Accueil Chronique de concert Muse + Royal Blood + One Ok Rock
Dimanche 21 juillet 2024 : 6496 concerts, 27139 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.

Chronique de Concert

Muse + Royal Blood + One Ok Rock

Muse + Royal Blood + One Ok Rock en concert

Stade Orange Vélodrome, Marseille 15 juillet 2023

Critique écrite le par

Samedi 15 juillet 2023, direction le stade Vélodrome pour assister à la dernière date française du groupe Muse, dans le cadre de leur "Will of the People World Tour". Ce soir, on sait d'ores et déjà que nous allons assister à un grand moment musical, comme il n'y en a que trop rarement dans la cité phocéenne. Les Britanniques, déjà venus en 2019, sont de retour pour présenter leur dernier album.

ONE OK ROCK


19h, le groupe One Ok Rock entre sur scène avec de nombreux fans au premier rang pour cette première venue au Stade Vélodrome. Le groupe de rock le plus connu du Japon a déjà une grande carrière à son actif, avec pas moins de 10 albums en 18 ans d'existence.


Les Japonais, qui ne sont pas forcément connus de la majorité dans l'hexagone arrivent ce soir à saisir l'audience. La musique, percutante, va de pair avec la voix puissante du chanteur.


Sur la scène, ça se déplace, ça saisit les regards et ça joue avec les photographes. Le groupe effectue un set d'une trentaine de minutes en présentant principalement des titres de leur nouvel album Luxury Disease. Seuls deux anciens titres Deeper Deeper et Taking Off seront joués ce soir. L'échange est là, le plaisir aussi. Nul doute que Takahiro, Toru, Ryota et Tomoya se sont fait une place dans le coeur du public présent ce soir.

ROYAL BLOOD


Pas de retard pour les Anglais. 20h, une rangée de spots s'allume sur scène. Le groupe de hard rock, composé d'un batteur et d'un chanteur / bassiste, fait rapidement monter les décibels. Ils sont accompagnés sur quelques titres par un claviériste qui s'occupe aussi des coeurs. Simple et efficace, la prestation est propre, ne laissant guère de place à l'improvisation. Assez peu d'échange verbal avec le public mais un set qui envoie dès les premières notes.


Pendant que les premiers rangs se trémoussent gentiment, le stade continue de se remplir. La chaleur importante a dû avoir raison d'un grand nombre de personnes qui attendent le dernier moment pour se présenter dans l'enceinte du stade. Le duo enchaîne les titres, un peu trop concentrés, ce qui vient en contradiction du groupe précédent, et quitte la scène au bout de 45 minutes de prestations sous les applaudissements du public.

MUSE


Le moment tant attendu est arrivé. Voici Matthew Bellamy et sa bande qui débarquent sur scène, sous des masques argentés du plus bel effet. C'est parti pour deux heures de show avec, maintenant, un stade Vélodrome plein à craquer. La nuit commence à tomber mais la chaleur monte dans le temple du football marseillais.


Au compteur de la soirée, 27 titres dont une majorité issue de l'album Will of the People, ainsi que plusieurs titres phares de leur carrière. C'est d'ailleurs ce titre éponyme qui va ouvrir le show. Mais avant que les premières notes ne résonnent, apparaissent sur écrans géants les visages statufiés de Matthew, Dominic et Christopher, qui s'effondrent quelques secondes plus tard dans le sable, tirés par une foule vêtue de capuche. En fond de scène, s'embrasent les lettres WOTP, superposition géante qui donne le ton de la soirée, brûlante !


Entre chaque morceau défilent sur écrans géants différentes phases cinématiques, alternant avec des vues à 360° du groupe, ce qui permet aux spectateurs même loin placés de profiter du show. Un spectacle grandiose où l'intime rencontre la démesure. Matthew chante et tend le micro, l'assistance lui répond. L'ensemble du groupe est très mobile. Chaque membre alterne, tour à tour, des solos au plus proche du public, en parcourant l'avant-scène.


Les titres s'enchaînent, succès planétaire et titres récents. En plusieurs années, et de nombreux concerts, j'ai rarement vu une audience aussi impliquée. Tifo lumineux géant dans tout le stade (organisé par le fan-club français de Muse), immensité de flash sur le titre 'Verona', le spectacle est partout.


On comptera presque autant de changement de costumes que de décors, rendant le spectacle encore plus impressionnant. Je laisse le plaisir de la découverte aux absents qui découvriront le show en DVD (une captation audiovisuelle était prévue dans l'enceinte du stade Orange Vélodrome).


Les notes de Knights of Cydonia résonnent, précédées de l'intro - ô combien célèbre - d'Ennio Morricone's Man with a Harmonica. Voilà déjà la fin, et le public en demanderait encore. Matthew, Dominic et Christopher s'avancent pour remercier leurs fans. Arrivée en bout d'avant-scène, une personne jette un maillot de l'OM en direction du groupe, récupéré à la volée par le bassiste. Le stade entier se met à chanter à plein poumon un des hymnes du club de football. Derniers frissons et le groupe s'en va, promettant de revenir bientôt.


Setlist Muse :
Intro : Chant
Will of the People
Interlude
Hysteria

Psycho
Map of the Problematique
Resistance
Won't Stand Down
Kill or Be Killed (Felsmann + Tiley reinterpretation)
Compliance
Thought Contagion
Verona
Interstitial ?Parkour'
Time is Running Out
The 2nd Law : Isolated System
Undisclosed Desires
You make me feel like it's Halloween (J.S. Bach's "Toccata et fugue en Ré mineur" intro)
Madness
We are fucking fucked (Nirvana's "Heart-Shaped Box" riff intro)
The Dark Side (Alternate Reality Version; Instrumental)
Supermassive Black Hole
Interstitial ?Driving'
Plug in baby (With a TIFO in the crowd)
Behold, the Glove (Matt Bellamy song)
Uprising
Prelude
Starlight

Encore :
Simulation Theory Theme / (Matt Bellamy song)
Kill or be killed
Knights of Cydonia (Ennio Morricone's "Man with a Harmonica" intro)

Muse : les dernières chroniques concerts

Muse - Simulation Theory World Tour 2019 en concert

Muse - Simulation Theory World Tour 2019 par Didlou
Stade de France, Saint-Denis, le 06/07/2019
Arriver au Stade de France ce vendredi est une vraie épopée quand on vient de Clermont-Ferrand : entre autoroute, périphérique, métro et RER (une fournaise), c'est long et... La suite

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) en concert

Muse, The Lumineers, Aaron, Lia, Grand Blanc, Courtney Barnett, Last Train, The Deaf (Paléo Festival 2016) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 19/07/2016
Nous voilà ici, de retour en Suisse, pour assister au Paléo 40+1 !!! La barre des 40 est passée, et l'ambiance du Paléo est toujours présente. On y retrouve aussi pas mal de... La suite

Muse en concert

Muse par Lofanax
AccroHotels Arena, Paris, le 29/02/2016
Pour ceux qui serait passé à côté ces dernières années, Muse est un groupe britannique emmené par le jeune et charismatique Matthew Bellamy (guitare/chant/piano), avec Chris... La suite

Muse + Biffy Clyro en concert

Muse + Biffy Clyro par Nathaliea
Stade de France, Paris , le 22/06/2013
Muse, cela faisait des mois que je les attendais après leur passage à Nantes en octobre dernier ! Muse commencera son show avec 20 minutes de retard devant un public mis en... La suite

Royal Blood : les dernières chroniques concerts

Royal Blood en concert

Royal Blood par Samuel C
Zénith - Paris, le 09/11/2017
Au cours d'une semaine folle en décibels à Paris, il est difficile de suivre la cadence, en particulier au niveau porte-monnaie. On doit alors à regrets faire l'impasse sur des... La suite

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Limiñanas (Nuits de Fourvière 2017) par Daddrock
Theatre antique de Fourvière, Lyon, le 10/07/2017
Dress code du soir à Fourvière, HELLFEST ! Le ton est donné. Ce sera fort, bruyant, décapant. Pour oublier une première partie au goût fade proposée par The Liminanas, il fallait... La suite

Royal Blood + The Liminanas (Festival les Nuits de Fourvière 2017) en concert

Royal Blood + The Liminanas (Festival les Nuits de Fourvière 2017) par Cathy VILLE
Théâtre antique de Fourvière - Lyon, le 10/07/2017
Après les orages de fin d'après midi, place au soleil pour une soirée qui s'annonce sous de bons hospices. Si la dernière radée à bien refroidi la pierre du théâtre antique, elle a... La suite

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire en concert

(mes) Eurockéennes 2017, 2/2 : Groupe Doueh & Cheveu, Royal Blood, Bachar Mar-Khalifé, Solange, Phoenix, Savages, Arcade Fire par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 09/07/2017
Le samedi, c'était par ici ! Pour commencer sous des nuages antipathiques, après les anecdotiques Rocky et leur belle chanteuse, on est assez content de pouvoir retourner voir... La suite

Stade Orange Vélodrome, Marseille : les dernières chroniques concerts

Expo The Rolling Stones - Unzipped (Conférence de presse) en concert

Expo The Rolling Stones - Unzipped (Conférence de presse) par Fred Boyer
Orange Vélodrome, Marseille, le 15/04/2021
Le dernier concert marseillais des Rolling Stones (chroniques et photos en bas de cette page... ) s'était terminé par un énigmatique message sur les écrans géants : à bientôt.... La suite

The Rolling Stones en concert

The Rolling Stones par Ray Mee
Orange Vélodrome, Marseille, le 26/06/2018
Bon, après une entrée dans le Vélodrome digne de Marseille c'est à dire Bordélique à souhait, on écoute d'une oreille distraite la première partie The Glorious Sons qui n'ont... La suite

The Rolling Stones en concert

The Rolling Stones par Philippe
Stade Vélodrome, Marseille, le 26/06/2018
Commençons cette chronique en précisant que je n'avais pas particulièrement envie d'y aller. J'avais déjà renâclé sérieusement à payer un prix à trois chiffres pour avoir une... La suite

AC/DC featuring Axl Rose (Rock Or Bust Tour 2016) en concert

AC/DC featuring Axl Rose (Rock Or Bust Tour 2016) par Gandalf
Nouveau Stade Vélodrome à Marseille, le 13/05/2016
Et dire qu'on pensait que la fantastique date du Stade de France il y a un an (à 10 jours près) serait la dernière... Je vous laisse imaginer ma joie lorsqu'ils ont annoncé en... La suite