Accueil Chronique de concert Vintage Crop
Mardi 23 juillet 2024 : 6602 concerts, 27139 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.

Chronique de Concert

Vintage Crop

Vintage Crop en concert

Intermédiaire, Marseille 31 juillet 2022

Critique écrite le par

Intermédiaire by Pirlouiiiit 30072022

Après une semaine consacrée exclusivement à rattraper notre retard en termes de boulot (le jour) et BBQ (le soir), ça va me changer. En effet après avoir vu passer sur fb et donc mis à jour sur l'agenda de Concertandco (en temps réel comme toujours) que le concert des Vintage Crop initialement prévu au Molotov avait finalement été basculé à l'Intermédiaire en "prix libre" nous avons profité de cette avant dernière soirée de Nastia et son fils Jacob pour nous laisser tenter.

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

En arrivant sur la Plaine après avoir diner à la maison des raviolis juste à côté de la Salle Gueule, je ne connais quasiment rien de ce groupe, mais le simple fait qu'ils aient fait le chemin depuis Melbourne (et que la rapide écoute de leur dernier album Kibitzer sur bandcamp m'a plutôt plu) suffisent à me donner envie de les découvrir sur scène.

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

A notre arrivée, la salle est plutôt vide et la terrasse pleine. Vince et Gina sont là. Le groupe est sur le point de commencer et dès les premiers accords, la salle se remplit vite de musiciens locaux et autres habitués des salles rock. Très vite, ils nous apprendront que le concert de ce soir est le dernier de leur tournée d'un mois qui les aura amenés un peu partout en France avec quelques sorties vers l'Angleterre et l'Allemagne

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

Vintage Crop, c'est donc Jack Cherry au chant, à la guitare et un peu au clavier, Tyson Harper à la guitare, aux coups de pieds dans le vide et aussi au chant (c'est d'ailleurs lui qui ouvrira le bal au micro), et Tyler et Luke O'Brien à la basse et à la batterie respectivement (à moins que ce ne soit le contraire).

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

Comme tout groupe de garage qui se respecte Vintage Crop joue fort (peut-être un peu trop, en tout cas sans bouchons) et vite, ça bouge dans tous les sens quand ça ne chante pas. Ils enchaineront une bonne douzaine de morceaux, sans trop s'étendre entre ceux-ci. Quelques plaisanteries sur la langue et l'expression "de rien" - "can you say de rien beaucoup ?" ou pour nous avouer qu'ils n'étaient quand même pas mécontents de retourner chez eux dans quelques jours.

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

Si sur disque je leur trouvais un petit côté Blur en plus speed/crade ou Stooges, sur scène je n'y penserai pas du tout. Gina et Vince me confieront à la fin qu'ils avaient un son résolument australien (je me devais de vous le rapporter du coup). En tout cas je passerai un très bon moment chopant ça et là des bouts de paroles de Bloody War ou Double Slants de leur dernier, ou encore ce "I just wanna live the American Lifestyle" dont on ne sait pas à quel degré il faut le prendre.

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

Même le pêtage de corde de Tyson, qui survient tous les 2 concerts si j'ai bien compris, ne les ralentira pas, une guitare de secours l'attendant au pied de la scène au cas où. Lorsque le bout de la set liste sera atteint, ils remercieront le public, éteindront leurs amplis et descendront dans le public, coupant court à toute demande de rappel.

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022

En attendant mon tour pour acheter un disque (je prendrai finalement leur avant dernier Serve to Serve Again) j'entendrai Jack parler avec émotion de leur passage au Binic Festival, même si d'après lui le fait que le festival soit devenu payant a un peu changé les choses. Et nous finirons la soirée avec Alberto à discuter Binic (où je ne suis pas retourné depuis cette très belle après midi de 2013). Vivement la semaine prochaine que je sois en Bretagne ...

Plus de photos et vidéos par Pirlouiiiit par ici

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022 - 4655

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022 - 4713

Vintage Crop by Pirlouiiiit 30072022 - 4744


Vintage Crop : les dernières chroniques concerts

Stiff Richards, Jackson Reid Briggs, Beige Banquet, Vintage Crop, DER, Destination Lonely (Super Cathédrale de Binic 2022) en concert

Stiff Richards, Jackson Reid Briggs, Beige Banquet, Vintage Crop, DER, Destination Lonely (Super Cathédrale de Binic 2022) par Pierre Andrieu
Pointe de la Rognouse, Binic, le 24/07/2022
24 juillet, dernier jour en forme d'apothéose pour la Super Cathédrale de Binic, avec une grande rasade finale de punk 'n roll, pour la route : Stiff Richards, Beige Banquet,... La suite

Intermédiaire, Marseille : les dernières chroniques concerts

No Jazz Quartet + Delicieux Enfant + Ardan  en concert

No Jazz Quartet + Delicieux Enfant + Ardan par Pirlouiiiit
Intermédiaire, Marseille, le 13/04/2024
Aujourd'hui encore j'ai dû revoir mes ambitions à la baisse. En effet j'avais prévu d'aller voir John & Jon trio au Roll'Studio, salle (et groupe) que j'aime beaucoup, mais entre... La suite

Aline + mOnde en concert

Aline + mOnde par Sami
Makeda, Marseille , le 10/02/2024
Une soirée pop indé à l'ex Poste à Galène, voilà qui ne nous rajeunit pas, ni pour les artistes ni pour le public. En rentrant au Makeda, une surprise de taille, les enceintes... La suite

Confetti Malaise, Délicieux Enfant, Jolly Rougeur (Concert de soutien aux jeunes exilés non accompagnés des Collectif 113) en concert

Confetti Malaise, Délicieux Enfant, Jolly Rougeur (Concert de soutien aux jeunes exilés non accompagnés des Collectif 113) par Pirlouiiiit
Intermédiaire, Marseille, le 09/12/2023
Un peu patraque hier j'ai déjà raté le concert de soutien au Vortex (assez logiquement blindé - voir chronique de Philippe par ici), donc ce soir même si ça ne va pas franchement... La suite

Soirée de soutien au Lollipop Music Store : Jules Henriel, Lodi Gunz, Cowboys from Outerspace en concert

Soirée de soutien au Lollipop Music Store : Jules Henriel, Lodi Gunz, Cowboys from Outerspace par Philippe
L'Intermédiaire, Marseille, le 25/11/2023
Nan mais franchement, vraiment, quelle bande de pleureuses que ces deux lascars-là, Paul Milhaud et Stéphane Signoret ! Ca fait, quoi, 17 ans à peine, genre 6 200 jours, en tout... La suite