Accueil Chronique de concert Lenny Kravitz
Samedi 27 février 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Lenny Kravitz

Lenny Kravitz  en concert

Bercy Paris 26 juin 2012

Critique écrite le par




26 juin dernier, Lenny Kravitz revenait à Bercy un an après son dernier passage ici. Je m'apprête donc à rentrer dans cette immense salle 18 ans après avoir lâcher l'affaire concernant l'artiste. Si je suis là, c'est pour une seule raison. J'avais envie d'aller le voir sur scène pour comprendre définitivement la raison pour laquelle j'ai suivi sa carrière de très loin sans y accorder beaucoup d'intérêt depuis.


Il est 20h30, j'ai récupéré mon invitation à l'endroit prévu et je croise plein de bobos, de gens qui sont là pour se montrer. Bref, c'est pas très rock'n roll tout ça.

C'est que le père Lenny depuis le temps, il est devenu une star internationale avec une image people et show-biz. On est donc là, à un concert Rtl 2 les amis. Bon même s'il y a mon copain Zégut qui anime une excellente émission de pur rock les soirs sur cette radio les concerts sponsorisés par Rtl 2, ça sonne très Colplay, U2, les Red Hot et Muse. Voyez où je veux en venir?

Je m'adresse donc tout particulièrement à ceux qui n'aiment que ces groupes archi-connus. "Donnez-vous la peine d'écouter autre chose que ce qu'on vous impose. On trouve sur le marché tellement de groupes mille fois moins connus et dix fois meilleurs que ces grosses machines à fric et qui, pour la plupart ne proposent plus rien d'excitant depuis longtemps".


Il est 21 heures, je rentre par la grande porte 27 qui amène directement à la fosse et le temps de croiser des amis, me voilà dans l'antre qui sera fermée pour cause de rénovation et d'agrandissement en 2014. Après les travaux, la salle contiendra donc 21 000 places et non plus 17 000 comme actuellement.

Ce soir, le concert n'est pas complet et c'est peut-être en raison du prix des places qui montait jusqu'à 74 euros tout de même mais on doit bien être 13000 personnes.

On croise tous les âges mais avec une majorité de jeunes gens entre 20 et 45 ans, beaucoup de femmes évidemment "Lennyyyyyyy, on t'aime" on entendra très souvent ce soir et ces merveilleux cris d'hystérie féminine.


Suite aux deux premières parties que je n'ai pas vu donc, Vintage Trouble qui a réussi son effet, d'après les échos que j'ai eu du concert du zénith de Cournon près de Clermont-Ferrand 2 jours après Bercy, Lenny Kravitz arrive sur scène avec ces musiciens à 21h30 devant un public chaud bouillant.




Il sont huit sur scène donc trois musiciens aux cuivres et Come On Get It sera le morceau d'ouverture. La voix de Lenny Kravitz sonne bizarrement, l'effet n'est pas terrible mais c'est dû essentiellement à l'acoustique de la salle. Au lieu d'être compact, elle se perd et devient par la même occasion trop synthétique. Cela va s'améliorer heureusement au fil du concert.

Pas de surprise sur le choix des titres, le concert va devenir une compilation de ces titres les plus connus et à quelques rares exceptions près, c'est la même set-list que sur les concerts qu'il a donnés depuis le début de sa tournée il y a plus d'un an.

Je replonge 20 ans en arrière en écoutant un titre que j'adorais à l'époque et le fameux Always On The Run. A ce moment-là, j'ai une pensée pour Slash qui avait composé le morceau en 1991. Des vidéos sont passées en arrière-plan sur le grand écran qui donnent encore un peu plus de rythme et d'ambiance à la fête. Le public est à fond, moi pas vraiment, je passe un bon moment mais je m'ennuie un peu.

Les tubes ne me font plus l'effet d'avant, je trouve qu'ils ont perdu du coffre au fil du temps et les morceaux moins connus et plus récents tels que "Stand" ne me fait ni chaud ni froid. Lenny Kravitz nous abreuve de remerciements et c'en est même trop.

Il fait le show à l'américaine donc pas de naturel du tout, c'est propre mais sans âme et la sincérité, j'en trouve pas trop. C'est bien mais tellement lisse que je continue à m'ennuyer mais autour de moi les gens sont tout sourire. Je n'ai peut-être pas les mêmes oreilles que la plupart des personnes présentes ce soir et surtout, j'ai assisté à un concert 3 jours avant d'un groupe monstrueux "The Roots" donc forcément je suis plus exigeant que la moyenne.

Il nous passe des photos de sa vie, de sa famille sur la vidéo, tu n'es pas mégalo Lenny?Pendant ce temps, les musiciens sont bons mais manque de sincérité et de prise de risque. Craig Ross le guitariste assure ces parties, Gail Ann Dorsey à la classe avec sa basse et les autres jouent sans inspiration.

C'est propre mais sans surprise.


Lenny Kravitz passera avec des vigiles à un mètre de moi. Il traverse la fosse pour chanter quelques instants au niveau de la console des ingénieurs du son au milieu du public en délire. Sympa l'idée mais pendant ce temps, musicalement ça flotte un peu avec ce morceau à rallonge où l'on s'endort un tantinet sauf pour les groupies tout heureuses à ce moment-là.

Il reviendra quelques minutes plus tard sur scène. On terminera ce concert par deux rappels et l'excitant Are You Gonna Way en guise de conclusion au bout de 2 heures de prestation. Il y a eu beaucoup de temps mort ou creux pendant son show (cochez la bonne réponse) où il ne se passera pas grand-chose. Je dirai plutôt qu'on a eu droit à une heure trente de musique en version étirée.


Je sais donc pourquoi, maintenant, j'avais zappé un peu le bonhomme depuis si longtemps. C'est un excellent musicien mais musicalement, c'est sympa, très sympa mais sans plus. Surtout, il a du mal à se démarquer de ces références musicales et sur scène , c'est trop huilé.

Voilà, c'est fini, j'ai eu ma réponse ce soir.


set list:
Come On Get It
Always on the Run
American Woman
(The Guess Who cover)
It Ain't Over 'Til It's Over
Mr. Cab Driver
Black And White America
Fields of Joy
Stand By My Woman
Believe
Stand
Rock Star City Life
Where Are We Runnin'?
Fly Away
Let Love Rule
Encore:
Stillness of Heart
Blues For Sister Someone
I'll Be Waiting
Encore 2:
Are You Gonna Go My Way


crédits photos : Patrice Guino

Lenny Kravitz : les dernières chroniques concerts

Lenny Kravitz, Roméo Elvis, XTRM, Danitsa, NATHANIEL RATELIFF & THE NIGHT SWEATS, Theo Lawrence & the Hearts (Paleo Festival 2018) en concert

Lenny Kravitz, Roméo Elvis, XTRM, Danitsa, NATHANIEL RATELIFF & THE NIGHT SWEATS, Theo Lawrence & the Hearts (Paleo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Paléo Festival, Nyon , le 20/07/2018
XTRM Pour démarrer le vendredi de Paléo, on attaque avec un groupe qui n'inspire pas vraiment confiance. J'ai l'impression d'avoir de jeunes tarés en face de moi lors de ce... La suite

Lenny Kravitz en concert

Lenny Kravitz par Cedmcvsdiego
Patinoire Meriadeck, Bordeaux, le 03/12/2014
La patinoire n'est pas restée de glace hier soir lors de la prestation de Lenny Kravitz pour défendre "Strut", son dernier effort sorti en septembre. De "Dirty white boots" en... La suite

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use en concert

Paléo Festival : Xewin + Da Cruz + Niyaz + Imany + La Gale + Irma + Rodrigo Y Gabriela + Dope D.O.D. + Ibrahim Maalouf + Lenny Kravitz + Skip The Use par Galoubet
Nyon (Suisse), le 20/07/2012
Journée pluvieuse... la boue s'inviterait-elle au Paléo ? La mode étant aux bottes plastiques, il y a de quoi se poser des questions... Show Case au Cosmo: les XEWIN 2 MC (un... La suite

Lenny Kravitz en concert

Lenny Kravitz par Cabask
Zénith Oméga - Toulon, le 05/06/2012
Parti tard, arrivé pile à l'heure, je tourne pour me garer et n'arrive au Zenith que quelques minutes avant 21 heures. Je ne verrai donc pas la 1ère partie. La tête d'affiche de la... La suite

Bercy Paris : les dernières chroniques concerts

Jonas Brothers (Happiness Begins Tour) en concert

Jonas Brothers (Happiness Begins Tour) par Florentine Pautet
AccorHotels Arena, Paris, le 22/02/2020
Dix ans. C'est le temps qu'il aura fallu aux Jonas Brothers avant de revenir en France. Et cette fois-ci, c'est bien dans un Bercy archi complet que les frères se produisent. Très... La suite

Suprême NTM en concert

Suprême NTM par Electric Eye
Accorhotels Arena, Paris, le 23/11/2019
Une fois n'est pas coutume, cette chronique est rédigée en français. Parce que Suprême NTM est un produit de son environnement et de son époque. Ce qui veut dire que si vous... La suite

Orelsan (featuring Damso, Gringe, Vald et Ibeyi) en concert

Orelsan (featuring Damso, Gringe, Vald et Ibeyi) par ag
AccorHotels Arena, Paris, le 06/12/2018
Dans le public parisien, l'excitation était à son comble pour ce dernier concert d'Orelsan qui a clôturé la tournée "La fête est finie" à Bercy le 6 décembre dernier. Avec ce... La suite

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) en concert

U2 (eXPERIENCE + iNNOCENCE Tour 2018) par Lebonair
AccorHotels Arena - Paris, le 12/09/2018
Pour certains d'entre nous, les Irlandais de U2 représentent le plus grand groupe de rock au monde... Pour d'autres au contraire, Bono and co sont devenue une machine à fric... La suite