Accueil Elton John en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10891 concerts, 24771 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Elton John est une figure emblématique de la pop internationale, enchainant les tubes planétaires. Il a joué avec les plus grands : Lennon, Clapton, Tina Turner, George Michael, Rolling Stones, The Who, Queen, Sting... En tournée en 2016 et 2017 avec de nombreux concerts pour présenter en live son album Wonderful Crazy Night et ses plus grands tubes, Sorry Seems To Be The Hardest Word, Sacrifice, Candle In The Wind, Rocket Man, Your Song, Crocodile Rock etc.

Elton John : vos chroniques d'albums
Site

Elton John : tous les concerts

Ma.

12

Déc.

2017

Elton John Zénith - Toulouse (31)
20H Assis numéroté / PLATINE 249€ / CAT OR 166.50€ / CAT1 128€ / CAT2 95€ / CAT3 73€

Elton John : l'historique des concerts

Me.

06

Déc.

2017

Me.

06

Déc.

2017

Ve.

01

Déc.

2017

Ve.

01

Déc.

2017

Ve.

01

Déc.

2017

Di.

25

Juin

2017

Ve.

09

Déc.

2016

Ma.

06

Déc.

2016

Elton John : les dernières chroniques concerts 12 avis

Elton John (Festival Musilac 2016)

Critique écrite le 14 juillet 2016, par Lily Rosana

Aix-les-Bains 9 juillet 2016

Elton John (Festival Musilac 2016) en concert

Elton John s'est imposé comme l'un des maîtres de la pop, enchaînant les récompenses, les tubes comme "Your Song", "I'm Still Standing", "Don't Go Breaking My Heart" ou encore "Sorry Seems To Be The Hardest Word" et les tournées mondiales à guichets fermés. Il a joué et chanté avec les plus grands noms dont John Lennon, Eric Clapton, Tina Turner, Céline Dion, George Michael, les Rolling Stones, les Who, Queen, Sting etc... et reste une référence et une inspiration pour toute une nouvelle génération d'artistes. Lors de son passage à Musilac, Sir Elton John jouera évidemment ses plus succès mais aussi des chansons de son prochain album à venir, "Wonderful Crazy Night". Son arrivée sur scène est fracassante, comme attendu ! Elton John prend possession de la scène avec... Lire la suite

Elton John

Critique écrite le 22 novembre 2014, par Cedmcvsdiego

Park&Suites Arena, Montpellier 20 Novembre 2014

Elton John en concert

Plus de 3000 représentations à son actif et 46 albums réalisés en 40 ans de carrière (!), Sir Elton John a proposé un spectacle grandiose ce soir dans la superbe enceinte Park & suites Arena de Montpellier. 2 heures 30 de concert pour 26 titres dont la grande majorité furent des succès mondiaux, Reginald Dwight (son vrai nom) va effectuer une véritable démonstration aux 6000 spectateurs présents. Cette tournée rend hommage à "Goodbye yellow brick road", ce merveilleux album de 1973 dont il interprète les grandes lignes, de "Love lies bleeding" en introduction à "Saturday nights alright", "Bennie and the jets" ou "Candle in the wind" dans sa version Marilyn Monroe. Elton va maltraiter son piano tout au long du spectacle en conservant son inimitable voix... Lire la suite

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band

Critique écrite le 09 février 2015, par Lionel Degiovanni

Nyons ( suisse ) 24 juillet 2014

Festival Paléo : Verveine + Grand corps malade + Murmures Barbares + Lisa Leblanc + Elton John + Klô Pelgag + La Rue Ketanou + Oy + The Parov Stelar band  en concert

Pour ce début de jeudi, nous assistons au showcase de Verveine. Cette jeune Veveysane a eu bien du mal à être à l'aise lors de ce show case. En effet, elle était toute tremblante et les pains qu'elle a pu faire se sont un peu un entendus. Mais globalement, l'exercice est réussi. Elle prodigue des sons électroniques, des ambiances qui sont bien intéressant. Elle nous joue ici les titres de son premier album sorti en décembre 2013 et qui s'appelle Peaks. Cet artiste est à découvrir pour les amateurs de musique électronique. www.facebook.com/verveinemusic verveine.bandcamp.com A 18h, nous assistons à une conférence de presse de Grand corps malade Celui lui répondra aux questions des journalistes. Cela ira de sa méthode d'écriture qu'il a, à l'influence de son œuvre sur les jeunes, en passant par la place du rap dans l'espace sonore actuelle. Rares ont été les journalistes à poser des questions directement sur ses projets à lui, son œuvre à lui, à ce qu'il pense de l'actualité. Ceci s'est passé juste avant son concert. Murmures barbares : on les avait vu la veille lors du show case au cosmos, et leur présence c'est confirmé sur scène. Ce groupe est une sorte de groupe de rap intelligent ; hé oui, c'est... Lire la suite

Elton John (Festival de Nîmes 2012)

Critique écrite le 22 juillet 2012, par Ysabel

Arènes - Nîmes 21 Juillet 2012

Elton John (Festival de Nîmes 2012) en concert

Entrée dans des Arènes en configuration "On est des VIP, On a des sous !" et une scène très épurée, avec juste un énorme piano noir Yamaha trônant au milieu, une batterie très colorée façon rose bonbon et un poste de percussion digne d'un labo de petit chimiste. Devant tout cela, un public bien sage et bien discipliné, avec un rang de 8 mystérieuses places marquées "VIP" en première ligne, devant lesquelles personne n'a le droit de passer, pas même les photographes (que même pas elles comptent dans la numérotation des rangées, tellement qu'elles sont pas pour nous... Les tous venant à 117€ la place !!) Par contre, eux, vont ensuite passer et repasser devant tout le monde au grès de leurs envies diverses et variées pendant tout le concert ... Mais c'est comme ça la People Connection !! Bref, un peu une drôle d'ambiance, faussement décontractée et vraiment guindée. Mais bon, c'est sûr qu'il n'est pas tout jeune notre Elton et donc son public, quoique varié, n'a pas 20 ans non plus. Une grosse voix me sort de ma torpeur en annonçant le début des hostilités : "Merci de faire un accueil chaleureux aux invités de première partie d'Elton John : Les 2CELLOS!!" Il ne fait pas encore nuit (il n'est que 21h) et nous voyons entrer en scène... Lire la suite

Elton John : les chroniques d'albums

Elton John : The Diving Board

Chronique écrite le 27/10/2013, par Patrick Foulhoux

Elton John : The Diving Board

Il serait facile de railler l'icône décatie qu'est devenu Sir Elton John. Il y a longtemps qu'il a outrepassé les bornes des limites et même la communauté gay ne lui dit pas merci. Pour ce qui est du rock, il est radié des effectifs depuis belle lurette. La vieille tantouse n'est plus qu'un bouffon de la reine. Le foot lui étant plus redevable que la musique. Seulement voilà, le quatrième âge mental approchant, lancé dans la dernière ligne droite, réveil des sens ou remords de conscience (?), Reginald Kenneth Dwight fait son coming-out avec un album magnifique n'en déplaise aux grincheux qui n'ont surtout pas écouté le disque par vanité. Ce que je m'apprêtais à faire je dois bien l'avouer, avant d'être alerté par un homme de confiance. Je m'expose à toutes les railleries en me faisant l'avocat de ce disque, mais je m'en branle force 4. Le punk m'a appris l'ouverture d'esprit, entre autres choses. Et la tolérance. Mais ça, dans une secte comme le rock, figée par des égos hors-gabarit et un conservatisme tendance réac, c'est déconseillé, voire proscrit au risque de passer pour le plus commun des mortels. Hé, le thon jaune, qu'est-ce qu'y-t-a pris dis donc ? Syndrome American Recordings de Johnny Cash ? Tel Roky Erickson ? Ou d'autres. Comme... Lire la suite

Elton John : Vidéo

Elton John : écoute