même ajouté en deuxième rappel, visiblement imprévu, I can't forget you et sont sortis gentiment, l'air innocent, après avoir cassé la baraque comme rarement je l'ai vu dans cette salle... Donc, c'est le meilleur groupe français du monde et d'ailleurs je l'ai dit plus tard à leur clavier, qui a gentiment acquiescé, avec l'air du type qui le sait très bien mais fait semblant de ne pas être lassé de l'entendre tous les soirs. Je sais bien que c'est pas intéressant de le re-re-redire, quand c'est tellement évident : c'est bien pour ça que je ne voulais pas faire cette chronique !


Et sinon pour conclure hors concert : super soirée dans un super endroit, d'où je suis reparti un peu désespéré de ne toujours pas être arrivé à la fin de la carte des bières. Et anniversaire d'Alban le Punk, héros du DIY local, et qui s'en souviendra longtemps, de ses trente ans, je pense !

Setlist :
Worries
Excess
No Premises
Midlife Crisis
Premeditation
Uncivilized
Miss You
NO Trouble
Assassination
Minimal
It's gonna be the same
Angle Grinder
2 many Questions
Encore :
Duties / Blind / Faster
I can't forget you (bonus !)



Plus de photos par Pirlouiiiit par ici


Bonus video :


et une petite de La Flingue par ici

> Réponse le 11 février 2014, par Olivier Gasoil

On peut retirer mon nom et celui du groupe dans lequel je joue de ce truc dégoulinant? Merci.  Réagir

> Réponse le 12 février 2014, par Lovejoy

Ce n'est rien, juste la frustration du flingué de ne pas être le meilleur groupe francais du monde... hin hin. Bon mais Tommy et les cougars c'était super aussi hein ! Et frustration ça déchire, faut pas les rater !  Réagir


Frustration : les dernières chroniques concerts

Frustration en concert

Frustration par lol
Le Trianon, Paris, le 06/03/2020
Frustration, qui d'habitude se cantonne à donner des concerts dans de petits clubs (qu'il retourne systématiquement), s'offrait une date parisienne de gala au Trianon pour terminer... La suite

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) en concert

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 20/09/2019
Lors de sa septième édition, qui avait lieu au Quai d'Angers les 20 et 21 septembre 2019, le festival Levitation France n'a pas failli à sa très bonne réputation, qui est plus... La suite

Frustration en concert

Frustration par lol
Les Cuizines, Chelles, le 15/02/2019
Frustration est indéniablement avec 4 albums en une quinzaine d'années d'existence l'un des trésors cachés et l'un des secrets les mieux gardés du rock français. Découvert il y a... La suite

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) en concert

Frustration + JC Satan (10 ans de Picture Organic Clothing) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/12/2018
Non, contrairement aux apparences, et même s'il y a Frustration et JC Satan en haut de l'affiche du soir à La Coopé, ce n'est pas un concert pour fêter les 10 ans du label Born... La suite

La Flingue : les dernières chroniques concerts

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) en concert

Pogy & les Kéfars, La Flingue, Cowboys from Outerspace (en soutien à la Machine à Coudre) par Philippe
Le Molotov, Marseille, le 25/05/2019
Ce qui devait être une soirée rock hyper-sexy commence hélas par une grosse déception : les Hatepinks ne joueront pas ce soir, à cause d'un problème de santé de leur guitariste.... La suite

Parade + La Flingue en concert

Parade + La Flingue par Philippe
Le Marseillais, Marseille, le 22/03/2019
Pour mémoire, cette douce soirée de mars avait excellement débuté avec un showcase de Pogy & les Kefars au Lollipop Music Store. Arrivés naïvement sur place au "Marseillais"... La suite

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) en concert

Gériatrie, La Flingue, x25x (en soutien à la Machine à Coudre #2) par Philippe
La Salle Gueule, Marseille, le 11/01/2019
Deux semaines après un premier concert au Molotov (que j'ai raté hélas), et avant un troisième concert le 23.02 à l'Embobineuse, la scène rock (à peine un peu poussée au cul par... La suite

Le Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite