Accueil Chronique de concert Massilia Sound System
Vendredi 24 septembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Massilia Sound System

Massilia Sound System en concert

Théatre de Verdure, Noves 17 juillet 2021

Critique écrite le par

Sous le soleil de Provence, un peu loin de la mer - mais presque à domicile quand même, retour en forme (pétaradante) du Massilia Sound System ! Pour régler la question tout de suite, mes photos n'étant pas très belles, c'est sans regret (et sans autorisation, mais il ne m'en voudra pas, j'en suis sûr !) que je réutilise ici celles faites par Pirlouiiiit à l'Espace Julien, il y a un mois, le 16 juin 2021 !


En arrivant sur le joli (mais un peu exigu) site du Théatre de Verdure de Noves, on apprend qu'on a presque 2 heures d'avance sur l'heure du concert et on se demande ce qu'on va bien pouvoir en foutre. Mais comme tout est "un peu" sous-dimensionné ce soir pour la jauge à 999 personnes, on va vite trouver : eh ben on va faire la queue, pardi ! Deux queues dantesques, réparti.e.s par équipes, l'une pour la soif, l'autre pour la faim. C'est horriblement long mais heureusement on est entre ami.e.s et en famille, et de fort belle humeur. Un poil gâchés quand même d'être enfin servi des deux en même temps... après le début du concert ! On se console avec de très bonnes frites de friterie tout en ratant l'entrée du groupe et, hélas, la mythique Commando Fada et quelques autres ! Au moins on a eu de la place pour s'asseoir et on les entendait quand même parfaitement bien.


On rejoint donc la fosse chargés à bloc (...en finissant de roter la sauce au Maroilles : bon appétit bien sûr...) et chargé à bloc, c'est bien comme ça qu'est aussi le reste du public... Car s'il y a bien un groupe mythique dans le secteur, c'est le Massilia Sound System et ses trois monuments historiques (qui se qualifient eux-même de "vieillards") : Moussu T, Papet J, Gari Greù ! D'après Concertandco (où j'ai chroniqué tout ce que j'ai vu depuis fin 2002), je ne les aurais pas revus depuis... 2003, oh fatche d'eux ! Même si j'ai bien recroisé le chauve Gari dans son cultissime Oaï Star, et ailleurs...


Et par exemple, hélas, au triste mais joyeux apéro de 2008 organisé pour la disparition de Lux B, regretté 4ième membre fondateur du MSS (RIP). Et puis il n'est pas rare de les croiser au quartier, bien sûr... Les revoici donc, 18 ans plus tard, eux qui ont certes l'articulation un peu plus douloureuse comme nous (aïe aïe aïe, les accroupissements obligatoires sur Le Oaï...) mais toujours un flow de dingue (mention spéciale au chauve), parfaitement clair et ne ratant pas un mot (même si on entrave toujours pas grand chose au provençal, hélas), avec une énergie splendide et une bonne humeur foutrement communicative.


Et avec derrière eux une section musicale au cordeau : clavier, guitare, sound system, tout à leur service ! Concert parfaitement sonorisé et éclairé, ça au moins c'est au top, ici à Noves ! Evidemment le dernier album (à peine écouté, je l'avoue) est à l'honneur : exposé des motifs avec A Cavalòt, affirmation des fondamentaux avec Sale Caractère, observations locales (A la rue) et globales (Lo Mercat), désenchantées mais toujours combatives et radicales. Comme nous ils ont bien perdu quelques illusions, d'autant qu'ils ont sans doute fini leur album encore sous la mortifère mandature précédente (...les signaux sont plus un peu plus au vert à présent...), mais ils ne lâchent rien !


Toujours "pas d'arrangements", non, et même s'ils l'ont pas chantée : le propre des grands groupes de 30 ans et plus est de ne plus avoir le temps, même en 2 h 15, de jouer tous ses plus grands succès ! Pas de Mais qu'elle est bleue... pas de Métallos... Et même pas de Elles ont des Pilòtis, non mais tu le crois toi ?! Pour autant les classiques ne sont pas toutes zappées, loin de là : entre autres (voir la set-list approximative infra) on se trémousse sur Parla Patois, on reparle d'un marché bien plus sympathique sur Marché du Soleil, on s'amuse sur la mal nommée Violent, et on re-mesure même notre Tafanàri (qui comme chacun sait est la chose qu'on a pour s'asseoir dessus), pour vérifier s'il serait pas devenu "comme la Porte d'Aix" !


Et puis bien sûr, le Massilia Sound System, même s'il n'a sans doute pas le droit en ce moment d'offrir le pastis comme le voulait sa tradition, est toujours (drapeau à l'appui) Interdit aux Conos, il va toujours s'estrasser Le Dimanche aux Goudes, il est toujours Fada du Reggae et il met toujours Le Oaï partout (petit oaï ce soir, mais oaï quand même !). Et puis au moins il n'a pas oublié de faire mes deux chansons fétiches entre toutes : Bouteille sur bouteille (assurément mon reggae préféré), et surtout l'explosive Pauvre de nous, qui n'est pas loin de me foutre les poils en l'air. Fantastique prestation donc, appréciée entre ami.e.s et avec mon désormais lourd (mais motivé) niston sur les épaules, une partie du temps - voilà un groupe mythique que tous les minots de Marseille devraient avoir vu avant leurs 10 ans, tout comme lui !


La chose se finit sur une très belle polyphonie a capella, La Maïre & la Filha, parfaitement exécutée à quatre voix, presque émouvante. Le groupe salue et triomphe, c'est bien le moins, car il est assurément toujours Massilia Number One (autre titre euphorisant) ! Plus de deux heures qu'on a pas vu passer, et c'est déjà terminé, mon v... ! Bon. Faisons juste un petit rapport moral pour finir : avec "stangkhulé" (expression footballistique locale) de COVID-19, c'est sûr, on a pas fini d'être emmerdés. Mais en juillet 2021, il y a au moins deux choses de solides dans ce monde qui tangue : la Bonne-Mère est toujours bien tanquée dans le calcaire, sur sa colline, et surtout, le Massilia Sound System est toujours bien tanqué en l'air, sur sa scène ! A Marseille donc, sous cette double protection, normalement, il peut rien nous arriver de grave... Alors à dans pas 18 ans on l'espère, les MSS, et un aïoli éternel sur vous !


Setlist (pas forcément complète ! et récupérée grâce à une vieille connaissance aperçue sur scène, merci David !)
Casa Massilia
Commando Fada
A Cavalòt
Vive la solidarité
3 MC's
Parla Patois
Lo Mercat
Toujours
Sale Caractère
Marché du Soleil
A la Rue
Fada / Violent / Tafanari
Number 1
Pauvre de Nous
Conos (interdit aux)
Dimanche aux Goudes
Bouteille
Lo Oaï
La Maïre & la Filha



Massilia Sound System : les dernières chroniques concerts

Massilia Sound System en concert

Massilia Sound System par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 16/06/2021
J'avoue que lorsque j'ai reçu ce mail me proposant d'assister en vrai au concert qui allait être diffusé en streaming ça m'a fait rudement plaisir. Et même si j'avais déjà une... La suite

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? en concert

Lux Botté Show : Papet J, Moussu T e lei Joventz, Dance Hall Balèti, Gigi de Nissa, Jo Corbeau, Léo, Mauresca Fracas Dub, Mouss & Hakim, Sam Karpienia, le Son du Marché, Massilia Sound System, Oai Star, Toko Blaze, Where's Captain Kirk ? par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille , le 03/11/2018
Il vaut mieux que je n'attende pas trop si je veux pouvoir vous raconter sans trop d'oublis cette mémorable soirée en l'honneur de l'illustre Lux Botté. Car oui cela fait 10 ans... La suite

Massilia Sound System, Jeanne Added (Fiesta des Suds 2018)  en concert

Massilia Sound System, Jeanne Added (Fiesta des Suds 2018) par Lumak
Esplanade J4, le 11/10/2018
Après avoir quitté le J4 et ses hangars il y a plus de 20 ans, la Fiesta des Suds y revient en 2018. L'esplanade est aménagée avec une très grande scène (scène Mer) et une de... La suite

Disquaire Day : Boreal Wood + Clarcèn + Siska + Massilia Sound System en concert

Disquaire Day : Boreal Wood + Clarcèn + Siska + Massilia Sound System par pirlouiiiit
Dock des Suds, Marseille, le 18/04/2015
Chaque année le disquaire day semble prendre un peu plus d'ampleur. Cette année pour cette 5ème édition, Marseille était même "ville inaugurale" (pas bien sûr de ce que ça... La suite