Accueil Chronique de concert Pomme (Les Failles Tour)
Samedi 28 novembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Pomme (Les Failles Tour)

Pomme (Les Failles Tour) en concert

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand 20 février 2020

Critique écrite le par

Grande Coopé quasi complète pour la pétillante et mélancolique Pomme, venue présenter de manière touchante, drôle et assurée son très beau deuxième album d'obédience chanson folk, "Les Failles", récemment auréolé d'une Victoire de La Musique dans la catégorie "album révélation de l'année". Dans la salle clermontoise qui l'a vue faire les premières parties des concerts complets d'Angus And Julia Stone en 2015 et Asaf Avidan en 2017, la très jeune - elle est née en 1996... - Claire Pommet, qui dira plusieurs fois qu'elle n'en revient pas de remplir ce lieu sur son seul nom, se lance dans un show aussi émouvant que percutant, avec aplomb, naturel et humour.



Un show qui débute avec la très réussie "Anxiété", une chanson où elle parle avec franchise et poésie d'un problème que beaucoup de gens connaissent, et ce en utilisant un vocoder (une manière de faire s'exprimer l'anxiété elle-même, comme la tournure du texte) et une orchestration électro R&B très bien foutue. Ce qu'on remarque instantanément c'est la qualité du morceau, des mots qui le portent et de la voix de Pomme, une artiste qui arrive à toucher en un clin d'œil sur scène, donc, mais aussi sur disque grâce aux nombreux points forts de ses compositions. Qui sont à la fois intimes, personnelles, gothiques (cette fascination pour la mort et le suicide) et qui s'inscrivent dans la grande tradition de la chanson française (Edith Piaf, Barbara, Françoise Hardy), tout en intégrant une bonne dose de folk music (on pense aux figures tutélaires du genre Leonard Cohen et Bob Dylan, ou plus proche de nous, à Alela Diane) et de touches actuelles électronico R&B (elle reprend Billie Eilish sur scène). Après le premier titre, accueilli triomphalement par un public à la fois très enthousiaste, respectueux et volontaire pour participer (aux chœurs juvéniles, encouragés par un "Vous pouvez chanter, même faux, venez comme vous êtes, ici c'est comme chez McDo !"), Pomme enchaîne les titres forts accompagnée par un bon duo de musiciennes (percus, synthés, basse) ou en solo à la guitare et à l'autoharpe... C'est souvent folk, parfois pop, et toujours classe.



Dans la grande majorité des cas, le petit quelques chose d'adolescent dans les paroles s'avère bouleversant, évitant le côté "culcul" ou immature. En se focalisant sur son deuxième disque superbement co réalisé par le précieux Albin de la Simone et en ne gardant que le meilleur de son premier album, parfois trop lisse et consensuel, la chanteuse d'origine lyonnaise séduit en parlant beaucoup d'amour, de mort et de nature avec sa voix d'elfe pouvant être profonde et grave ou tutoyer les aigus qui font se serrer le cœur. Le tout avec un petit accent et un ton qui évoquent Barbara et Piaf. C'est très beau et cela explique sans doute le succès fulgurant de la jeune artiste, qui possède un nombre impressionnant de tubes dans son répertoire : "Pourquoi la mort te fait peur" (avec son pont génial qui fait " ils ont trouvé des enfants sauvages "), "Je sais pas danser" (magistral !), "Les oiseaux" (joué à l'autoharpe et très marqué par la grande Edith citée plus haut), "Les Séquoias" (une chanson d'apparence toute "simple" qui donne la chair de poule), "La lumière", La lavande, "Les oiseaux" et caetera. Au milieu du set, place à deux reprises, "Bad Guy", une adaptation couillue en version folk et en français du méga tube de Billie Eilish et un extrait de la BO du "Voyage de Chihiro", en japonais s'il vous plaît. Le titre est introduit par un drolatique " après 40 minutes à parler de la mort, c'est bien de se détendre !", qui, comme ses petits discours sur les éventuels... rots provoqués par ce qu'elle boit sur scène, prouve l'humour de Pomme.



Celle qui va jouer devant 70 000 personnes avant l'immense (par la popularité, hein) Céline Dion aux Vieilles Charrues en juillet 2020, conclut son concert à La Coopé par des rappels absolument divins, avec les beaux à pleurer "Grandiose", "Soleil Soleil" et "Une minute", puis avec son énorme et addictif tube hyper sensible, "On brûlera". Pendant l'interprétation en solo à l'autoharpe de cette chanson d'amour absolu allant jusqu'à la mort, un ange passe dans la salle. Et l'on sent nos yeux s'embuer subrepticement, comme ceux de la plupart des 1500 personnes présentes...

Photos : Enzo Habrial - Clfd Capture enzohabrial.com, www.facebook.com/clfd.capture, www.instagram.com/clfd_capture...








Pomme : les dernières chroniques concerts

Pomme + Minuit + Clara Luciani (festival Avec le Temps) en concert

Pomme + Minuit + Clara Luciani (festival Avec le Temps) par Pirlouiiiit
Espace Julien, Marseille, le 13/03/2019
Quand j'ai vu que Pomme était programmée au festival Avec le Temps j'ai fait un bond ! Enfin ! J'ai donc bloqué la date sur mon agenda, celle-ci et celle de Bertrand Belin. Puis... La suite

Sammy Decoster + Pomme (festival Avec le Temps) en concert

Sammy Decoster + Pomme (festival Avec le Temps) par Sami
Faculté des Sciences Économiques Et de Gestion, Marseille, le 26/02/2017
Il est des weekends moins agités que celui-là, avec les supporters doux rêveurs déjà en route pour le OM-PSG du soir, les amateurs de tennis qui suivent la finale de l'Open 13 et... La suite

La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) en concert

Bertrand Belin + Elliott Murphy + Red (20ème anniversaire de La Coopé) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 03/03/2020
Dans le cadre des festivités pour le 20ème anniversaire de La Coopé (dont le "point d'orgue" était la venue des dramatiques Indochine quatre jours plus tard, il est bon de... La suite

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) en concert

Indochine (20ème anniversaire de la Coopérative de Mai) par Didlou
Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/03/2020
Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de la Coopérative de Mai, vingt ans ça se fête et la salle clermontoise sait le faire avec plein de concerts à l'affiche (IAM, Mustang, Iggy Pop,... La suite

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) en concert

The Mystery Lights + Rod Hamdallah (Les Nuits de l'Alligator 2020) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2020
Animée chaque année par les efforts de moult cadors rock 'n roll blues, la caravane du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator passe une nouvelle fois par La Coopé en ce... La suite

Ho99o9 + 404 en concert

Ho99o9 + 404 par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 09/02/2020
Dimanche soir, 20 heures 30, c'est l'heure de la branlée punk hip hop metal à La Coopé en compagnie de deux groupes de tarés en totale liberté : en tête d'affiche, les déjà... La suite