Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Jeudi 3 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Hey Hey My My : "Too Much Space"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 30 janvier 2007 par Pierre Andrieu

"Soyons désinvoltes, Neil Young l'air de rien..." aurait pu chanter Bertrand Cantat sur Tostaky, pour rendre hommage à l'un des artistes ayant donné aux quatre Noir Désir l'envie de jouer ensemble avec ses morceaux géniaux et sa fameuse phrase martelée en version acoustique et électrique sur l'album Rust Never sleeps : "Hey Hey My My, rock n roll will never die..." C'est également l'esprit de Mr Young qui a fédéré les énergies du groupe Hey Hey My My, et a fait naître en eux le désir de composer des... Lire la suite

Jah Mason : "Wheat & Tears"

Reggae Ska

Critique écrite le 30 janvier 2007 par Mister B.C

L'ancien élève de Capleton et de la David House est décidément un artiste très productif. Jah Mason sortira en février 2007 son dixième album en 5 ans. Loin de s'essouffler par cette production en série, il affine son style, se bonifie et s'affranchit peu à peu de l'influence de son mentor. En quelques années, il a su s'imposer comme l'un des artistes les plus prometteurs de sa génération. En 2006, il réussit à obtenir la confiance des Labels VP records (Princess gone - the saga bed, sorti en Mai) ... Lire la suite

The Dirteez : "A Fistful Of Blue Spells"

Pop - Rock / Voodoo rock

Critique écrite le 30 janvier 2007 par Zhou

On n'aura finalement eu a patienter que les deux petites années syndicales (et métronomiques) avant de voir le successeur du fabuleux 'The curse of the haunted cobra' pointer le bout de son nez. Le démarquage est moins net que la fois précédente, en effet celui-ci s'inscrit dans la droite lignée de son prédécesseur. Même ambiance cryptique totalement envoûtante, servie par un chant hypnotique et des choeurs à la sensualité sombre et mystérieuse. Le rythme est berçant et étrange (Rubber romm), ce qui... Lire la suite

Izabo : "Fun Makers"

Pop - Rock / DiscoFunkWorld

Critique écrite le 29 janvier 2007 par Pierre Andrieu

Le groupe israélien Izabo s'apprête à casser la baraque en Europe avec ses hits de pop/disco/funk/world/rock. La recette utilisée sur la première galette du groupe - Fun makers - est ultra efficace : le songwriter, guitariste chanteur Ran Shem Tov vocalise comme un shaman suraigu entre Robert Plant et Chris Cornell, tout en distillant moult riffs de guitares orientalisants façon Led Zeppelin, tandis que le reste du combo s'attache à créer une sorte de groove disco funk rock absolument imparable.... Lire la suite

La Varda : "Les Chemins De L'errance ..."

World Music / Folk alternatif!

Critique écrite le 29 janvier 2007 par Céline

Folk alternatif! Voilà comment La varda qualifient eux-mêmes leur musique. Et moi je regrette déjà de n'avoir qu'un cd 5 titres pour me faire une idée! Mais dès les premières notes le violon m'envoie des ambiances bretonnes qui donnent envie de faire des rondes...et puis le même violon se fait tzigane, enragé par une basse, soutenu par une voix résolument rock (pourquoi je repense aux Hurlements de Léo?...La voix je crois...). Puis suit un morceau sans voix où j'entends le son des balkans, parfois plus... Lire la suite

Un Des Sens : "Chronologie"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 29 janvier 2007 par Jz

Voici donc 1dsens, le seul groupe de Hip-Hop instrumental de la région. Le concept est simple, autour de quelques musiciens formant le noyau dur (le "sujet de base") de 1Dsens gravitent plusieurs rappeurs, chanteurs et musiciens (les "sujets"). pas loin de 25 artistes au total collaborent à ce projet. Le concept est bon, le résultat est plutôt sympathique. Ce qui ressort en premier, c'est la musique, d'orientation jazzy-groove, très inspirée par The Roots de la grande époque (Do You Want More ???). Entre... Lire la suite

Papier Tigre : "S/t"

Pop - Rock / HardcorePunk

Critique écrite le 28 janvier 2007 par Pierre Andrieu

Un disque rugissant par un groupe français fasciné par le hardcore de Washington DC (Fugazi et sa descendance) et le punk crispé du Gang Of Four... Enregistré par un trio d'un fort joli gabarit - Eric Pasquereau, 75 kg, chant toxique, guitare amplifiée et rugueuse, secondé sur le même instrument par Arthur de La Grandière, 60kg, et boosté par la batterie acoustique giflée de Pierre-Antoine Parois, 58 kg -, les huit premiers morceaux signés Papier Tigre sont garantis sans graisses superflues, avec un son... Lire la suite

George Tabb / Stéphane Pena : "Take My Life, Please / Livre"

Pop - Rock

Critique écrite le 28 janvier 2007 par Philippe

Une des plus belles choses que le rock'n'roll, l'alcool et la drogue aient produit est un effet secondaire dans la littérature : c'est le style dit "gonzo" (une forme de journalisme inventée notamment par Hunter S.Thompson et sa Las Vegas Parano) dont le maître en chroniques rock'n'roll reste à tout jamais Mr Lester C. Bangs. Quoi qu'il en soit cette capacité à se mettre en scène, sans autres artifices que l'humour, dans l'histoire qu'on raconte (ou l'incapacité de faire autrement... parole de... Lire la suite

SSM : "S/t"

Pop - Rock / ElectroBluesPunk

Critique écrite le 27 janvier 2007 par Pierre Andrieu

Belle découverte scénique, le trio électro blues garage de Detroit - SSM - confirme ses bonnes dispositions sur disque... Ayant déjà joué en concert avec les terrifiants The BellRays, The Datsuns et The Black Keys (Dan Auerbach a d'ailleurs produit un titre de cet album, titre sur lequel il dégaine sa six cordes avec maestria), Szymanski, Shettller et Morris produisent une musique hybride du meilleur effet. Car SSM, c'est un peu comme si les Black Keys, Nirvana, Suicide et les Dirtbombs jouaient ensemble... Lire la suite

Julie Doiron : "Woke Myself Up"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 26 janvier 2007 par Pierre Andrieu

Toujours aussi lunaire et passionnée par sa musique, Julie Doiron poursuit son petit bonhomme de chemin, loin de la branchitude, du battage médiatique et des artistes préfabriqués... La Canadienne - qui vit retirée au fin fond de la campagne avec sa famille - joue de la guitare et chante parce que c'est un besoin vital pour elle, comme respirer, manger, être aimé. Cela se sent dans l'émotion qu'elle arrive à faire passer dans ses morceaux, entre folk rugueux, pop authentique et rock à guitares légèrement... Lire la suite

2371 à 2381 sur 5321 critiques trouvées