Accueil Les avis et critiques de concert de inbadreams
Lundi 2 août 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Les avis et critiques de concert de inbadreams 9 avis

Envie de partager un coup de coeur ou une critique de votre dernier concert ?
ConcertandCo donne la parole à tous les passionnés de concerts et festivals
et publie vos chroniques.

EXPRIMEZ-VOUS !

Tindersticks + Thomas Belhom

Critique écrite le , par

Espace Julien -Marseille 16 octobre 2012

Tindersticks + Thomas Belhom en concert

Très bonne surprise que la première partie, assurée par Thomas Belhom. Je pense même que c'est la première fois que je ne songe pas à quelque supplice ignominieux en la matière. Thomas possède un sens des mélodies singulières qui, brassées de mille influences, ne ressemblent à rien d'autre. De très... Lire la suite

> Réponse le 23 octobre 2012, par CHRIS MANZO

C'était un superbe concert ! Magnifique de bout en bout ! les TINDERSTICKS sont vraiment un groupe à part comme il n'y en plus guère actuellement ; leur pop "restrictive" ( tout en retenue ) et mélancolique génère des morceaux d'ambiance merveilleux avec...  La suite | Réagir

Iggy & The Stooges

Critique écrite le , par

Les Nuits de Fourvière, Lyon 14 juillet 2010

Iggy & The Stooges  en concert

Qu'allais-je faire dans un traquenard pareil ? Comme tout le monde, j'allais voir Iggy Pop faire son numéro. Et c'est bien ce qui s'est produit, j'ai assisté à un numéro, celui d'une icône d'un autre temps, coincée dans un monde moderne, accompagnée d'un groupe de grabataires nostalgiques, The... Lire la suite

Basalte

Critique écrite le , par

Le Réservoir - Marseille 07 mars 2008

Basalte qui rôde son set acoustique au tout nouveau Réservoir. Je ne reviendrais pas sur l'excellence de leurs compositions, c'est acquis, parlons plutôt des particularités de la prestation acoustique. Dans l'intimité du Réservoir, le quintet m'a semblé un peu fébrile, probablement parce qu'il... Lire la suite

Samuel + Smack Là + Basalte + Criptonit Circus

Critique écrite le , par

Poste à Galène - Marseille 20/09/2007

Samuel joue habituellement seul et en acoustique. Il était ce soir-là accompagné par une section rythmique honnète quoique un peu rigide. Le garçon, acharismatique au possible, a deux ou trois morceaux dont on pourrait tirer quelque chose mais sa voix et ses textes m'ont presque fait rire. On lui... Lire la suite

> Réponse le 23 septembre 2007, par Kami

Encore un plateau rock sur Marseille des plus prometteurs!! J'arrive à la fin de SMACK LA: trio sympa minimaliste et très efficace, de la bonne humeur! Arrive BASALTE que j'avais vu au KORIGAN: j'ai reconnu deux ou trois chansons et la playlist semblait...  La suite | Réagir

> Réponse le 24 septembre 2007, par cm

La scène marseillaise peut se targuer d'avoir en son sein un groupe d'envergure ! Le rock français est désormais un écrin qui contient une perle rare d'une pureté à couper le souffle ! Il suffit aux membres de Basalte d'entrer sur scène et d'envoyer les...  La suite | Réagir

> Réponse le 24 septembre 2007, par FBZ

[Poste à Galène, Marseille - 20 septembre 2007] J'étais venu écouter Basalte en concert et ce qui m'a le plus plu chez eux, c'est l'investissement de chacun dans leur musique : 6 mecs qui jouent comme un, jusqu'à y "brûler leurs ailes"... Le terme Incandescence leur...  La suite | Réagir

> Réponse le 25 septembre 2007, par jean marc

je n'ai pas du assister au même concert que monsieur inbadreams. Certe le show de Samuel n'était pas de mon gout mais c'est pas une raison pour descendre le mec en flamme. Smack là se présente avec une formation peu banale (contrebasse) et leur musique détone...  La suite | Réagir

> Réponse le 25 septembre 2007, par Titopof

Alors là !!! j'invite les lecteur à aller voir le site de smack là et de trouver un seul morceau qui sonne Rockabilly !! c'est une musique rock, festive, gaie, puissante, rafraîchissante... on aime ou on aime pas mais dire que c'est du Madness on se demande...  La suite | Réagir

> Réponse le 29 septembre 2007, par Kaïros

Et bien oui, Bertrand Canta est bien sortie de prison... mais il a rétréci et perdu pas mal de cheveux! Plus sérieusement basalte a un bon fan club prêt à tout pour démolir les autres groupes qui ont joué ce soir là avec eux... ils ont de la chance, mais...  La suite | Réagir

Ich Bin Dead, Bazaza, Monalisa, Layne et Basalte

Critique écrite le , par

L'Escale, Aubagne 14 avril 2007

Ich Bin Dead, Garage Rock, riffs minimalistes et beaucoup d'énergie, idéal pour ouvrir la soirée. Il suffit d'aimer le Garage Rock et les riffs minimalistes. Ne m'en demandez pas plus ! Bazaza, comment dire... C'est cruel... Ils jouent... Et merde! Ca m'a rappelé l'horreur de la guerre. ... Lire la suite

> Réponse le 16 avril 2007, par Bruce

Eh, dis donc, t'es pas sympa avec Iron Maiden!Réagir

> Réponse le 16 avril 2007, par pierrot co

ACHETE TOI UNE PAIRE D'OREILLES OU .... CHANGE DE METIER FAUT PAS DECONNER QUAND MEME 5 GROUPES 8 € + 1 CD ET TU FAIS LA FINE BOUCHE MERDE ALORS DESOLERéagir

> Réponse le 18 avril 2007, par JF Carbonero

[ - ] Je tiens tout d'abord à souligner l'excellente initiative des organisateurs qui ont tenu à offrir au public (et ce,même aux invités) une compil' des groupes de la région... Initiative que l'on aimerait voir renouvelée...  La suite | Réagir

> Réponse le 23 avril 2007, par marco

une critique un peu tardive suite à des vacances. Ich Bin Dead : c'est carré, puissant malgré l'absence de bassiste, une chanteuse charismatique. On sent vraiment les influences punk rock 70's, un groupe à suivre Bazaza : on les avait vu l'année dernière et...  La suite | Réagir

Rassegna + Warsaw Village Band

Critique écrite le , par

Théâtre de la Sucrière, Marseille 24 juin 2006

Ce soir-là, Rassegna, accompagné de deux musiciens rencontrés au Yémen (le patronyme du groupe n'est pas usurpé), joue de et avec son répertoire, propose de nouveaux morceaux, de nouveaux arrangements et ménage ses surprises. Mais l'ensemble laisse une belle part aux deux yéménites invités. Ses... Lire la suite

Starsailor

Critique écrite le , par

Espace Julien Marseille 10 avril 2006

Hier, les groupes disparaissaient pour des causes diverses mais toujours chaotiques (rock'n roll pour ainsi dire). Aujourd'hui, ils ne meurent plus, ils sont maintenus en vie par soin palliatifs grâce aux bonnes oeuvres de l'hystérie consumériste. D'un côté (sur la scène), cinq malheureux anglais à... Lire la suite

1 à 7 sur 7 critiques