Accueil Chronique de concert Wolfmother + The Hall Effect
Dimanche 23 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Wolfmother + The Hall Effect

Wolfmother + The Hall Effect en concert

Le Trabendo Paris 14 octobre 2009

Critique écrite le par




Mercredi soir, 19h30 devant l'entrée du Trabendo, il fait déjà nuit et un peu froid. Je compte bien me réchauffer au son du groupe Wolfmother. 1ère date de la tournée européenne pour Andrew Stockdale (voix/guitare) et ses nouveaux musiciens. Concert complet comme toutes les dates de la tournée européenne, quelques jours avant la sortie du 2ème album, très attendu, c'est peu dire, le 1er étant sorti en 2006.



Ce soir, ne les ayant jamais vu, j'attends de voir ce groupe qui a une belle réputation sur scène et le moins que je puisse dire, c'est que je ne fus pas déçu, bien au contraire. Arrivé dans la salle pour le 1er morceau de la 1ère partie, The Hall Effect - groupe indie colombien qui chante en anglais, la salle finit par être bondée avant l'arrivée de Wolfmother sur scène à 20h35.



Il y a une grosse ambiance, c'est peu dire, tout ceci va durer un petit peu plus d'une heure pour une douzaine de titres dont 5, il me semble du nouvel album (ces morceaux, d'ailleurs, passent tellement bien que je prédis un album de très bonne facture, un peu plus métal que le 1er album, c'est toujours le même groupe mais le son, les compos se sont musclés) à suivre donc...



Après, que dire, le groupe est excellent, le leader est charismatique, visiblement heureux d'être là, vu l'accueil de son public parisien, ça me parait normal, concert passé à la vitesse de la lumière, un peu court par ailleurs, excellent, public bien énervé et heureux d'être là et vive le crowd-surfing.



Si on aime The White Stripes, Led Zeppelin, on ne peut qu'aimer ce fameux groupe. Le père Andrew a bien digéré ses influences grâce à sa voix et à son talent à écrire de pures chansons,
Ce groupe est vraiment excitant. A priori, nous risquons d'ici 2010, de les revoir très vite sur scène, au moins à Paris., Là, on a eu la mise en bouche, alors vivement le plat de résistance lors de leur prochain passage !



Ce groupe déchire, voilà, c'est dit.



Setlist :

1. Dimension
2. Cosmic Egg
3. White Unicorn
4. New Moon Rising
5. Woman
6. White Feather
7. Vagabond
8. Mind's Eye
9. 10.000 Feet
10. Colossal

Encore :

11. Back Round
12. Joker & The Thief

 Critique écrite le 17 octobre 2009 par lebonair


Wolfmother : les dernières chroniques concerts

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack en concert

(mon) Rock en Seine 2016, 1/2 : Wolfmother, Casseurs Flowters, Grand Blanc, La Femme, L7, Sigur Ròs, Massive Attack par Philippe
Saint-Cloud, Parc de Saint-Cloud, le 27/08/2016
Quand l'été est presque enfui, comme chacun sait, il n'y a qu'une seule solution pour le clôturer dignement : Back to Rock en Seine ! Bon, on pourrait nous accuser légitimement... La suite

Wolfmother + The Black Angels en concert

Wolfmother + The Black Angels par Philippe
Le Bataclan, Paris, le 25/01/2010
C'est toujours quand on pense en avoir fini avec les concerts-où-l'on-monte-exprès-à-Paris qu'une nouvelle affiche est annoncée, quelques mois à peine après la précédente et... La suite

Wolfmother + The Black Angels en concert

Wolfmother + The Black Angels par Benjamin Fournet
O2 Academy, Newcastle, Angleterre, le 15/01/2010
Nous avions déjà vu les Wolmother ici et les Black Angels là mais les deux à la fois jamais ! Nous nous précipitons donc à l'O2 Academy malgré le "putain de froid" dixit Andrew... La suite

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow en concert

(mon) Rock en Seine 2006, 1/2 : Wolfmother, Calexico, Clap Your Hands Say yeah, Dirty Pretty Things, TV on the Radio, The Raconteurs, DJ Shadow par Philippe
Parc de Saint-Cloud, Paris, le 25/08/2006
Photos par Philippe ! Troisième édition (pour moi) de Rock en Seine pour ce qui semble bien un renoncement définitif à snober la scène parisienne : une fois de plus l'affiche... La suite