Accueil Chronique de concert Kasabian
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Kasabian

Kasabian  en concert

Le Zénith - Paris 22 novembre 2011

Critique écrite le par

Quelques heures avant le concert des Anglais de Kasabian, j'aurai pu flipper un peu. Parce qu'ils sont potes d'Oasis (je n'aime pas ce groupe et le cerveau du pauvre Liam surtout) et qu'ils sont Anglais (je plaisante, ça vaut juste pour le rugby). Parce que leurs albums sont remplis de titres moyens et mous (comme Oasis) mais surtout possèdent de nombreux titres fantastiques (mieux qu'Oasis), c'est pour cela que je suis là ce soir. Je précise, on ne m'a pas forcé à venir. Alors, je n'attends pas grand-chose de ce concert, enfin j'espère juste entendre une forme de best of gorgé de morceaux remuants et me retrouver dans une ambiance discothèque géante sous fond de dancefloor en folie, c'est déjà pas mal , non?



Va-on atteindre le zénith? Déjà on s'y trouve , à l'intérieur de la salle, un peu plus de monde que la veille pour Motörhead, pas de rideau et bien 5000/6000 personnes. La fosse est blindée à mort donc ça sera assis et bien placé pour moi ce soir sauf pour ma nouvelle camarade syndiquer qui pour son baptême de feu, va aller au charbon pour vous et là, faudra un peu jouer des coudes niveau photo pour être devant.



Avant cela,The Subways a joué en première partie. Pour ceux qui ne connaissent pas trop, The Subways, c'est un 1er album sympa avec de bons titres, 3 disques dont un récent d'un niveau inégal. Je n'ai pas vu grand-chose du coup.
21h et des poussières, L'ambiance monte d'un cran quand la salle devient obscure, des lights rouges font leur apparition et éclairent quelque peu le public de la fosse. Un bel effet qui vous donne envie, vous fait saliver et à leur arrivée, c'est motivé et enthousiaste que les musiciens débarquent sur scène, notamment Sergio Pizzorno qui sautille bras levé. D'entrée, ils veulent faire participer leur public qui crie, hurle de joie sous les premiers accords de "Dayas Are Forgotten" et c'est parti.



Le son est énorme même si durant le concert la basse vibrera un gros poil trop fort. La salle n'est pas vraiment réputée pour son acoustique alors on s'en tira pas mal au moment du décompte. Kasabian a la banane, ça envoie grave, avec des chansons dynamiques pour démarrer, j'apprécie.



C'est donc un démarrage en fanfare avec ce titre tiré du nouvel album suivi par "Shoot The Runner" issu d'"Empire" puis à nouveau une chanson "Velociraptor" provenant du dernier disque du même nom.
Puis voilà un des grands moments de la soirée avec "Underdog" du précédent album, un titre que j'adore car puissant, rythmé et terriblement efficace, quel son, on est en plein dancefloor. Là, j'ai la banane avec des lights qui accompagnent parfaitement les chansons et offre un bel effet visuel.
Le public est juste à donf.
La suite, on reste sur le même album "West Ryder Pauper Lunatic Asylym" avec la chanson "Where Did All The Love Go?"



Sur scène, ils sont sept avec la présence d'un clavier et d'un trompettiste
qui sont présents pour amener de la variété et de la folie à la musique de Kasabian.
Clairement dans le groupe, ceux qui même la danse et qui font l'objet de tous les regards sont le leader compositeur guitariste/voix Sergio Pizzorno et le chanteur Tom Meighan qui est en voix ce soir. Une voix qui n'est pas exceptionnelle mais qui est parfaite pour leur musique.
I.D est la première chanson venant de l'excellent premier album datant déjà de 2004 qui sera interprété ce soir.



"I Hear Voices" est le 1er titre calme et l'ambiance retombe quelque peu à ce moment-là. "Thick As Thieves qui suivra sera dans le même registre. "Take Aim" redonnera un rythme dynamique qui permettra au public tout sourire
de remuer à nouveau.
Mais alors que dire de la bombe "Club Foot" un des 1ers tubes de Kasabian et le feu s'empare du zénith, c'est l'éclate totale.
Là, je sais donc pourquoi je suis là ce soir, pour prendre plaisir les amis.
Le sourire est là partout d'ailleurs



D'autres moments forts suivront notamment avec "Re-wired", "Processed Beats", "Fast Fuse" et un "L.S.F" brillant et terriblement dansant avant le rappel.
Il est un peu plus de 22h35 et les garçons quittent une première fois la scène et reviennent 3 minutes plus tard sous une ovation pour un rappel de 3 titres avec une nouveauté, titre rock mais moyen par ailleurs, "Switchblade Smiles".



Je n'en dirai pas tant de "Vlad The Impaler" qui me transporte donc dans ma discothèque géante, celle dont je rêvais avant de rentrer dans la salle.
La fosse est rempli d'une horde de kangourous qui saute en l'air et le groupe avec ses fans ne forment plus qu'un.
L'apothéose, le bouquet final se feront avec un exceptionnel "Fire" qui fera en plus chanter la salle tout entière, j'adooooore, ououou, ououuuu ouuuuu



22h 45, le concert est passé à une vitesse grand V et finira par un moment à capela avec un Tom seul face à son public qui nous chantera "Michelle" un titre des Beatles. I need you, I Love You

Une soirée totalement réussite, un groupe en pleine forme qui m'a offert, nous a offert le concert que l'on attendait d'eux

Remerciements Gérald et Speakeasy
Crédits photos
Lika Banshoya
www.lika-banshoya.com



Setlist :

Days Are Forgotten 

Shoot The Runner 

Velociraptor! 

Underdog 

Where Did All The Love Go? 

I.D. 

I Hear Voices 

Thick As Thieves 

Take Aim 

Club Foot 

Re-wired 

Empire 

La Fée Verte 

Processed Beats 

Fast Fuse 

Misirlou 
(Dick Dale and His Del-Tones cover)
Goodbye Kiss 

L.S.F. (Lost Souls Forever) 

Encore:
Switchblade Smiles 

Vlad The Impaler 

Fire 

Michelle 
(The Beatles cover) (Tom a capella snippet)

Kasabian : les dernières chroniques concerts

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) en concert

Depeche Mode, Kasabian, BRMC, Fidlar, Kaleo... (Festival Lollapalooza Paris 2018) par Samuel C
Hippodrome de Longchamp - Paris, le 21/07/2018
Le festival Samedi 21 juillet débutait la seconde édition de la version française du Lollapalooza. Cet événement est porté par le tourneur Live Nation et accueille des... La suite

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) en concert

Depeche Mode, Black Rebel Motorcycle Club, Kasabian, Portugal. the Man (Festival Lollapalooza Paris 2018 - Jour 1) par Coline Magaud
Hippodrome de Longchamp, Paris, le 21/07/2018
La deuxième édition de la version française du grand festival américain lollapalooza se déroulait le week-end des 21 et 22 juillet à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Une... La suite

Kasabian en concert

Kasabian par Samuel C
Zénith - Paris, le 11/11/2017
Parfois, on néglige un groupe ou un artiste, pleinement reconnu par ses pairs, sans raison réelle : Arctic Monkeys par exemple (vus très tardivement à l'occasion de l'édition... La suite

Kasabian  en concert

Kasabian par Lebonair
Le Zénith, Paris, le 07/11/2014
Exactement trois années après, je retrouve Kasabian en live à Paris et toujours dans cette même salle du Zénith. Cette année, juste avant à la sortie de leur 5ème et dernier... La suite

Le Zénith - Paris : les dernières chroniques concerts

Tenacious D en concert

Tenacious D par Electric Eye
Zénith, Paris, le 26/02/2020
Tenacious D, le groupe de Jack Black et Kyle Gass, est de retour à Paris pour défendre son dernier opus "Post-Apocalypto", un projet multimédia évidemment complètement... La suite

Liam Gallagher en concert

Liam Gallagher par Samuel C
Le Zénith - Paris, le 21/02/2020
Dans un Zénith plein à craquer, Liam Gallagher achève une tournée européenne où malgré deux excellents récents albums en solo, il interprétera 12 titres d'Oasis sur les 19 de... La suite

Jeanne Added + Maestro en concert

Jeanne Added + Maestro par manuwino
Zénith de Paris, le 03/04/2019
Les choses s'accélèrent pour Jeanne Added depuis la sortie il y a 6 mois de son deuxième album, "Radiate". Deux Victoires de la Musique, une tournée de salles de plus en plus... La suite

Georgio en concert

Georgio par AgatheNight
Zénith de Paris , le 15/03/2019
Un vent de folie a parcouru le Zénith parisien le Vendredi 15 Mars 2019. Programmé ce soir là, le rappeur, auteur et poète Georgio, a envoûté une salle comble en délivrant... La suite