Accueil Chronique de concert Mark Knopfler
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Mark Knopfler

Mark Knopfler en concert

Arènes - Nîmes 22 juillet 2010

Critique écrite le par



Nous sommes accueillis devant les arènes de Nîmes par un petit jeune, qui en sait à peu près autant que nous sur la sécurité de la soirée. Bien sympathique pourtant, il nous accompagnera jusqu'à l'entrée, nous demandant au passage qui est le gars qui joue ce soir. Avouons que Mark Knopfler ne fait plus autant parler de lui qu'il y a une vingtaine d'années, lorsque son groupe, Dire Straits faisait partie des formations les plus en vue. J'ai moi même écouté assidûment leurs dernières productions, ainsi que les premiers enregistrements solo de la tête d'affiche de la soirée. Ma photographe de choc a elle grandi avec les albums précédents. Nous connaissons donc la richesse des styles susceptibles de nous êtres présentés.



Du fait du trajet, du temps nécessaire pour se garer et de la difficulté à obtenir nos places, nous manquerons malheureusement la première partie de la soirée. C'est donc confortablement assis que je contemple des sièges à perte de vue, dans ce qui constituait la fosse lors de ma précédente excursion dans les arènes pour Nine Inch Nails. Le décor est donc le même, mais l'ambiance n'a absolument rien à voir, le parterre étant en immense majorité composé de quadras, quincas voire plus si affinités.



La formation fournie avec pléthore d'instrumentistes fait donc son entrée sur scène alors que le vent souffle fort. L'ambiance celte de la soirée est donc posée avec le titre d'ouverture du dernier album du guitar hero anglais, intitulé Border Reiver. La flûte et le violon battent leur plein, de même que la guitare acoustique. Des morceaux un peu plus connus et que je qualifierais de country -pardonnez moi si je mets une étiquette trop réductrice- suivent parmi lesquels What it is où l'on entend vraiment bien LE son de Monsieur Knopfler. Ce son claquant, tout en hammer-ons et en notes étouffées fait vraiment plaisir à entendre. Même diminué, en raison d'un mal de dos qui le garde assis, le guitariste vedette de la soirée délivre déjà les jolis soli qui ont fait sa légende. Sa voix rocailleuse de vieux bluesman blanc fait également des merveilles. On peut fermer les yeux, aucun doute n'est possible c'est bien notre homme, reconnaissable entre mille.



Le public, sans doute composé d'amateurs de belle musique n'est pas bien démonstratif, c'est peu de le dire. Il se réveille régulièrement à chaque fois qu'un titre de Dire Straits est joué. Cela en est même parfois un peu ridicule et on en viendrait à avoir de la peine pour Knopfler qui bien qu'ayant sorti plusieurs albums de qualité sous son seul nom, n'arrive visiblement à faire remuer les foules qu'avec les titres enregistrés il y a plus de 25 ans. Et pourtant la qualité musicale de l'ensemble est excellente, chacun tirant son épingle du jeu avec notamment une basse tout en finesse et une batterie plus présente. Les autres instruments apportent tous leur touche, rendant l'ensemble à la fois entraînant et émouvant. Piper to the end, qui clôturera le concert, en est certainement le meilleur exemple. Mais rien n'y fait, le style country/blues/celte fait beaucoup moins recette que le rock FM des années 80.



Les magnifiques Romeo & Juliet et l'immense Telegraph Road reçoivent donc tous les honneurs qu'ils méritent, tout comme l'incontournable Sultans of Swing. Les parties musicales sont à tomber et les soli de véritables moments de bravoure, tous en nuances et en toucher. Ce son est décidément inimitable, qu'il joue sur Strat ou Les Paul, notre homme garde son style si particulier. Cela dit, les autres morceaux du super groupe des années 80 joués ce soir, n'ont pas la même résonance à mes oreilles. Brother in Arms ne m'a jamais emballé et son interprétation réussie avec un solo magistral ne changera que très peu mon avis à son sujet. Il est par ailleurs difficile de trouver un meilleur représentant du rock fade et aseptisé des années 80 que So Far Away.



Cela étant dit, nous ressortons cette si belle enceinte frigorifiés, le vent s'en étant donné à cœur joie, mais avec un grand sourire. Nous avons assisté à une très bonne représentation mélangeant des styles variés, ayant tous pour point commun un guitariste majeur constamment impressionnant de justesse et d'émotion. La qualité de la musique, toujours mélodieuse, qui nous a été servie, était tout simplement excellente. Il est toutefois dommage que le son ait parfois été un poil trop élevé, notamment pour certaines notes aiguës quelque peu agressives, et que le public ne se soit manifesté que par brefs épisodes.


Setlist :
Border Reiver
What It Is
Sailing to Philadelphia
Prairie Wedding
Hill Farmer's Blues
Romeo & Juliet
Sultans of Swing
Done With Bonaparte
Marbletown
Speedway at Nazareth
Telegraph Road


Rappel 1
Brothers in Arms
So Far Away


Rappel 2
Piper to the End

> Réponse le 05 août 2010, par Bidulonet

Un magnifique concert (Bravo pour les photos). Voici un extrait de chaque chanson (20 minutes en tout) filmés en HD, sur lesquels j'ai mixé le son de l'enregistrement que l'on peut acheter sur https://simfylive.com première partie : https://www.youtube.com/watch?v=IgFw_d48pcA deuxième partie : https://www.youtube.com/watch?v=thhJzARSg9w&feature=related   Réagir


Festival de Nîmes : les dernières chroniques concerts

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) par Kris Tian
Arènes de Nimes, le 17/07/2018
Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je... La suite

Mark Knopfler : les dernières chroniques concerts

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

Festival de Nimes : Mark Knopfler + Bap Kennedy en concert

Festival de Nimes : Mark Knopfler + Bap Kennedy par Kfrsound
Arènes - Nîmes, le 09/07/2013
Ils ne sont pas arrivés par grappe à proprement parler mais les 8000 amoureux du très attendu Mark Knopfler sont parvenus jusqu'à lui sous une chaleur d'été avec un pas "lazy... La suite

Mark Knopfler/ Bob Dylan par yesno
Lille, Zénith arena, le 21/10/2011
Un petit post pour donner l'ambiance et relever la notation des avis précédents : d'accord sur Mark Knopfler, fidèle à lui-même, je dirais même mieux que fidèle à lui-même: souriant, ce qui est un exploit pour Knopfler sur scène ! Quant à Bob Dylan, je ne suis pas d'accord avec les avis précédents négatifs. On peut être surpris de la posture de... La suite

Bob Dylan et Mark Knopfler par Alexandre
Rockhal - Esch-s/Alzette (Luxembourg), le 21/10/2011
J'étais surtout venu pour voir Mark Knopfler, qui a été conforme à son excellente réputation malgré un mauvais réglage sonore (trop de graves et la guitare ne ressortait pas assez). Cependant, au moment de basculer sur la partie Bob Dylan, je m'attendais à voir une icône du rock... il n'en fut rien. Un mythe s'est brisé, c'était la première fois... La suite

Arènes - Nîmes : les dernières chroniques concerts

 Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) en concert

Status Quo + ZZTOP (Festival de Nîmes 2019) par G Borgogno
Arènes de Nîmes, le 04/07/2019
Status Quo / ZZTOP. Je m'étais RE-mis à écouter ZZTOP ces temps-ci.. Et leurs opus jusqu'à "Eliminator" sont, sommes toutes, des plus corrects. Mieux, ce sont de juteux... La suite

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) en concert

Mark Knopfler (Festival de Nîmes 2019) par Billduvaucluse
Festival de Nîmes, le 15/07/2019
Un très bon concert de deux heures. Peu de titres de Dire Straits, mais joués à la perfection. Sinon, le reste de la setlist était constituée par des morceaux de ses albums solos... La suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) en concert

Elton John (Farewell Yellow Brick Road Tour) par Fred Boyer
Arènes de Nimes, le 23/06/2019
J'ai des questionnements sur le temps qui passe auxquels j'ai du mal à trouver des réponses. Par exemple, je me demandais l'autre jour à quel moment il est devenu acceptable de... La suite