Accueil Chronique de concert Maïa Vidal / Roken is Dodelijk
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Maïa Vidal / Roken is Dodelijk

Maïa Vidal / Roken is Dodelijk en concert

La Gare - Maubec 16 Décembre 2011

Critique écrite le par

Une nouvelle soirée découverte à La Gare de Maubec ... Pour aller à la rencontre d'artistes dans la mouvance Folk Rock. Disons, plutôt Folk pour la première partie assurée par Maïa Vidal et un peu plus Rock pour la seconde, avec le groupe Roken Is Dodelijk (Oui oui, ça existe comme nom de groupe ... et ce sont même des lillois ... Ça vous en bouche un coin hein ??!!!)


Mais revenons en à la belle Maïa. Alors, rien à voir avec l'abeille (je sais, elle est facile ...). Non. Une toute jolie brunette aux allures enfantines, ballerines rose pâle et robe à volants, accompagnée d'un tout aussi jeune guitariste, l'air un peu timide. Bref, ils sont tous mignon et prennent place sur la scène, devant une multitude d'instruments de toutes sorte (certains semblant même avoir été empruntés à leurs petits frères et sœurs). J'aime bien cette idée, qui me fait tout de suite penser à la drôle de musique que compose les deux sœurs de CocoRosie. Elle s'installe donc devant un tout petit piano, un accordéon sur les épaules, le pied posé sur le marteau d'une grosse caisse. C'est amusant de voir évoluer ce petit bout mi femme-enfant, mi femme-orchestre, jouant les saltimbanques avec une voix si pure et si puissante à la fois.

L'ambiance dans la salle est elle aussi très festive, avec plein d'enfants (premier jour des vacances de Noël oblige) qui écoutent cette petite fée les yeux tous brillants. Elle sait captiver l'attention de chacun par ses gestes simples et emplis de grâce, passant d'une boîte à sons pour enregistrer sa voix, créant musique et mélodie à elle seule. Puis y ajoute quelques notes de xylophone pour nous offrir de petits airs de rien, qui font passer un doux vent de folie légère dans la tête.


Et quand Simon, son compagnon de scène, passe à la clarinette, on part en ballade avec cette mini troupe du voyage. Elle le sourire aux lèvres. Lui les yeux baissés. Ils nous racontent des instantanés de vie, comme ceux d'Alphabet ... Enumération de "Toutes mes photos classées alphabétiquement". Une drôle de fille vraiment, très touchante. Parfois si grave et l'instant d'après un sourire désarmant illuminant son visage. Une très belle voix à la pureté cristalline qui nous emmène dans son monde des merveilles, comme une espiègle Alice, les yeux emplis d'envie devant la petite fiole de Poison qu'elle va bien vite engloutir.


Elle va également nous offrir une très personnelle reprise de Je Me Suis Fait Tout Petit (de Georges Brassens), qui commence tout en douceur pour ensuite prendre une ampleur, trompette en renfort, qui est assez surprenante. Pour le coup, cette chanson en prend vraiment une autre dimension, pour finir quasiment en complainte slave ... Fort belle interprétation ma foi !!

Notre demi américaine, à l'accent impeccable, nous propose ensuite une composition écrite en français : Le Tango De La Femme Abandonnée. Sorte de chanson existentielle à la sauce Folk. Un style bien à elle et un univers vraiment très personnel, dont elle nous offre une dernière facette avec "The Waltz of the tic-tac of time ...". Elle est alors passée au violon et c'est Simon qui a pris en main l'accordéon pour cette valse tzigane, qui semble faite pour nous entraîner et nous faire tourner la tête jusqu'à la fin de la nuit.


Leur set est pourtant terminé. Ils descendent tous deux de scène avec autant de discrétion qu'ils en avaient eu en y montant. Mais les applaudissements du public la font revenir et elle doit faire preuve d'une adorable insistance pour convaincre Simon de la rejoindre. Ce sera un dernier petit bijou, avec sa voix qui s'élève ... D'une douceur, d'une perfection, d'une pureté ... Avec la mélodie qui vient une dernière fois enlever le tout. Une très belle découverte, mais comme toujours à La Gare finalement ;) !!

Maïa Vidal - Chant, Accordéon, Clavier ...
Simon Gaumont - Guitare & Clarinette

Setlist
1 - Good Morning
2 - Let Me Go
3 - Alphabet
4 - Poison
5 - Je Me Suis Fait Tout Petit
6 - Follow Me
7 - Le Tango De La Femme Abandonnée
8 - Waltz

------------------------------

Après la première partie plutôt planante offerte par Maïa Vidal, on va entrer dans le vif du sujet, avec Roken Is Dodelijk. Alors, pour la petite histoire, leur nom à coucher dehors vient de leur raz-le-bol de lire les mises en garde sur les paquets de cigarettes vendus en Belgique et au Pays-Bas ... D'où ce choix de nommer le groupe "Fumer tue" en néerlandais. Il faut avouer qu'il fallait la trouver celle-là !!


Bref, nos 6 lillois sont réduits ce soir au nombre de 3, par une terrible épidémie de grippe qui semble avoir frappé leur ville natale, qu'ils présentent en toute simplicité comme Le Centre du Monde (ni plus, ni moins !!) Mais qu'à cela ne tienne, ils appellent en renfort Clémence, leur bookeuse, pour les rejoindre et faire les chœurs (décidément, c'est la mode ces temps-ci ... Déjà vu ça avec Félix de You And You. Un bon filon : Laissez tomber la StarAc', pour faire du live, devenez bookeuse ;) !!)

On attaque donc par une p'tite session acoustique, guitares, percu & voix pas mal du tout. Le ton est donné : C'est beaucoup plus rock que la jolie ballade Folk de Maïa, mais tout aussi séduisant. Pour moi, un son Pop Folk anglais, avec une très belle contre voix assurée par Guillaume, le bassiste. En résumé, ils sont hyper contents d'être là. Nous aussi ... Et il y a de quoi.


D'un morceau à l'autre, les sonorités changent, avec toujours une ligne mélodique enlevée et une musique très rythmée. C'est vraiment super plaisant à écouter. Jérôme Voisin est ultra prenant au chant, avec une voix à la Belle & Sebastian. Et c'est marrant, parce qu'il est plutôt statique, tout en étant hyper expressif, nous racontant toutes ces histoires avec ses mains et commandant à la musique en riant, les yeux toujours vifs. Tout se mélange ... Guitare, violon, xylophone ... Cette musique est littéralement habitée.


Pour exemple,The Story, qui est censé nous faire passer un message subliminal sur le "Chagma", dont ils sont prêts à nous dévoiler tous les secrets au Bar tout à l'heure : "Non, parce qu'on est venus sans argent, alors on cherche un moyen de se faire payer des verres !" Ce qui est sûr, c'est que je ne sais pas ce que cela peut donner en Live à 6, mais à 3 ça le fait déjà très bien !! Ils sont festifs, bourrés d'humour et ne se prennent pas au sérieux pour deux sous. Nous envoyant, entre autre, une bande à la con de remerciements pré-enregistrés, à laquelle Fonz rajoute juste "Maubec" aux moments adéquats. Ou bien encore, en lançant Last Christmas par cette intro : "Vous la connaissez j'espère ??!! Vous pouvez claquer des doigts, mais pas trop fort ... Vous allez me déconcentrer : Chanson de Noël. Les enfants, vous aimez Noël ? Vous savez que dans 3 ans vous n'y croyez plus ??!!" Et ne sont-ils pas mignons à tous faire les chœurs autour de lui, les mains dans le dos, avec leur air cruchon ??!!!!! J'adooooore !!


Nous aurons aussi droit à leur version très personnelle de la création de la Mairie de Maubec (incontournable après The Maubed Song et sa version acoustique avec Siffleurs !!) Du grand n'importe quoi. Ceci étant, mis à part le fait qu'ils jouent les guignolos, c'est vraiment de la très bonne musique, avec des mélodies superbes. Et puis, on a quand même droit à des Premières en public, comme Bite For Bite ou Let's Forget : des exclusivités mondiales ... "Il y aura Maubec : Ceux qui y étaient et ceux qui n'y étaient pas. Soit 5 milliards de loosers !!"

Leur musique est extrêmement prenante. Beaucoup de xylophone à chaque fois dans la ligne mélodique, ce qui donne un contraste assez marrant avec une batterie très présente et une ligne de basse bien marquée. Et peut-être bien que la fumée tue ... Mais ils l'aiment bien ce soir. Mais, quand tout redevient sérieux, ça tourne franchement au vibrant dans les montées en puissance. Je confirme : Il y aura 5 milliards de loosers ce soir !!


La fin du set va s'avérer beaucoup plus pop, avec un Fonz qui se lâche complètement. Il va même nous proposer un quart d'heure Maubecquien (Bon, on va pas lui faire remarquer qu'il faut dire maubelans !) ... Donc, les filles doivent inviter les garçons sur une reprise de Love Boat (générique de la Oh! combien mythique Croisière S'amuse !!). C'est la dernière avant le rappel, parce que, je cite "On a soif !!" La dernière donc, avec rythme de folie et un déhanché à vous faire déclencher une émeute dans une maison de retraite !!

Après une clappe du feu de dieu, Jérôme remonte sur scène en nous parlant ch'ti et en faisant l'étonné de ce rappel, qu'il a juste organisé 5mn plus tôt !! Il va commencer seul à la guitare avec The After, la voix presque cassée. Puis sera rejoint par Guillaume & Nicolas pour deux derniers morceaux d'une grande intensité, dont une reprise de What Is Love super bien faite, ne cassant pas les repères mais gardant l'effet de surprise ... Avec, à la fin, une envolée lyrique de Guillaume, surnommé La Callas dans la milieux autorisés ;) !!!! Non, mais sans déconner : Ce fût une super bonne soirée, vraiment !!

Jérôme Voisin dit "Fonz" - Chant & Guitare
Guillaume Jourdain - Bassiste
Nicolas Degrande - Batterie
Clémence - Chœurs

Setlist
1 - In These Places
2 - Good Enough
3 - Kind Of This Town
4 - Bite For Bite
5 - The Story
6 - Never
7 - Last Christmas
8 - Where Have You Been
9 - Let's Forget
10 - The Terrible Thing
11 - Jogging
12 - This Is The Sound
--------------------------
13 - The After
14 - What Are Stone
15 - What Is Love

Chronique faite par l'équipe de Concerts en Boîte

Roken Is Dodelijk : les dernières chroniques concerts

Warpaint + Roken Is Dodelijk en concert

Warpaint + Roken Is Dodelijk par Pierre Andrieu
Bataclan, Paris, le 26/05/2011
Belle affiche au Bataclan à Paris mardi 26 mai 2011 : un excellent groupe français de pop folk rock, Roken Is Dodelijk, en première partie des justement acclamées et hype... La suite

La Gare - Maubec : les dernières chroniques concerts

GoGo Penguin en concert

GoGo Penguin par Flag
La Gare - Maubec, le 10/04/2015
Vendredi dernier, La Gare du Coustellet ouvrait ses bras à un trio de jazz au nom improbable de Gogo Penguin. Les trois musiciens monteront sur scène pratiquement sans un... La suite

Hugh Coltman + The Red Rum Orchestra en concert

Hugh Coltman + The Red Rum Orchestra par Lionel Degiovanni
Gare de Maubec - Coustellet, le 14/03/2013
Un soir de semaine, que faire de mieux que d'aller à un concert, passer une bonne soirée avec de bons artistes..... c'est donc chose faite en allant voir Hugh Coltman à la Gare... La suite

Dupain en concert

Dupain par Celine
la gare Maubec, le 09/03/2013
"Dupain se reforme et propose un concert à la Gare le 9 mars?!!! OUHAIAIAIAI!! Venez on y va!!" Et nous voilà parties à Maubec voir Dupain à la Gare, autant dire : nous voilà... La suite

Owlle en concert

Owlle par Lionel Degiovanni
La Gare - Coustellet, le 05/02/2013
Ce soir, direction la Gare de Coustellet pour aller découvrir une jeune artiste qui commence à passer sur les ondes radio ; beaucoup de gens autour de moi me disent " ah oui, tiens... La suite