Accueil Big Soul en concert
Mardi 24 avril 2018 : 10400 concerts, 24958 chroniques de concert, 5211 critiques d'album.

Big Soul en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Big Soul : les dernières chroniques concerts 7 avis

Percubaba+Big Soul+Miossec+Thiefaine+Superbus+Sinsemilia

Critique écrite le 05 août 2002, par makhno

DELIROCK 02/03 aout 2002

DELIROCK, petit festival à Gomene, dans un cadre bien champêtre ... Apres une organisation moyenne, avec du retard sur les horaires, et je ne comprends toujours pas pourquoi on fait jouer un groupe sur scène lors de l'ouverture du festival, alors que l'accès du public sur le site n'est pas encore autorisé ... Sinon, question zik, vendredi soir, les deux tetes d'afiche etaient big soul et percubaba... Big soul : Tout le monde les attendait , ils nous ont fait un set très correct avec un guitariste très très bon, des riffs efficaces et énergiques ont boosté le public... parfois trop, j'enrage de voir tous ces mecs bourrés pogotter juste pour le plaisir de faire mal... Leurs nouvelles chansons ont l'air excellentes et doivent rendre de même sur leur nouvel album PERCUBABA : Très festif, au moins, une meilleure ambiance côté public, plus bonne enfant, des rythmes raggae rock, excellent ... Le samedi... Lire la suite

Mich Gerber + Kid Loco + Rubin Steiner + Big Soul

Critique écrite le 05 juin 2002, par sebasht

Festival Les Inouies - Gerland Lyon 31 Mai 2002

Je commencerai par le final donne par le Suisse Mich Gerber. Une contre-basse couplée à un système informatique, lui permettant de mettre en boucle les sons issus de son instrument et de construire ainsi son morceau au gré de son humeur, accompagné d'un batteur et d'un clavier, pour donner un peu plus de corps à ses morceaux. A la base Mich restait dans l'instrumentale, mais depuis quelques années il se fait accompagné par une charmante chanteuse sur quelques morceaux au milieu de son set... Sa musique est envoûtante, planante, avec une touche de sonorité indienne (bien qu'il n'ait jamais mis les pieds en Inde...), il ne fait qu'un avec sa contre-basse et tous les amis qui m'ont accompagné voir cet artiste dont j'avais fait l'éloge durant les semaines précédentes ont reçu une grosse claque ce soir-là.... Lire la suite

Big Soul + Brent

Critique écrite le 21 mai 2002, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 15 mai 2002

Le métal de Brent m'a assez fortement gonflé : le festival de guitares surcompressées et de claviers ringardissimes s'avère à la longue un tantinet écœurant ! Je ne suis manifestement pas dans leur cœur de cible. Un peu plus tard, ils ont d'ailleurs dédicacé une chanson à leur public : les 14-16 ans ! Et oui, à cet âge-là, on aime les pantalons trop larges, les cheveux dressés sur le crâne et le néo-métal... Chacun ses goûts ! Les Brent sont plutôt souriants et contents de jouer, ils faut seulement travailler la présence scénique pour pouvoir un jour rivaliser avec Slipknot, Limp Bizkit, Linkin Park ou Sum 41. Le passage sur MTV est à ce prix ! Big Soul n'a pas bougé d'un iota depuis sa dernière prestation à Clermont-Ferrand en 1996 sous le chapiteau du festival Rock au max. Ils utilisent toujours le même riff pour composer leurs chansons, ils n'ont pas hésité à refaire une chanson en français pour rééditer le coup du Brio (La belle et la bête), ils sont toujours fascinés par le rock des années 70. Le seul changement notable réside dans l'arrivée d'un colosse dreadlocké derrière la batterie. Il est immense et il cogne comme un bûcheron canadien bien reposé après une nuit réparatrice passée dans un chalet en bois. Et... Lire la suite

Bubblies + Big Soul

Critique écrite le 11 mai 2002, par Hum !

Espace Julien - Marseille 09 mai 2002

Affiche alléchante que nous proposait ce soir l'ESC Marseille et le Poste à Galène pour une soirée " contre la violence ", cependant en raison du pont monstrueux de la semaine, pas autant de monde que ce qu'un concert comme celui-ci aurait pu rameuter. Tout d'abord les Bubblies, groupe toulousain qu'on a tendance à rapprocher de Dyonisos mais bon ça pour les marseillais ça ne doit pas évoquer grand chose, tant leur dernier passage remonte à longtemps (bien avant qu'ils ne commencent à être connus). Sur scène ils sont 4 : chant guitare (qui m'a fait penser au chanteur des Thugs physiquement et au niveau du look), un bassiste (chemise bleue à fleur assorti(e) à l'autocollant de cochon bleu volant sur sa basse justement), une fille au synthé toute de rouge vêtue et un batteur en costard (bob jaune vissé sur la tête). Globalement ils m'ont fait une bonne impression. Assez motivés ils n'arrêtent pas de sauter pour les deux mecs, quant à elle, elle n'arrête pas de gesticuler se couchant et se relevant sans cesse de son synthé (d'ailleurs parfois c'est un peu disproportionné par rapport à ce qui semble sortir du dit instrument). Sinon ils chantent pas mal... Lire la suite