Accueil Emily Jane White en concert
Jeudi 12 décembre 2019 : 10385 concerts, 25839 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.


Les superbes compositions d'Emily Jane White - entre folk, pop, blues et rock - sonnent comme si elles étaient hors du temps et hors des modes ; on pense aux titres les plus marquants et calmes des discographies de Cat Power, Shannon Wright et Tori Amos. Après le succès de ses trois premiers disques, Emily Jane White revient avec un album intitulé Blood/Lines en octobre 2013. En concert en France en 2016 pour présenter l'album They Moved In Shadow All Together. A consulter, une interview d'Emily Jane White. Emily Jane White est en concert en solo en France en mars 2018...

Emily Jane White : vos chroniques d'albums
Site

Emily Jane White : les dernières chroniques concerts 10 avis

Entretien avec Emily Jane White à l'occasion de la sortie de son album Blood/Lines et de sa tournée 2013/2014

Interview réalisée le 18 octobre 2013, par Pierre Andrieu

Paris Octobre 2013

Entretien avec Emily Jane White à l'occasion de la sortie de son album Blood/Lines et de sa tournée 2013/2014

Après avoir sorti coup sur coup trois excellents albums - Dark Undercoat (2008), Victorian America (2009) et Ode To Sentience (2010) - pour lesquels elle a souvent rendu visite à la France, Emily Jane White a pris son temps pour faire paraître son quatrième disque, le très beau Blood/Lines, qui est arrivé jusqu'à nous via le label bordelais Talitres, en octobre 2013... Une occasion immanquable de poser quelques questions à la très discrète chanteuse et songwriter américaine capable d'envoûter avec une incroyable économie de moyens. Entretien : Dans quel état d'esprit étiez-vous au moment de composer l'album Blood/Lines ? J'ai écrit les chansons figurant sur Blood/Lines au cours des années 2011 et 2012, mon état d'esprit a donc évolué au cours du processus de création... L'écriture et l'enregistrement ont eu lieu après la fin de ma précédente tournée, j'avais donc arrêté de donner des concerts. Cela dit, j'ai quand même joué aux USA et au Japon en 2012... Y-a-t-il des œuvres (livres, films, albums... ) qui vous ont influencé pendant la période d'enregistrement de ce disque ? Livres : "Never Let Me Go" de Kazuo Ishiguro et "All About Love: New Visions" par the American scholar bell hooks  Films : "Melancholia" et... Lire la suite

Emily Jane White

Critique écrite le 06 décembre 2010, par Ysabel

Poste à Galène - Marseille 23 Novembre 2010

Emily Jane White en concert

Les musiciens de la belle Emily prennent place tranquillement, devant un public détendu, qui papote un verre à la main. Tout cela se fait en toute simplicité ... Comme souvent au Poste à Galène. Les concerts y sont toujours un petit moment de plaisir : petite salle, où l'on est si près de l'artistes qu'on a l'impression qu'elle est venue rien que pour nous. A noter, en plus d'un batteur, d'un bassiste et d'un guitariste, la présence d'une violoncelliste, ce qui va sans doute apporter beaucoup de saveur à ce concert qui commence. Emily arrive sur scène, jolie blondinette à frange, avec sa petite robe à fleur et ses bottines à talon et elle prend place, guitare à la main. Elle se présente, avec un charmant accent anglais (et le look juste décalé comme il faut qui va avec) et un adorable sourire à fossettes. Une voix très pure, toute douce s'élève alors et elle commence seule sa première chanson. Le son est bien sûr très british. La voix de son bassiste se mêle à la sienne et sa violoncelliste donne la mélodie. Ce démarrage a, pour moi, des faux airs de Belle & Sebastian et un petit goût de week-end à Londres. Les musiciens vont entrer sur scène et dans la musique les uns après les autres. Cela amène un crescendo, qui donne... Lire la suite

Emily Jane White

Critique écrite le 22 novembre 2010, par Lebonair

L'européen - Paris 16 novembre 2010

Emily Jane White en concert

Emily Jane White vient tout juste de sortir son 3ème album en trois ans, le délicieux "Ode To Sentence". A cette occasion, Emily est venue chanter deux soirs dans cette jolie salle de L'Européen située à quelques mètres de la place de Clichy. Intimiste, plutôt atypique avec tous ces sièges rouges et ce format en demi-lune sans véritable place debout, c'est un cadre idéal pour accueillir la musique si profonde et sombre d'Emily. Il est 20h45, la salle est bien entendue pleine et me voilà à parler avec une charmante inconnue. Une grande fan de Cake qui venait de succomber au charme du groupe de 1ere partie dont Pierre a également parlé avec passion et enthousiasme lors du concert de la veille, Our Broken Garden. Je vous conseille donc de lire les quelques mots écrits par l'ami Pierre sur leur prestation juste pour dire que je regrette du coup de ne pas avoir eu le temps de voir cette fameuse Anna et son groupe. Il est 21 heures, ils arrivent à trois sur scène sans le batteur qui débarquera, lui, quelques temps après. Cela démarre en douceur et une belle intimité s'installe avec le public visiblement fan et qui a l'air de plutôt bien connaître Emily. Avec l'arrivée du batteur, aidé par quelques morceaux plus enlevés, on... Lire la suite

Emily Jane White + Our Broken Garden

Critique écrite le 17 novembre 2010, par Pierre Andrieu

L'Européen, Paris 16 novembre 2010

Emily Jane White + Our Broken Garden en concert

Jolis instants intimistes avec Emily Jane White et Our Broken Garden dans la très cosy salle de L'Européen à Paris, à deux pas de la Place de Clichy... Et ce dans une ambiance particulièrement recueillie et fervente, dans laquelle les concerts se sont déroulés pour un nombreux public médusé par les deux prestations scéniques... Chronique : Our Broken Garden Tout commence par un set simplement magique des Danois d'Our Broken Garden (groupe signé chez Bella Union, comme Beach House, John Grant et autres perles rares), un set tellement réussi que les fans d'Emily Jane White sont instantanément ensorcelés par les titres magistraux du groupe emmené par la chanteuse/pianiste Anna Brønsted, aussi discrète que souriante et aimable sur les planches. La belle blonde vocalise génialement telle une version féminine de Jonsi (Sigur Ros) acoquinée avec une Björk sobre et une Beth Gibbons (Portishead) moins sombre. Dès les premiers instants, on reste complétement bloqué sur cette voix miraculeuse réussissant l'exploit de charrier mille émotions par seconde, de tenter des acrobaties invraisemblables tout en retombant toujours sur ses pattes et en restant à des années lumière du démonstratif. Clairement, on est transporté en pleine voie... Lire la suite

Emily Jane White : les chroniques d'albums

Emily Jane White : Blood/Lines

Chronique écrite le 08/10/2013, par Pierre Andrieu

Emily Jane White : Blood/Lines

Après avoir enchaîné trois beaux albums - Dark Undercoat (2008), Victorian America (2009) et Ode To Sentience (2010) -, Emily Jane White a pris son temps pour faire paraître son quatrième disque, le méchamment envoûtant Blood / Lines, qui arrive jusqu'à nous via Talitres en octobre 2013... Sur cet opus aussi concis - 9 titres - qu'intense, la chanteuse et songwriter américaine a décidé de donner la part belle aux piano, orgue et synthétiseurs pour habiller d'une couleur différente ses ballades d'un romantisme échevelé toujours aussi troublant. Si les sons apparaissent plus synthétiques (même s'il y a toujours quelques belles guitares ici ou là... ), l'émotion procurée par la voix troublante de la dame, les mélodies célestes et les arrangements minutieusement travaillés reste très forte, et ce à chaque écoute. Comme les illustres artistes féminines auxquelles elle peut être comparée (Cat Power, PJ Harvey, Sinead O'Connor, Kate Bush... ) , Emily... Lire la suite

Emily Jane White : Ode To Sentience

Chronique écrite le 19/10/2010, par Pierre Andrieu

Emily Jane White : Ode To Sentience

Décidément très inspirée (c'est son troisième album en trois années, joli rythme !), la troublante folkeuse américaine Emily Jane White propose à ses nombreux fans un nouvel opus intitulé Ode To Sentience... Force est de constater que malgré le rythme effréné avec lequel elle écrit, enregistre et fait paraitre ses disques, la Californienne au physique poupon maintient le cap au niveau du songwriting, toujours aussi incroyablement classieux et sensible. D'obédience country folk pop, la troisième partie des aventures d'Emily Jane au pays des merveilles mélodiques convainc en deux temps trois mouvement et supporte - appelle même vivement ! - de nombreuses réécoutes. Les raisons en sont multiples : il y a... Lire la suite

Emily Jane White : Victorian America

Chronique écrite le 02/10/2009, par Pierre Andrieu

Emily Jane White : Victorian America

Mûri au cours des tournées consécutives à son excellent premier disque, le deuxième opus d'Emily Jane White démontre - s'il était besoin - que cette artiste et ses chansons intemporelles sont faites pour s'inscrire dans la durée... Victorian America bénéficie en effet du travail d'un groupe formé pour la scène (un groupe qui avait d'ailleurs donné de très beaux concerts en France) : les orchestrations sont plus étoffées - piano bluffant, cordes échevelées, pedal steel guitar en apesanteur, guitares électriques envoûtantes... - et l'on ressent très clairement le désir de chaque musicien d'apporter sa contribution sans en rajouter des tonnes. Si la production est plus riche, la divine légèreté des compositions a donc été préservée comme par magie, laissant la voix et les mélodies d'Emily Jane White survoler avec une épatante grâce chaque titre de Victorian America. L'écoute répétée de cet album véritablement très classieux laisse l'auditeur bouleversé, traversé par une douce mélancolie et l'esprit... Lire la suite

Emily Jane White : Dark Undercoat

Chronique écrite le 15/04/2008, par Pierre Andrieu

Emily Jane White : Dark Undercoat

Très bel album de folk/pop mâtiné de blues et de rock, Dark Undercoat d'Emily Jane White constitue une jolie surprise... Les superbes compositions de cette parfaite inconnue sonnent comme si elles étaient hors du temps et hors des modes ; on pense aux titres les plus marquants et calmes des discographies de Cat Power, Shannon Wright et Tori Amos. Dès les premières notes de chaque titre, Emily Jane White capte l'attention ; après, son talent d'écriture, sa voix troublante et les arrangements ultra sobres de ses morceaux prolongent la magie... Lire la suite

Emily Jane White : Vidéo

Emily Jane White : écoute