Accueil Popa Chubby en concert
Lundi 11 décembre 2017 : 10624 concerts, 24768 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.


Il mélange blues, jazz, rock, funk, avec une pincée de rap jusqu'à obtenir un genre musical bien personnel qu'il a intitulé New York City Blues, une musique roots américaine, urbanisée et modernisée, mais largement imprégnée par le blues.

Site

Popa Chubby : les dernières chroniques concerts 27 avis

Popa Chubby

Critique écrite le 29 avril 2013, par Rama

Coopérative de mai - Clermont-Ferrand 05 octobre 2012

Leader incontesté du New York City Blues, Popa Chubby jouit d'un excellent following hexagonal. Ainsi, sur ce mois d'octobre, ce ne sont pas moins de treize dates qui sont programmées en France. Prés d'un millier d'admirateurs sont déjà venus l'applaudir à la Coopérative de mai, remplissant, de fait, la salle Clermontoise. Fidèle à sa Stratocaster, l'artiste a servi le meilleur de son Blues-Rock pendant deux heures vingt. La formule basique du power trio s'avère ici fort efficace. Un bémol cependant car la section... Lire la suite

Popa Chubby + Walter Trout

Critique écrite le 21 novembre 2011, par Cyko Niko

Olympia, Paris 20/11/2011

Popa Chubby + Walter Trout en concert

L'Olympia proposait hier une affiche surchargée : Walter Trout meets Popa Chubby... Trois heures de blues revisité à la sauce rock et dopé par les lampes des Fender, Marshall, et autre Mesa Boogie. Deux artistes de talent, Walter Trout, le "Van Halen" du blues comme... Lire la suite

Popa Chubby

Critique écrite le 08 mai 2011, par Mcyavell

Espace Julien - Marseille 3 mai 2011

Popa Chubby en concert

Déception avant le concert lorsque l'on apprend que la première partie que devait assurer Hofmann Family Blues Experience n'aura pas lieu pour "une question de timing de dernière minute sur la tournée de Popa Chubby". Damned ! J'étais venu au moins autant pour le blues du barbu et de son fils prodige que pour celui de Popa Chubby. La soirée garde toutefois 50 % de son côté pittoresque. Car ce gaillard-là aussi a un look. Les spectateurs massés aux premiers rangs d'un Espace Julien relativement plein pour un mardi soir ont eu de la lecture avec les nombreux tatouages du guitariste. Y'a de la surface faut dire... Mais l'essentiel n'est pas là. Les gratteux sont venus en masse pour voir l'un de leurs plus brillants modèles. Bon, il n'est pas dans le Top 100 - extrêmement contesté comme tout classement qui se respecte - des meilleurs guitaristes de tous les temps élaboré par le magazine Rolling Stone. Mais les yeux sont rivés sur les deux pognes (mais surtout la gauche) du poids lourd New Yorkais. D'ailleurs, après une entrée sur un vieux tube des années 70, Kung Fu Fighting - je l'avais oublié celui-là ! - il s'attaque direct à Hey Joe de Jimi, 1er du Top 100 (ça, ce n'est que très rarement contesté). Pas de round d'observation, la... Lire la suite

Popa Chubby

Critique écrite le 06 novembre 2009, par Boby

L'Usine - Istres 30 octobre 2009

Popa Chubby en concert

Retrouver Popa Chubbi à l'usine est presque devenu une coutume pour le public du pays d'Istres. Après une tournée en l'honneur d'Hendrix , le "Big Show " du rock & blues New Yorkais revient mais cette fois accompagné -comme nous le montre les affiches ornant les murs d'entrée- de sa femme, why not ? Quoi qu'il en soit le public est venu en grand nombre, du motard au père de famille en passant par l'adolescent aux cheveux gras, Popa Chubbi semble être vecteur de rassemblement. Pour cause c'est une salle quasi pleine qui s'impatiente de le voir arriver sur scène. Pas de première partie, il est 21h15, Popa accompagné de ses deux musiciens, d'une lente et lourde démarche, s'installe. Bien que les affiches le montrait secondé par sa dame, cette dernière n'aura pas répondu présente à l'appel, pour sauver les apparences Chubbi ironise " My first wife is my guitar". Les premiers morceaux s'enchainent rapidement, trop rapidement. Le public ne semble pas suivre malgré des morceaux rock à en faire trémousser plus d'une. Manque de réactivité de la part du public ou simplement le manque de complicité qui se fait ressentir ? Ce n'est qu'à partir du 5éme morceau, une somptueuse reprise de " Hey Joe", que Popa Chubbi reprend contact avec le... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Popa Chubby - Boby
  • 2 - Popa Chubby - Boby