Accueil Chronique de concert The Cave 4 + Reverend Beat-Man
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Cave 4 + Reverend Beat-Man

The Cave 4 + Reverend Beat-Man en concert

Machine à Coudre - Marseille 3 Juin 2011

Critique écrite le par

Vous savez qu'à Live in Marseille, on aime les activistes. Non pas ceux qui posent dans la presse au moindre de leur pet, mais ceux qui se bougent pour aire vivre la scène, quelle qu'en soit la couleur musicale. Relax-o-Matic fait partie de la deuxième catégorie, nous régalant à chaque fois de découvertes ou vétérans dans une veine garage-punk-bluesy. Le genre d'asso sans qui la flamme ne se serait pas maintenu, réussissant à attirer une jeune génération aux concerts en plus des vieux croulant que nous sommes. Hommage nécessaire, vu que c'était leur dernier concert de la saison, rendez-vous en septembre pour la suite (les Kitchenmen, hum ?). Rassurer-vous, d'autres activistes continuent d'ici là, nous oreilles ne vont pas crier famine.



Il ne s'agit pas là d'un "snobisme" pinguinesque comme on me l'a déjà dit, du genre toi tu aimes que les concerts confidentiels, underground et donc élitistes. Ce soir la Machine à Coudre est chargée ras-la-gueule. On refusera même du monde. Il faut dire qu'il n'y a finalement pas de soirée SudSide ce soir, la crème des rockers s'étant donné rendez-vous rue Jean Roque. Même si une bonne partie du public est composé de 30/40aires bien tassés (une bonne partie s'étant retrouvé auparavant à l'apéro japonais de maki à Lollipop). La jeune garde n'est pas en reste, et on retrouve pas mal de jeunots de la veine Acratos, Bundies et autres Enthropy. L'ambiance sera d'ailleurs des plus cordiale. euphorique, mais fort sympathique.



Le premier groupe, les allemands de The Cave 4 sont parait-il connu dans le milieu. Vu que je ne suis pas un érudit, découvrant les groupe généralement en live, je n'en avais jamais entendu parler. Dès le premier morceaux, ils partent sur un surf instrumental de fort bon aloi, qui fera bouléguer en masse la salle (blindée je vous rappelle).



Ils n'ont certes rien inventer, mais le font avec force énergie et bonne humeur. Expérimentés et loin d'être manchot, ils ne sombrent pas dans al facilité mais au contraire s'appliquent consciencieusement à délivrer les rythmiques qui mettent en joie la salle. Très rapidement la température grimpe, au propre comme au figuré, et les étapes au bar sont nécessaires pour se rafraichir.



Changement d'ambiance avec le Reverend Beat-Man. L'homme est seul avec sa guitare, assis derrière sa batterie. Crane rasé si ce n'est une mèche sur le sommet du crane, habit de pasteur, l'homme va délivrer la bonne parole du rock'n'roll. Il n'est pourtant pas en mission d'évangélisation, le public étant entièrement converti à la musique du diable.



D'autant que des prêche comme ça, je veux bien en prendre tous les dimanche (pas trop tôt quand même). Il a une putain de voix grave, éraillée, un Tom Waits d'outre-tombe. Avec regard égrillard, qui promet que les rythmes à venir seront licencieux comme il se doit. Il évolue dans un style blues garage, et même si je commence à trop voir de one-man-blues band apparaitre dans les salles, là je dois avoué qu'il est imparable. Excellent showman, il joue son rôle à fond, prêchant à tous de faire l'amour tous ensemble, là, ici et maintenant.



Un grand moment avec cette reprise silencieuses de Blue suede shoes, où le Reverend mimera le jeu de guitare démoniaque, le mouvement de lèvres, tout ça sans un son, et finira par forniquer avec sa guitare. Entre un early Johnny Cash et des influences Meteors, il ne s'affirme pas simplement comme un mec charismatique mais aussi un excellent musicos. Sa voix rocailleuse épouse parfaitement le délire évangéliste fou et son blues garage cradingue finit par vous convaincre. La Machine à Coudre est en ébullition, ça pogotte, ça hurle, ça transpire et ça hurle de bonheur.



Fin de saison impériale pour les Relax-o-Matic, qui ne nous auront pas déçus une seule fois cette année encore.

Reverend Beat-Man : les dernières chroniques concerts

Binic Folk Blues Festival 2014 : Cheveu, Reverend Beat Man, Mr Quintron and Miss Pussycat...  en concert

Binic Folk Blues Festival 2014 : Cheveu, Reverend Beat Man, Mr Quintron and Miss Pussycat... par le marquis de Jonard
Binic, le 03/08/2014
De passage l'an dernier dans les côtes d'Armor, l'ami Pierre Andrieu m'invite à découvrir ce festival lors d'une très bonne soirée... Conquis, je m'organise cette année... La suite

The Wildebeests + Magnetix + Les Arondes + Reverend Beat-Man (Festival Born Bad 2010) en concert

The Wildebeests + Magnetix + Les Arondes + Reverend Beat-Man (Festival Born Bad 2010) par Pierre Andrieu
Trabendo, Paris, le 25/06/2010
Retour sur l'excellent week-end passé au Festival Born Bad -dans la salle du Trabendo à Paris - avec pléthore de groupes de surf rock, de rock 'n roll et de rock garage... Le... La suite

Machine à Coudre - Marseille : les dernières chroniques concerts

Interview du Père Noël, par (the Great) J2P en concert

Interview du Père Noël, par (the Great) J2P par The Great J2P
Laponie, Suède, le 02/12/2020
J2P, l'ancien programmateur de la feue et regrettée Machine à Coudre, maintenant "DJ résident" au Sing or Die à Marseille est parti en Suède, il y a rencontré le Père Noël et nous... La suite

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite