Accueil Chronique de concert World Kora Trio
Lundi 19 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

World Kora Trio

World Kora Trio en concert

Théâtre du Rocher - La Garde 27 novembre 2012

Critique écrite le par



Je le répèterai encore souvent, mais je ne suis pas un spécialiste de jazz, encore moins de musique du monde (ou l'inverse ?). C'est encore le cas ce soir, car si vous me parlez de Mali, de Kora, de jazz, de Eric Longsworth, etc... il y a de grandes chances pour que je vous fasse le coup du "il y a un autobus qui vient de passer", ou du portable qui sonne intempestivement. Parlez-moi alors d'un trio jazz-musique du monde avec un malien qui joue de la kora... et je vous ferai le coup de l'autobus qui sonne intempestivement. Mais c'est sans compter ma curiosité maladive, et les opportunités.



La salle du Théâtre du Rocher de La Garde, que je découvre pour la première fois ce soir, est très raisonnablement remplie. La date, co-organisée avec la municipalité de La Garde, fait partie de la programmation de l'association varoise de musiques actuelles Tandem, qui, cette année, profite du peu de disponibilités dans ses salles habituelles de Toulon et de Hyères, pour s'exporter dans tout le département du Var. C'est réellement un plaisir que de découvrir tous ces lieux.



Le trio, composé du violoncelliste et compositeur américain Eric Longsworth, du joueur de Kora malien, Chérif Soumano et du percussionniste et chanteur marseillais Jean Luc Di Fraya, s'installe rapidement et en toute simplicité. La simplicité sera d'ailleurs l'un des leitmotifs du trio tout au long du set. Ces trois-là ne se prennent pas la tête et mettent de côté tout cérémonial pour laisser libre court à la joie qu'ils ont de se produire ensemble. L'enthousiasme du trio est boosté par la bonne humeur du malien Chérif Soumano, dont le naturel va jusqu'à pousser des exclamations de plaisir en plein milieu des morceaux, que ce soit sur ses propres solos ou sur ceux de ses complices, ou à pouffer de rire pendant les transitions parlées du plus flegmatique Eric Longsworth. Et si des amis de Chérif arrivent avec un peu de retard en plein milieu du premier morceau, aucun souci pour Chérif, qui est à la limite de les apostropher tout en jouant... Na-tu-rel.



La musique proposée ici, issue du tout nouvel album Korazon, tape tous azimuts : du jazz à la musique africaine, des mélodies épurées aux effets plus modernes à base de reverb, de saturation ou d'échos (même sur la Kora), des instrumentaux plus jazz aux morceaux rythmés par le chant précis et très (trop, à mon goût ?) en avant de Jean-Luc Di Fraya... La kora est bien évidemment, compte-tenu de la nouveauté qu'elle apporte, le point vers lequel les attentions sont naturellement tournées, mais sans qu'elle soit pour autant la seule et unique attraction du moment. La musique est en effet très équilibrée, et les performances des deux autres musiciens sont très loin d'être accessoires, avec un jeu du violoncelliste américain impressionnant de variations, allant du jeu de basse à la limite du funk aux solos plus classiques, et des percussions du marseillais hautes en couleurs, alliant plusieurs cymbales à, par exemple, une sorte de cajón (cette caisse de percussions sur laquelle le musicien est assis) et plusieurs djembés. Le tout reste libre et frais, très loin d'être pompeux ou inatteignable.



Un titre d'album, à l'image du trio et de leur musique, sous la forme d'un jeu de mot sur le terme espagnol, renforçant encore l'aspect polyglotte et universel de la musique proposée, qui, l'espace de cet instant, nous apparaît comme évidente. Et comme le mentionne Eric Longsworth : "on nous sélectionne dans des festivals, nous, trio américain, malien et marseillais, pour représenter la France"... et de compléter rapidement : "alors qu'il n'y a pas un seul français parmi nous...".



Eric Longsworth : les dernières chroniques concerts

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet en concert

Eric Longsworth Quartet et Daniel Humair Quartet par Mardal
Festival Jazz à la Tour - La Tour d'Aigues, le 12/08/2011
Le Festival Jazz à La Tour bénéficie d'un cadre exceptionnel, celui du château de La Tour d'Aigues, ou de ce qu'il en reste : de magnifiques façades, des tours et un portail... La suite

Eric Longsworth + Phare Ouest en concert

Eric Longsworth + Phare Ouest par Mcyavell
Le Cri Du Port - Marseille, le 13/12/2009
Horaire inhabituel pour le Cri du Port habitué aux jeudis soirs à 20h30. Nous sommes un dimanche en fin d'après-midi dans le cadre du Festival Jazz En Scènes proposé dans tout... La suite

Jean-luc Di Fraya : les dernières chroniques concerts

Perrine Mansuy Rainbow Shell en concert

Perrine Mansuy Rainbow Shell par pirlouiiiit
Cri du Port, Marseille, le 31/03/2016
Puisque je n'aurai pas plus de facilité à écrire cette chronique plus tard autant le faire à chaud. Alors mettons les choses au clair, même si je commence à avoir pas mal de... La suite

Heavens en concert

Heavens par pirlouiiiit
théâtre du Gymnase - Marseille, le 15/06/2013
On continue la chronique de la soirée de samedi 15 juin ... après M-Jo et Flop à La Criée, puis le duo Al et Cyril B(enson) au Roll'Studio, me voici au théâtre du Gymnase pour... La suite

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6) en concert

Jazz des Cinq Continents (FJ5C 2012) : Aftersjazz (3 et 4/6) par Mcyavell
Radisson Blu - Marseille, le 21/07/2012
De retour au Solaris, le bar du Radisson Blu, son étrange papier peint, ses Aftersjazz animés jusqu'au bout de la nuit par Christophe LeLoiL. Chronique 2 : soirées des 20 et... La suite

Christian Brazier Quartet en concert

Christian Brazier Quartet par Mardal
Eglise Haute, Banon, le 13/08/2011
La vie culturelle d'un lieu de faible envergure urbanistique tient parfois à la volonté, à la ténacité de quelques, voire d'une seule personne. Banon est un village petit, mais... La suite

Théâtre du Rocher - La Garde : les dernières chroniques concerts

Gabby Young and The Other Animals en concert

Gabby Young and The Other Animals par Flag
Théâtre du Rocher - La Garde, le 20/11/2015
Après autant d'années à arpenter les concerts, je n'aurais jamais imaginé un jour être accueilli par des policiers municipaux en armes et gilets pare-balles. D'autant plus à... La suite