Accueil Bernard Lavilliers en concert
Samedi 26 mai 2018 : 9612 concerts, 24997 chroniques de concert, 5217 critiques d'album.


Grand voyageur, Bernard Lavilliers intègre dans ses chansons des rythmes colorés récoltés tout au long de ses voyages. Son rock se teinte ainsi de rythmes reggae et de musique du monde. Quant aux textes, ils sont réalistes, contestataires. Bernard Lavilliers aime défendre les minorités et laissés-pour-compte et réveiller les consciences à travers ses chansons. Lavilliers est en concert à l'Olympia de Paris du 24 novembre au 3 décembre 2017 et en tournée française...

Site

Bernard Lavilliers : tous les concerts

Bernard Lavilliers : les dernières chroniques concerts 42 avis

Bernard Lavilliers

Critique écrite le 10 avril 2018, par Gilles Borgogno

Silo, Marseille 5 avril 2018

Bernard Lavilliers en concert

Nanard... Je l'ai toujours appelé comme cela. Il ne s'en formalisera pas j'espère, si d'aventure il me lisait (il y a peu de chance) d'autant que son concert était tout sauf un "nanar", justement. Bernard Lavilliers et ses musiciens ont donné un somptueux concert au Silo à Marseille. Avec dans le public, un hôte de marque : Méluche. Entre Mélenchon et Lavilliers, il y a des connections comme qui dirait. Lavilliers n'ayant jamais caché ses convictions de gauche et prolétariennes (sa chanson "les Mains d'Or" qu'il interprétera superbement en énième preuve). Mais tout cela nous éloigne du concert. Lavilliers est en forme olympique, on pourrait, même, croire qu'il a rajeuni. On ne peut pas en dire autant de tout son public. Une anecdote ? Alors que je dodelinais gentiment de la tête (je ne faisais pas un pogo, hé), ma voisine de derrière, m'a demandé sèchement "d'arrêter de remuer" ! T'as bien lu ! Et tu sais ? Je lui ai demandé si je pouvais respirer ? Aaah ces "Old-timers" qué rebelles tout de même. Je me suis retenu de lui expliquer que "bouger", c'est l'essence même d'un concert. Et au-delà l'essence même de la vie. La pauvrette, elle et Monsieur (qui m'avait demandé d'arrêter de prendre des photos quelques minutes avant) devraient... Lire la suite

Bernard Lavilliers + Cyril Mokaiesh

Critique écrite le 18 mars 2018, par Jean-Jacques MERIC

Zénith de Toulouse 16 mars 2018

Bernard Lavilliers + Cyril Mokaiesh en concert

Si la semaine dernière fut celle des découvertes (Ablaye CISSOKO & CONSTANTINOPLE, ARTHUR H pour la première fois et AWEK gloire locale blues-rock mais un peu plus que ça compte tenu de la qualité de ce groupe), cette semaine frisa le classicisme à mourir... mais de plaisir ! Une qualif du Barça pour les ¼ de finale de la Ligue des Champions et un concert de Bernard Lavilliers... le 19ème en 40 ans !!! Allez à un concert de Lavilliers c'est comme un réflexe. J'ai dû le rater une ou deux fois quand il est passé dans le coin et encore parce que j'étais ailleurs. Je l'ai vu dans presque tous les types de salles, sous chapiteau dans le quartier du Mirail et près de la piscine, à la Halle aux grains plusieurs fois dont la première en 1978, au Palais des sports plusieurs fois aussi, au Zénith désormais trois fois, au Havana Café ex salle de Ramonville transformée en... drive de chez Chrono, à Montauban et à Nîmes il y a un peu plus de 30 ans où il avait cabotiné à mort. Je vous raconte rapidement l'histoire : Johnny CLEGG devait faire sa 1ère partie mais voilà que le père Bernard déboule en premier affirmant que CLEGG était trop bon pour faire sa 1ère partie et que donc c'est lui qui ferait la 1ère partie de l'artiste Sud-Africain !!! Classe... Lire la suite

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...

Critique écrite le 25 juin 2014, par Lionel Degiovanni

Ruoms 12-14 juin 2014

Ardèche Aluna Festival 2014 : Stromae, FFF, Babylon Circus, Patrice, Ben l'Oncle Soul, Yodelice, Texas, Bernard Lavilliers, Zaz, Gaëtan Roussel, Détroit, Hollysiz, Flavia Coelho...  en concert

Pour sa 7ème édition, l'Ardèche Aluna Festival présente une belle programmation. Cette année encore, le festival arrive à allier convivialité, concerts, actions touristiques et culturelles en faisant découvrir aux gens les saveurs et productions locales gustatives, et aussi les traditions Ardéchoises à travers divers stands. Le festival est encore composé cette année de deux scènes : une petite scène servant à promouvoir les artistes en découverte et une grosse scène qui est un amphithéâtre de verdure baptisé Espace Jenifer, du nom de la première artiste à avoir fait confiance au festival. A cause de mon emploi du temps, je n'ai pu couvrir que les artistes ayant démarré vers 18h-19h. Je n'ai donc pas de chronique ni de photo des groupes ayant joué sur la petite scène. Babylon Circus Pour le jeudi, pour le premier concert du festival sur la grande scène, je revois le groupe Babylon Circus que j'avais déjà vu, il y a de ça quelques années en Suisse, au Paléo Festival. Le groupe est toujours aussi efficace et arrive à bien mettre l'ambiance. Faire bouger plusieurs milliers de personnes sous cette chaleur est un exploit. Imaginez : en pleine après-midi, on frôle les 40° en soleil ! Les 9 membres du groupe ne cessent de... Lire la suite

Festival du Bout du Monde : Bernard Lavillers & Bonga + Aloe Blacc + AfroCubism + Moriarty + 17 Hippies + I Muvrini + Muchachito Bombo Inffierno + Yael Naim & David Donatien + Systema Solar + Moussu T E Lei Jovents + Hanggai + Professor

Critique écrite le 10 août 2011, par Flag

Presqu'île de Crozon 6 août 2011

Festival du Bout du Monde : Bernard Lavillers & Bonga + Aloe Blacc + AfroCubism + Moriarty + 17 Hippies + I Muvrini + Muchachito Bombo Inffierno + Yael Naim & David Donatien + Systema Solar + Moussu T E Lei Jovents + Hanggai + Professor en concert

Le Festival du Bout du Monde - Jour 2 Deuxième journée de festival, avec une amplitude d'horaires plus large que la première journée. Aujourd'hui et demain, ce sera 15h00 - 3h00, contrairement à la veille avec 16h00 - 2h00. Va falloir s'armer de motivation pour tenir sur la longueur ! Sans compter que tout le monde flippe un peu. La pluie s'est invitée dans la nuit et n'a pas cessé de la matinée. On redoute ou on s'amuse à l'avance du pire : les incontournables images de festival sous la pluie et dans la boue... Mais petit miracle, la pluie cesse une demie heure avant le début de festival, avec les Moussu T e lei Jovents. Hâte de les voir se produire à l'autre bout du monde, habitué de les voir en "terrain conquis" dans le Sud. On ne pourra s'empêcher de penser que la gouaille des deux leaders du groupe et leur musique chantante auront amené le soleil sur la scène Kermarrec, ce dont ils joueront bien entendu. Musique entraînante, déconnades et mini scketches de transition au fort accent marseillais, même en début d'après midi, cela prend sans mal, d'autant que quelques fans du Sud ont visiblement fait le déplacement avec force T-Shirts à l'effigie du groupe et banderoles proposant une variation sur thème du traditionnel... Lire la suite

Bernard Lavilliers : Vidéo





Bernard Lavilliers : écoute