Accueil Chronique de concert Midnight Thunder Express + Man Made Monster + A Smell Of Fox
Vendredi 27 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Midnight Thunder Express + Man Made Monster + A Smell Of Fox

L'Atelier, Thiers (63) 8 novembre 2003

Critique écrite le par

En ce samedi soir, les survivants du concert des BellRays semblent s'être donné rendez-vous à L'Atelier, un bar rock convivial de Thiers. Il faut dire que l'affiche est tout simplement énorme : le groupe de punk rock américain Midnight Thunder Express partageant l'affiche avec deux régionaux de l'étape particulièrement affûtés, Man Made Monster et A Smell Of Fox.

Comme lors de leurs concerts au Balthazar en mai 2002 et à la Coopé en février 2003 les ramoniaques A Smell Of Fox ont encore donné dans le violent. Sur une rythmique basse/batterie en acier trempé, un chant punk surfe sur un mur de guitares servies brûlantes. A Smell Of Fox joue désormais ses propres morceaux et ça sonne ! Les hurlements méchants et les riffs de guitare acérés s'enchaînent à la perfection. Tout le monde pourra le vérifier sur leur premier C.D. quatre titres. Ce concert représentait un hors d'œuvre parfait pour cette soirée.



Peu après, Man Made Monster a donné un concert véritablement survolté. Sans doute galvanisés par le fait de jouer à domicile et par un ravitaillement prolongé au bar, les terribles M.M.M. ont fait encore plus fort que lors de leur concert à la Coopérative de Mai, pourtant excellent ! La proximité du public (qui touche presque les musiciens ici) est une des qualités des concerts dans les bars. Les Man Made Monster en profitent pour régaler tout le monde avec leurs morceaux basiques et rentre dedans. Avec eux, chaque morceau est une décharge de heavy punk presque fatale... Le concert ultra violent et rapide des M.M.M. a laissé tout le monde sur le cul, tout simplement. On attend le deuxième disque avec impatience les gars !


Photo Tim Hayes

C'est Midnight Thunder Express qui se charge de clôturer la soirée, en beauté. Encore inconnu, ce jeune groupe de Seattle a surpris par son énergie, sa bonne humeur, son sens du spectacle et ses morceaux !
Brian Coloff (guitare lead), Stu Miller (guitare rythmique), Willie Crane (chant), Scott Myrene (basse) et Luke Von Mohr (batterie) sont là pour faire la fête et jouer du rock à fond ; ça tombe bien, c'est précisément ce que tout le monde attendait...
Ce groupe mélange sans aucune précaution le Rhythm and Blues des Rolling Stones et de Chuck Berry avec le punk rock des Stooges. Sosie de Beck, le chanteur hurle dans son micro distordu comme le jeune Iggy Pop il y a longtemps. Le lead guitariste sonne souvent comme Ron Asheton, mais c'est son compère à la guitare rythmique très Chuck Berry qui ressemble au guitariste des Stooges par son imposant physique. La section rythmique n'est pas en reste et booste si bien le tout qu'en à peine deux morceaux tout le monde est à fond dans leur musique !



Les deux guitaristes sont là pour faire le spectacle et se mélangent souvent avec le public, dans le but de rendre les gens encore plus déchaînés. Stu Miller pousse le vice jusqu'à boire des demis cul sec en jouant de la guitare, chapeau l'artiste ! Son compère Brian Coloff nous gratifie, lui, d'un solo de guitare joué derrière la tête en se faisant porter par un membre du public... Et ce n'est pas la mini coupure de courant qui va ramener le calme, c'est même tout le contraire ! Les morceaux suivants vrillent littéralement les derniers neurones des spectateurs.
Après avoir joué une version punk du titre Breaking the law de Judas Priest - dédicacée aux deux fans de Megadeth (!) qui headbangent comme des furieux -, le groupe conclue son set avec une reprise musclée de Dead Flowers des Rolling Stones. Après moult rappels, la soirée s'achève dans le chaos sonore. Presque inanimé, on se dit malgré tout qu'on en reprendrait bien une bonne tranche...


Site Internet officiel : www.midnightthunderexpress.com.



(Photo Man Made Monster : Ludovic Lefrançois, le 11 octobre 2003)


Man Made Monster : les dernières chroniques concerts

The (International) Noise Conspiracy + Man Made Monster + Oberkampf en concert

The (International) Noise Conspiracy + Man Made Monster + Oberkampf par Pierre Andrieu
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2001
Man Made Monster Man Made Monster, un trio de la région, lance la soirée sur les chapeaux de roue. C'est du punk hardcore comme disent les jeunes : ils dépassent largement le... La suite

Man Made Monster (1er Festival Rock Sound) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 11/10/2003
Man Made Monster avait déjà soutenu la comparaison en première partie de bêtes de scène du calibre de Gluecifer, Zen Guerrilla ou encore The (International) Noise Conspiracy. Le groupe thiernois n'aura pas non plus à rougir de sa prestation au milieu d'un océan de Néo Metal français à l'occasion du premier festival Rock Sound. Habitués à la... La suite

Gasolheads+ the 1's + Man Made Monster par Tony
Machine à Coudre - Marseille, le 29/03/2003
Première fois que je vois les gasolheads, c'était trop fou, pogos et slams de partout, dommage, c'était la dernière pour eux. Bonne éclate! Les autre groupes aussi, super! Vivement les prochains concert punks à la machine! La suite

Gluecifer + Man Made Monster + A Smell Of Fox + DJ Argh par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/02/2003
Il fallait arriver à l'heure sous peine de louper le début du concert des titanesques A Smell Of Fox, un gang de punk hardcore d'une hargne peu commune ! Leur culture hardcore leur permet de sélectionner les titres les plus énervés et rapides pour les reprendre ensuite de manière musclée. Il faut souligner que le chant hystérique de Xtoff et Rollo... La suite