Accueil Rechercher un artiste en concert Vos critiques d'albums
Mercredi 2 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Vos critiques d'albums

Publiez les critiques de vos albums préférés et découvrez les coups de coeur et avis des journalistes et correspondants ConcertAndCo !

EXPRIMEZ-VOUS !

Voyage 2 : "Mort Pour La France"

Pop - Rock / ElectroKrautPsyché

Critique écrite le 06 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Deuxième compilation réunissant les artistes Pan European Recording ou affiliés, Voyage 2 (sous titre qui fait - presque - peur : Mort pour la France, French Underground Voodoo Music) démontre, s'il était besoin, la richesse du label français en matière d'électro pop étrange, de folk rock décalé, de rock psyché menaçant, de kraut rock sur tapis volant et d'expérimentations sonores pour le moins borderline... Les 15 artistes présents sur ce disque vivement conseillé pour tripper grave sans se camer sévère... Lire la suite

The Young Gods : "Everybody Knows"

Autres / Indus/Onirique

Critique écrite le 05 janvier 2011 par Philippe

Bientôt 25 ans que les mousquetaires helvètes des Young Gods (Franz Treichler, Alain Monod, Bernard Trontin ) enchantent tantôt nos dance floor de festivals (par exemple Marsatac 2007, ou les Eurocks 2001 - eh oui, Concertandco existait déjà bien avant la puberté de Mark Zuckerberg !), tantôt nos séjours dans les bras de Morphée, mais toujours nos oreilles, grâce à leur rock mi-onirique, mi-industriel à nulle autre pareil. Ces orfèvres sont capables de déchaînements de violences mécaniques, de bruitages... Lire la suite

C.W. Stoneking : "Jungle Blues"

Pop - Rock / BluesJazz

Critique écrite le 05 janvier 2011 par Pierre Andrieu

C.W. Stoneking, un jeune blanc bec australien sonnant comme un vieux noir américain, rajeunit le blues des années 20 et 30 sur son album Jungle Blues... Cela pourrait être daté, compassé, fleurant bon l'hommage mortifère ou le formol et... c'est tout le contraire ! Avec son incroyable voix d'antique crooner blues, son banjo, sa guitare déglinguée et sa fanfare, le Primitve Horn Orchestra, notre homme délivre dix morceaux qui font souffler un vent de folie et de fraicheur entre les oreilles. Quand la... Lire la suite

Jim Yamouridis : "Into The Day"

Pop - Rock / Folk

Critique écrite le 04 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Songwriter émérite mélangeant de manière admirable dans ses chansons faussement calmes le blues, la folk music et le country rock, l'Australien d'origine grecque Jim Yamouridis publie début 2011 son troisième album, l'excellent et poignant Into The Day. Sur celui-ci, l'écriture inspirée et émouvante de ce proche des Bad Seeds de Nick Cave (il a joué avec Conway Savage et Warren Ellis - également membre des sauvages de Grinderman - participe à cet album... ) fait merveille, une fois de plus serait-on... Lire la suite

Patti Smith : "Just Kids"

Pop - Rock

Critique écrite le 04 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Indispensable récit de la longue histoire d'amour entre Patti Smith et Robert Mapplethorpe (mort en 1989), Just Kids se dévore à vitesse grand V et éveille le désir de se plonger dans les œuvres respectives ou communes de ces deux grands artistes du 20éme siècle... Si ce n'est pas à proprement parler un livre rock retraçant la carrière d'un groupe, les écrits précis, honnêtes et captivants de Patti Smith sur sa vie avec le provocateur photographe et artiste Robert Mapplethorpe évoquent en filigrane... Lire la suite

Cibelle : "Las Venus Resort Palace Hotel"

Autres / Exotica

Critique écrite le 03 janvier 2011 par Philippe

Même si son album nous accompagne déjà régulièrement depuis le printemps dernier, on ne peut pas basculer en 2011 sans évoquer enfin ici le charmant univers de la belle Cibelle, aka Sonja Khalecallon, nom délirant inventé pour un album qui ne l'est pas moins ! C'est avec des cris d'oiseaux exotiques que la très chamarrée créature nous accueille sur son Las Venus Resort Palace Hotel, petit paradis post-apocalyptique flottant dans l'espace, pas si éloigné de celui de la Plastic Beach de Gorillaz. Repérée... Lire la suite

Syd Matters : "Brotherocean"

Pop - Rock

Critique écrite le 03 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Sans aucun doute auteur d'un des albums de l'année 2010 avec Brotherocean, le quintette parisien emmené par Jonathan Morali, Syd Matters, y poursuit avec grande classe une carrière parsemée de perles pop folk rock, admirablement bien écrites, très subtilement arrangées et toujours hyper émouvantes... La sobre et douce mélancolie qui baigne les œuvres de Syd Matters agit comme un baume apaisant sur les petits bobos que les auditeurs n'ont pas manqué de se faire au cœur pendant les mois précédents... Lire la suite

Maximum Balloon (David Sitek) : "Maximum Balloon"

Autres / Groove-rock

Critique écrite le 03 janvier 2011 par Philippe

Depuis le temps qu'il produit les autres, des polymorphes et fascinants blacks de TV on The Radio dont il est le grand sorcier blanc, à la très pâle Scarlett Johannson à qui il a donné un très bel écrin pour ses reprises de Tom Waits, en passant par le rock à la fois fluo et intello des Foals, le nerdissime David Andrew Sitek a bien fait de s'arrêter un instant pour produire son propre disque, sous le nom fourre-tout de Maximum Balloon (à la manière de Damon Albarn, en invitant toutes sortes d'invités :... Lire la suite

Disappears : "Lux"

Pop - Rock

Critique écrite le 02 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Avant un nouvel album prévu pour début 2011 (Guider), le racé et bagarreur groupe de Chicago Disappears avait révélé au grand jour au cours de l'année 2010 un magistral disque de pop rock bruitiste : Lux. Cet opus est composé de titres à la fois musculeux, nerveux, addictifs et revêches qui se situent à l'exact point de friction entre le rock sauvagement saccadé et dissonant du Velvet Underground, les odes arty punk au divin bruit guitaristique des membres de Sonic Youth et, à moindre échelle, le chant de... Lire la suite

Charles Bradley : "No Time For Dreaming"

Soul Funk Rap

Critique écrite le 01 janvier 2011 par Pierre Andrieu

Toujours avisé, le label de Brooklyn Daptone Records - Sharon Jones, Naomi Shelton etc etc -, a encore déniché une perle rare soul 'n blues : Charles Bradley, un vétéran de 62 ans sorti de nulle part après une vie faite d'errances américaines, de boulots alimentaires et de concerts amateurs, mais possédant une voix de " velours rugueux " tout bonnement renversante (quel organe surnaturel, mes amis !)... C'est grâce à Thomas Brenneck, guitariste des Dap Kings, de Budos Band et de The Menahan Street Band... Lire la suite

951 à 961 sur 5321 critiques trouvées