Accueil Fabien Genais en concert
Vendredi 20 septembre 2019 : 14583 concerts, 25681 chroniques de concert, 5264 critiques d'album.


Saxophoniste, compositeur, arrangeur et improvisateur jazz.

Site

Fabien Genais en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Fabien Genais : l'historique des concerts

Je.

12

Sept.

2019

Cyril Benhamou en concert
Urban' "Live Sesh" Carl Charrin | Cyril Benhamou | Fabien Genais
Bar des Amis - Marseille (13)

Ve.

29

Mars

2019

Ve.

30

Nov.

2018

Jean-Marie Guyard en concert
Hit Traks Fabien Genais | Jean-Marie Guyard
MundArt - Marseille (13)

Ma.

08

Nov.

2016

Mama Laveau en concert
Arnaud Vecrin et Fabien Genais Fabien Genais | Mama Laveau
U-Percut - Marseille (13)

Ve.

04

Nov.

2016

Mama Laveau en concert
Mama Laveau Fabien Genais | Mama Laveau
Le Mounguy - Marseille (13)

Sa.

05

Mars

2016

Tony S. en concert
Mama Laveau + Christine Indigo + Marc Diabolik + Tony Swarez Tony S. | Fabien Genais
L'Arthemuse - Marseille (13)

Je.

03

Mars

2016

Mama Laveau Mounguy - marseille (13)

Me.

02

Mars

2016

Mama Laveau duo U-Percut - Marseille (13)

Fabien Genais : les dernières chroniques concerts 20 avis

Grabuge

Critique écrite le 12 février 2016, par Minty

L'Arthémuse - Marseille 31 Janvier 2016

Grabuge  en concert

Le dimanche soir à la maison? Non merci! Arrivé à l'Arthémuse sans trop savoir ce que j'allais y voir ni même écouter, je suis sur place vers 21h et je découvre enfin ce lieu dont j'avais déjà entendu parlé. Un concert le dimanche? Why not? La salle est déjà bien remplie et une ambiance sympa et chaleureuse s'en dégage. Pas mal de musiciens aperçus ici ou là sont présents, mais pas que. Bref on s'y sent tout de suite bien. Devant la scène toutes les chaises sont prises et et je vois qu'on en rajoute encore devant l'affluence. Le bar est plein...ça promet! Grabuge ? Pourquoi Grabuge? J'avais compris qu'on pourrait écouter toute la soirée, des styles musicaux différents, et surtout que de nombreux invités (surprise ou non) s'y produiraient. Et c'est justement cela qui m'intéresse. La découverte. Dès les premières notes, le trio sur scène est rejoint par un guitariste et saxophoniste, et le ton est vite donné. On est très loin du concert de jazz conventionnel qui s'écoute dans un silence religieux...Non ici, c'est GRABUGE. J'apprécie le saxophoniste (Fabien Genais), qui fait monter la température dans un solo endiablé. A la fin les invités descendent... Lire la suite

Charlie Jazz Festival 2/3 : Dhafer Youssef 4tet + Elina Duni 4tet + Sardar Orkestra + Actuum

Critique écrite le 18 août 2012, par Mcyavell

Domaine de Fontblanche - Vitrolles 7 juillet 2012

Charlie Jazz Festival 2/3 : Dhafer Youssef 4tet + Elina Duni 4tet + Sardar Orkestra + Actuum en concert

Après une une première soirée où je n'ai pas ressenti les choses comme Mardal (j'ai pour ma part connu Vertigo Songs beaucoup plus inspiré voilà deux ans et ai été en revanche littéralement happé par la créativité du Dave Holland Quartet), je reviens au superbe Domaine de Fontblanche avec la certitude d'y conjuguer une fois de plus découvertes, ambiance festive et éclectisme. Actuum Ici, la découverte a lieu lors du concert de 18 heures, sur la petite scène. Un quartet est déjà en action. Actuum est son nom. Dire que l'auditeur doit redoubler de curiosité pour entrer dans le monde de ces quatre jeunes musiciens n'est pas leur faire offense. Il se doit d'être à l'affut : les sons produits, souvent chaotiques, vont-ils se rejoindre ? Comment, avec ces changements incessants de leaders (ils doivent détester ce mot), font les trois autres pour s'adapter à sa créativité de l'instant ? Comment sont-ils passés avec autant de naturel de cette plage, à l'évidence improvisée, à cette autre, apparemment écrite ? Par quelle magie sort-on de cette performance où les soubresauts ont succédé aux explorations instrumentales avec la certitude d'avoir vu un groupe et non l'addition de quatre talents ? Des ébauches de réponses résident... Lire la suite

Sardar Orkestra

Critique écrite le 11 juillet 2012, par Mcyavell

Le Levantin - Marseille 28 juin 2012

Sardar Orkestra en concert

Le Festival Jazz des Cinq Continents aurait-il déjà débuté ? On peut le dire ainsi puisqu'il programme depuis le 14 juin des soirées jazz pour le moins originales. Préparez secrètement une soirée à deux avec votre belle et sa surprise sera de taille, même si le conseil que vous lui prodiguerez en ces temps de grosses chaleurs ("prévois un lainage") lui mettra quelque peu la puce à l'oreille. Contournez tant bien que mal les travaux du Vieux Port pour accéder à l'embarcadère du Levantin qui se situe devant la mairie. Sortez de votre poche les sésames imprimés préalablement en cachette. Déchaussez-vous et déposez vos chaussures dans le bac prévu à cet effet. Les musiciens ne sont même pas cachés (pffff, gâcheurs de surprise !) mais votre dulcinée peut croire un instant qu'il s'agit juste d'un repas musical à quai. Et là commence à opérer la magie. Le catamaran démarre (au moteur, hein, faut pas pousser), et la musique avec. Les deux jeudis précédents, Jean-Michel Souris avait fait voguer sa flûte puis Marion Gautier tanguer sa voix sur ce même pont. Ce soir, c'est le Sardar Orkestra qui hisse ses pavillons, cinq en l'occurrence, plus les baguettes de Jean-Michel Troccaz qui vont déferler. La musique nous vient des... Lire la suite

Musique Rebelle Round 12

Critique écrite le 28 juin 2012, par Mcyavell

Cabaret Aléatoire - Marseille 16 juin 2012

Musique Rebelle Round 12 en concert

Pour la première fois depuis trois ans, j'avais prévu de faire une infidélité à ce concept pour le moins original. Pas par lassitude, non, mais parce que Chuck Berry était prévu à deux heures de route de là. Mais les circonstances en ont décidé autrement : le concert de Nice est annulé, ma déception (certainement bien moindre que celle de John Massa, Jean Gomez entre autres qui devaient accompagner la Légende et y travaillaient ardemment depuis deux mois), je vais pouvoir la gommer en assistant à ce Round 12 de Musique Rebelle. Ahmad Compaoré nous concocte toujours une soirée de derrière les fagots à partir d'un thème du même métal. Celui de ce soir n'échappe pas à la règle : "Pulsions primitives : Afrique, Orient, Marseille". Dès la billetterie franchie, tâche la plus pénible de la soirée, l'Afrique est en effet à l'honneur : le stand de l'Association Takita expose les deux axes principaux de son action : percussions africaines et solidarité internationale. Dans la salle, la projection simultanée de films d'une vingtaine de secondes en boucle sur cinq écrans suspendus est du plus bel effet. Les images qui y défilent proviennent pour la plupart du Berceau de l'Humanité. Nous avons donc déjà effectué la traversée de la... Lire la suite