Accueil Fujiya & Miyagi en concert
Lundi 17 juin 2019 : 9223 concerts, 25521 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.


Un goût prononcé pour le krautrock et l'électronique, pensez Kraftwerk meets Can, et l'expérimentation minimaliste. Fujija & Mijagi propose un répertoire à la sensibilité pop, qui s'inspire à la fois des Happy Mondays, des Talking Heads et Aphex Twin.

Fujiya & Miyagi se présente :
Originaire de Brighton, ce duo devenu trio tire son nom d'un lecteur de disque (Fujiya) et d'un personnage de "Karaté Kid" (Miyagi). Steve Lewis (clavier et choeurs), David Best (voix et guitare) et Matt Hainsby (basse et choeurs) se décrivent eux-mêmes comme fortement influencés par la culture krautrock de groupes des années 70 tels que Can et Neu !, mais également par des artistes électroniques comme Aphex Twin.
Electro Karaoke (2003), leur premier album au groove très assuré, fait écho à la kosmische music au travers de claviers vintage, de mantras hypnotiques, de fascination pour la répétition et de paroles aux allures de mini nouvelles.
Avec le très ambitieux Transparent Things (2007), ils affichent une formule désormais bien rodée : un format pop à l'humeur vagabonde, comme une musique d'avant-garde qui n'aurait pas oublié de faire danser ! Le tout accompagné de lightshows et visuels comblant savamment l'espace scénique.
Pour la réalisation de Lightbulbs (2008), l'arrivée d'un batteur enrichit le groupe, remplaçant ainsi la boîte à rythmes et confirmant la maturité musicale acquise par Fujiya & Miyagi depuis leur création. Ici, le krautrock fréquente le funk aux accents pop, et l'électro relie le tout de manière aussi sensuelle qu'inspirée. Le parlé chuchoté aux intonations tantôt ironiques, tantôt désabusées de David Best et les textes ludiques plutôt pince-sans-rire mêlant tracas quotidiens aux glauques désillusions sentimentales s'imbriquent avec cohérence à la mélodie.

Site

Fujiya & Miyagi en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Fujiya & Miyagi : l'historique des concerts

Je.

23

Nov.

2017

Ma.

14

Nov.

2017

Le Père Noël Est Il Un Rocker ?  en concert
Fujiya & Miyagi - Poni Hoax - Balloon Access Le Père Noël Est Il Un Rocker ? | Poni Hoax | Fujiya & Miyagi
Splendid - Lille (59)

Ma.

14

Nov.

2017

Poni Hoax en concert
Fujiya & Miyagi, Poni Hoax, Balloon Access Poni Hoax | Fujiya & Miyagi
Le Magazine Club - Lille (59)

Sa.

22

Avril

2017

Festival Mo Fo en concert
Mo Fo : Black Devil Disco Club - Fujiya Miyagi - Il Est Vilaine - Faire - Buvette - Halo Maud Paris Psych Fest Dj Set - Forever Pavot Dj Set Festival Mo Fo | Fujiya & Miyagi | Black Devil Disco Club
Main d'Oeuvre - St Ouen (93)

Je.

20

Avril

2017

Me.

01

Juin

2016

Me.

01

Juin

2016

Fujiya & Miyagi Etoiles - Paris 10ème (75)

Sa.

06

Juin

2015

Festival Yeah! en concert
Michel Cloup Solo - Forever Pavot - Steeple Remove - Black Strobe - Movie Star Junkies - Fujiya & Miyagi Festival Yeah! | Blackstrobe | Steeple Remove | Fujiya & Miyagi | Movie Star Junkies | Forever Pavot | Michel Cloup Duo
Chateau - Lourmarin (84)

Fujiya & Miyagi : les dernières chroniques concerts 7 avis

Fujiya & Miyagi

Critique écrite le 01 mai 2011, par Sami

Poste A Galene, Marseille 30 Avril 2011

Fujiya & Miyagi  en concert

Bien qu'ayant aimé leur précédent passage fin 2008 dans cette même salle, j'hésitais un peu à aller revoir les Brightoniens. Souvenir d'un bon concert un peu plombé par une ambiance glaciale et le peu de monde alors qu'ils bénéficiaient d'une certaine hype. Un peu étonné d'ailleurs que le PAG prenne le risque de les reprogrammer après ce semi flop. Ce ne sera pas le cas ce soir, le Poste est assez bien rempli et l'accueil nettement plus chaleureux. Et pour ne rien gâcher, le groupe est encore meilleur que la dernière fois, plus décontracté, décomplexé même. Les guitares, synthés, batterie et basse se complètent pour ne faire qu'un combo plus groovy qu'il en a l'air. Et ce dès le morceau d'ouverture, "Cat got your tongue", un de mes préférés du récent album "Ventriloquizzing". Album plus long en bouche dont on se rendra davantage compte sur scène de l'efficacité des mélodies à tiroir que sont "Minestrone", "Taiwanese Boots" ou "Pills" qui font onduler bien comme il faut les premiers rangs majoritairement féminins. Sans oublier les deux singles, "Yo Yo" et "Sixteen Shades Of Black & Blue", dont le dernier couplet est chanté dans un Français radio friendly amusant. Le chuchotteur en chef David Best ne s'en sort pas trop... Lire la suite

Emilie Chick + Fujiya et Miyagi

Critique écrite le 08 mai 2011, par Vilay

Victoire 2 - Saint Jean de Vedas 29 avril 2011

Emilie Chick + Fujiya et Miyagi en concert

Vendredi 29 avril , le public de Victoire 2 a eu droit à une entrée en matière plutôt sympa avec un set néo-soul aux rythmiques hip-hop proposé par la montpellieraine Emilie Chick. La chanteuse épaulée par deux musiciens (un batteur et un bassiste) a su charmer les oreilles attentives à sa voix posée sur des nappes electro, mais c'est surtout son charisme qui a captivé l'audience. La formule avait déjà fait ses preuves à Sète en 2008 où Gilles Peterson l'avait remarqué. Entre temps , elle a sorti son premier album qu'elle a très bien défendu sur scène. Ses compositions étaient à son image, fraîches, légères et pétillantes et le contraste avec la tête d'affiche qui a mené la suite de la soirée a été flagrant ! Fujjya et Miyagi ainsi que leurs... Lire la suite

Fujiya & Mijagi + Candy Clash + Garciaphone

Critique écrite le 30 mars 2009, par Pierre Andrieu

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 28 mars 2009

Fujiya & Mijagi + Candy Clash + Garciaphone en concert

Très belle affiche entre électro, funk, post punk, pop et folk samedi 28 mars dans le club de la Coopérative de Mai... Au programme, par ordre d'apparition sur scène : Garciaphone, une incroyable révélation venue de nulle part et évoluant entre Elliott Smith, The Notwist, Girls In Hawaii et Ron Sexsmith, Candie Clash, les rois de l'électro pop post punk à la Franz Ferdinand, Gang Of Four et Joy Division et, enfin, les maîtres incontestés de l'électro kraut rock, Fujiya & Miyagi... Garciaphone, Waouhhhhhhh ! Le soirée commence doucement avec quelques chansons folk jouées en toute simplicité par le seul et unique protagoniste de Garciaphone, seul à la guitare et au micro. Et là, c'est la très bonne surprise ! Immédiatement, on est saisi par la beauté des morceaux entre pop et folk, par la voix, superbe, et par le jeu de guitare, simple et direct quant à lui. On pense à Girls in Hawaii et à Ron Sexsmith pour la voix - grave, douce, sensuelle, un peu désolée - ; la figure tutélaire et regrettée d'Elliott Smith (qui avait donné en septembre 2000 un concert magique ici même) fait également une apparition dans notre mémoire troublée. Portés par une grâce indicible, les compositions Garciaphone vont droit au but : en plein... Lire la suite

Fujiya & Miyagi

Critique écrite le 11 décembre 2008, par Sami

Poste à Galène, Marseille 10 Décembre 2008

Fujiya & Miyagi en concert

Le principal handicap des Fujiya & Miyagi ça n'est ni leur manque de charisme ni le coté répétitif de leur musique mais bien le nom qu'ils se sont choisi. Bien incapable de prononcer sans bafouiller leur nom à l'antenne depuis leur premier album il y a une paire d'années, nom qui plus est trompeur puisqu'ils ne sont ni deux ni Japonais (qui a dit Nippon ni mauvais ?). Sur scène en tout cas ils sont quatre, un gars au clavier, un batteur, un bassiste et un chanteur/chuchotteur à la présence parfois limite, ne communicant que très rarement avec le public. La salle pas pleine et l'assistance bien engourdie par le froid a pas du énormément les motiver cela dit, mais les Anglais ont livré un concert des plus agréables, fidèle à leurs disques longs en bouche et souvent irrésistibles. Leur style est à la croisée de genres qui ne se rencontrent pas si souvent, basé sur des rythmes métronomiques... Lire la suite