Accueil Arnaud Rebotini en concert
Dimanche 18 novembre 2018 : 11842 concerts, 25248 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.


Arnaud Rebotini fait de la Dark & Acid House. Beats travaillés, évolution lente, c'est lancinant et parfois hypnotique...

Arnaud Rebotini : vos chroniques d'albums
Site

Arnaud Rebotini : les dernières chroniques concerts 4 avis

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT

Critique écrite le 12 février 2013, par Sami

Cabaret Aléatoire - Marseille 9 Fevrier 2013

Festival Reevox : Yuksek + Arnaud Rebotini & Christian Zanessi + Chapelier Fou + MXCT en concert

Un Cabaret aléatoire très bien rempli, malgré le froid et une grosse affiche electro au Dock des suds, pour cette soirée de clôture de la deuxième édition du festival de musiques et arts électroniques Reevox. On suppose vu la moyenne d'âge que beaucoup sont venus pour Yuksek mais il y a déjà une assistance fournie et attentive pour les premiers artistes. En bon ignare des musiques expérimentales que je suis, il me sera difficile de décrire avec précision la création de MXCT, lesquels délivrent un travail de textures sonores minimaliste à souhait. Un souffle de plus en plus vrombissant, une genre de clarinette qui intervient parfois, dur dur de rentrer dans cet univers sans en avoir les repères. La jolie surprise de la soirée est venue du Messin Chapelier Fou, qui nous confesse être grippé mais en rien démotivé. Son deuxième album "Invisible" sorti l'an dernier laissait présager un bon moment mais c'est un peu plus que ça, un concert-trip original et assez envoûtant. Les morceaux à dominante instrumentale s'écoutent avec plaisir, et on aura rarement vu sur scène un équilibre aussi parfait entre électronique et organique. Le musicien à béret arrive presque à nous faire oublier qu'il est seul... Lire la suite

Black Strobe (Trans Musicales de Rennes 2012)

Critique écrite le 09 décembre 2012, par Pierre Andrieu

Parc Expo de Rennes 8 décembre 2012

Black Strobe (Trans Musicales de Rennes 2012) en concert

Black Strobe Très gros show de Black Strobe aux Trans Musicales de Rennes, le samedi 9 décembre 2012... En forme olympique et remonté à bloc, le groupe électro rock house blues disco de l'armoire à glace très branchée, Arnaud Rebotini, défouraille une set list d'enfer. Quasiment que des tubes alternant entre électronique aussi vrillante que sexy et rock 'n roll blues qui donne de méchantes envies de baiser. Pour agrémenter le tout, s'il vous plait : lumières chiadées à souhait, explosions pyrotechniques du meilleur effet, musiciens au taquet et très belles séries de poses à la Elvis et d'effeuillage de Mr Rebotini, qui arrive sur scène en costard cintré et fini le travail en Marcel. Avec un tel traitement de choc, l'immense Hall 9, rempli presque à ras bord par un public en état d'hystérie avancée, n'a aucune peine à craquer pour Black Strobe. Qui commence son set par le très efficace hit Me & Madonna et le conclut par un I'm A Man stratosphérique, bandant, salace et Bo (Diddley) en diable. Entre les deux, les morceaux forts - comme le très LCD Soundsystem Boogie in Zero Gravity - se suivent en faisant trembler dangereusement les fondations du Parc Expo. Tout en ne cessant pas une seule seconde de rouler des... Lire la suite

Tarwater + Zend Avesta

Critique écrite le 26 octobre 2000, par Mystic Keupon Pinguin

Poste à Galène - Marseille 19 octobre 2000

Tarwater Electronique/voix + basse/electronique. Carrement envoutant. Des morceaux lancinants, une basse hypnotique, une voix détachée. Bref l'blocage. Par contre bofbof pour Zend Avesta. Tout cela sonnait très varietoche, gratte genre Eye of the tiger, basse funky variet', chant... Lire la suite

Zend Avesta

Critique écrite le 20 octobre 2000, par Hum !

Poste à Galène - Marseille 19 octobre 2000

Tout d'abord je dois mentionner qu'il y avait Tarwater (Allemagne) en première partie, mais que je suis arrivé juste après la fin de leur set ... dommage. Il parait que c'était plutôt calme (une bonne partie du public était assis par terre ... ). Mystic Punk Pinguin nous fera certainement un petit résumé ... Je me méfiais un peu de Zend Avesta. Rien écouté, électronique, récent engouement collectif ..; plusieurs raisons de me méfier sur scène. Ce qui m'a rassuré tout de suite : la présence de trois autres musiciens basse, guitare, saxs. Zend Avesta (enfin le leader du groupe) est immense avec une queue de cheval (attention en plus il est ceinture noire de judo). Ils ont attaqué par un morceau instrumental hyper prenant. Très rock finalement. Zend arc-bouté sur ses machines donné le ton et le rythme, orchestrant les 3 autres d'amples mouvements de bras que les autres... Lire la suite

Arnaud Rebotini : les chroniques d'albums

Arnaud Rebotini : Someone Gave Me Religion

Chronique écrite le 29/09/2012, par Philippe

Arnaud Rebotini : Someone Gave Me Religion

Arnaud Rebotini ? C'est pas tout neuf ça... En effet, Someone Gave Me Religion est sorti déjà il y a une bonne année, et a été récemment (re)édité en vinyle. A vu de la profondeur du son à apprécier, on parle bien ici de PVC, et non du triste polycarbonate des CD, encore moins de la version .mp3 qui a pourtant largement hanté nos oreilles cette année, mais n'avait évidemment pas dévoilé toute la profondeur maniaque du son... Autant on est pas fan d'électro de branleur de mulots, autant on essaye en tout cas de suivre ce que font les électroniciens issus du rock. Comme ce garçon, Arnaud Rebotini, aux faux airs de Lemmy-qui-serait-allé-chez-le-coiffeur, au look viril assez lointain des canons du genre, et réputé pour le caractère un peu soupe-au-lait qui va avec... Evidemment, il ne tombe pas du ciel : ex-Zend Avesta, ex-Blackstrobe (duo électro-rock spécialisé dans les remixes, auteur... Lire la suite