Accueil Chronique de concert Interview de Syd Matters lors des Voix du Gaou
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Interview de Syd Matters lors des Voix du Gaou

Interview de <i>Syd Matters</i> lors des <i>Voix du Gaou</i> en concert

Festival du Gaou - Six Fours 17 juillet 2011

Interview réalisée le 05 août 2011 par Jul




En chemin,

Jul : Vous étiez donc à Dour, c'était bien ?
Jonathan Morali : Oui c'était bien et il faisait beau. On a déjà fait ce festival il y a 3 ans, avec l'album précédent, en Belgique ça se passe toujours bien et ce festival est vraiment sympa.

On s'installe dans le canapé sous la tente blanche face à la mer.

Jul : Vous avez joué cet album en intérieur, en extérieur, un peu partout, vous le sentez vivre de façon différente selon les endroits ?
JM : Ha, c'est le but oui de s'adapter à l'endroit où on joue.

Jul : Et cela vient pendant le concert ? Vous sentez les gens ?
JM : Non, enfin pendant le concert on sent les gens mais c'est déjà calé. C'est un album qui se prête à être joué je trouve un peu partout. C'est beaucoup de voix, de percussions, ce sont des choses qui sont faciles à reproduire en dehors d'une salle.

Jul : Parce que je vous ai vu au Théâtre Denis à Hyères, qui est vraiment cosy pour le coup ça faisait un peu comme un feu dans une cheminée (il se marre), ça crépitait et je me demandais ce que ça pouvait donner en extérieur. Pour moi c'était un album qui a besoin d'espace, qui a besoin de place.
JM : Oui bah écoute c'est différent, après aussi il faut s'adapter au public, si les gens sont plus calmes, on tempère, ou alors sinon on va avoir envie de réagir. Il faut qu'on ait cette marge de s'adapter au moment où on joue. Parce que c'est plus fun, il faut se faire plaisir.

Jul : J'ai été frappée par la différence entre la version album studio, un peu électro avec beaucoup d'arrangements et la version scénique. Je ne m'attendais pas à ce que soit aussi complémentaire. C'est presque une façon différente d'appréhender les morceaux, parce vous n'avez pas tous les instruments où les arrangements possibles. Est-ce que tout ça vous le bossez dès le début ou est-ce que c'est vraiment un travail différent, une traduction ?
JM : C'est vraiment un travail différent.
Quand on est en studio il ne faut pas se demander si ca va être adaptable sur scène. Par exemple on fait tout se qu'on a envie de faire et souvent ce sont des choses qui sont impossibles à reproduire. On le sait. C'est pas ça qu'on cherche.
Une fois qu'on retravaille vraiment pour le live, on essaye de redécouvrir les morceaux.

Jul : Donc c'est ça tout l'intérêt, se demander comment on va faire pour traduire en live ?
JM : Oui et c'est aussi garder l'essentiel de ce qu'on met dans les morceaux. De ne pas avoir peur de lâcher des choses, et surtout de jouer différemment certaines choses.
Je crois vraiment que les morceaux ne sont jamais figés. Par exemple c'est frustrant pour quiconque a enregistré une seule chanson dans sa vie. On peut être très content et se dire 3 jours après je l'aurais bien jouée autrement que comme ça. Le fait de la jouer sur scène ça permet de la réinventer tout le temps. C'est une liberté qui est importante.

Jul : Justement je lisais qu'on vous avait demandé comment vous bossiez et vous disiez "je valide tout, j'ai besoin de tout voir, tout passe par moi quitte à être de mauvaise foi" (il se marre). Dans ce boulot d'adaptation à la scène, est-ce que c'est le moment où chacun dit la sienne ?
JM : Oui oui je pense que vraiment on est 5 musiciens et on a besoin de ressentir chacun des choses.

Jul : Vous jouez tous plusieurs instruments en plus ?
JM : Oui. Mal... mais, oui. (rires) (Désapprobation manifeste de ma part)

Jul : Justement Syd Matters, après toutes ces dates, tous ces endroits, vous vous êtes bien appropriés l'album, est ce que déjà vous avez la tête ailleurs ou vous arrivez à profiter encore des morceaux, typiquement dans des endroits comme ici ?
JM : Les 2. Je ne me suis pas encore lassé de ces chansons là et j'ai toujours beaucoup de plaisir à les jouer.
Et puis en même temps je n'arrête jamais d'écrire. Je réfléchis à la suite. On a déjà fait 4 disques et une BO donc c'est aussi le temps de faire quelque chose de vraiment différent. Peut être pas forcément un album. Peut être un autre projet.

Jul : Vous avez d'autres projets visuels ?
JM : On a toujours eu pas mal de propositions. Après, moi je ne suis pas très cinéphile et je suis pas super sensible au cinéma. Du coup c'est un peu compliqué de trouver un projet qui m'intéresse. Ils sont rares ceux qui sont particuliers. Si c'est pour faire une musique de film...bon....

Jul : Je pensais plutôt à l'inverse, mettre des images sur votre musique, pas forcément faire un clip mais...
JM : J'aimerais bien trouver un juste milieu entre "on fait de cinéma et nous ensuite faisons la musique" ou alors "nous on fait la musique, qui ensuite est mise en image". Essayer de faire un projet vraiment complémentaire, avec quelqu'un qui vient de l'image. Un projet hybride qui soit à la fois musique et image. Voilà...j'essaye de trouver.

Jul : Donc j'entendais que vous avez un projet avec H Burns dont vous faites partie (que j'aime beaucoup aussi, c'est chouette). On a compris que pour SM vous décidez, comment vous bossez avec eux ?
JM : H Bruns c'est vraiment le projet de composition de Renault. Le jeu qui est super intéressant est de comprendre qu'il y a une vision du projet par quelqu'un en particulier, et de savoir où se placer pour enrichir le projet mais pas le dénaturer.
H Bruns typiquement je suis fan de son écriture et après j'essaye de trouver ma place en tant que musicien ou arrangeur mais ça permet d'avoir une place très très différente de Syd Matters.

Jul : Complémentaire ?
JM : Ça apprend plein de choses de comprendre que quand on est dans un groupe si y'a 4 personnes, 4 personnes vont avoir plein d'idées. Après c'est pas tant d'avoir des idées qui est important c'est de comprendre qu'il y a une vision. De garder la ligne. Quelqu'un porte le projet et a la vision de A à Z. Il faut respecter la vision du mec.

Jul : Renaud, il a les idées claires et vous vous y collez ?
JM : Claires ou pas simplement c'est lui qui donne une personnalité. Pour Syd Matters j'essaye de donner une personnalité ensuite c'est eux qui enrichissent et ils font pousser le projet beaucoup plus loin que ce que je pourrais faire tout seul.
Sauf que c'est important une personnalité au centre. Tout le monde peut faire de la super musique mais qui est impersonnelle si c'est un projet démocratique. C‘est super par ailleurs, mais ca se dénature.
Donc Renault il vient avec ses chansons, avec ses textes. Il va plus droit au but. Il a des codes, il vient d'une certaine tradition musicale donc il y a certains instruments qui sont impossibles à utiliser. Alors que moi j'aime bien utiliser n'importe quel instrument.

Jul : Je vous ai même vu avec une scie...
JM : AH, j'ai du batailler pour celle là !

Jul : Oui pas évident de placer ça là !
JM : A chaque fois qu'on sort des nouveaux trucs la blague c'est que j'arrive et que je dis, "ah je mettrais bien une cornemuse !". Mon rôle ca va être parfois d'ouvrir un tout petit peu.

Jul : Comment vous vous organisez pour bosser là dessus puisque vous avez des dates tout le temps ?
JM : En fait on habite pas au même endroit, lui il habite dans le sud. Enfin le sud : Grenoble, enfin "plus au sud", et moi je suis à Paris. Pour l'instant il fait des maquettes chez lui, il me les envoie. On essaye d'enregistrer un disque en février prochain. Donc il faut trouver du temps cet hiver.

Jul : Pour Syd Matters, quand vous avez des projets annexes comme ça, j'imagine que c'est compartimenté ?
JM : Non non. Justement c'est perméable. Ca m'enrichit. Il faut s'adapter. C'est comme quand tu parles avec une copine et que tu parles avec une autres copine très différente, d'autre chose qui n'est pas du tout pareil. Je pioche et ça enrichit vachement. Je me sens beaucoup plus musicien que compositeur ou songwritter donc j'apprends aussi à jouer différemment. Ce ne sont pas des choses qui ne se rencontrent jamais. Il faut changer de famille de temps en temps.

Jul :: Une dernière petite question... Est-ce que vous avez un rituel avant de monter sur scène ?
JM : Ah, on fait "ça". Mais il faut qu'il soit PARFAIT. (il met sa main droite de face, prêt à toper-là.)

On fait un 1er essai.

JM : Non là tu vois ça va pas.

On fait le 2ème.

JM : Voilà, là tu vois : super. On peut y aller.

Merci Jonathan !

Les Voix du Gaou : les dernières chroniques concerts

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) en concert

Placebo + Dandy Warhols + LRM (Les Voix du Gaou 2014) par coco
Six Fours les Plages, le 17/07/2014
Encore une année ou le festival Les Voix du Gaou est à tomber. La programmation est géniale, les organisateurs sont supers et le lieu ... sans nom tellement c'est magnifique !... La suite

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) en concert

Fauve + Woodkid (Voix du Gaou) par Calie Coto
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
Voilà, l'heure a bientôt sonné. La fosse commence à se remplir, les mots se perdent dans le vent, le soleil diffuse ses derniers rayons, le ciel s'embrase et se fond sur le bleu... La suite

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou en concert

Entretien avec le groupe Fauve à l'occasion du festival Les Voix du Gaou par Caroline CAMPO
Six Fours les Plages, le 16/07/2014
" Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait " MarK Twain Imaginez une plage posée délicatement dans un écrin de verdure, bercée par le chant des... La suite

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) en concert

Thirty Seconds To Mars + Superbus (Les Voix du Gaou 2013) par Yann B
Festival du Gaou, Six-Four, le 18/07/2013
Le festival du Gaou, j'adore ce festival. Chaque année est différente et pourtant si semblable à la précédente. Cette année encore, la programmation était forte, se sont croisés... La suite

Syd Matters : les dernières chroniques concerts

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon en concert

We Used To Have A Band + Syd Matters + Cocoon par Jul
Les voix du Gaou - Six Fours, le 17/07/2011
Nous sommes arrivés pourtant très en avance, mais le temps de faire la queue, de se faire fouiller (par solidarité) et de rejoindre la petite scène cachée au fond dans les pins,... La suite

Syd Matters, Mathieu Boogaerts en concert

Syd Matters, Mathieu Boogaerts par claire
Festival Paroles et Musiques - Éphémère - St-Etienne, le 05/06/2011
Dernier soir ce dimanche 5 juin 2011 pour la vingtième édition du Festival Paroles et Musiques. Alors que le Zénith accueille le Stéphanois Bernard Lavilliers, les gens se ... La suite

Syd Matters + Bot'Ox en concert

Syd Matters + Bot'Ox par Pierre Andrieu
Olympia, Paris, le 29/03/2011
Soirée recueillie et véritablement envoutante à l'Olympia de Paris le mardi 29 mars 2011 en compagnie de Syd Matters, qui présente actuellement son excellentissime dernier... La suite

Flashing Teeth & Syd Matters en concert

Flashing Teeth & Syd Matters par jul
Le Théâtre Denis à Hyères, le 15/12/2010
Nous sommes enfin arrivés au très joli Théâtre Denis, tout de rouge vêtu, à Hyères dans le Var. Les spectateurs ont pris place sur les sièges en bas ou à l'étage au balcon et même... La suite