Accueil Chronique de concert Thin Lizzy
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Thin Lizzy

Thin Lizzy en concert

Espace Julien, Marseille 15 février 2012

Critique écrite le par


En première partie des ZZ Top en juillet dernier, la formation actuelle de Thin Lizzy avait mis tout le monde d'accord en une petite demi heure de jeu, sacré tour de force en soi !
Alors quand la news de leur venue à l'Espace Julien est tombée à l'automne précédent, inutile de dire que beaucoup s'etaient réjouis de cette escale marseillaise. Un vrai show avec bien plus de morceaux, c'etait l'assurance de se prendre une belle dose de hard rock pur dans les esgourdes !


Pourtant, la salle ne sera qu'à moitié pleine (500 personnes en gros). Ce qui ne m'etonne pas dans le sens où c'est un combo très peu suivi par les jeunes générations d'une part, contrairement à un AC/DC par exemple, si on veut prendre un gros groupe ayant débuté à la meme periode des 70s. Ensuite, après la mort de Phil Lynott, la carrière a plus que ralentie, etant emaillé de best of et de tournées sous plusieurs line up. Du coup ca reste un groupe culte mais peu connu du grand public post 80s.


Enfin, le prix de la place etait, il faut le dire, exorbitant pour une salle comme l'Espace Julien ! 33 euros, c'est un tarif du Dôme ça ! Je comprend que ca ait pu refroidir certaines ardeurs. Je ne sais pas si ce sont les musiciens qui demandent un cachet elevé, ou si c'est le tourneur qui se prend une jolie marge, mais le resultat est en tous cas sans appel...
Quand en plus on apprend que la première partie prévue, les Electric Ducks, a sauté au dernier moment, parce que la production a estimé que ca couterait trop cher, on croit rever, à ce tarif proposé...


Ces considerations materielles n'ont pas empeché les fans présents de se régaler, heureusement. Meme si une heure et demie, c'est vraiment trop peu au regard de leur discographie ! Franchement, que dalle de "Thunder and lightning", j'etais gaché ! Et plus globalement, trois ou quatre chansons post "Live and dangerous" (1978 donc !) c'est frustrant, car des albums comme "Bad reputation" ou "Renegade" sont loin d'etre anecdotiques bordel !


Cependant, s'ils ne jouent qu'une petite heure trente, c'est à fond de cale qu'ils la déroule ! Pas de temps morts, ca joue bien, ca envoie grave, ca balance sa mémé ! A l'image du morceau d'ouverture "Are you ready", qui défouraille les lustres de la salle.
Et ca ne faiblira quasiment pas jusqu'aux mythiques "The boys are back in town", "Rosalie" ou l'ultime "Black rose" aux accents celtiques.
Le son est très bon, si ce n'est une basse un poil sous mixée, le public répond au quart de riff, et les zicos s'eclatent avec sincerité. Ils se donnent sans faillir, ca transpire sur les tatouages !


Je confirme que je suis fan de Ricky Warwick, ancien vocaliste de The Almighty, qui sort ses tripes à chaque live, avec classe et dans le respect de Lynott. Il a toujours ce charisme d'enfer, et sur une petite scène comme celle ci, c'est encore plus un régal de le voir jouer et chanter juste.


L'autre musicien qui exteriorise sa passion, c'est Marco Mendoza, le bassiste. Alors lui, je le verrai carrément dans un Steel Panther qui aurait croisé Manowar à la naissance, avec sa chemise ouverte, ses positions glam, ses grimaces et son déhanché heavy ! Sans oublier maints jetés de mediator !
Avec Marjorie on a pas pu s'empecher de fendre la fosse pour se placer devant lui, afin de lui mettre le feu avec force metalsign, gueulages intempestifs et clins d'oeil ravageurs ! Je crois qu'il nous a bien repéré et qu'il s'est bien marré, sans que ca ne le déconcentre pour autant.


A coté de lui, le gratteux soliste m'a un peu moins botté que son predecesseur en opener de ZZ Top. Moins démonstratif, plus posé. Par contre, joli toucher de frettes. Ce qui est important dans un tel combo, où les soli et duels sont nombreux et finement ciselés.


Gorham n'est pas en reste malgré son age, il maitrise son sujet et ne se met pas plus en avant que ses jeunes comparses.
Je trouve l'alchimie vraiment bonne sur cette tournée, plus que celle de 2002 ou 2003 avec Sykes, qui m'avait moins marqué.


Je sais que le Thin Lizzy d'aujourd'hui est considéré par certains comme un tribute band. Ou moins bon que la formation menée par ledit Sykes.
Je sais aussi que si on devait ecouter les "purs" qui ne veulent jamais qu'un membre d'origine ne soit remplacé, meme décédé, on aurait jamais connu AC/DC après 1979, Iron Maiden après 1981, Lynyrd Skynyrd après 1977, Uriah Heep après 1976, etc etc etc...
Alors personnellement je prefere voir ces formations talentueuses, respectant les oeuvres originales, avec une energie fantastique, nous faire plaisir même 30 ans après, que seulement ecouter en boucle de vieux vynils en regrettant de ne pas etre né assez tôt.


Continuez à faire vivre cet esprit rock les mecs, vous mettez des etoiles plein les yeux des fans présents.


Setlist:

Are You Ready
Jailbreak
Don't Believe A Word
Killer On The Loose
Dancing in the Moonlight (It's Caught Me in It's Spotlight)
Massacre
Angel of Death
Still In Love With You
Whiskey in the Jar
Suicide
Waiting For An Alibi
Cowboy Song
The Boys Are Back In Town

Rappel :

Emerald
Rosalie

Rappel 2

Black Rose



Gandalf

Thin Lizzy : les dernières chroniques concerts

Thin lizzy en concert

Thin lizzy par Ylxao
Tranbordeur, Lyon, le 17/02/2012
Vendredi Soir, programme excitant en perspective : une reformation du groupe irlandais Thin Lizzy joue au Transbo. Le soir venu, à 20 h, ingés son et lumière s'activent... La suite

ZZ Top/Thin Lizzy en concert

ZZ Top/Thin Lizzy par Gandalf
Le Dôme de Marseille, le 12/07/2011
Pour une fois, à Marseille on a de la chance sur une tournée ! Déjà ZZ Top au Dôme, ca en jette. Mais avoir Thin Lizzy en première partie, uniquement présent sur deux ou trois... La suite

Hellfest 2011 - 2ème journée : Scorpions, Bad Brains, Coroner, Thin Lizzy, Destruction, Sodom, Kreator, Whiplash, Mekong Delta, Angel Witch, The Haunted, U.F.O., Municipal Waste en concert

Hellfest 2011 - 2ème journée : Scorpions, Bad Brains, Coroner, Thin Lizzy, Destruction, Sodom, Kreator, Whiplash, Mekong Delta, Angel Witch, The Haunted, U.F.O., Municipal Waste par Abigail Darktrisha
Clisson, le 18/06/2011
Cette journée sera la plus forte en émotions avec l'hommage rendu à Patrick Roy après le concert de Scorpions. Très axée thrash Allemand et Américain, la main stage 2 proposera... La suite

Espace Julien, Marseille : les dernières chroniques concerts

Skip The Use + Parade en concert

Skip The Use + Parade par Zulone
Espace Julien, Marseille, le 04/03/2020
Mercredi 4 Mars 2020, l'espace Julien est plein à craquer... Petits et grands de tous âges confondus sont là ce soir pour voir et re re revoir les Skip The Use. Le groupe a plus de... La suite

EPMD en concert

EPMD par Sami
Espace Julien, Marseille, le 26/02/2020
Les amateurs de rap US sont gâtés ces dernières semaines avec les passages de Havoc de Mobb Deep, Talib Kweli dans cette même salle, et à quelques jours d'intervalle Das Efx à... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par G Borgogno
Espace Julien, Marseille, le 14/12/2019
C'était la troisième fois où je voyais CharlÉlie. Je l'avais vu à l'époque de "Comme un avion sans ailes" (Poèmes Rock, 1981, donc). Et au moment de la tournée "Solo Boys &... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite