Accueil Chronique de concert Juan Rozoff
Jeudi 28 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Juan Rozoff

Juan Rozoff en concert

Cargo de nuit - Arles 10 Décembre 2010

Critique écrite le par

Et c'est parti pour une soirée Funk au Cargo de Nuit. Une fin d'année sous le signe de la fête et du mouv' ... Avec petite mise en jambe en faisant un tour au bar, reçus aux petits oignions par Romain & Morgane.

Comme toujours dans ces soirées, ça entre petit à petit, les uns un verre à la main, les autres prenant place gentiment en papotant. Les dernier convives finissent de se régaler à l'Atelier Des Filles et l'air de rien, la salle se remplie. DJ Set Soulist, qui anime la première partie de la soirée, commence son office et on est obligé de laisser son corps bouger sur ses rythmes groove ... C'est cool ... On se réchauffe doucement.
J'ai devant moi un petit ange bouclé, haut comme trois pommes, qui joue avec les cercles de lumières qui s'agitent sur le sol. Ils sont plusieurs comme ça à être venus en famille. Et on profite de ce début de soirée le nez en l'air, en suivant le mix de notre DJ du haut de la passerelle, casque sur les oreilles, derrière sa table de mixage.



L'entrée sur scène se fait sans transition, l'air de rien. Un batteur aux faux air de Yodélice prend place et nous met tout de suite dans le bain, avec une impro sur nos claquements de main. Et hop : tout le monde est dans l'ambiance. Jim, le guitariste, a déjà pris sa place, accompagné du bassiste, et ils sont tous deux déjà entrés dans la musique, à grands coups de pédale Wah Wah pour un son bien funky !



Mention spéciale pour la sangle en fourrure du guitariste : je n'en avais jamais vu comme ça ... Ça a un charme fou ;) !!
Et c'est là qu'on se rend compte qu'on s'est fait avoir ... Ce n'était pas le batteur qui a ouvert la danse, mais bel et bien Juan Rozoff himself, qui laisse sa place à John, titulaire du rôle, et attrape sa guitare pour prendre place sur le devant de la scène. Il porte un improbable costume léopard (assorti à sa guitare, s'il vous plait !). Sangle façon cartouchière et chapeau en fourrure : il semble arrivé direct de son dernier safari. Je pense que c'est ce qui s'appelle avoir un look d'enfer !!!



Le rythme irrésistible produit pas ces 5 garçons gagne tout le monde et même les plus timides ne peuvent s'empêcher de danser sur place. Fred Dupond, avec ses faux airs de Harry Potter a pris place derrière son clavier. A chaque interpellation, le public réagit au quart de tour, siffle, frappe dans les mains. Le petit ange de tout à l'heure regarde tout ça de ses grands yeux depuis les bras de son papa. Ils ont une pêche d'enfer et je pense que cela leur a pris environ 5mn pour mettre le feu au Cargo !!



Les trois hommes aux guitares (ils trichent ... Les autres sont coincés derrière leurs instruments) nous offrent des chorégraphies de la mort qui tue, tout en continuant à jouer. Ils sont super décalés dans le look comme dans le jeu. Je n'avais pas remarqué au début, mais même le mini clavier de Juan est léopard !!! Excellent !!!

Les morceaux sont plus longs les uns que les autres, donnent lieu à des solos endiablés et à des chorés savoureuses. Le public entre dans le délire et tentent de les reproduire dans la salle ... Bref : une ambiance de malade !

Juan va nous faire un petit démarrage loupé et ses comparses (qui ne font pas preuve d'une once de solidarité envers lui) le lui font bien remarquer et lui signale même que son départ est "pourri" ... Tout le monde est mort de rire !



Quasiment toute la salle danse : à un , à deux ou à trois ... Les jeunes ... Les moins jeunes .... Chacun comme il le sent. C'est une belle ambiance, chaleureuse, sans prise de tête, où tout le monde échange des sourires (qu'on se connaisse ou pas). Qu'est-ce que ça fait du bien, quand on compare cela aux concerts avec des "Ah non hein .... C'est ma place et j'y était avant ..." (si si, je vous assure, il y en a beaucoup plus qu'on ne le pense des comme ça !!). Le son, les rythmes sont plein d'une chaleur toute communicative. Et face à cette belle participation, il va même tenter de nous apprendre à danse à sa façon, parce qu'il sent bien qu'on a "envie que ça bouge encore plus !"

C'est vraiment trop bon de voir une énergie pareille sur scène et dans la salle. Et les mecs ne sont pas en reste, comparés aux filles, pour ce qui est de bouger funky (comme quoi se lâcher n'est pas l'apanage exclusif de la gente féminine !!)
Et je vous le dit : j'ai vu Jamiroquaï aux arènes de Nîmes cet été ... Et bien, il n'avait pas la moitié de l'énergie déployée sur scène ce soir (et j'y étais !!). Comme quoi, ça peut faire du bien d'un peu moins se prendre au sérieux ...
On m'avait bien dit "Soirée Funk", mais jamais je n'aurai cru assister à un concert de maboule comme ça ! Je pense que ce type peut remplir un stade sans problème. Franchement, à la fin, on se croirait même assister à une grand messe avec gospel, Juan en grand imprécateur, tout le public devant lui agitant ses mains en l'air ... A voir et à vivre !!!



Mais cette joyeuse bande sait aussi se diversifier. On a droit à des rythmes un peu plus soul et reggae. Ils sont bons dans tous les registres. Et si tous les morceaux sont dans ce timing, soit on ne finira pas la setlist, soit on va passer la nuit ici !
Il nous remercie de notre accueil, ce qui déclenche un déchaînement de sifflet ... Il répond en râlant "Ça va ! Je dis merci, j'ai pas dis que c'était fini !!" et on repart avec J'Ai Envie De Te (j'imagine qu'elle va juste durer 10mn !!). On a même droit à une danse d'enfer à la Tina Turner ou à la James Brown. Et il semblerait que ce soit la fin du set.

Et là, on a droit au rappel le plus cash que j'ai jamais vu "Bon ... T'as envie qu'on se casse ou pas ??" Ben non, on a pas envie. Alors c'est reparti mon kiki : et Une Panthère Rose revisitée façon Juan Rozoff. Va suivre un Groove à Texte (toujours aussi original décidément !!) puis la présentation des musiciens. Juan va même nous offrir une très intéressante imitation de Pascal Obispo "J'ai faim, j'ai peur, j'ai soif, j'ai froid...." (Il semblerait que le texte soit revisité il me semble ... Non ??!!).
On va finir dans un feu d'artifice, les musiciens totalement déchaînés ... On s'attend presque à ce que l'un des amplis explose !!
Bref, ce fût une soirée Funky de haut vol ..... Merci à eux & au Cargo pour cette belle programmation.



Setlist (Prise sur scène .... Mais il ne me semble pas dans le bon ordre)

1 - Intro / How I Know
2 - Intoxicated
3 - Paquet
4 - Medley
5 - Pink Panther + The 1
6 - Night Nurse
7 - Fonky Muzik
8 - J'Ai Envie De Te
9 - Sea Star
10 - No Limits
11 - Just A Groove

Juan Rozoff : les dernières chroniques concerts

DJ Shadow + Death in Vegas + Juan Rozoff en concert

DJ Shadow + Death in Vegas + Juan Rozoff par Ysabel
Paloma - Nîmes, le 07/09/2012
Ce soir ... Grande soirée d'inauguration du Paloma, nouvelle salle et même complexe culturel qui ouvre ses portes en Avignon. Alors, on s'est fait tout beau (bon Ok, j'exagère un... La suite

General Elektriks + Juan Rozoff + Curumin en concert

General Elektriks + Juan Rozoff + Curumin par Vilay
SDF - Milhaud, le 01/05/2010
Samedi 1er mai, la salle des fêtes de Milhaud a ouvert ses portes à l'organisation de Jazz 70 qui nous a concocté un plateau funk explosif avec deux belles têtes d'affiches, Juan... La suite

Juan Rozoff par mosev
Nouveau Casino, Paris, le 21/03/2003
Super vraiment ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle le pape du funk français ! Franchement j'adore..... Ses concerts sont dynamiques, envoûtants.... transcendants ! De la funk à l'état pur ! Et alors le bassiste comment il arrose, et slape comme un dieux !! Trop de la balle..... A revoir soon, soon, soon !!! La suite

Juan Rozoff par estelle
Nouveau Casino, Paris, le 21/03/2003
Enfin je l'ai vu en concert, ça faisait longtemps que j'attendais ce moment... Et Juan Rozoff ne m'a pas déçue. Musique impec' avec tous ses nombreux musiciens, petites chorégraphies très appréciées du public et sa voix, son énergie, son style. Un grand moment, c'est vraiment le roi français de la funk ! Je n'attends qu'une chose... Y... La suite

Cargo de nuit - Arles : les dernières chroniques concerts

Interview de Bertrand Belin  en concert

Interview de Bertrand Belin par Lartsenic
Cargo de Nuit, Arles, le 17/03/2016
De passage au Cargo de nuit de Arles, Bertrand Belin nous a consacré un petit quart d'heure. Nous continuons de creuser quant à ce qui se passe hors cadre: l'homme est brillant, ce... La suite

Bjorn Berge en concert

Bjorn Berge par jorma
Le Cargo, Arles, le 06/03/2015
De retour dans le Sud après plusieurs années d'absence, le serial picker de cordes Norvégien Bjorn Berge pose ses guitares acoustiques et sa grosse voix au Cargo d'Arles pour la... La suite

FISH en concert

FISH par Jacques 2 Chabannes
Le Cargo de Nuit Arles, le 10/02/2015
"A Fist Of Consequences !" (Une °poignée de conséquences !) ° Je sais que c'est traduit "à la louche", mais bon... c'est bien comme "ça" aussi, non ? Après un épisode... La suite

Raul Midon en concert

Raul Midon par Lionel Degiovanni
Cargo de Nuit - Arles, le 10/10/2014
Pour ce soir, direction le cargo de Nuit, la petite salle d'Arles qui reçoit Raul Midon. Ce personnage, cet artiste est vraiment hors norme. Il avait débuté sa carrière musicale... La suite