Accueil Chronique de concert Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket
Samedi 8 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket

Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket en concert

la Puce à l'Oreille, Riom 26 janvier 2018

Critique écrite le par

Pour la première fois de ma vie je vais écrire une chronique de concert de la main gauche. Je ne sais pas si cela changera grand-chose à sa qualité, mais pour moi cela ajoute une difficulté supplémentaire. C'est donc accompagné, comme de plus en plus souvent de mon jeune batteur de fiston et d'une main droite inscrite durablement aux abonnés absents que mes pas se dirigèrent avec impatience en ce vendredi soir vers la Puce à l'Oreille. En effet, ce soir encore, grosse soirée Rock the Night en perspective avec Monsieur Ian Paice lui-même, pour quelques 300 personnes (salle complète). Si le Larousse ou le Robert cherchent un exemple pour illustrer la notion de luxe, peut-être pourraient-ils prendre cette phrase en exemple : "J'ai vu Ian Paice à la Puce à l'Oreille avec mon fils, quel luxe ! ".



Bohemian Supermarket

C'est le trio vichyssois Bohemian Supermarket qui a l'honneur et l'immense joie d'ouvrir ce soir pour une des légendes du hard-rock. Cette joie est visible et Jessy (guitare et chant), Alain (basse et chœurs) et Fred (batterie en plexi orange et chœurs assez décevant) font assurer une très belle prestation, assurant du même coup la promotion de leur premier cd, modestement intitulé "Greatest hits".



Avec un très bon son, assuré par un certain Moustache, Bohemian Supermarket nous offre ses compositions très influencées à la fois par un blues bien dense à la Black Keys, mais aussi par un son stoner, avec quelques nuances des Cramps, voire du Gun Club... de bien beaux riffs, simples et efficaces, des paroles claires, dignes d'un titre des Ramones ("My girlfriend hate my guitar, but I don't care"). Une bien belle prestation et des gars HEUREUX sur scène !!!



Ian Paice

Arrivé dans la salle vers 20h30 en raison de difficultés à l'aéroport de Lyon, c'est vers 22h00 que Ian Paice, batteur et membre originel de Deep Purple, entre sur scène avec le cover band anglais, Purpendicular. On pourrait se demander pourquoi un gars de cet âge, de cette classe se retrouve un vendredi soir de janvier dans une petite salle au fin fond de l'Auvergne pour jouer avec un groupe de reprise les titres de son propre groupe. Au bout de quelques morceaux on a la réponse : pour le plaisir de jouer ces tubes, pour le plaisir d'être sur scène, parce que tout simplement c'est sa vie !



C'est donc entouré de Robby Walsh (chants), Valério Dossini (chemise ouverte et guitare), Stuart Cleary (grosse trouille et basse), Corrado Solarino (claviers, Yamaha et pas Hammond!!) que Ian Paice va donner une cure de jouvence à un public largement masculin et quinquagénaire au minimum. (j'ai dû donner la localisation des toilettes de la Puce au moins 20 fois !!!). Attaquant fort le set par "Highway Star", le premier truc qui me saute aux oreilles est le son : peu ou pas de guitare, une basse bien beurk, un clavier qui sonne vraiment pas Deep Purple (quelle horreur de jouer sur un clavier Yamaha, Jon Lord a du se retourner dans sa tombe). Pour la batterie, rien à redire, mais pour le reste, c'est pas terrible, ça ira un peu mieux après, les balances se faisant semble-t-il pendant les premiers morceaux. Les titres s'enchaînent bien malgré tout, les musiciens prennent confiance (sauf le bassiste qui reste en mode panique tout le set.... peut-être un nouveau musicien pour le groupe), et ce malgré les quelques pains des uns et des autres.



Même si le public reste assez froid, Ian Paice et compagnie gardent le sourire, plaisantent entre eux. Le chanteur tente de parler avec le public, n'ayant pas compris que l'un des problèmes du Français sexagénaire, voire du Français en général c'est qu'il ne parle que le français. Malgré ces quelques soucis, on passe un bon moment, le niveau de jeu et la présence de Mr Paice n'étant certainement pas étranger à la chose. Je ne suis pas un fan de Deep Purple, étant plutôt de l'école Black Sabbath, mais c'est toujours agréable d'entendre ces classiques que sont "Stormbringer", "Fireball", "Black Night", "Speed King", "Smoke on the Water" et "Child in Time", entre autres... 



Ce fût donc une bonne soirée, tout juste assombrie par la bêtise de quelques imbéciles qui préfèrent regarder un concert derrière leur écran de téléphone quitte à faire suer les autres autour ou qui sont prêts à se jeter sur un enfant de 9 ans pour avoir la baguette du batteur avant lui. Bref, y en a qui ont eu de la chance que ce soir là ma main droite était en berne... et puis on a vu Ian Paice à la Puce à l'oreille et ça c'est du luxe !



Photos : Yann Cabello (album complet ici) www.yanncabello.com, www.facebook.com/yann.cabello.7, twitter.com/YannCabello, instagram.com/yanncabello...


Deep Purple : les dernières chroniques concerts

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset en concert

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset par Jérôme Justine
Salle Dumoulin, Riom, le 08/12/2018
En ce samedi 8 décembre 2018, c'est vers la belle ville d'Auvergne nommée Riom le Beau, et plus exactement vers une Puce à l'Oreille délocalisée dans la Salle Dumoulin que je me... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Deep Purple/RavenEye en concert

Deep Purple/RavenEye par Gandalf
Le Dôme à Marseille, le 02/11/2015
Mon fils, après quelques titres de DP :"Mais c'est normal que le chanteur il disparaisse souvent ?!" Moi même :"Oui oui, c'est pour lui reposer la voix, il est plus tout... La suite

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers en concert

Hellfest 2014 (2/3) : Aerosmith, Deep Purple, Soulfly, Hatebreed ,Status Quo, Extreme, Skid Row, Skyclad, Killers par gandalf
Clisson, France, le 21/06/2014
voir le report de vendredi par ici, et celui de dimanche par là SAMEDI : Du Boogie et du Glam ! Certainement la journée la plus chargée qui s'annonce en ce samedi encore une... La suite

la Puce à l'Oreille, Riom : les dernières chroniques concerts

Ana Popovic + Hoffman Blues en concert

Ana Popovic + Hoffman Blues par Jérôme Justine
La Puce à l'Oreille, Riom, le 03/11/2019
Que faire un dimanche de Toussaint, à l'heure de la déprime de 18 heures ? Regarder la boite à cons ? Boire des canons ? Boire des canons devant la boite à cons ? Ou autre chose.... La suite

Giedré + Auguste Wood en concert

Giedré + Auguste Wood par Jérôme Justine
La Puce à L'Oreille, Riom, le 04/10/2019
C'est une salle riomoise de La Puce à L'Oreille encore une fois bien pleine qui accueille une nouvelle fois Giedré en ce soir d'octobre. Préférant l'originale aux copies plus ou... La suite

HK & Les Saltimbanks en concert

HK & Les Saltimbanks par Didlou
La Puce à l'Oreille, Riom, le 26/09/2019
Hello les ami(e)s, c'était un concert que j'attendais depuis quelques temps déjà ! HK & Les Saltimbanks, c'est une longue histoire, c'est un engagement, une lutte, enfin il faut... La suite

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) en concert

Eclose (Hommage à Pink Floyd - The Wall) par Jérôme Justine
La Puce à L'oreille, Riom, le 25/05/2019
Quand on m'a demandé si je voudrais bien venir chroniquer un concert hommage à Pink Floyd, dans cette bonne salle de la Puce à l'Oreille à Riom, avec une organisation de Rock the... La suite