Accueil Deep Purple en concert
Mercredi 13 décembre 2017 : 10983 concerts, 24773 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Groupe mythique, initiateur du mouvement Hard Rock. Deep Purple est l'auteur du fameux titre Smoke on the water. Aujourd'hui la bande de Ian Gillan, malgré quelques rides, n'a rien perdu de sa force. En concert en France en 2017 !

Site

Deep Purple : l'historique des concerts

Me.

28

Juin

2017

Sporting Summer Festival en concert
Deep Purple "the Long Goodbye Tour", Pretenders et Johnny Gallagher & The Boxtie Band Sporting Summer Festival | Deep Purple | Johnny Gallagher | The Pretenders
Sporting Monte Carlo - Monaco (98)

Ve.

16

Juin

2017

Hellfest en concert
Hellfest 2017 - Pass 3 Jours : Aerosmith, Deep Purple, Linkin Park, Prophets Of Rage, Airbourne, Slayer, Trust, Alter Bridge, Sabaton, Five Finger Death Punch, Rob Zombie, In Flames, Suicidal Tendencies, Saxon, WASP, Rancid, Apocalyptica, Steel Panther... Hellfest | Rancid | Deep Purple | Phil Campbell And The Bastard Sons | Steel Panther | Sabaton | Rob Zombie | W.A.S.P. | Trust | Kreator | Apocalyptica | Saxon | Slayer | Aerosmith | Prophets of Rage | Primus | Alter Bridge | Airbourne | Opeth | Linkin Park | Behemoth | In Flames
Site du Hellfest - Clisson (44)

Sa.

03

Juin

2017

Je.

01

Juin

2017

Sa.

27

Mai

2017

Ve.

24

Mars

2017

Ian Paice - Deep Purple Le Ziquodrôme - Compiègne (60)

Ve.

29

Juillet

2016

Suikerrock Festival en concert
Deep Purple - The Kids - The sore Losers - Zornik Suikerrock Festival | Deep Purple
Site Suikerrock - Tienen

Sa.

16

Juillet

2016

Montreux Jazz Festival en concert
Zappa Plays Zappa - Deep Purple (Complet) Montreux Jazz Festival | Deep Purple
Stravinski Hall - Montreux (Ch)

Deep Purple : les dernières chroniques concerts 98 avis

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN

Critique écrite le 05 juillet 2017, par Holy Vier

Clisson 16 juin 2017

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui méritent leur nom, vraiment géants ! C'est simple, ils ont la taille de la scène, et sont situés à gauche et droite des 2 mainstages, avec un entre les deux. De près ou de loin, la vision est parfaite. Il y a aussi un écran plus petit vers le fond de l'espace principal, ainsi qu'un devant chacune des trois tentes Altar, Temple et Valley. Vu l'affluence de certains concerts, où le public débordait largement des tentes, ça c'est révélé très utile ! L'organisation des six scènes est inchangée, mainstages côte à côte, idem un peu plus loin pour l'Altar et La Temple, et la Valley assez proche. La Warzone est toujours excentrée. Les décors sont extraordinaires, ambiance apocalyptique avec containers rouillés, têtes de mort, flammes et en raison de la météo, la poussière rajoute un petit plus Mad Maxien. Le souci du détail est présent sur chaque élément, et l'unité des décors instaure l'ambiance sur tout le site. Réussite totale. Concernant l'accueil des festivaliers, les stands de nourriture sont assez vastes et variés : il y en a pour tout le monde, viandes... Lire la suite

Deep Purple/RavenEye

Critique écrite le 04 novembre 2015, par Gandalf

Le Dôme à Marseille 2 novembre 2015

Deep Purple/RavenEye en concert

Mon fils, après quelques titres de DP :"Mais c'est normal que le chanteur il disparaisse souvent ?!" Moi même :"Oui oui, c'est pour lui reposer la voix, il est plus tout jeune" Voilà en résumé pourquoi je ne comptais plus retourner voir les célèbres Deep Purple. Parce que Gillian, n'en peux plus vocalement, ce qui se traduit par exemple par un massacre de "Highway star" sur l'avant dernière tournée. Bon, à 71 ans, on peut pas non plus trop lui en vouloir, heing ! Ajoutez à cela que la setlist n'a guère bougé depuis 2006, que je ne suis pas du tout fan de leur dernier opus, et que leur show au Hellfest l'an dernier est certainement un des pires que j'ai pu voir... Mais le fait qu'on m'ait refilé deux invitations (non parce que les prix étaient en plus abusifs pour le coup...), et que je voulais que mon fils les voient une fois dans sa vie avant qu'ils ne meurent, je me suis dit que j'aurai peut être droit à une bonne surprise, qui sait... Et bien m'en a pris, car ce n'est pas une bonne surprise que j'ai eu, mais deux ! Oui oui, j'ai été conquis par le groupe de première partie, chose très rare chez moi, surtout sans connaitre ne serait ce que le nom du combo ! Les Rival Sons étaient prévus sur les affiches françaises, mais... Lire la suite

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers

Critique écrite le 30 juin 2014, par gandalf

Clisson, France 21 juin 2014

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers en concert

voir le report de vendredi par ici, et celui de dimanche par là SAMEDI : Du Boogie et du Glam ! Certainement la journée la plus chargée qui s'annonce en ce samedi encore une fois marqué par de fortes chaleurs. On aura vraiment eu de la veine cette année, avec zéro goutte de pluie durant quatre jours. Pour certains c'était hard, il est vrai, mais pour un habitué comme moi, j'en redemande. Les hostilités débutent donc avec Skid Row à 13h30. Un horaire indécent pour ce grand groupe qui a bercé toute mes années lycée, et qui en deux albums a marqué le hard rock. C'est d'ailleurs dans ces opus que les américains piocheront allègrement, proposant une pure setlist de festival, faisant plus que plaisir aux fans. Non mais sérieux, comment ils peuvent jouer aussi bas, alors qu'un paquet de monde était venu les applaudir et au vu de l'ambiance qu'il y avait pendant les chansons cultes... Dégouté pour eux et pour nous ! Mais malgré un son plus que moyen, ce fut une très très grande joie de réentendre "Monkey business", "Big guns" ou i>"Slave to the grind". Grosse surprise avec "Get the fuck out" mais surtout "Riot act" que je ne pense jamais avoir eu, ou alors seulement en 94. C'était jouissif ! Evidemment, grosse émotion sur "18 &... Lire la suite

Deep Purple + Philip Sayce

Critique écrite le 21 décembre 2010, par Fredc

Zenith Arena, Lille 13 Décembre 2010

Deep Purple + Philip Sayce en concert

Le concert de Deep Purple au Zénith, c'est un peu le rendez-vous de tout ce que Lille compte de chevelus, de barbus, de bikers et de vieux rockers. C'est donc un festival de blousons de cuir, de bottes et de tatouages pour remplir la salle à ras-bord. La première partie est assurée par Philip Sayce, qui produit un hard rock classique, sans surprise, assez plat et finalement pas très intéressant, même s'il se révèle plutôt efficace pour chauffer la salle. Les Deep Purple entrent en scène à 21h tapantes. L'intro est théâtrale, à base de gyrophares bleus et rouges, qui ne sont qu'un petit aperçu de l'imposant jeu de lumières qui habille le concert. Dès les premiers instants, on s'en prend plein les yeux et on apprécie le spectacle. Musicalement, il n'est jamais trop tôt pour les solos épileptiques, qui font la spécificité du groupe et qui déferlent déjà depuis la scène. Celui qui s'y colle le plus souvent, c'est assez logiquement le guitariste, Steve Morse, sosie de Philippe Lucas. Le jeu de scène est un peu rouillé, le public aussi (sans doute l'arthrose), mais les cinq musiciens, tout bedonnants et grisonnants qu'ils soient, sont encore vigoureux. Et quelle maîtrise ! Le combo livre un vrai concert de hard rock à... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Deep Purple - Boby
  • 2 - Deep Purple - Boby

Deep Purple : Vidéo

Deep Purple : écoute