Accueil Chronique de concert One Horse Pony, Pol O' Ceallaigh, Coal Quay Shawlies, Souldriven ...
Jeudi 6 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

One Horse Pony, Pol O' Ceallaigh, Coal Quay Shawlies, Souldriven ...

One Horse Pony, Pol O' Ceallaigh, Coal Quay Shawlies, Souldriven ...   en concert

Crane Lane, Coughlans, ... à Cork, Irlande 17 aout 2019

Critique écrite le par

Cork by Pirlouiiiit 17082019

Quand j'avais demandé à John McE (bassiste irlandais des Moon Ra) s'il avait des conseils sur où écouter de la musique dans les villes que j'allais traverser pendant notre petit séjour irlandais il m'avait répondu : ne t'inquiète pas il y a de la musique partout, dans tous les pubs. Et bien effectivement c'est tout à fait vrai ... C'est vrai le soir dans les pubs mais c'est aussi vrai dans la journée dans les rues. Comme partout dans les lieux touristiques (comme l'est la ville de Cork puisque les ferry venant de Roscoff y deversent pas mal de touristes français comme nous) me direz vous ? Quand même un peu plus ... il y a avait sans exagéré un musicien à chaque intersection dans la partie où nous étions.

Pol O' Ceallaigh by Pirlouiiiit 17082019

Avant de vous parler du concert de One Horse Pony auquel nous avons assisté le soir je voulais quand même vous dire 2 mots sur le premier devant lequel nous nous sommes arrêtés : ce Pol O' Ceallaigh qui perché sur son demi-tonneau jouait de la veille à roue sous un ciel menaçant à l'angle d'une rue commerçante. En plus de sa tenue (traditionnelle ?) chapeau, plume, kilt, chaussettes montantes et de sa grosse barbe il attirait aussi l'attention grâce à 2 petites marionnettes qu'il faisait bouger grâce à un fil accroché à son mollet.

Pol O' Ceallaigh by Pirlouiiiit 17082019

Essentiellement instrumental et jouant les yeux quasi fermés je resterai à le regarder remballer sa précieuse vielle à roue (quand on sait que cette dernière a été faite par Pierre Louvet en 1747 ça peut se comprendre) et ses marionnettes au moment où il commençait à pleuvoir un peu trop pour cet instrument fragile. Les autres s'étant réfugiés dans un magasin je me retrouverai à faire un brin de causette avec lui sur le temps irlandais. J'avais commencé par lui demander comment on appelé son instrument en anglais mais maintenant que je l'ai cherché sur internet "hurdy-gurdy" je comprends pourquoi je n'ai rien compris. Quand les autres sont ressortis je lui ai souhaité une bonne journée en me disant que si on repassait devant lui je lui achèterai un de ces disques ; ce qui n'est pas arriver ... à Cork (à suivre)

Cork by Pirlouiiiit 17082019

Après avoir déjeuner, nous croiserons d'autres chanteurs tous seuls (dans une veine plutôt pop en général) devant lesquels nous ne nous arrêterons pas, nous visiterons un bout de château, apprécierons les couleurs vives des murs des maisons et les décorations des relais électriques ou autres boites moches en France, avant de tomber au hasard d'une rue sur une petite fête qui s'avèrera être le Coal Quay Family Festival. Pendant que Alice ira serrer la main de la reine des neiges avant qu'elle ne s'échappe avec Mickey je m'approcherai de la scène.

the Coal Quay Shawlies by Pirlouiiiit 17082019

4 bonhommes, certains d'âges vénérables, équipés de guitares, accordéon et harmonica jouaient et chantaient (très bien) de très belles chansons que j'imaginais être traditionnelles (comme ce Red Rose Café) et qui doivent s'appeler les Coal Quay Shawlies. Devant eux des gens en costumes qui dansaient par deux et des poussettes dont une avec une vierge et des fleurs ... nos visites d'églises n'étant pas terminées nous ne resterons pas plus mais j'avoue que ça a contribué à rendre ma journée plus belle.

Cork by Pirlouiiiit 17082019

Le soir nous ressortirons (cette fois juste avec Svet) pour voir ce qui se passe. Grace au gardien de l'immeuble dans lequel se trouvait l'appart que nous louions (un étudiant croate plutôt branché jazz) nous avons découvert le site People's Republic of Cork qui est exactement le genre de site que j'aimerais trouver tout de suite quand j'arrive dans une nouvelle ville (ce qu'on s'efforce de faire à Marseille avec Concertandco) mais qui ne sort pas facilement (preuve que les robots google ne sont pas si efficace que cela, ou plutôt qu'ils tiennent compte de bien d'autre chose que la pertinence de la requête).

Crane Lane Theater by Pirlouiiiit 17082019

De tout ce qu'il nous a montré il nous conseille le Crane Lane Theater dans lequel était annoncé un groupe du nom de Souldriven. J'avoue que sans avoir eu le temps de faire la moindre recherche le nom ne m'inspirait pas une confiance aveugle. LE concert étant annoncé à 21h nous avons largement le temps d'aller diner. Le restau que nous avait conseillé notre étudiant croate est complet, nous nous rabattons dans un pub pas trop loin (fish & chips bien sûr) où nous voisins de tables sont américains et français (les irlandais eux sont dans la partie bar).

Souldriven by Pirlouiiiit 17082019

Nous retournons au Crane Lane vers 21h30 On rentre dans ce qui semble être un grand pub et qui est en fait encore plus grand que ce qu'on imaginait ... il y a plusieurs parties à l'intérieur et même un extérieur couvert. Au fond à gauche la salle de concert à proprement parler .. pour l'instant encore vide. Sur scène les musiciens se préparent. Guitare, basse, batterie, saxo et chant. La salle est belle est me rappelle une version extra large de Pete's Candy Store.

Souldriven by Pirlouiiiit 17082019

Au moment où ils attaquent les quelques places assises sur les côtés sont occupées et quelques personnes se mettent à danser dans cette belle salle de bal. Par contre ce que je redoutais arrive il s'agit d'un groupe de reprises. De la reprise bien faite avec une chanteuse qui a une belle voix et tout et qui reprend des morceaux du genre Robert Palmer ou Sade. Bien fait, mais pas du tout ce que nous sommes venus chercher.

One Horse Pony by Pirlouiiiit 17082019

Nous filons donc vers notre plan B à savoir le Coughlans pub (ou bar) avec un groupe qui avait l'air sympa sur la photo du site du nom de One Horse Pony. La encore le pub est beaucoup plus grand qu'il n'y parait. La salle de concert (pas immense) se situe à l'étage avec un petit bar dedans (il ne faudrait pas venir à manquer de bière). Etant parmi les premiers à y rentrer nous commenceront pas squatter les banquettes juste en face de la scène. Parfait pour s'imprégner de l'ambiance du lieu, regarder les nombeuses affiches de concerts, tous ces noms que je ne connais pas ..

One Horse Pony by Pirlouiiiit 17082019

Au jeu de qui-dans-la-salle-fait-partie-du-groupe j'avais a peu près tout juste, par contre je ne les avais pas mis au bon instrument. Par rapport à ladite photo ils sont un de plus. En plus du trio guitare basse batterie il y a en effet un harmoniciste. C'est surtout lui que je regarderai au début, pour son adresse mais aussi pour une certaine ressemblance avec Mr Beans (dans certaines expressions c'était impressionnant).

One Horse Pony by Pirlouiiiit 17082019

La différence en termes d'intensité par rapport à tout à l'heure est impressionnante. Là un demi-morceau nous suffit à rentrer dedans. Et même si c'est plus américain que irish (le chanteur doit être américain au moins) c'est vraiment plaisant. Le chanteur à de la voix, et les chœurs des autres sont tout aussi bons. Leur set principalement fait de compositions originales a priori sera aussi émaillé de quelques reprises.

One Horse Poney by Pirlouiiiit 17082019

De Willie Dixon / Muddy Waters ou de JJ Cale par exemple. Sur les morceaux les plus blues je pense inévitablement à Bill Deraime. Le chanteur que je trouvais un peu fanfaron au départ est quand même bien sympathique, et même drôle comme lorsqu'il nous présente ce morceau qu'il a écrit pour sa copine de l'époque juste avant qu'elle ne se barre.

One Horse Pony by Pirlouiiiit 17082019

Au dessus de la scène il y ce vinyle qui trône et que j'aurais bien acheté si nous étions restés jusqu'au bout, mais il nous reste quelques lieux auxquels nous aimerions jeter un coup d'œil (sachant que nous ne restons à Cork que 2 soirs). Dans les petits détails amusants ou juste notables : le bassiste qui joue avec une main tout en buvant sa guiness, la fille remettant (ou enlevant) son pantalon sur la sangle de la guitare.

One Horse Pony by Pirlouiiiit 17082019

A la vue de la set list nous avons dû partir un peu après la moitié du concert. A ce moment là il n'était bien évidemment plus possible de regarder le concert assis, la salle s'étend rempli de gens chantant et dansant. Pour nous direction le Gables à la recherche de musique traditionnelle irlandaise ... suite par ici

Plus de photos et vidéos de cette soirée par Pirlouiiiit en suivant ce lien

One Horse Pony by Pirlouiiiit 17082019 - 3439