Accueil Popa Chubby en concert
Mardi 13 novembre 2018 : 12662 concerts, 25240 chroniques de concert, 5234 critiques d'album.


Il mélange blues, jazz, rock, funk, avec une pincée de rap jusqu'à obtenir un genre musical bien personnel qu'il a intitulé New York City Blues, une musique roots américaine, urbanisée et modernisée, mais largement imprégnée par le blues.

Site

Popa Chubby : tous les concerts

Popa Chubby : l'historique des concerts

Di.

21

Oct.

2018

Rock Your Brain Festival en concert
Rock Your Brain Fest #6 - Dimanche : Trust + Phil Campbell And The Bastard Sons + Popa Chubby + Little Bob Blues Bastards + Dick Rivers + Gretsch Man Band Rock Your Brain Festival | Dick Rivers | Popa Chubby | Phil Campbell And The Bastard Sons | Trust | Little Bob
Tanzmatten - Sélestat (67)

Je.

18

Oct.

2018

Me.

17

Oct.

2018

Sa.

13

Oct.

2018

Ve.

12

Oct.

2018

Je.

11

Oct.

2018

Me.

10

Oct.

2018

Ma.

09

Oct.

2018

Popa Chubby : les dernières chroniques concerts 28 avis

Popa Chubby

Critique écrite le 22 octobre 2018, par Janfi

Espace André Malraux, Six Fours les plages 18 octobre 2018

Popa Chubby en concert

L'espace André Malraux de six-fours les plages accueillait jeudi 18 octobre 2018 l'excellentissime Bluesman POPA CHUBBY. Ce New Yorkais de 58 ans, de son nom de naissance Théodore Joseph HOROWITZ du quartier du Bronx pour être plus précis, n'est plus à présenter tellement son style lui colle à la peau avec ce mélange de Blues, Jazz, Rock et autres subtilités musicales. Dans une salle presque pleine, cette soirée promet d'être très électrique, en tout cas c'est ce que tout le monde espère évidement. Le concert démarre quasiment à l'heure avec l'apparition sur scène du surprenant pianiste Dave KEYES qui s'exprime dans un français approximatif mais très chaleureux pour communiquer avec le public impatient. Il assure la première partie en attaquant directement sur son clavier un morceau de boogie-woogie et chante d'une voix haute en tenue et extrêmement puissante. Il enchaine les chansons dans un rythme endiablé et chauffe la salle en haranguant le public dans un franglais qui lui est propre. Trente minutes plus tard arrivent sur scène le batteur et le bassiste, pour accompagner Dave KEYES et bien entendu, la star, le plantureux par la taille et le poids, Popa CHUBBY qui se déplace difficilement sur la scène telle la marche de... Lire la suite

Popa Chubby

Critique écrite le 29 avril 2013, par Rama

Coopérative de mai - Clermont-Ferrand 05 octobre 2012

Leader incontesté du New York City Blues, Popa Chubby jouit d'un excellent following hexagonal. Ainsi, sur ce mois d'octobre, ce ne sont pas moins de treize dates qui sont programmées en France. Prés d'un millier d'admirateurs sont déjà venus l'applaudir à la Coopérative de mai, remplissant, de fait, la salle Clermontoise. Fidèle à sa Stratocaster, l'artiste a servi le meilleur de son Blues-Rock pendant deux heures vingt. La formule basique du power trio s'avère ici fort efficace. Un bémol cependant car la section... Lire la suite

Popa Chubby + Walter Trout

Critique écrite le 21 novembre 2011, par Cyko Niko

Olympia, Paris 20/11/2011

Popa Chubby + Walter Trout en concert

L'Olympia proposait hier une affiche surchargée : Walter Trout meets Popa Chubby... Trois heures de blues revisité à la sauce rock et dopé par les lampes des Fender, Marshall, et autre Mesa Boogie. Deux artistes de talent, Walter Trout, le "Van Halen" du blues comme... Lire la suite

Popa Chubby

Critique écrite le 08 mai 2011, par Mcyavell

Espace Julien - Marseille 3 mai 2011

Popa Chubby en concert

Déception avant le concert lorsque l'on apprend que la première partie que devait assurer Hofmann Family Blues Experience n'aura pas lieu pour "une question de timing de dernière minute sur la tournée de Popa Chubby". Damned ! J'étais venu au moins autant pour le blues du barbu et de son fils prodige que pour celui de Popa Chubby. La soirée garde toutefois 50 % de son côté pittoresque. Car ce gaillard-là aussi a un look. Les spectateurs massés aux premiers rangs d'un Espace Julien relativement plein pour un mardi soir ont eu de la lecture avec les nombreux tatouages du guitariste. Y'a de la surface faut dire... Mais l'essentiel n'est pas là. Les gratteux sont venus en masse pour voir l'un de leurs plus brillants modèles. Bon, il n'est pas dans le Top 100 - extrêmement contesté comme tout classement qui se respecte - des meilleurs guitaristes de tous les temps élaboré par le magazine Rolling Stone. Mais les yeux sont rivés sur les deux pognes (mais surtout la gauche) du poids lourd New Yorkais. D'ailleurs, après une entrée sur un vieux tube des années 70, Kung Fu Fighting - je l'avais oublié celui-là ! - il s'attaque direct à Hey Joe de Jimi, 1er du Top 100 (ça, ce n'est que très rarement contesté). Pas de round d'observation, la... Lire la suite

Galerie Photos

  • 1 - Popa Chubby - Boby
  • 2 - Popa Chubby - Boby