Accueil Chronique de concert the Roots present The Jam (feat. Dee Dee Bridgewater, Wale, Bilal, Corey Glover ...)
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

the Roots present The Jam (feat. Dee Dee Bridgewater, Wale, Bilal, Corey Glover ...)

the Roots present The Jam (feat. Dee Dee Bridgewater, Wale, Bilal, Corey Glover ...) en concert

Highline Ballroom, New York 19 mars 2009

Critique écrite le par

THE ROOTS present THE JAM, produced by JILL NEWMAN PRODUCTIONS



Tous les prétextes sont bons pour aller faire un tour a NY ... cette fois il s'agissait du mariage de dAve (Qatsi - Steve Shiffman - Nicole Atkins - ...). Le samedi est pris mais il reste quand même jeudi et vendredi. Parmi les concerts qui ont retenu mon attention : un concert d'un des gars des Teenage Prayers (finalement annulé car le bassiste des Teenage Prayers justement faisait ses premiers pas au Gotham Comedy Club), Clem Snide au Mercury Lounge (eu la flemme ...) et The Roots dans une salle que je ne connais pas encore puisque assez récente : the Highline Ballroom, qui se situe donc a proximité de cette ancienne voie aérienne que j'étais même allé nettoyer il y a quelques années quand ils cherchaient des volontaires pour la rénover. Bref après avoir cru que ce serait trop compliqué pour obtenir les autorisations, Jill m'appelle pour me dire que j'ai une invit' et un pass photo pour ce soir. Cool. J'abandonne donc Svet et les autres dans le loft de Richard pile au moment ou la projection hebdomadaire commence et file par le L en direction de 9th et 16th.


Lorsque j'arrive une demi heure avant l'heure annoncée il y a déjà une longue file d'attente dehors ... a l'américaine c'est à dire disciplinée et régulière ... le long du trottoir avec des gars de la sécu pour s'assurer qu'elle le reste. C'est la file des gens qui ont leurs billets (le concert étant complet depuis belle lurette). Je me retrouve du coup tout devant en premier de la file des invités. Sans téléphone et sans montre j'attends en regardant le balais des gens qui font semblant de ne pas avoir compris que la file était tout derrière et ceux qui font jouer leurs influences (ou leur charmes) pour être rajoutés sur la liste (avec plus ou moins de succès). Un peu après 22h on nous laisse monter. J'ai oublié mes papiers (heureusement que ce n'est pas un concert "21 only") et pour ce qui est de prouver mon identité de toute façon je suis a Pirlouiiiit donc ... Je rentre dans les premiers dans la salle et me cale devant avec quelques fans et d'autres photographes / cameramen.


Ce concert fait partie d'une résidence que les Roots ont ici puisqu'ils jouent en fait une fois par semaine depuis le 5 mars et au moins jusqu'au 21 avril. Les concerts affichent "complet" en général et voient défiler pas mal d'invités ... d'où le nom de The Jam. L'attente ne sera pas aussi longue que redoutée. Alors que le DJ est toujours présent sur scène, rentrent nonchalamment : le remplaçant de Kamal au clavier, Captain Kirk a la guitare, Owen Biddle le plus jeune du groupe a la basse, et bien évidemment Questlove ou ?uestlove (le seul que je connaissais de tête) a la batterie et Black Thought au chant. Bref un vrai groupe sans même un DJ.


Ne connaissant les Roots que de nom et de réputation (juste vu Rhazel affronter Mike Patton sur scène et une fois Questlove passer des disques entre Beirut et Deerhoof a la piscine), ne comptez pas sur moi pour vous dire si ils ont joué des morceaux récents et/ou anciens. Surtout qu'il ne s'agissait pas d'un concert avec une setlist bien précise, mais bel et bien d'une "jam session" avec plein d'invités.


Précisons tout de suite que même si j'apprécie beaucoup la musique de certains rappeurs (essentiellement français comme HHP and co, Keny Arkana, ou certains IAM ...) la plupart de mes expériences de hip hop américains m'ont énormément déçu : Mob deep, Method man, et dans une moindre mesure Mos def ou LL Cool J.... m'ont tous profondément ennuyé a se contenter de faire scander leur nom par un public acquis a leur cause pour masquer le fait qu'ils n'étaient vraiment pas sur scène ce soir la et n'avaient ni envie de chanter ou jouer. Il n'y a guère que Public Enemy qui m'avait plu et un peu De la Soul. La je partais avec un a priori positif et la quantité d'instruments sur scène m'a mis en confiance.


Grosses chaussures toutes blanches délassées dépassant par dessus le jean, boucle de ceinture, bague et montre qui brillent mais raisonnable ... un premier morceau rappé avec conviction et un groupe qui a la place de s'exprimer ... ca commence bien ! Des le deuxième morceau les premiers invites arriveront ... d'abord un guitariste très blues et plein de solo qui dialoguera avec Captain Kirk( qui est loin d'être manchot lui aussi et n'a pas besoin de se faire prier pour partir dans des riffs quasi métal). Apres ce moment finalement bien rock arriveront ... comme un mauvais clin d'œil pour moi les Antibalas (4-5 d'entre eux en tout cas) : saxo, trombone, percussion, guitare, ... mauvais clin d'œil car je n'ai jamais accroché a leur musique et c'est un des premiers groupes que j'ai vu a NY et sur lequel je serai retombé plusieurs fois pas accident.


Bref je ne serai pas plus emballé que les autres fois par leur performance surtout qu'ils paraissaient un peu impressionnés / peu inspirés pas moment ... ne sachant pas si ils devaient rester ou partir, quand ils pouvaient / devaient intervenir ... c'est le problème des impros avec des gens qui ne se connaissent pas forcement bien ? Bref ils iront et viendront plusieurs fois ... mais auront du mal à faire chanter le public.


Pour moi ce seront surtout les autres invités qui me marqueront ... impossible de capter leurs noms mais j'en ai retrouvé quelques uns a posterio. Parmi les quelques rappeurs qui se succèderont je retiendrai surtout le morceau de Bilal (celui avec un chapeau, un blouson en cuir et des rangers) de Philadelphie. Il partira dans les aigus, poussant des hurlements qui me feront carrément penser a James Brown ... très très sympa et entrainants. Un peu après un autre de Washington DC (Wale) qui tout en filmant le public ou en se faisant filmer par celui ci (il donnera son appareil a la fille a cote de moi) nous fera un morceau la aussi très rock qui me fera vraiment oublier qu'il s'agit d'un groupe de hip hop.


Puis voyant l'heure passer et étant démuni de portable ... j'ai hésité à partir ... car il valait mieux que j'y aille si je voulais avoir une chance de retrouver mon chemin jusqu'à Park Slope ... et a ce moment la ils annoncé la dame que j'avais vu arriver tout a l'heure dans la file d'attente avec celui que j'avais pris pour son fils ... "please welcome .... Dee Dee Bridgwater"


Waw ! Toute de rouge vêtue, jusqu'a son chapeau dont elle finira par se débarrasser ... un véritable tourbillon. Du haut de ses bientôt 60 ans (honnêtement ca ne se voit / sent pas), elle électrisera encore un peu plus la scène, en chantant, dansant, hurlant ... superbe duo avec Captain Kirk ... et a la fin Black Thought donnera l'impression d'un petit garçon timide refusant ce qui ressemblait a une joute verbale ... Touchant et puissant !


Le dernier invité, coiffé d'une casquette, n'est autre que Corey Glover le chanteur de Living Color. Morceau plus calme que le précédent, bonne présence et bonne interaction avec les musiciens qu'il laissera beaucoup s'exprimer ... chacun ira d'ailleurs de son solo ... signe que le concert touche a sa fin .... En effet après ce morceau ce sera le moment du au revoir ... avec le groupe qui s'en va sans ambiguïté laissant le DJ reprendre les platines. Un peu sec ... tout le monde a passé un bon moment mais personne ne cherche visiblement à les faire revenir ... surprenant lorsqu'on vient d'un pays ou les rappels sont ridiculement prévus.


Marrant pour une fois malgré l'attente j'ai eu l'impression que c'était court alors que ca a quand même durer 2 heures. Je sortirai de la content même si je ne suis pas plus qu'avant capable de fredonner une chanson des Roots. C'est vrai que c'était bien sympa, mais plus qu'un concert de Roots c'était un concert des potes des Roots, avec les Roots comme incroyable backing band, mené par un Questlove comme chef d'orchestre dans l'ombre.

Avec une question sur toutes les lèvres ... qui seront les prochains invités aux autres concerts ? les Beastie Boys ? Prince ? Iggy Pop ? je ne préfère pas savoir ... par contre la question que je me pose c'est pourquoi pas les Roots au prochain Marsatac ? chiche ?

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :

et une petite de Oliver Bilal :
et une petite de Wale :
et une petite de Corey Glover :


Dee Dee Bridgewater : les dernières chroniques concerts

Nice jazz Festival : Julien Lourau + Dee Dee Bridgewater + The Roots par Lolo Mart
Arènes de Cimiez - Nice, le 23/07/2007
Lundi 23 juillet. Ma dernière soirée sera celle du voyage à travers le monde et ces différents rythmes. Au programme : Julien Lourau, Dee Dee Bridgewater et les Roots. Ma première destination sera Cuba aux rythmes chauds d'une Rumba façon Julien Lourau. Une belle rencontre née à Paris avec des musiciens cubains offre à cette nouvelle formation... La suite

Dee Dee Bridgewater par Francis
BATACLAN PARIS , le 30/03/2007
Superbe concert de Dee Dee Bridgewater ! Une ambiance et un moment de complicité rare... une instrumentation fabuleuse... et tout celà sans se prendre la tête ! La suite

Dee Dee Bridgewater par surgeon
La Cigale, Paris, le 17/03/2005
On sent une présence, beaucoup d'émotions, une femme très chaleureuse, très très bonne interprétation, une soirée inoubliable... La suite

Dee Dee Bridgewater par Cedric
Parc Floral de Paris, le 07/07/2001
Un concert en plein air de plus de 2 h en partie sous la pluie et les gens sont restés ... scotchés !!! Par sa beauté, son sourire, son bonheur expensif ... très certainement, mais surtout pour sa voix, une pure merveille !!! Elle est en tournée en ce moment ... à ne pas rater ! La suite

The Roots : les dernières chroniques concerts

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

Stray Cats + Turnstile + the Roots + the Smashing Pumpkins (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'île du Malsaucy - Belfort, le 07/07/2019
Malgré la fatigue cumulée depuis jeudi, on est tout de même monté en régime au fil du week-end. Au programme, on retrouve notamment à l'affiche Stray Cats, Christine and the... La suite

(mes) Eurockéennes 2019, 2/2 : Julia Jacklin, Stray Cats, Turnstile, The Roots, 88Kasyo Junrei, The Smashing Pumpkins, Arnaud Rebotini en concert

(mes) Eurockéennes 2019, 2/2 : Julia Jacklin, Stray Cats, Turnstile, The Roots, 88Kasyo Junrei, The Smashing Pumpkins, Arnaud Rebotini par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 07/07/2019
Après un traditionnel et très agréable barbecue à la fraîche, on arrive un peu avant l'ouverture, pour un deuxième et dernier jour au Malsaucy, toujours baigné de soleil même pas... La suite

The Roots (festival Paris HIP-HOP Citoyens) en concert

The Roots (festival Paris HIP-HOP Citoyens) par Lebonair
Le Zénith - Paris, le 23/06/2012
La 5ème édition du festival Paris HIP-HOP Citoyens qui a débuté le 20 juin dernier et qui se terminera le 04 juillet prochain propose à travers cette quinzaine du Hip-Hop de faire... La suite

The Raconteurs, The Jon Spencer Blues Explosion, Louis XIV, Jamie Lidell, Justice, Fortune, The Roots, Kate Nash (Rock en Seine 2008) en concert

The Raconteurs, The Jon Spencer Blues Explosion, Louis XIV, Jamie Lidell, Justice, Fortune, The Roots, Kate Nash (Rock en Seine 2008) par Pierre Andrieu
Domaine National de Saint-Cloud, Paris, le 29/08/2008
Malgré l'annulation (fort dommageable) du concert d'Amy Winehouse, le dernier jour du festival Rock en Seine 2008 a vu se succéder sur les différentes scènes du domaine de... La suite