Accueil Movie Star Junkies en concert
Lundi 25 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Movie Star Junkies, ce sont des riffs blues joués façon punk, du punk dans l'esprit blues. Un mélange étrange mix de sombre blues des marais et de garage primitif, quelque part entre Gun Club, Nick Cave & The Bad Seed, The Chrome Cranks, Birthday Party et les Gories. En concert en France fin 2019 puis en 2020.

Movie Star Junkies : vos chroniques d'albums
Site

Movie Star Junkies : tous les concerts

Movie Star Junkies : l'historique des concerts

Sa.

02

Mai

2020

Movie Star Junkies Le Bourg - Lausanne (Ch)

Ve.

24

Avril

2020

Movie Star Junkies Bikini Test - La Chaux de Fonds

Di.

10

Nov.

2019

Sa.

09

Nov.

2019

Movie Star Junkies Espace B - Paris (75)

Ve.

08

Nov.

2019

Movie Star Junkies Lune Froide - Nantes (44)

Je.

07

Nov.

2019

Movie Star Junkies Le Jardin Moderne - Rennes (35)

Me.

06

Nov.

2019

Movie Star Junkies L'Astrodome - Bordeaux (33)

Ma.

05

Nov.

2019

Jules Henriel en concert
Movie Star Junkies + Jules Henriel Movie Star Junkies | Jules Henriel
Molotov - Marseille (13)

Movie Star Junkies : les dernières chroniques concerts 6 avis

Movie Star Junkies + Jules Henriel

Critique écrite le 07 novembre 2019, par odliz

Le Molotov, Marseille 5 Novembre 2019

Movie Star Junkies + Jules Henriel en concert

Météo capricieuse pour un mardi soir post-fête des morts. Les Movie Star Junkies en début de tournée vertigineuse atterrissent ce soir au Molotov marseillais. Et non pas pour préchauffer la salle, mais plutôt comme un moment de recueillement avant la bruit et le fureur, mister Jules Henriel monte sur scène. Après Parade et Half Parade, le voilà en solo, avec une guitare folk et une demi-caisse pour seules compagnes. Dévoyé de Montpellier-l-endormie, il retrouve Marseille en pleine commémoration du 5 novembre 2018, quand le monde s'est arrêté de tourner pour huit personnes dans l'effondrement de deux immeubles rue d'Aubagne, à deux cent mètres à peine du Molotov. Marseille n'en finit pas d'honorer ses morts et la voix crooner de Jules colle à l'atmosphère poisseuse et l'obscurité réverbère. Un verre de vin et une bouteille d'eau posés devant ses docks non plus jaunes mais rouges, il nous embarque dans un univers pop folk où l'émotion qui s'en dégage n'a d'égal que sa nonchalance de dandy rock'n roll. " My name is fear ", clame-t-il, mais sa place est sur scène comme une évidence. Même lorsque les premiers accords de sa " meilleure chanson " lui échappe, il emprunte une autre route plus délicate, sans ballast, délivrant une pop folk... Lire la suite

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva

Critique écrite le 20 avril 2016, par Phil2guy

L'Embobineuse -Marseille 9 Avril 2016

Movie Star Junkies - Moon Ra - Areva en concert

L'affiche de l'Embobineuse est ce soir très éclectique : l'équipe de In the Garage (qui organise le festival B Side) y a convié les phocéens de Moon Ra, le duo synth punk Areva et les transalpins de Movie star junkies. Moon Ra est un quintet instrumental qui commence à être bien connu de ceux qui fréquentent assidument les scènes marseillaises et dont nous avons déjà dit ici le plus grand bien. Le groupe s'illustre avec un mélange de space rock et de krautrock en y injectant une puissance sonore héritée du stoner. Moon Ra va ainsi roder ce soir quelques nouveaux titres. Le premier commence lentement avec des bruitages d'oscillateurs à la Hawkwind. Une des marques de fabrique de leur musique sont justement des intros aux ambiances très space rock où les claviers analogiques ont une grande place ; les titres décollent progressivement, s'accélèrent pour se transformer ensuite en redoutable machine de guerre stoner. Les compositions peuvent présenter des motifs assez complexes, presque prog mais jamais verbeux. Moon Ra sait allier une certaine puissance dans les riffs avec des moments plus aérés ou les deux guitaristes jouent en arpèges des motifs très acid rock Le tout est soutenu par une solide section rythmique qui ne faiblit... Lire la suite

Movie Star Junkies + Volage

Critique écrite le 02 décembre 2014, par Pierre Andrieu

Point Ephémère, Paris 28 novembre 2014

Movie Star Junkies + Volage en concert

Une véritable tuerie cette soirée rock garage blues psyché au Point Ephémère en compagnie des extraordinaires italiens déglingués de Movie Star Junkies et des jeunes français ultra doués de Volage... Volage En guise de hors d'œuvre grand luxe, Volage fait étalage de sa classe en enchaînant moult mini tubes oscillant entre rock garage, pop sixities, psychédélisme bon teint et grunge rock musclé... Il y a de la fuzzzzzzzzzzzzzzzzzz, des harmonies, des mélodies, de belles idées de morceaux, de méga montagnes russes façon océan de calme/déluge de bruit et ça fonctionne instantanément sur les fans de Ty Segall, John Lennon et The Beatles, Syd Barrett, T. Rex ou encore Nirvana, pour résumer en ne citant que les groupes ou artistes les plus " fédérateurs " qui viennent à l'esprit. Visiblement, le public apprécie mais il reste néanmoins un tout petit peu timide, malgré les encouragements d'un mec complètement hystérique et éternellement jeune dans sa tête (même s'il a les cheveux blancs), qui multiplie en solo dans l'espace laissé libre devant le scène tous ses pas de danse les plus dingues : pogo foufou, karaté menaçant, rock 'n roll débridé etc. Le danseur est si intenable, qu'il fait aussi forte impression sur le public... Lire la suite

Movie Star Junkies + Laneway + Suzie Stapleton (Binic Folks Blues Festival 2013)

Critique écrite le 13 septembre 2013, par Pierre Andrieu

Esplanade de la Banche, Binic 2 août 2013

Movie Star Junkies + Laneway + Suzie Stapleton (Binic Folks Blues Festival 2013) en concert

Juste avant le show formidablement roboratif et extraordinairement puissant de Thee Oh Sees, la première journée du Binic Folks Blues Festival avait réservé quelques belles surprises, le 2 août 2013... Retour sur les prestations marquantes de Suzie Stapleton, Laneway et Movie Star Junkies  : Suzie Stapleton Un peu perdue toute seule sur scène avec son micro, sa guitare et ses pédales d'effets, hyper torturée dans ses expressions et séduisante dans sa manière de lâcher des chansons à la fois très rock, tout en retenue et doucement folk blues, Suzie Stapleton n'a aucun mal à captiver l'attention du public. Qui la suit dans ses délires pouvant évoquer une PJ Harvey des antipodes, elle vient en effet d'Australie... Cette Suzie mérite en tout cas que l'on se penche sur son univers tant il charrie des torrents d'émotions contrastées. Laneway Plus classique dans la forme et l'esprit mais tout aussi attractif, le groupe de country folk blues Laneway procure de belles sensations avec des morceaux racés, interprétés avec foi et chantés avec une voix féminine touchante... Tout cela est bien foutu, respire la passion et l'authenticité, sans oublier de donner envie d'y revenir (ce que l'on fera le lendemain à... Lire la suite

Movie Star Junkies : les chroniques d'albums

Movie Star Junkies : Evils Moods

Chronique écrite le 10/12/2014, par Patrick Foulhoux

Movie Star Junkies : Evils Moods

Si tu n'as pas le tarin pour flairer les coups tordus et les traquenards en bande organisée, si tu ne sais pas nager le crawl au milieu des crocodiles et danser la gigue avec les crotales, je te recommande de te tenir à l'écart des Movie Star Junkies qui sont au rock ce que Jim Thompson est à la Bibliothèque Rose. Ça tombe bien, une chanson porte son nom sur ce nouvel album. Avec Melville (Voodoo Rhythm, 2008), leur première salve, on découvrait des Turinois fins lettrés. Le redoutable gang piémontais récidive dans la dérive littéraire à chaque saillie, jusqu'au précédent Son Of The Dust (Outside... Lire la suite

Movie Star Junkies : Vidéo





Movie Star Junkies : écoute