Accueil Grand Dôme - Villebon/Yvette
Vendredi 25 septembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Grand Dôme - Villebon/Yvette

Chemin Plesse
91140 Villebon/Yvette

Plus d'info :

Grand Dôme - Villebon/Yvette : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Grand Dôme - Villebon/Yvette : l'historique des concerts

Sa.

18

Oct.

2008

Tecktonik Killer

Ma.

11

Mars

2008

Les Grands Ballets Du Music Hall Avec Le Magicien Dani Lary

Sa.

28

Oct.

2006

Les Voix D'or Du Gospel

Sa.

28

Oct.

2006

Kirk Franklin & Total Praise

Di.

25

Juin

2006

Paris Country Festival

Sa.

24

Juin

2006

Paris Country Festival

Ve.

23

Juin

2006

Paris Country Festival

Grand Dôme : les dernières chroniques concerts 15 avis

Stupeflip - avec un featuring de Kad Merad - (Les EffervEssonne 2002)

Critique écrite le 09 décembre 2002, par Pierre Andrieu

Magic Nervous, Villebon-sur-Yvette (91) 1er décembre 2002

Stupeflip a délivré aux Effervessonne un show hilarant et chaotique à base de gros mots (c'est pas bien !), de textes crétins, de performances d'acteur et accessoirement de morceaux hymnesques... King Ju (chant, insultes, guitare, vengeur masqué, bras d'honneur, jets de micro... ), Cadillac (hurlements, mimes, chutes, claviers, sketches, guitare), Mc Salo (cris, destruction de lapin en peluche, invectives... ), Alain le Daim (basse), Mangu (rap, moues méchantes, casquette à l'envers et doigts d'honneur) désormais secondés par un batteur puissant et un guitariste fan de Slayer ont encore une fois fait très fort sous un Magic Mirrors archi bondé ! Le crou Stupeflip a toujours pour but de terroriser les gens en les insultant et en les traitant comme des chiens... Dès le début, les insultes volent donc assez bas : "petites putes", "bandes de chiens", "trentenaires", "enculés", "bande de bâtards", "on dirait les Inrockuptibles en vacances", "cette chanson s'appelle enculé de ta mère de mes couilles qui passe sur Oui FM"... Tout ceci est très puéril et a pour unique but de faire réagir le public et de passer pour un groupe de rebelles. La première mission est pleinement réussie, le public renvoyant ses insultes aux groupes et slammant en... Lire la suite

Les EffervEssonne 2003 (et 2002)

Critique écrite le 25 décembre 2003, par Pierre Andrieu

Le Grand Dôme, Magic Mirrors à Villebon-sur-Yvette (91) 22, 23 novembre 2003

Retour sur les éditions 2003 et 2002 du festival Les Efferv'Essonne à Villebon-sur-Yvette... L'année 2003 a vu le festival prendre une dimension supplémentaire grâce à une programmation axée sur les qualités artistiques plutôt que sur les ventes d'albums. Le public a donc pu communier avec des artistes établis mais pas putassiers (Bashung, Ibrahim Ferrer du Buena Vista Social Club, Murat, Les Wampas...) tout en découvrant de jeunes talents comme Laetitia Sheriff ou Bikini Machine et des ovnis enthousiasmants comme les Pascals et Señor Coconut... Vivement 2004 ! Edition 2003 : Laetitia Sheriff Bikini Machine Señor Coconut Pascals Jean-Louis Murat Les Wampas Edition 2002 : Stupeflip Guitar Wolf Big Sir Melvil Poupaud De La Soul Horace Andy + Winston Mc Anuff + Dupain + Dead Plants Ska P Lire la suite

Pascals (Les EffervEssonne 2003)

Critique écrite le 05 décembre 2003, par Pierre Andrieu

Effer'Magic, Villebon-sur-Yvette (91) 22 novembre 2003

En deux temps trois mouvements, les Pascals ont enchanté l'Effer'Magic avec leur musique à la fois expérimentale, émouvante et... festive ! L'orchestre iconoclaste japonais avait fait le déplacement aux Efferv'Essonne en formation complète : violons, sifflets, violoncelle, kazoo, ukulélé, percussions, mini trompette, accordéon, guitares etc. La troupe bigarrée est tellement nombreuse sur scène que certains musiciens empiètent sur l'espace normalement réservé au public... Celui-ci leur laisse bien volontiers la place car les membres du groupe semblent prendre un incroyable plaisir à interpréter sur scène les morceaux de Pascal Comelade ou leurs propres compositions... Chaque titre regorge de petites trouvailles sonores, les Pascals ont le sens du détail qui tue ! Cela donne vraiment un côté captivant à leurs concerts débridés. Le public, abasourdi, cherche sans cesse à savoir quel musicien produit ce son si particulier et avec quel instrument... La réponse de l'assistance est à la hauteur de l'énergie et de l'inventivité déployées sur... Lire la suite

Laetitia Sheriff (Les EffervEssonne 2003)

Critique écrite le 01 décembre 2003, par Pierre Andrieu

Magic Rezonne, Villebon-sur-Yvette (91) 23 novembre 2003

Appréciée en 2001 en première partie de Miro et Hooverphonic à la Coopérative de Mai, Laetitia Sheriff a pleinement confirmé son énorme potentiel aux Efferv'Essonne... Que ce soit en solo à la basse pour le début du concert ou en trio avec Olivier Mellano à la guitare et un bassiste, Laetitia Sheriff a irradié le Magic Rezonne de sa présence. Cette jeune femme au physique troublant écrit des morceaux saisissants qu'elle chante d'une voix magnifique... Dès lors, comment résister quand tout, je dis bien tout, conduit à être conquis ? La totalité du public semble sous le charme de cette sérieuse concurrente de P.J. Harvey pour les compositions rock sur le fil... Lire la suite

Bikini Machine (Les EffervEssonne 2003)

Critique écrite le 01 décembre 2003, par Pierre Andrieu

Magic Rezonne, Villebon-sur-Yvette (91) 23 novembre 2003

Le premier album de Bikini Machine est une véritable perle... mais il a été surpassé par la prestation offerte par le groupe rennais aux Efferv'Essonne ! Cet habile mélange de garage rock, de musique de films et d'électro est véritablement imparable. Les cinq membres de Bikine Machine sont très à l'aise sur scène et donnent le meilleur d'eux-mêmes. Ils se livrent de surcroît à un jeu de chaises musicales assez incroyable. Le batteur devient chanteur puis se met à jouer des claviers, un des deux guitaristes passe à la batterie,... Lire la suite

Señor Coconut And His Orchestra (Les EffervEssonne 2003)

Critique écrite le 01 décembre 2003, par Pierre Andrieu

Magic Rezonne, Villebon-sur-Yvette (91) 23 novembre 2003

C'est à Señor Coconut que revenait la difficile tâche de clôturer les Efferv'Essonne 2003 dans un Magic Rezonne survolté malgré l'affluence restreinte (au même moment, Ibrahim Ferrer du Buena Vista Social Club terminait sa chaude prestation sous le Grand-Dôme). Señor Coconut and His Orchestra est le groupe idéal pour péter les plombs en fin de soirée, certains ne s'en sont pas privés d'ailleurs... La musique jouée par cette bande de musiciens cosmopolites est servie brûlante : les Mambo, ChaChaCha, Merengue, Bolero et autres Guaguanco (?) provoquent immanquablement des chorégraphies torrides sur la piste de danse. Car, si Atom, le cerveau de Señor Coconut, reste presque immobile derrière son G4 Powerbook (il bougera un peu les bras - pour la... Lire la suite

Accès