Accueil Chronique de concert Pneu + PayDay + Cave Canem
Lundi 25 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pneu + PayDay + Cave Canem

Pneu + PayDay + Cave Canem en concert

L'Embobineuse - Marseille 19 février 2009

Critique écrite le par

Pneu ! C'est l'histoire de 2 mecs devenus binôme presque par hasard. Réunis pour remplir une première partie, les voici derrière une des meilleures galettes noisy-math-rock de 2008. La gomme encore dure, les gaziers écument désormais les autoroutes et les chemins de traverse. C'est à L'Embobineuse, joliment décorée de projections 3D à base de tentacules et de seins, que P(e)neu ravitaille dans le grand sud.



Hiver longuet ? Rencontre footbalistique européenne ? Jour de semaine ? Quoi qu'il en soit, c'est devant un public plus que clairsemé que Cave Canem ouvre les hostilités. Ce duo guitare & saxophone, incluant Fred de Kill The Thrill, m'avait pris à contre pied l'an passé à La Machine à Coudre avec un set furieux et à l'originalité remarquable. Malgré un son nettement moins incisif, notamment au niveau de la guitare, leurs compositions nourries de beats électroniques et entrecoupées d'extraits vocaux entre jappement de clébard et tirades de films, apparaissent plus abouties et plus surprenantes encore.




L'esprit punk est là, alimenté par le rythme effréné et le chant râpeux comme du papier émeri, mais leur musique va au delà, en grande partie grâce au saxophone qui va piocher ses gammes dans les broussailles, hors des sentiers battus, entre minimalisme et densité extrême. Un rappel d'un morceau déjà joué et puis s'en va. Un seul souhait, les revoir dans de meilleures conditions. En attendant, leur premier disque est sur les starting-blocks !



PayDay viennent de Montpellier, et comme il s'agit de ma ville natale, je reconnais sans forcer quelques visages déjà aperçus lors des concerts des excellents Marvin, Illegal Process et peut-être bien Superbeatnik. Installé à même le sol, avec 2 guitares mais sans basse, le quatuor attend le signal de la sirène enclenchée et portée au plafond par le chanteur, pour éructer son motherfucker-core.



C'est un constat sans appel, PayDay n'a que faire des détails et autres arrangements, PayDay mise sur l'énergie et non sur la finesse du trait de guitare ou l'originalité du propos. Catapultés en avant par un batteur survolté, les morceaux filent droit et vite. Straight to the motherfuckin' point, que ce soit lors des incartades rock'n roll ou metal façon Converge ou Botch.



Seul ralentisseur à cette avancée guerrière, le frontman dont le "ramonage de larynx" manque (cruellement) de volume pour extérioriser toute la hargne du combo montpelliérain. Pas d'impression mitigée à avoir pour PayDay, on adhère ou on fait l'autruche.



Garni de quelques nouvelles têtes (arrivées un peu par hasard), le public se masse timidement autour de Pneu. Le duo guitare & batterie joue alors la carte de la proximité et de l'alchimie : "Rapprochez vous ! Il y a plein de place !". Les corps enfin collés aux instruments et aux amplis, Pneu explose : BOOM !



Les gaziers libèrent de la vapeur et des nuages d'étincelles. Furieux, furieux, furieux. Le son griffe et gifle avec une virulence toute autre que sur disque. Pneu est une expérience qui s'ingurgite live. La rythmique ultra-véloce est un modèle d'efficacité, et ce malgré des parties alambiquées nourries de double pédale. Quant à la guitare, son aura devient littéralement vampirisante. La faute à de judicieux bouclages et des effets qui confèrent une véritable couleur au son de Pneu, sensiblement à l'écart de leurs homologues basse-batterie américains de Lightning Bolt, à qui ils sont souvent comparés.



Les titres de Pince Monseigneur prennent une autre dimension. Plus de puissance, plus de frénésie, plus de densité. Plus de tout en somme. Pendant plus d'une heure, Pneu se livre jusqu'à épuisement des muscles, ce qui ne les empêchera de finir sur un long morceau nettement plus gras et rampant puis sur un rappel dont je me souviendrai particulièrement. Tranquille dans mon coin, c'est par surprise que le guitariste m'enfile sa guitare pour faire un peu (trop) de bruit. Aie mes doigts !



On les a toutes faites sur Pneu (les blagues), mais ce soir, si le sol avait été fait de bitume, on aurait retrouvé un cratère à L'Embobineuse.

Chronique initialement publiée sur www.metalorgie.com

CaVe CaNeM : les dernières chroniques concerts

Lee Zeirjick + CaVe CaNeM + Petula Clarck en concert

Lee Zeirjick + CaVe CaNeM + Petula Clarck par Mystic Punk Pinguin
Machine à Coudre - Marseille, le 03/10/2009
Petite affluence pour cette soirée prometteuse de noise. Certes, on est jeudi mais c'est quand même dommage que vu le public existant pour ce style, on ne soit pas plus nombreux... La suite

CaVe CaNeM en concert

CaVe CaNeM par Twinpulse
Le Terminus - Marseille, le 25/01/2009
Il y avait ce soir là au Terminus un bassiste Italien qui jouait sur des boucles, façon Eberhart Weber, mais je suis arrivé à la fin de son set, et je ne me vois pas balancer des... La suite

Kill The Thrill + Cave Canem + Lee Zeirjick par Senti
La Machine à Coudre - Marseille, le 11/01/2008
Histoire de bien se mettre en jambe pour le reste de l'année, rien ne vaut un bon concert, surtout si ce dernier sert à soutenir un lieu associatif sympathique (La Machine à Coudre) en plus d'être une raison valable pour s'enquiller une bière (ou davantage, faut pas déconner !). Lee Zeirjick, Cave Canem et les immanquables Kill The Thrill se sont... La suite

Cave canem par lol
Machine à Coudre - Marseille, le 11/01/2008
"Resistant music to be played at maximum volume" explique Cave canem sur myspace. En effet ! J'aime bien cette formation de deux gars (guitare et sax) + un sampler... Pourquoi ? L'ensemble est un mélange de noisy, de punk (confer the ex, ils doivent être fans), et le sax façon afro-beat. C'est frais, créatif, et ca envoie sévère... Tout bon quoi.... La suite

Pneu : les dernières chroniques concerts

La Colonie de Vacances : Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin en concert

La Colonie de Vacances : Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 03/07/2015
La Colonie de Vacances, au début de l'été (on est le 3 juillet), dans une grande salle de La Coopé climatisée (c'est la canicule depuis quelque temps), ça donne envie de... La suite

Deux Boules Vanille + Pneu en concert

Deux Boules Vanille + Pneu par Vilay
Connexion Live, Toulouse, le 03/04/2015
Vendredi 3 avril Jerkov a encore frappé (presque aussi) fort (que Pneu) niveau programmation. Ils recevaient deux duo dont la réputation n'est plus à faire dans le milieu... La suite

David Haslam + Boogers + La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric +Papier Tigre) + Laurent Garnier (festival Yeah!) en concert

David Haslam + Boogers + La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric +Papier Tigre) + Laurent Garnier (festival Yeah!) par pirlouiiiit
Château de Lourmarin, le 08/06/2014
Lire la chronique du 1er jour par ici ou du 2ème jour par là Troisième et dernier jour de ce festival pour la prochaine édition duquel nous allons bloquer la date dès qu'on la... La suite

La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric + Papier Tigre) + Sound of Mars en concert

La Colonie de Vacances (Marvin + Pneu + Electric Electric + Papier Tigre) + Sound of Mars par Mystic Punk Pinguin
EstakCrew - Marseille, le 09/03/2013
Dans notre monde moderne, des personnes se sont rendues compte qu'elles étaient allergiques aux ondes (téléphones portables, wifi, etc ..). Fatigue, malaise, maux de tête, dans... La suite

L'Embobineuse - Marseille : les dernières chroniques concerts

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein en concert

projet Milan, Splash Macadam, Kriegelstein par Pipoulem
L'Embobineuse, le 22/02/2020
Cela faisait longtemps que je n'étais plus allé à l'Embobineuse, la release party de projet Milan et la présentation de leur Album intitulé I était une bonne occasion d'y... La suite

x25x + Action Beat + Sister Iodine en concert

x25x + Action Beat + Sister Iodine par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 06/04/2018
Après le très chouette premier set de la rencontre au sommet entre Stéphane Belmondo et Henri Florens au JAM me voici d'un coup de vélo à l'Embobineuse ... Si au JAM je faisais... La suite

G.W. Sok + Kanipchen-Fit en concert

G.W. Sok + Kanipchen-Fit par pirlouiiiit
Embobineuse, Marseille, le 16/03/2018
Dès que le sympathique concert de West of the Moon s'est terminé j'ai repris mon vélo et me suis mis en route vers la Belle de Mai, direction l'Embobineuse où devait être sur le... La suite

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) en concert

Grrzzz, Lydia Lunch, Weasel Walter (Brutal Measures) par Agent Massy
L'embobineuse, Marseille, le 22/02/2018
Brutal Measures : Lydia Lunch & Weasel Walter + Grrzzz Grrzzz Un duo, marqué par la vie. Les marques du temps, et on peut aussi fantasmer les marques de la vie reçue en... La suite