Accueil Chronique de concert (mon) Hellfest 2022, 2-3 : Brutal Sphincter, Lions Law, Rectal Smegma, Guerilla Poubelle, Soen, Frustration, The Darkness, Rival Sons, Steel Panther, Toy Dolls, Sepultura, Skald, Envy (+ Ensiferum, Loudblast, Deep Purple, Agressor)
Lundi 3 octobre 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

(mon) Hellfest 2022, 2-3 : Brutal Sphincter, Lions Law, Rectal Smegma, Guerilla Poubelle, Soen, Frustration, The Darkness, Rival Sons, Steel Panther, Toy Dolls, Sepultura, Skald, Envy (+ Ensiferum, Loudblast, Deep Purple, Agressor)

(mon) Hellfest 2022, 2-3 : Brutal Sphincter, Lions Law, Rectal Smegma, Guerilla Poubelle, Soen, Frustration, The Darkness, Rival Sons, Steel Panther, Toy Dolls, Sepultura, Skald, Envy (+ Ensiferum, Loudblast, Deep Purple, Agressor) en concert

Site du Hellfest, Clisson 18 juin 2022

Critique écrite le par


Réveil agréable dans la tente en carton plus costaud qu'elle n'en a l'air : certes c'est un poil trop petit, mais au moins il y fait à peu près noir ! Quelques files matinales au camping, un petit déjeuner sommaire mais sympa (sur les grandes tables, on débriefe hier et on briefe agréablement aujourd'hui, avec d'autres campeurs amicaux) et arrive l'heure de se frotter à l'incontournable (paraît-il) centre commercial E.Leclerc, situé à 10 minutes à pied, auquel on avait coupé à notre première venue. On sait bien qu'il est inutile d'y acheter, par exemple, des bières qu'on boirait forcément tièdes, mais deux ou trois trucs fous comme des légumes et des fruits, ou encore remplacer cette brosse à dent égarée, pourraient nous être utiles pour survivre dignement. Et puis croquer une carotte à côté de fumeurs de pétard à un concert de stoner, ça reste assez stylé !


En bon bobo (...puisqu'on dort à leur camping, remember ?), on hait évidemment les grandes surfaces et on a souvent pensé par ailleurs que Michel-Edouard Leclerc aurait sans doute fière allure, attaché sur une roue médiévale au soleil. Mais il faut avouer que son centre commercial entièrement floqué aux couleurs du Hellfest, méritait bien une visite. Ne serait-ce que pour sa galerie qui expose divers vestiges en vitrine des éditions passées (affiches, goodies, photo émouvante du regretté Patrick Roy, seul député pro-metal de l'histoire de France), un trône en Gibson, un stand de tattoos temporaires, etc. De quoi passer quelques minutes agréables en gardant les affaires pendant que Madame vaque dedans. Pas question de faire la queue pour laisser nos sacs au vestiaire... dans un hypermarché ! Et oh, Mitch Ed, faudrait voir à pas pousser Mémé dans les amplis-retour !


Il a fallu se presser un peu ce matin pour ne pas rater les belges de... Brutal Sphincter ! Ah le joli nom que voilà, pour pratiquer une musique de type tout-à-fond, comme du death metal mais en accéléré (du "goregrind" selon le programme), une musique qu'on trouvera d'abord assez entérique (mais sans doute par simple association d'idée) avant de s'y faire. Finalement c'est assez bien exécuté, avec la batterie qui tient la baraque et tout le monde qui bourrine par dessus, sans que ça tombe jamais dans la bouillie complète. Et surtout, c'est la salle de gym du matin pendant tout leur set : mosh-pits dont un jusqu'à la sortie de la tente, wall of death et même plusieurs chenilles. Un concert en forme de cours d'aérobic pour metalleux au final, et donc une très belle ambiance. Ca réveille !


A la Warzone, il y a un (et un seul, sauf erreur) groupe de oï programmé de toute la session, Lion's Law. Variante orthodoxe du punk, avec moins de cheveux (que de jolis crânes !) et encore plus de tattoos... Pas d'ambiguÏté politique chez ces skinheads, on a vérifié après, et par ailleurs leur guitariste est rebeu, désolé, c'est un peu trivial de le dire comme ça, mais quand même ! Il se trouve que des t-shirts clairement fachos ont quand même été aperçus, certes à un tout autre concert, pendant le week-end, alors... Bref, ici des mecs sympas avec le public, et des textes sans doute bien engagés mais peu audibles hélas, et ça finit par sonner un peu tout le temps pareil. Une musique de niche pour les connaisseurs, sans doute...


En passant, on écoute quelques instants un groupe de remplacement, Soldier Side, qui reprend du SOAD sur la mainstage. Plaisant mais ça reste un ersatz, on ne s'attarde pas, car un autre nom ô combien gracieux attiré notre attention : Rectal Smegma. Non, n'allez surtout pas voir la définition, si vous ne connaissez pas ce mot ! Dans un registre proche des brutaux du cul, mais en moins amusant, emmenés par un mec aussi couvert de muscles que de tatouages - du genre que vous laisseriez pisser sur vos pompes avec le sourire et en lui tendant le papier toilette. La couleur verdâtre de son short et du fond de scène crado finissent quand même par nous rendre un peu nauséeux - c'est le moment d'aller se mouiller sous le merveilleux rideau d'eau pour la première fois de la journée (il y en aura plein d'autres, avec 41°C relevés dans l'aprème !). Cette invention divine du Hellfest gagnerait à être installée non seulement dans tous les festivals d'été, mais aussi sur toutes les places de villes et villages, soit dit en passant !


Note pour plus tard : de très bons falafels/légumes/frites derrière la Warzone ! Pile là où vont jouer les punks quadras de Guerilla Poubelle (punks dans la tête, mais pas physiquement - la crête est à l'intérieur !), aussi basiques musicalement que les skinheads mais ici, on comprend mieux les paroles. Un petit drone espiègle et manifestement très bien conduit, les survole une partie du temps. Discours écolo mais a priori sans beaucoup de fond (le mec a une bouteille en plastique et est manifestement venu en avion !), discours politique anti-Macron qui, quand on voit ce qui a été chié par les urnes le lendemain, se trompait peut-être juste un peu de cible... Un ou deux tubes quand même, comme Demain il Pleut ou Nous sommes les Fils et les filles des sorcières..., marchent vraiment bien. Sympa le temps d'un live, disons.


On est pas tout à fait sûr d'avoir compris le concept exact de Soen, vendu comme du metal prog suédois. C'est surtout très pop (parfois dangereusement proche de ... A-Ha, qui eux sont norvégiens comme chacun sait), avec un chanteur et un guitariste clairement sur le créneau joli-coeurs... C'est néanmoins musical et plutôt reposant du coup, et il y a quand même des passages metal instrumentaux assez chouettes. On en profite pour se balader un peu pendant que Madame est restée faire une sieste paisible à la Warzone... Où absolument personne ne l'a piétinée alors qu'elle s'est réveillée cernée, au début du concert suivant - la bienveillance globale du public ici n'est plus à démontrer ! Dans la rubrique alerte canicule, mais également bienveillance au final, on croise à plusieurs reprises une jeune fille qui porte des lunettes pour bien voir, un string pour ne pas s'enrhumer, des Docks pour bien marcher et, euh, pas grand chose d'autre... Mais si on se met pas à poil au Hellfest à 41°C, quand est-ce qu'on va pouvoir le faire, hein ?


On est d'abord un peu effaré qu'il n'y ait personne au début de Frustration (un de nos groupes préférés), mais l'effet de remplissage se fait vite ! Car Fabrice et sa bande, au son pourtant très éloigné des standard Hellfest (ils sont à peine punks !), étant d'abord l'un des meilleurs groupes de rock en activité en France (sinon le meilleur ?), ont des chansons qui peuvent agir sur n'importe qui : Insane, Midlife Crisis, Excess sont autant de bombes à fragmentation, tandis qu'It's gonna be the same et No Trouble nous bouleversent toujours autant... Tout comme ce beau succès du groupe, qui a joué tout seul devant des caméras ici au "Hellfest from Home" l'an passé, et qui est logiquement heureux et ému d'avoir enfin pu revenir "en vrai". On entend aussi enfin en live la prenante Le Grand Soir, et même 1 ou 2 nouveaux titres. Dreams, Laws, Rights & Duties, n'en jetez plus, nous en râlons de joie, extatiques, et repartons en bonus avec notre première et seule setlist du Hellfest, grâce à une habile Souris... Assurément l'un des climax de notre séjour ici, bravo les gars !


Après ce pic émotionnel, pas beaucoup de souvenirs de The Darkness, glam kitsch ridicule et vaguement rigolo (sauf qu'on ne sait pas exactement à quel degré). Ils jouent donc une sorte de Hard FM chelou, revival d'une période que personne ne regrette vraiment. A noter une reprise très distrayante (en tout cas meilleur moment qu'on en ait vu) du Street Spirit de Radiohead (en version metal miaulée, on dirait du Helloween !). Tout ça fait la blague un moment mais pas un concert entier, d'autant qu'il y aura bien mieux dans le genre plus tard. Dommage, mauvais timing, on ne voit que quelques instants des vétérans de Loudblast qui ont pourtant l'air de sérieusement botter les culs à l'Altar... Pour nous en tout cas, c'est le moment d'une grosse pause camping, bien méritée et en tout cas nécessaire. Car à cette heure où il est presque désert, tout y est évidemment plus facile...


Retour au moment de Rival Sons, déjà vus plusieurs fois, qui produit toujours un très bon pastiche (au sens positif) de Led Zeppelin - du chanteur habité, vibrant et sexy, jusqu'au guitar hero avec gratte à double manche, il ne manque rien ! C'est joliment joué, belle voix, bon son, belles compos, assurément de la belle ouvrage mais qui peut aussi laisser un peu froid, d'autant qu'il y a bien aussi une louche de putasserie de groupe calibré pour les stades. Soyons justes, cela reste notoirement un plaisir régressif et foutrement efficace : le finale sur Secret est même presque jouissif (même avec quelques coupures de son). Et puis si on a croisé le vrai Robert Plant un jour, et aussi John Paul Jones (deux grands souvenirs de concert...), on sait bien qu'on ne verra jamais leur groupe original, alors autant ne pas bouder son plaisir...


Arrive alors le plus grand moment de rigolade de 2022, avec les fan-tas-ti-ques Steel Panther ! Entendons-nous bien, pas fantastiques musicalement. Hard FM 80's avec Mötley Crüe comme référence, donc ringard et blindé de soli gluants (guitare et batterie), aucun intérêt même si c'est techniquement irréprochable... Mais nom de Lemmy, qu'ils sont cons ! Ils sont merveilleusement cons et ici au moins, on est (à peu près) sûrs d'être au second degré ! Le chanteur est le chaînon manquant entre le héros de "The Wrestler" et Axl Rose (botox inclus), le guitariste est une caricature ambulante de crétin bodybuildé et permanenté (son t-shirt Gojira effilé vaut des points !), et les deux parlent et chantent exclusivement à propos de b...er des stripteaseuses (Asian Hooker), de sniffer de la coke sur des fesses, de palper des "big tits" (on en verra pas mal sur scène à la fin, du coup, le groupe ayant invité toutes les filles délurées à les rejoindre), ou encore de montrer leur (paraît-il) très gros zizi à une groupie, à qui ils dédient une chanson adaptée... A noter également, une hilarante imitation d'Ozzy Osbourne (sur Crazy Train) : plus qu'un concert, un show !


...Dont on rigole encore plusieurs minutes après, en passant devant les bien moins marrants (et pas si exotiques) finlandais de folk metal Ensiferum. Mélodies un peu folk en effet et quelques maquillages, mais rien à signaler, ou alors on est passé à côté ! Bien plus amusant sera de retourner voir les Toy Dolls et leur show, certes peu changeant depuis 30 ans, de punk joyeux et coloré. Toujours aussi beaux dans leurs costumes, on les écoute tout en dégustant enfin un bon verre de muscadet (passage obligé du festival !). Titres tous plus pétaradants les uns que les autres, voix de canard inimitable du chanteur, c'est une valeur très sûre et qui a blindé la Warzone. Avec leurs tubes inoxydables genre Nellie the Elephant ou Harry Cross, aucun mal à emballer l'affaire même en jouant du Bach ou du traditionnel (When the saints go marchin'in). Toujours aussi fun, à recommander !


Sur le créneau suivant, passage obligé (et même si le groupe n'est plus que l'ombre lointaine de celui du début) à Sepultura, qui a attiré beaucoup de monde. Un son tellurique et show très brutal comme attendu (et avec un mix parfois un peu confus d'ailleurs), emmené par leur beau bébé de "nouveau" chanteur, qui semble faire 2 mètres de haut et 1 de large.... Avouons qu'on ne connaît pas du tout leur oeuvre du 21 ième siècle (qui ne nous fera globalement pas sauter au plafond), mais heureusement, ils nous offrent bien une fin 100 % old school, speciale vieux fans, avec un terrible enchaînement Refuse/Resist, Rahamatta, Roots Bloody Roots ! C'est bien ce qu'on espérait d'eux et cette partie-là est donc parfaitement éructatoire et headbangogène !


Bon. On ne pouvait pas faire moins que de passer voir le Smoke on the Water de Deep Purple, assurément le groupe qui a l'air le plus vieux du week-end. On y prend un vague plaisir honteux de air guitar (mais dans le genre, on a bien de meilleurs souvenirs du Final Countdown de Europe, ici même !) On reste par politesse pour la fin plaisante (Black Night), mais tout ça sent la fin de règne quand même. Le "pagan folk" des français de Skàld est bien plus intéressant, avec instruments en bois et en peaux, et chanteuse habitée - pas aussi authentique que Heilung sans doute, mais ça vaut le coup d'oeil et le public est manifestement hypnotisé par cette sorte de proto-metal tribal. Nous aussi, à vrai dire, y passons un très bon moment, presque fascinés, tant ce genre de groupe ne se voit décidément qu'au Hellfest !


On a bien évidemment boycotté les ignobles Ghost (rires #1) dont le chanteur (rires #2) n'a paraît-il pas pu finir le concert (rires #3) pour cause d'extinction de voix (rires #4)... On termine donc la journée, sérieusement fatigué (Madame partie au dodo et nous affalé contre une barrière au fond) au concert d'Envy, chaudement recommandé par des gens compétents. Les japonais font du screamo, un genre de nous méconnu : en gros, couplets pop-rock très joliment chantés d'une voix claire, et refrains saturés et hurlés, sur des mélodies tragiques et souvent assez prenantes. Ca marche pas mal le temps d'un concert mais on voit un peu les ficelles du truc quand même. Il eut sans doute fallu être plus près de la scène pour vraiment y entrer - une fille au camping nous en reparlera pratiquement avec les larmes aux yeux, le lendemain !


Mais pour une brute épaisse, gavée de bières et de hellsnacks (une viande saoûle, en somme), avec en plus une vilaine petite pluie qui commence à tomber, après un court passage pour la forme à Agressor (bien, mais on a plus trop envie après avoir déjà un peu commencé notre nuit), c'est vraiment le moment de rentrer (tant pis pour les rigolos Airbourne). Il reste une belle journée à venir !

Le dimanche, day three, c'est par ici !

----------------------------------------
De meilleures photos à venir, peut-être. Si notre ami Phil le photographe survit aussi à la 2e session...


Hellfest : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire,  Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land en concert

Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire, Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land par Pipoulem
Clisson, le 26/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, dimanche 26 juin Dernier jour de cette double édition 2022 si particulière du Hellfest. C'est passé tellement vite encore une fois. Il... La suite

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer en concert

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer par Pipoulem
Clisson, le 25/06/2022
Hellfest 2022 deuxième partie, samedi 25 Juin La fatigue commence à se faire sentir après les 5 premiers jours du Hellfest, mais cela devient comme une routine... La suite

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact en concert

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact par Pipoulem
Clisson, le 24/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, vendredi 24 Juin Portrayal Of Guilt (Temple) Le vendredi commence déjà, la nuit a été courte, au programme quelques belles choses... La suite

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt en concert

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, 23 juin Après une première partie de festival sous la canicule (voir les live reports de Phil là) grâce à quelle on a les yeux et les... La suite

Deep Purple : les dernières chroniques concerts

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset en concert

The Iron Troopers + Into the Deep + Zepset par Jérôme Justine
Salle Dumoulin, Riom, le 08/12/2018
En ce samedi 8 décembre 2018, c'est vers la belle ville d'Auvergne nommée Riom le Beau, et plus exactement vers une Puce à l'Oreille délocalisée dans la Salle Dumoulin que je me... La suite

Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket en concert

Ian Paice (Deep Purple) with Purpendicular + Bohemian Supermarket par Jérôme Justine
la Puce à l'Oreille, Riom, le 26/01/2018
Pour la première fois de ma vie je vais écrire une chronique de concert de la main gauche. Je ne sais pas si cela changera grand-chose à sa qualité, mais pour moi cela ajoute une... La suite

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 1 : DEEP PURPLE, MONSTER MAGNET, OBITUARY, MINISTRY, POWERWOLF, DEVIN TOWNSEND PROJECT, QUEENSRYCHE, AVATAR, EVERGREY, ANIMAL AS LEADERS, BOOZE & GLORY, MYRATH et SIDILARSEN par Holy Vier
Clisson, le 16/06/2017
HELLFEST JOUR 1 Arrivée à 11 heures, et le temps de passer les contrôles, on découvre un site très sensiblement agrandi devant les mainstages, et trois écrans géants qui... La suite

Deep Purple/RavenEye en concert

Deep Purple/RavenEye par Gandalf
Le Dôme à Marseille, le 02/11/2015
Mon fils, après quelques titres de DP :"Mais c'est normal que le chanteur il disparaisse souvent ?!" Moi même :"Oui oui, c'est pour lui reposer la voix, il est plus tout... La suite

Envy : les dernières chroniques concerts

Envy par Acolyte Prod Rec.
Evreux - Le Rock Dans Tous Ses Etats, le 28/06/2008
Hier c'était le deuxième jour du Rock Dans Tous Ses Etats, festival plein air qui fête cette année son 25è anniversaire. Et c'était l'occasion de découvrir une bête de scène trop rare en France, ENVY. Ils ont écoulés des centaines de salles au Japon et dans le monde mais le grand public ne découvre que très tardivement ce groupe, opérant depuis... La suite

Frustration : les dernières chroniques concerts

(mes) Eurockéennes 2022, 1/1 : Arka'n Asrakofor, Wu-Lu, Last Train, Frustration, Izia, Ascendant Vierge, Simple Minds, Paul Kalkbrenner en concert

(mes) Eurockéennes 2022, 1/1 : Arka'n Asrakofor, Wu-Lu, Last Train, Frustration, Izia, Ascendant Vierge, Simple Minds, Paul Kalkbrenner par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 02/07/2022
On dit que tout vient à point à qui sait attendre... 2019 : de belles 26ièmes Eurockéennes pour nous, conclues par Arnaud Rebotini. 2020 : confinement général, pas glop mais bon,... La suite

Interview de Jason Williamson du groupe Sleaford Mods à propos de l'album Spare Ribs en concert

Interview de Jason Williamson du groupe Sleaford Mods à propos de l'album Spare Ribs par Pierre Andrieu
Nottingham, Angleterre, le 11/02/2021
Malgré l'état pitoyable dans lequel se trouvent le monde entier en général et leur pays, l'Angleterre, en particulier, les Sleaford Mods, qui auraient pu déprimer... La suite

Frustration en concert

Frustration par lol
Le Trianon, Paris, le 06/03/2020
Frustration, qui d'habitude se cantonne à donner des concerts dans de petits clubs (qu'il retourne systématiquement), s'offrait une date parisienne de gala au Trianon pour terminer... La suite

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) en concert

Fat White Family, Mattiel, Frustration, The Warlocks, Black Midi, New Candys, Iceage (Levitation France 2019) par Pierre Andrieu
Le Quai, Angers, le 20/09/2019
Lors de sa septième édition, qui avait lieu au Quai d'Angers les 20 et 21 septembre 2019, le festival Levitation France n'a pas failli à sa très bonne réputation, qui est plus... La suite

Guerilla Poubelle : les dernières chroniques concerts

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) en concert

Guerilla Poubelle + Lazybones (concert de soutien au Lollipop Music Store) par Pirlouiiiit
Poste à Galène - Marseille, le 24/04/2011
Dimanche soir, veille de lundi de Pâques, après une semaine de diette de live, je me dirige vers le Poste à Galène pour la soirée de soutien au Lollipop Music Store (victime d'un... La suite

Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins en concert

Guerilla Poubelle + Vulgaires Machins par Pirlouiiiit
Poste à Galène & Lollipop Music Store - Marseille, le 01/11/2007
J'espérais très sincèrement que quelqu'un allait faire une chronique de ce(s) (2) concert(s) où il y avait beaucoup de monde ; et un public plutôt jeune que je pensais être très... La suite

Fis(ch)er + Guerilla Poubelle + Burning Heads + Uncommonmenfrommars par Goa poubelle
Jas'Rod, Les Pennes Mirabeaux, le 01/05/2006
Une fois n'est pas coutume, je me rend seul, vers les Pennes Mirabeaux, et vers la salle Jas'Rod, pour ce soir, une soirée Punk... Un public clairsemé, assez jeune, mais pas tant que ça, avec pas mal de tête connu dans le milieux Marseillais du rock. Après une attente interminable (concert prévue a 19h30 et commencé a 21h...), c'est Fis(ch)er... La suite

Guérillla Poubelle + The pookies + ISP par Peace'n'lov'
lyon 69002 le marché gare, le 17/03/2006
C'est The Pookies qui ont commencé à chauffer la salle, c'était pas trop mal bien qu'un peu lassant (pareil pour ISP quii nous a servi un hardcore des plus communs). 23 h: enfin ce pour quoi je suis venu : Guérillla Poubelle, qui se sont fait attendre ! Ils ont assuré ! Avec des blagues cool et les talents artistiques de Jokoko, ils ont... La suite

Loudblast : les dernières chroniques concerts

 Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime en concert

Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime par Gandalf
Clisson, France, le 20/06/2014
"On the road again after all these years ! Eh oui, après 10 années de Festivals intenses, suivies de 4 ans de diète, me voici de retour dans ce qui est devenu l'un des plus gros... La suite

Dagoba + Loudblast par grosBob
Transbordeur, Lyon, le 22/04/2004
Voila enfin une affiche qui annonce 2 formations qui montrent que les français sont toujours présents sur le devant de la scène. Dagoba, voila 6 lettres qui font trembler les planches, un groupe rageur et percutant qui botte le cul aux groupes actuels ! Mais ce soir nous sommes bel et bien venus pour Loudblast : du gros qui dépote ! Avec un... La suite

dagoba+loudblast+slaves on dope par Jérémishuggah
Transbordeur - Lyon, le 22/04/2004
Ce jeudi là c'étais la folie! Ca a commencer avec slaves on dope (que je n'ai pas vu), il y a eu ensuite destinity (black death) que je ne connaissais pas suivi de dagoba qui ont mis un bordel pas possible dès leur arrivée; ca m'a fait des frissons! Un chanteur avec une voix extraordinaire, une batterie puissante, une basse et une guitare à vous... La suite

Loudblast par Pierre Cradlux
l'usine à chapeaux Rambouillet, le 27/03/2004
Une super soirée metal, et même death metal, 100% française, avec death by Design qui assure très bien, et dont le nouveau cd devrait cartonner, les locaux syphillis, qui profite de leur passage pour se roder un peu à la scène, et enfin Loudblast, une excellente prestation de bout en bout, comme ils en ont l'habitude. Sans plus pourrait on dire ?... La suite

Rival Sons : les dernières chroniques concerts

Rivals Sons, Liam Gallagher, Frank Carter and the Rattlesnakes (Festival Beauregard 2022)  en concert

Rivals Sons, Liam Gallagher, Frank Carter and the Rattlesnakes (Festival Beauregard 2022) par Lebonair
Domaine de Beauregard, Hérouville-Saint-Clair, le 08/07/2022
La 12ème édition du festival Beauregard a refermé ses portes dans la nuit de dimanche à lundi après un 41ème concert. C'est le célèbre DJ français Martin Solveig qui s'est... La suite

Rival Sons + MNNQNS en concert

Rival Sons + MNNQNS par Lebonair
Olympia - Paris , le 09/11/2019
9 mois jour pour jour après un Bataclan complet, les Californiens de Rival Sons sont revenus à Paris investir la salle mythique de l'Olympia et toujours à guichets fermés. En... La suite

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) en concert

John Butler Trio - Rival Sons - Idles - Jeanne Added (Eurockéennes de Belfort 2019) par Lebonair
Presqu'ïle du Malsaucy - Belfort, le 05/07/2019
John Butler Trio Grande Scène 19h15 20h15 Pour leur seconde journée, les Eurockéennes de Belfort font le plein. Sur la grande scène, en tout début de soirée, John Butler... La suite

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons en concert

Slash featuring Myles Kennedy and the Conspirators + Rival Sons par exxo7
Les Arènes de Nîmes, le 03/07/2019
C'est toujours un bonheur immense que de se retrouver dans les arènes de Nîmes... Ce lieu aura toujours quelque chose qui me fascine. Ce soir c'est pour voir et écouter Slash... La suite

Sepultura : les dernières chroniques concerts

Max & Igor Cavalera en concert

Max & Igor Cavalera par Rich
Le Silo - Marseille, le 03/12/2019
Les frères Cavalera étaient de passage à Marseille ce mardi 3 décembre dans le cadre de leur tournée "Beneath/Arise", 2 albums cultes de leur ancien groupe Sepultura dont il furent... La suite

 Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime en concert

Hellfest 2014 (1/3) : Slayer, Iron Maiden, Sepultura, Trivium, Therapy ?, M.O.D, Loudblast, Satan, Showtime par Gandalf
Clisson, France, le 20/06/2014
"On the road again after all these years ! Eh oui, après 10 années de Festivals intenses, suivies de 4 ans de diète, me voici de retour dans ce qui est devenu l'un des plus gros... La suite

E.H.Z. (Euskal Herria Zuzenean 2012, 2ème jour) Esne Beltza + The Moorings + Sepultura en concert

E.H.Z. (Euskal Herria Zuzenean 2012, 2ème jour) Esne Beltza + The Moorings + Sepultura par Abigail Darktrisha
Helette, le 21/06/2012
2ème journée : samedi 30 juin Après une soirée et une nuit pluvieuses, le soleil sera de retour pour cette seconde journée avec un programme encore riche en... La suite

Sepultura + Hord + DeathAwaits en concert

Sepultura + Hord + DeathAwaits par Abigail Darktrisha
Ninkasi Kao, Lyon, le 18/07/2011
Et voilà, un dernier détour par la salle du Ninkasi Kao Lyonnaise avant de quitter définitivement la sympathique région Rhônalpine, sa gastronomie et son soleil. Un détour pour... La suite

Steel Panther : les dernières chroniques concerts

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE,  KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES en concert

HELLFEST 2017 - JOUR 2 : AEROSMITH, APOCALYPTICA, AIRBOURNE, KREATOR, SAXON, TRUST, DEE SNIDER, STEEL PANTHER, PRETTY MAIDS, UGLY KID JOE, THE TREATMENT, PHIL CAMPBELL & THE BASTARD SONS, CRYPT SERMON, THE DEAD DAISIES par Holy Vier
Clisson, le 17/06/2017
HELLFEST JOUR 2 Après une courte mais bien reposante nuit à l'hôtel (ben ouais, on apprécie le confort à un certain âge), on revient sur le site à midi pour encore une très... La suite

Steel Panther en concert

Steel Panther par Gandalf
Le Bikini - Toulouse, le 10/03/2014
Amis de la poésie fleurie bonsoir ! Si vous etes adeptes des bons mots graveleux, que vous n'avez pas peur des gestes obscènes à répétition, que vous aimez le Glam Metal et les... La suite

Hellfest 2012 : Steel Panther + Death Angel + Koritni + Uriah heep + Exodus + Sebastian Bach + Edguy + Enslaved + Entombed + Behemoth en concert

Hellfest 2012 : Steel Panther + Death Angel + Koritni + Uriah heep + Exodus + Sebastian Bach + Edguy + Enslaved + Entombed + Behemoth par Abigail Darktrisha
Hellfest@ Clisson, le 16/06/2012
Samedi 16 juin 2ème journée du Hellfest 2012. Après cette première journée pluvieuse et son final en apothéose, ce samedi débutera sous le signe du rock-glam et du thrash... La suite

The Darkness : les dernières chroniques concerts

The Darkness par Rama
Bataclan - Paris, le 09/03/2013
Suite à leur prestation du Sonisphère France 2012, je me suis promis de revoir au plus vite The Darkness. Huit mois plus tard, je suis au Bataclan pour retrouver le groupe en headlining et, de surcroît, dans une salle mythique à dimension humaine mais qui, cependant, n'affiche pas complet puisque le balcon reste fermé. Le public est extrêmement... La suite

Sonisphère : Armored Saint, Faith No More, Lacuna Coil, Machine Head, Marilyn Manson, Porn Queen, Soulfly, The Darkness, Wolfmother par Rama
Snowhall Park - Amnéville, le 08/07/2012
Après un Sonisphère 2011 hors norme, les amateurs de métal ont retrouvé le Galaxie d'Amnéville les 07 et 08 Juillet 2012. Une deuxième édition "light", due, notamment, à l'annulation de dernière minute d'Evanescence suite au décès de la grand-mère d'Amy Lee. Ajoutons à cela les aléas climatiques qui ont également contraint l'annulation de Bloody... La suite

The Darkness - Miossec - Dionysos - Emilie Simon - Jacques Higelin - TTC - Muse - Thomas Fersen par Eric
Paléo Festival - Nyon, Suisse, le 23/07/2004
Comme toujours à Nyon, et la diversité est à ce prix, le pire côtoie le meilleur. Ce fût cependant dans l'ensemble une belle soirée. On arrive sur l'Asse quelques minutes avant 19h00, juste à temps pour le début du show de The Darkness. Et moins d'une demi-heure plus tard, on s'éloigne déjà. Le mauvais goût à la sauce british, c'est drôle un... La suite

the darkness par arthur lee
paris elysée montmartre, le 02/03/2004
...un bon concert....évidemment ils jouent très bien ces mecs...évisemment ke Justin a une sacré bonne voix....pour ceux qui comprenaient pas l'anglais de Justin,CT GéNIAL.....parcke les frenchies du public s'en prenaient PLEIN LA GUEULE....et le public ,ce jour là, était pour les 3/4, des anglais,... Sacré Justin Ki s'casse les c..... à nous... La suite

The Toy Dolls : les dernières chroniques concerts

Ultra Volta / Toy Dolls en concert

Ultra Volta / Toy Dolls par jorma
Paloma / Nimes, le 07/12/2019
Quand j'étais petit garçon, on était alors dans les années 80, ma grande soeur, au retour d'un concert des Toy Dolls , me prodigua ce conseil que je ne devais jamais oublier :... La suite

Toy Dolls en concert

Toy Dolls par Griffu
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
"Marseille ville rock" ? ça fait doucement rigoler... Mercredi 3 décembre, à peine 500 métalleux se pressaient au Silo - pouvant en contenir plus de 2200 - pour accueillir... La suite

The Toy Dolls en concert

The Toy Dolls par Philippe
Espace Julien, Marseille, le 03/12/2019
Voilà une date qui était cochée depuis longtemps, plus par curiosité que par fanatisme : quand les rares Toy Dolls, rois du pitre-punk, passent à Marseille, et qu'on ne les a pas... La suite

Lazybones + The Toy Dolls par Zhou
Le Rockstore, Montpellier, le 11/04/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/ Les Toy Dolls passent à Montpellier, dégaine ! Lazy Bones fera la première partie, terrible ! On est en vacances, encore mieux ! C'est 18 euros la place, pardon ? C'est donc en ayant mal aux fesses et en retard (19h à Marseille) que nous reprenons la route... La suite

Site du Hellfest, Clisson : les dernières chroniques concerts

Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire,  Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land en concert

Hellfest 2022 - Dimanche 26 Juin : Metallica, Destruction, Eyehategod, Archgoat, Thou, Terror, Cult of Fire, Regarde les Hommes Tomber vs Hangmans Chair, Svart Crown, Year Of No Light, Nytt Land par Pipoulem
Clisson, le 26/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, dimanche 26 juin Dernier jour de cette double édition 2022 si particulière du Hellfest. C'est passé tellement vite encore une fois. Il... La suite

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer en concert

Hellfest 2022 - Samedi 25 Juin : Guns n' Roses, Epica, Nightwish, The Exploited, Slift, Hallas, Stereotypical Working Class, Gloryhammer par Pipoulem
Clisson, le 25/06/2022
Hellfest 2022 deuxième partie, samedi 25 Juin La fatigue commence à se faire sentir après les 5 premiers jours du Hellfest, mais cela devient comme une routine... La suite

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact en concert

Hellfest 2022 - Vendredi 24 juin : Nine Inch Nails, Decapitated, Stöner, Moonspell, Benighted, Pogo Car Crash Control, Ihsahn, Portrayal Of Guilt, Gaerea, Human Impact par Pipoulem
Clisson, le 24/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, vendredi 24 Juin Portrayal Of Guilt (Temple) Le vendredi commence déjà, la nuit a été courte, au programme quelques belles choses... La suite

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt en concert

Hellfest 2022 - Jeudi 23 juin : Helloween, Heilung, Warduna, Solstafir, Zeal and Ardor, Phil Campbell and the Bastard Sons, Lili Refrain, Crown, The Ruins Of Beverast, Worst Doubt par Pipoulem
Clisson, le 23/06/2022
Hellfest 2022, deuxième partie, 23 juin Après une première partie de festival sous la canicule (voir les live reports de Phil là) grâce à quelle on a les yeux et les... La suite