Accueil Kid Creole and The Coconuts en concert
Jeudi 20 juin 2019 : 9965 concerts, 25526 chroniques de concert, 5258 critiques d'album.


Un pur concentré du son multiculturel de New York, associant be bop, jazz, swing, latin funk et calypso Haïtien. Auteur de tubes comme"Endicott", "Annie i'm not your daddy", "Pepito".

Kid Creole and The Coconuts se présente :Un artiste atypique, excentrique et délirant. Le Kid de son vrai nom Thomas August Darnel parcours la planète depuis plus de 25 ans. Un pur concentré du son multiculturel de New York, associant be bop, jazz, swing, latin funk et calypso Haïtien. Des tubes de légende "Endicott", "Annie i'm not your daddy", "Pepito". Un pont musical entre cultures noires et blanches, entre sensualité féminine et posture de mâle. Une énergie sans cesse renouvelée.

Site

Kid Creole and The Coconuts en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Kid Creole and The Coconuts : l'historique des concerts

Sa.

11

Août

2018

Jazz In Marciac en concert
Brooklin Funk Essentials - Kid Creole & the Coconuts Jazz In Marciac | Kid Creole and The Coconuts
Chapiteau - Marciac (32)

Lu.

06

Août

2018

Fiest'a Sete en concert
Festival Fiest'a Sete : Horndogz - Kid Creole & The Coconuts Fiest'a Sete | Kid Creole and The Coconuts | The HornDogz
Théâtre Jean Vilar - Montpellier (34)

Ve.

08

Juin

2018

Kid Creole & The Coconuts SportBeach - Marseille (13)

Je.

07

Juin

2018

Kid Creole & The Coconuts + Cedric Château de la Buzine - Marseille (13)

Lu.

14

Août

2017

Kid Creole and the Coconuts Place de l'Hôtel de Ville - Fos sur Mer (13)

Me.

16

Avril

2014

Kid Creole & The Coconuts B Spot - Nice (06)

Ma.

15

Avril

2014

Kid Creole & The Coconuts B Spot - Nice (06)

Sa.

12

Avril

2014

Kid Creole and The Coconuts Traverse - Cléon (76)

Kid Creole and The Coconuts : les dernières chroniques concerts 3 avis

Kid Creole And The Coconuts

Critique écrite le 15 août 2017, par Sami

Place des producteurs, Fos Sur Mer 14 Aout 2017

Kid Creole And The Coconuts en concert

Il y a des concerts que l'on attend depuis des semaines à grand renfort d'affiches et autres alertes facebook, et d'autres un peu moins diffusés. Première venue à Fos-Sur-Mer (à 50km de Marseille) alors que l'on passe devant dès que l'on prend l'autoroute, mieux vaut tard que jamais. Comme pour pas mal de petites communes, entre deux barbecues, joutes ou autres spectacles comiques, on notera plusieurs concerts gratuits en plein air et bonne surprise, on retrouve le génial Kid Creole et ses affriolantes Coconuts de retour dans le sud, après un passage en 2011 déjà à la Fiesta Des Suds encore dans les mémoires. Ne connaissant pas les lieux on vient suffisamment à l'avance pour découvrir cette fameuse place des producteurs, avec en plus du concert, une fête foraine pour les enfants et un feu d'artifice et show laser, en bref ça sent vraiment les vacances. Public familial donc, avec une ambiance au départ timide mais la fête est quand même au rendez vous avec ces tubes intemporels qu'on a plaisir à retrouver, ou découvrir pour les plus jeunes. Même sans l'effet de surprise après leur précédent passage, et sans le regretté 'Bongo' Eddie Folk, percussionniste hilare disparu l'an dernier, le show est assez... Lire la suite

Amadou & Mariam, Dissonant Nation, BATpointG, Zaza Fournier, Kid Creole a the Coconuts, Saul Williams (Fiesta des Suds 2011)

Critique écrite le 19 octobre 2011, par Philippe

Le Dock des Suds, Marseille 14 octobre 2011

 Amadou & Mariam, Dissonant Nation, BATpointG, Zaza Fournier, Kid Creole a the Coconuts, Saul Williams (Fiesta des Suds 2011) en concert

Fut-il allé écouter un peu tout ce qui passait, que la chronique de Sami aurait largement suffi pour cette première soirée de la Fiesta des Suds 2011 ! Il y a fort bien décrit Amadou & Mariam, ainsi que Kid Creole & the Coconuts, qu'il a d'ailleurs écouté bien plus assidument que moi : rien à ajouter sur ces deux-là, très sympas en effet. Irai-je jusqu'à préciser le point commun entre les 2 groupes ? Des créatures fascinantes, Noires d'abord, Blondes ensuite, semblent avoir accaparé notre valeureux chroniqueur ... au point qu'il en a peut-être bien oublié d'aller voir ailleurs ! Pour ma part j'ai vadrouillé toute la soirée et vu d'autres choses intéressantes. A commencer par les Dissonant Nation, que j'avais trouvés super énergiques, mais un peu brouillons voici presque 2 ans au Poste, ouvrant pour les Plastiscine. On dit que depuis l'ancien chanteur d'Aston Villa (aperçu ce soir-là d'ailleurs) les a pris sous son aile, en plus du fait qu'ils ont du pas mal bosser/tourner : à présent il ne faut plus que 3 minutes pour se rendre compte qu'ils sont devenus ex-cel-lents. Inutile de résister, autant déposer les armes : 45 minutes dans le shaker avec eux auraient suffi pour justifier à eux seuls, le déplacement à cette soirée ! Avec... Lire la suite

Amadou Et Mariam, Kid Creole & The Coconuts, Saul Williams (Fiesta des suds 2011)

Critique écrite le 16 octobre 2011, par Sami

Dock des suds, Marseille 14 Octobre 2011

Amadou Et Mariam, Kid Creole & The Coconuts, Saul Williams (Fiesta des suds 2011) en concert

Très belle affiche pour cette ouverture de la Fiesta Des Suds qui fête cette année sa dèjà 20ème édition. Beaucoup de monde comme toujours mais la soirée n'affichait pas complet et il était assez facile de se déplacer quelque soit le concert. Les premiers à entrer en piste, c'est le fameux couple aveugle du Mali, Amadou Et Mariam, qui peuvent se vanter d'être le seul groupe au monde à avoir inspiré Manu Chao, Damon Albarn, Vitalic et Omar & Fred. Jamais vraiment écouté leurs albums en entier mais je me souviens avoir beaucoup aimé en rentrant de soirée agitée un live diffusé à la tv un samedi à des heures indues. Dès le premier "Es-ce que ça va" balancé avec un grand sourire, on sait que l'on va passer un moment bon enfant et musicalement très agréable. Le groupe qui les accompagne est au taquet, en particulier le percussionniste aux dreadlocks au jeu ultra syncopé. Les deux choristes y mettent du leur pour assurer l'ambiance avec des danses débridées qui enflamment sans peine la gent masculine. J'ai trouvé le début sympathique mais un peu mou, si ce n'est l'occasion d'apprécier le jeu de guitare virtuose d'Amadou et le chant complice de sa douce. Mais à partir de "Masiteladi" c'était bien dansant et... Lire la suite