Accueil Chronique de concert Human Toys-Elektrolux
Mardi 7 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Human Toys-Elektrolux

Human Toys-Elektrolux en concert

La Machine à Coudre - Marseille. 23 Janvier 2016

Critique écrite le par

Gros affluence à La Machine à Coudre ce soir. En effet, Electrolux donne son dernier concert après quinze ans d'un parcours exemplaire et sans concession marqué sous le signe d'un garage punk'n'roll urgent et stylé. Un petit rappel : le groupe avait fait ses débuts à la Machine, et y ont joué un nombre incalculable de fois, il était donc normal qu'ils s'y produisent pour mettre fin à leur aventure. Les trois musiciens vont donc désormais vaquer à leurs différents projets, Catalogue et Shiloh, deux formations dont on a déjà dit ici le plus grand bien.


Le trio partage ce soir l'affiche avec Human Toys, duo féminin dans lequel officie justement Emma de Catalogue à la guitare et Mademoiselle Poupée au chant. Human Toys a un impact visuel certain en jouant avec une esthétique " pin-up" qui détourne les codes du genre. En ce qui concerne la musique, il s'agit la d'un " electrobilly ", comme les deux musiciennes le qualifie elle-même, à la sauce punk, irrésistible et jouissif.


Le duo peut évoquer une sorte de Suicide au féminin. Emma greffe ses riffs punkoïdes sur des séquences electro à la fois entraînantes et très travaillées. La boite à rythme claque comme un coup de fouet, il y a là une dynamique et une tension robotique et sexy comme celle que l'on pouvait trouver chez Kas Product à leur grande époque. Les compositions sont accrocheuses et jouissives et la présence scénique des deux filles pleine d'assurance.


La voix de Mademoiselle Poupée est à la fois enfantine et teigneuse, dans l'esprit des riot grrrrl ; elle se déchaine de temps à autre sur son theremin qu'elle fait hurler à mort. Leur set s'achève avec une très bonne relecture electro punk du Sunglasses after Dark des Cramps. Les Human Toys ont scotché tout le monde, la soirée a bien commencé.


Les trois d'Electrolux commencent pied au plancher avec Nova Express. Même si on avait pu constater que le trio avait intégré davantage d'ingrédients country, rockabilly ou surf dans leur garage depuis leur avant dernier album Robert Mitchum, l'énergie est d'emblée très punk. On peut donc découvrir les nouveaux titres de ce qui constitue le dernier LP du groupe Skin Deep High Noon (une belle galette que l'on pouvait acquérir avec le billet d'entrée), bien encré dans les racines américaines comme leur précédent.


Comme toujours, il n'y a aucune composition faiblarde. Et le trio est là pour nous faire partager un pur moment de rock'n'roll, à la fois stylé et sauvage, en nous entrainant dans une transe qui n'a rien perdu de son urgence. Le chant de Cedric est plus rageur et intense que jamais. La section rythmique est toujours puissante et précise, les riffs de guitare mixent l'énergie et la vélocité punk à une subtilité surf.


Un des grands mérites d'Electrolux est de ne s'être jamais vautré dans les clichés rock'n'roll en faisant toujours preuve d'inventivité que ce soit dans les compositions ou l'instrumentation. Et il est ici question de réussir sa sortie ; c'est d'ailleurs le cas, le public exulte car le trio se donne un maximum.


Et pour rester dans le saignant, il termine avec une reprise très personnelle d'Overkill de Motörhead (hommage au défunt Lemmy oblige), puis par sa reprise, non moins personnelle, de Fade to Grey de Visage, toujours aussi réjouissante. Résultat : le public est en sueur et plus que satisfait. Une question demeure : après ces funérailles joyeuses et réussies, pouvons-nous nous attendre à voir ressusciter l'entité Electrolux un jour ou l'autre ? En tout cas, nous en resterons pour l'instant sur ce moment de grande classe.

Bonus :

Elektrolux : les dernières chroniques concerts

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy en concert

Release Party du livre Histoire du Rock à Marseille, Vol.2 avec De la Crau feat. Nicolas Dick + Screamin' Jungle + Oh Wee + Neurotic Swingers + Parade (Vendredi) / Elektrolux + Conger! Conger! + Cowboys from Outerspace + Venus as a Boy par odliz
Le Makeda, Marseille, le 30/11/2019
Deux mois après la Rue du Rock, Phocea Rocks remet le couvert, sauf que cette fois-ci, on laisse la sono branchée le temps d'un week-end dédié au rock immortel. Histoire de... La suite

Kurse en concert

Kurse par Catherine B
Lollipop Music Store, Marseille, le 29/06/2018
... Alors que James devient Cédric à grand renfort d'incertitude, son avenir nous semble enfin tout tracé : Tu feras du rock mon Petit ! J'en profite pour gentiment balancer... La suite

Human Toys + Elektrolux en concert

Human Toys + Elektrolux par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 23/01/2016
Ca faisait un moment qu'ils en parlaient et ça devait finir par arriver un jour : Elektrolux, meilleur trio garage-folk-punqueroque band de Marseille, et de bien plus loin si... La suite

Elektrolux + Hummingbird en concert

Elektrolux + Hummingbird par Pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 14/11/2014
A la base je n'avais pas prévu de passer à la Machine à Coudre ce soir, puisque j'avais plutôt prévu d'y aller le lendemain pour voir entre autre La Coupure et Conger ! Conger!,... La suite

Human Toys : les dernières chroniques concerts

Human Toys, Stoo Odom & the Odomiseurs en concert

Human Toys, Stoo Odom & the Odomiseurs par odliz
La Machine à Coudre, Marseille, le 05/10/2017
Ce soir, en poussant la porte de la Machine à Coudre , on traverse un Vortex spatio-temporel pour atterrir en eau trouble à la Nouvelle Orléans, où le jazz brut côtoie le blues... La suite

Human Toys + Elektrolux en concert

Human Toys + Elektrolux par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 23/01/2016
Ca faisait un moment qu'ils en parlaient et ça devait finir par arriver un jour : Elektrolux, meilleur trio garage-folk-punqueroque band de Marseille, et de bien plus loin si... La suite

Human Toys + Lo en concert

Human Toys + Lo par Mystic Punk Pinguin
Machine à Coudre, le 23/10/2009
Soirée prévu pour la sortie du nouvel album de Lo, groupe bien connu des fidèles de Live in Marseille. Ce sont les Human Toys, duo electrobilly from Paname, qui ouvrent.... La suite

La Machine à Coudre - Marseille. : les dernières chroniques concerts

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/03/2018
Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre... La suite