Accueil Chronique de concert The Dirteez
Lundi 26 octobre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Dirteez

The Dirteez en concert

LAM, Marseille 2 octobre 2020

Critique écrite le par

Leda Atomica Musique (LAM)  by Pirlouiiiit 02102020

Quelques semaines après la Salle Gueule, et avant le prochain serrage de kiki Covid-19 à craindre, on réussit à nouveau à se faufiler pour un concert, cette fois dans la bien jolie turne du Leda Atomica Musique. Ouf ! Arrivés en passant à travers les gouttes et peu après 18 heures (heure annoncée), le concert aura bien lieu, le mini-bar est ouvert et surtout, il y a de la place pour nous (la jauge étant à 50, des fois ça coince...). Evidemment et comme d'hab, on s'est fait avoir sur l'heure (la fameuse confusion ouverture/concert), et étant venu avec mon fils, il va falloir un écran et quelques sandwiches, pour patienter une bonne heure... mais en bonne compagnie !

Leda Atomica Musique (LAM)  by Pirlouiiiit 02102020

Car quel plaisir de retrouver une belle salle tenue par des gens affreusement sympas, et comme espéré une partie de nos meilleurs copains de concert une fois encore, même si ce concert de rock garage va avoir lieu ... à 19 h 15, et assis - dépaysement assuré ! Mais c'est qu'une occase de pouvoir montrer les mythiques The Dirteez, héroïque duo + sbires de rock garage sexy, et qui tourne sans doute à Marseille depuis le siècle dernier, et le tout programmé à une heure quasiment ouvrable, les montrer à son kid et à son amoureuse dont on essaye de respectivement de faire et de parfaire la culture rock, ça ne se rate pas...

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020

D'emblée, on s'aperçoit que le groupe est aussi content de pouvoir jouer que nous, de pouvoir les écouter, et il le rappellera à plusieurs reprises. On savait (et on se souvenait) déjà que le groupe était ce qui ressemble localement le plus au Cramps : un duo assez sexy dans le genre, composé de la langoureuse, mais aussi rigolote Wild Cat Lou (riffs saignants, déhanchés et plus si affinités) et du hiératique et droopyesque, mais au final rigolo aussi Clint Lhazar (voix caverneuse, mais aussi aboyée ou plus claire si besoin, et des vannes si t'en veux).

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020

Secondés idéalement par leur batteur, du genre costaud (et qui n'hésitera pas à se mettre en calbute après quelques titres, eh, oh, faut se mettre à l'aise hein !), et par leur bassiste, aussi régulier que fraichement rouflaquetté. Autrement dit, section rythmique irréprochable derrière, et rockstars locales attachantes et un poil cartoonesques devant. Les Dirteez quoi... What you see is what you get, et c'est toujours aussi bien, surtout quand on ne les a pas sérieusement revus depuis quelques années !

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020

Par ailleurs, Clint Lhazar qui n'est pas très grand, a donc pile la bonne taille pour pouvoir monter sur l'ampli devant la scène sans se cogner le teston, ce qui facilite la harangue. Wild Cat Lou, elle, avec sa guitare stylée et pleine de pointes, fera comme toujours un tour dans le public (immobilisé, rappelons-le) au risque d'éborgner quelqu'un, tour continué à genoux et fini en jouant allongée sur le dos - on ne se refait pas. Belle ambiance de la première à la dernière note (mon fils a même remarqué que la musique et les vibrations faisaient buller les binouses posées sur la scène...) Ils n'ont pas rajeuni, les The Dirteez ? Et nous ? Et vous ? En fait, ils n'ont surtout pas vieilli non plus, c'est juste les mêmes ! WYSIWYG, puisqu'on vous le dit.

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020

Mais une belle surprise quand même : leur musique est largement plus variée que dans notre souvenir (soit un groupe bruyant de rock garage, sous forte influence crampsienne... ce qui était déjà bien) ! Parce que quand on peut aussi couvrir sans craindre dégun, aussi bien le rockabilly-à-donf, qu'un rock nettement plus groovy où l'on croit entendre Iggy Pop aux couplets (j'ai bien vérifié auprès de mon fils, qui a vu l'original aussi), que du punk-rock sans hargne excessive, ou qu'un dérapage contrôlé dans la noise (aucune oreille cassée, et c'est pas toujours le cas ici !)...

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020

... ou qu'un titre jubilatoire où l'on croirait entendre la rythmique de Motörhead (Strong ?), ou encore qu'un titre surf mais chanté quand même... eh bien on couvre finalement tout le spectre du rock qui pousse au cul, sans jamais virer dans la facilité metal. Oui, parce que chez Dirteez Inc., même quand on vous annonce une chanson d'amour, mèfi, ça vire assez vite amour vache et bien fumasse, au mieux ongles plantés dans le dos, au pire le couteau sous la gorge. En manière de rock badass, le dernier titre ressemblait d'ailleurs aux regrettés Elektrolux (représentés dans la salle), si vous voyez...

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020

Alors bon, le premier concert de rock saignant vu assis de notre vie... bien ou bien ? Eh ben, juste super ! D'autant qu'il n'était pas complètement interdit de se lever un peu, en restant à distance raisonnable, pour trémousser nos fesses fatalement agitées par le son. Question distance sanitaire et patin-couffin, rien à signaler, c'est sans doute pas ici qu'on aura fait un "cleussetère", comme on dit par ici. Ou alors, un cleussetère de bonnes ondes contagieuses, et qu'on aura ensuite disséminé généreusement le lendemain autour de nous. Alors merci aux Dirteez, merci au LAM, longo maï et à la prochaine !


Setlist ramassée :
Intro + Happy Dogs
Endless Bar
Talisman
Thirsty Road
Space Cookie
Shark Smile
Boogie Rats
Devil Dance (Tatata)
Bullet in my head
Last Station of Broken Heart (Alligator)
I can't wait
Big bad rock'n'roll
Linda
Lazy
Dance of souls
From Beyond (Gun Tub)
Strong
Shy
+ Nouvelle

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020 - 5025

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020 - 5074

the Dirteez by Pirlouiiiit 02102020 - 5158

The Dirteez : les dernières chroniques concerts

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik en concert

(ma) Rue du Rock #5 (Festival Phocea Rocks) : Miss Paillette, Niwt, Copernic, The Insomniacs, January Sons, Yvi Slan, The Dirteez, Farouche Zoé, Harmonic Generator, Medusa, Roxys Angry, Duck Tape, Poutre, Conger! Conger!, Temenik Elektrik par Philippe
Rue Consolat, Marseille, le 24/09/2017
Et de 5 ! C'est déjà l'édition #5 de la Rue du Rock par Phocea Rocks ! Comme le temps passe... Quand on repense aux deux premières, il y a de quoi mesurer le chemin parcouru,... La suite

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) en concert

Rue du Rock #5 (Copernic, Dareda, The Insomniacs, Parking Shell, Telescope Road, Yvi Slan, The Dirteez) par Lumak
Rue Consolat, le 24/09/2017
Le beau temps était au rendez vous pour la 5ème édition de la Rue du Rock avec cette année 22 concerts. Bien sûr, impossible de tous les faire mais en parcourant les différents... La suite

Festival Phocea Rocks : the Dirteez + Eastern Committee  en concert

Festival Phocea Rocks : the Dirteez + Eastern Committee par pirlouiiiit
Molotov - Marseille, le 06/07/2013
Ce soir je dois faire un effort un peu plus important que les autres soirs pour sortir ... Pas que je n'aime pas les 2 groupes bien au contraire, mais c'est juste que hier,... La suite

Empty bottles + The Dirteez en concert

Empty bottles + The Dirteez par The Two Headed Dog
Enthropy - Marseille, le 10/04/2010
10 avril Enthropy 21h30, Empty Bottles, référence à la salle de concert mythique de Chicago ou hymne à un style de vie ? Les Empty Bottles commencent devant une poignée de... La suite

LAM, Marseille : les dernières chroniques concerts

Parking Shell, Garces Kelly en concert

Parking Shell, Garces Kelly par Pipoulem
LAM, Marseille, le 21/02/2020
Le LAM (LedaAtomicaMusique) accueille ce vendredi 21 février 2020 deux groupes qui représentent bien la scène locale rock marseillaise. Le concept de cette, maintenant... La suite

Kopecky-Nazar-LeVan, Sirius Void, Paranoid Cats en concert

Kopecky-Nazar-LeVan, Sirius Void, Paranoid Cats par Pipoulem
LAM, Fils qui s touchent, La Salle Gueule, le 15/02/2020
Samedi soir, il est temps de se préparer pour sortir, et comme toujours, beaucoup de choses à voir un peu partout. Je débute mon itinéraire par le LAM (Leda Atomica Musique)... La suite

Hakim Hamadouche (Les Z'inos #2) en concert

Hakim Hamadouche (Les Z'inos #2) par Pirlouiiiit
Leda Atomica Musique, Marseille, le 13/12/2019
Deuxième étape sur trois pour cette soirée bien chargée. Après avoir été bluffé par le showcase de the French Revolution au Lollipop Music Store, me voilà donc au Leda Atomica... La suite

Moon Rã  en concert

Moon Rã par Philippe
LAM, Marseille, le 15/11/2019
Une semaine après, pas évident de retracer une soirée très sympathique, finie dans des brumes houblonnées persistantes et avec des notes pourries, mais dont les artistes méritent... La suite