Accueil Carla Bley en concert
Dimanche 17 décembre 2017 : 10601 concerts, 24779 chroniques de concert, 5189 critiques d'album.


Ses thèmes minimalistes, ses inventions orchestrales, ses compositions mêlant jazz, rock, musiques populaires et folklore latino-américain ont marqué l'histoire du free jazz.

Site

Carla Bley en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Carla Bley : l'historique des concerts

Lu.

20

Nov.

2017

Dave Douglas & Carla Bley Carla Bley | Dave Douglas
New Morning - Paris 10ème (75)

Ve.

26

Mai

2017

Thomas de Pourquery en concert
Like A Jazz Machine Day 2 : Aki Rissanen Trio - Carla Bley Trios - Pol Belardi's Force - Thomas De Pourquery & Supersonic Carla Bley | Thomas de Pourquery
Centre Culturel Regional - Dudelange (Lux)

Sa.

09

Juillet

2016

Jazzpote Festival en concert
12eme Jazzpote Festival - Anne Quillier 6tet- Carla Bley Trio Jazzpote Festival | Carla Bley
Théâtre en Bois - Thionville (57)

Sa.

29

Nov.

2014

Steve Swallow Quintet & Carla Bley Théâtre en Dracénie - Draguignan (83)

Je.

20

Nov.

2014

Steve Swallow en concert
Steve Swallow Quintet Carla Bley | Steve Swallow
Espace Julien - Marseille (13)

Sa.

07

Juin

2014

Fort en Jazz Festival en concert
Carla Bley Trio Fort en Jazz Festival | Carla Bley
Iris - Francheville (69)

Ve.

23

Mai

2014

Je.

17

Oct.

2013

New Jazz Festival en concert
Carla Bley - New Jazz Festival New Jazz Festival | Carla Bley
Cedac de Cimiez - Salle Grappelli - Nice (06)

Carla Bley : les dernières chroniques concerts 2 avis

Carla Bley Trio 'Songs With Legs'

Critique écrite le 24 décembre 2010, par Mcyavell

Grand Théâtre de Provence - Aix-en-Provence 29 novembre 2010

Carla Bley Trio 'Songs With Legs' en concert

Quel contraste entre l'heure de bonheur que Carla Bley avait procurée en juillet 2009 au Nice Jazz Festival et cette heure et quart sans saveur ! Certes, les conditions ne sont pas les mêmes : un big band d'un côté, une formation réduite de l'autre : ici, ça s'appelle "Songs With Legs", chansons avec des jambes, entendez qui ont fait du chemin. Du chemin, Steve Swallow et Andy Sheppard en ont fait avec la pianiste californienne, et pas qu'un peu : 50 ans pour le premier, presque la moitié pour le second. Toutes les pièces jouées sont ses compositions, exception faite d'une reprise de Monk qu'elle a arrangée. Mélodiquement, rien à dire, c'est varié et beau comme du Carla Bley. C'est au niveau de l'instrumentation que ça pêche : peu de relief, pas d'émotion. Les premiers solos réellement applaudis (saxo ténor puis piano) le furent seulement lors du cinquième morceau, Awful Coffee. Jusque là, on espérait qu'il allait se passer quelque chose : Tropical Depression et Valse Sinistre portaient trop bien leur nom, la pièce... Lire la suite

Nice Jazz Festival 5/8 : James Taylor + Carla Bley Big Band + McCoy Tyner & Bill Frisell + Lisa Ekdahl (+ Jake Shimabukuro)

Critique écrite le 23 juillet 2009, par Mcyavell

Jardins de Cimiez - Nice 22 juillet 2009

Nice Jazz Festival 5/8 : James Taylor + Carla Bley Big Band + McCoy Tyner & Bill Frisell + Lisa Ekdahl (+ Jake Shimabukuro) en concert

Excellente journée sur le papier avec Lisa Ekdahl, McCoy Tyner, Carla Bley et James Taylor. J'adore Lisa Ekdahl en disque. Presque autant qu'An Pierlé, c'est dire. Chapeau et robe orange, bas blancs, long collier autour du cou, elle avance délicatement jusqu'au micro. Elle va poser sa douce voix sur le piano, la guitare et la basse de ses trois complices. Une heure de tendresse et de légèreté garantie. Nous sommes ici dans un festival de jazz. Alors, elle n'oublie pas qu'elle a consacré deux albums à des standards de Cole Porter et autres Billy Holliday et nous en fredonne quelques-uns. Elle nous permet également de découvrir son dernier album Give Me That Slow Knowin Smile, entièrement composé par elle, dont elle interprète trois titres. Ce seront mes préférés : le morceau titre et I'll Be Around avec leur final prenant à la trompette et Beautiful Boy avec le choeur du guitariste et du bassiste que Lisa contemple en dégustant son verre de blanc. Cela dit, si la setlist avait été écrite par mon pire ennemi, il n'aurait pas fait mieux : deux titres de son album que j'aime le moins, Sings Salvadore Poe et aucun de mes préférés, ses albums en suédois dont le sublime Bortom Det Blå. D'ordinaire, je préfère comprendre les... Lire la suite