Accueil Renaud en concert
Dimanche 19 novembre 2017 : 11511 concerts, 24719 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Chanteur énervant certifé depuis 1977 : d'abord anar, Renaud énervait les vieux de droite, à présent bobo, il énerve les jeunes de gauche. Il sait cependant toujours taper là où ça fait mal, entre deux bluettes dédiées à ses nouvelles amours... Grand retour de Renaud Séchan en 2016 avec un album - emmené par un premier single nommé Toujours debout - et une tournée française (le Phénix Tour d'octobre 2016 à mars 2017 !), les fans sont ravis !

Renaud : vos chroniques d'albums
Site

Renaud en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Renaud : l'historique des concerts

Ve.

15

Sept.

2017

Fête de l'Humanité  en concert
Fête de l'Huma 2017 - Pass 3 Jours : Iggy Pop, Renaud, L'age d'or du rap francais, Trust, Un Air, Deux Familles : Les Ogres de Barback & Les Hurlements d'Léo, Gavin James, Camille Berthollet & Julie Berthollet... Fête de l'Humanité | Trust | Renaud | Les Ogres de Barback | Les Hurlements d'Léo | Iggy Pop
Parc Départemental - La Courneuve (93)

Di.

30

Juillet

2017

Di.

30

Juillet

2017

Ma.

25

Juillet

2017

Nuits De La Guitare De Patrimonio en concert
Sebastien Giniaux & Antoine Boyer Duo - Renaud (phénix Tour) Nuits De La Guitare De Patrimonio | Renaud
Théâtre de Verdure - Patrimonio (20)

Ve.

21

Juillet

2017

Les Francofolies de Spa en concert
Francofolies 2017 - Renaud Les Francofolies de Spa | Renaud
Scène Pierre Rapsat - Spa (B)

Me.

19

Juillet

2017

Di.

16

Juillet

2017

Les Francofolies de la Rochelle en concert
Francofolies De La Rochelle 2017 : Renaud - Vianney + Tryo + Gauvain Sers Les Francofolies de la Rochelle | Vianney | Renaud | Tryo
Esp. St Jean d'Acre - La Rochelle (17)

Renaud : les dernières chroniques concerts 79 avis

Vianney, Renaud, Jain (Aluna Festival 2017)

Critique écrite le 06 juillet 2017, par Lionel Degiovanni

Festival Aluna , Ruoms 16 juin 2017

Vianney, Renaud, Jain (Aluna Festival 2017) en concert

Retour encore une fois vers un festival très atypique, niché au cœur de l'Ardèche. Il s'agit de l'Aluna Festival. Cette année, ce festival fête ses 10 ans !! Quel bel anniversaire !! Je n'ai pu assister qu'à une partie de la soirée du vendredi mais ce fut encore une très belle soirée. J'arrive tout juste pour pouvoir shooter le jeune prodige Vianney. Moi qui ne connaissait de lui juste que le fameux "T'es où, mais je suis pas là !!" , j'ai pris une bonne claque en le découvrant sur scène. Il a juste avec lui sa guitare et nous explique que tous les sons, ce soir, sortiront uniquement de son instrument. Armé de pédale loop, il crée ses sons en grattant, jouant, tapant sur sa guitare. Au cours de ce concert, il a défendu ses titres les plus connus en les réarrangeant d'une manière épurée et très intéressantes à découvrir. J'ai pu aussi découvrir une reprise d' MC Solar, le fameux morceau Caroline . La version acoustique avec la griffe Vianney est bien originale. Sur scène, Vianney est très communicatif. Il bouge sans cesse, tire le public vers lui, le fait participer. Sur ce plan-là aussi, je le découvre "bête de scène" .Je comprends mieux aujourd'hui son succès. Concernant le décor, c'est très épuré ; un... Lire la suite

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017)

Critique écrite le 11 mars 2017, par Jérôme Justine

Zénith d'Auvergne, Cournon 9 mars 2017

Renaud + Gauvain Sers (Phénix Tour 2017) en concert

Pour son second passage à Cournon lors de sa longue, très longue, peut-être trop longue tournée, Renaud, alias le Phénix, s'offre un nouveau Zénith d'Auvergne. 7000 personnes se sont données rendez-vous ce soir pour retrouver celui qui a bercé nos âmes, mit des mots sur nos vies, nos souffrances sans avoir pu ou su soigner les siennes. Il revient après 10 ans de silence et d'auto destruction, avec un album, somme toute bien moyen en comparaison avec le reste de sa discographie, et une tournée marathonienne des zéniths de France et de Navarre qui va durer presque un an... Renaud est un mythe, ne lui en déplaise, un bout de patrimoine national cela dût-il le gêner, et on vient un peu voir cela, retrouver un bout de ce truc qui nous appartient un peu à tous. Et puis il y a de la curiosité, de celle qui nous fait nous arrêter au bord de la route pour regarder un accident : respire t-il encore ? Dans quel état est-il en vrai ? Est-ce qu'il est si détruit que cela ? Et puis c'est peut-être la dernière fois, ou la seule occasion d'être la première fois. Bref les salles se remplissent. Pour moi, Renaud, c'est un bout important de mon passé. Certes je l'ai vu plein de fois en concert. Ce fût certainement mon premier concert. Je l'ai vu... Lire la suite

Gauvain Sers + Renaud

Critique écrite le 20 décembre 2016, par Philippe

Le Dôme, Marseille 19 décembre 2016

Gauvain Sers + Renaud en concert

Tentative risquée en ce 19 décembre 2016 : retourner voir Renaud... ou ce qu'il en reste. Chacun sait qu'il a traversé des années très difficiles, certaines même au fond du trou - je l'ai cru presque mort il y a bien 15 ans après l'avoir vu, pathétique, massacrer Mistral Gagnant à la télé. S'étant auto-déclaré "phénix" sur cette longue tournée, il m'a toutefois donné envie de retourner le voir, pour la première fois depuis ... 20 ans environ, aux Eurockéennes, où il avait évidemment cartonné. C'est qu'on peut difficilement snober un héros de son enfance ! Fut un temps où tout mon argent de poche y passait pour acheter ses cassettes - sa discographie ayant commencé à peu près à ma naissance. Des cassettes que j'ai tant écoutées que je connais encore à peu près par coeur tout son répertoire du siècle dernier ! Avec l'ami qui m'accompagne, sachant la pisse de rat vendue au Dôme pour de la bière, nous nous sommes évidemment livrés avant d'y entrer à la préparation physique la plus appropriée : quelques verres, bière et pastis, au bistro du coin, un rade de quartier à l'ancienne et où la taulière cuisine des petits plats qui sentent fort bon, au milieu de la fumée des clients... Un bistro qui lui plairait, à n'en pas douter ! En première... Lire la suite

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters

Critique écrite le 21 septembre 2007, par philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette Salbert

(mes) Eurockéennes anciennes - Quelques concerts marquants 1/3 (1994-1996) : /1994 : Helmet, Therapy?, Rage Against the Machine, Spin Doctors , ZZ Top / 1995 : Body Count, Senser, Jamiroquai, Supergrass, Alliance Ethnik, Edwyn Collins, Sheryl Crow, The Cure, Blur, Oasis, Terence Trent d Arby, Page & Plant, Renaud, Jeff Buckley / 1996 : Dog Eat Dog, Fun Lovin Criminals, Skunk Anansie, Foo Fighters   en concert

Pourquoi une telle chronique commmencée en 2007, finie en 2009 ? D'abord parce que c'est depuis toujours le plus beau et souvent le plus grand festival de rock français et qu'il mérite bien ça. Parce que par la force des choses, il n'y a pas de chronique correcte sur ce site des Eurockéennes de Belfort avant 2003, alors que des dizaines de concerts mythiques s'y sont évidemment déroulés avant, dont certains auxquels j'ai eu la chance d'assister. Parce que même le très exhaustif W-Fenec.org ne remonte que jusqu'en 1996 ... Parce que même s'il ne reste pas beaucoup de souvenirs d'un concert 5, 10 ou ... 15 ans après, son évocation peut très bien donner du plaisir ou un souvenir attendri à un lecteur qui, lui aussi, y aurait été à cette époque - ou un peu d'évasion à quelqu'un qui aurait voulu y être. Et enfin parce que j'en ai envie. A chacun d'y ajouter s'il le veut sa propre version des faits, surtout pour les années à peine effleurées (pour cause de jours de festival ratés), et même si possible de commenter les années 1989 à 1993 ? 1994 Petite apparition en cette première année pour nous, probablement une seule journée qui comportait tout ce que nous voulions voir, et en ayant a priori coupé au terrible camping du... Lire la suite

Renaud : les chroniques d'albums

Renaud : Rouge Sang

Chronique écrite le 21/10/2006, par Philippe

Renaud : Rouge Sang

Renaud et moi, longue histoire. A 10 ans je claquais mon argent de poche pour acheter sa déjà longue cassettographie... et les cultissimes Marche à l'Ombre et le Retour de Gérard Lambert. Inutile de dire que Société ou Hexagone m'accompagnent, comme tout le monde, depuis trente ans - pas une ligne n'est à y changer pour décrire la France polluée de Sarkozy, Jeep, Nespresso et TF1. Le seul type qui n'a jamais su chanter juste, et qui a toujours su chanter vrai, Renaud demeure à jamais le premier - on peut dès lors lui pardonner beaucoup, y compris de n'avoir pas fait d'excellent album depuis A la Belle de Mai, un chef d'oeuvre... daté de 1994. Aujourd'hui Renaud est devenu comme nous, un peu plus vieux. Revenu de tout et surtout de l'alcoolisme. Quand cette épave pitoyable qui horrifia la France à des Victoires il y a quelque années, a refait un album, Boucan d'Enfer, avec de mauvais singles (funeste Manhattan-truc) mais aussi quelques jolies chansons dessus (Baltique, Elle a vu le Loup), c'était déjà un miracle qui m'a rendu heureux pour lui. Depuis, il a retrouvé une blonde, refait un gosse, posé dans Voici, et en voilà un deuxième, d'album bonus, Rouge Sang ! Ouais, ok, il est amoureux... Lire la suite

Renaud : Vidéo

Renaud : écoute