Accueil The Good, The Bad and The Queen en concert
Dimanche 23 février 2020 : 10605 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.
The Good, The Bad and The Queen en concert

The Good, The Bad and The Queen





The Good, The Bad & The Queen est un projet de Damon Albarn (Blur, Gorillaz, Mali Music) avec Tony Allen (Africa 70), Paul Simonon (The Clash) et Simon Tong (The Verve)... En concert au Trianon à Paris le 28 mai 2019 et au festival Les Nuits de Fourvière à Lyon (date annoncée prochainement) pour présenter en live l'album Merrie Land.

The Good, The Bad and The Queen : vos chroniques d'albums
Site

The Good, The Bad and The Queen en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

The Good, The Bad and The Queen : l'historique des concerts

Je.

15

Août

2019

The Good, The Bad & The Queen L'Atelier - Luxembourg

Me.

24

Juillet

2019

Festival Jazz des Cinq Continents en concert
The Good, The Bad & The Queen - Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit Festival Jazz des Cinq Continents | Eric Bibb | The Good, The Bad and The Queen | Raphaël Imbert
Palais Longchamp - Marseille 1er (13)

Lu.

22

Juillet

2019

The Good, The Bad & The Queen Salle Des Fetes Du Lignon - Le Lignon

Lu.

22

Juillet

2019

The Good, The Bad and The Queen Victoria Hall - Genève (Ch)

Lu.

15

Juillet

2019

The Good The Bad And The Queen (Les Nuits de Fourvière 2019) Théâtre antique de Fourvière - Lyon (69)

Ve.

07

Juin

2019

Festival Art Rock en concert
Festival Art Rock 2019 : Fatoumata Diawara / Kery James / Suzane / Meute / Jazzy Bazz / Camelia Jordana / The Good, The Bad And The Queen / Buck / The Yd Festival Art Rock | Suzane | Fatoumata Diawara | The Good, The Bad and The Queen | Kery James | Meute | Camélia Jordana
Place Poulain Corbion - St Brieuc (22)

Ma.

28

Mai

2019

The Good, The Bad & The Queen Trianon - Paris 18ème (75)

Je.

09

Août

2007

Sziget Festival en concert
KaisersOrchestra + Gentleman + The Good the Bad and the Queen Sziget Festival | The Chemical Brothers | Gentleman | The Good, The Bad and The Queen
Obuda Island - Sziget

The Good, The Bad and The Queen : les dernières chroniques concerts 7 avis

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019)

Critique écrite le 27 juillet 2019, par G Borgogno

Marseille, Festival Jazz des Cinq Continents. 24 Juillet 2019

Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit, The Good, the Bad & the Queen (Marseille Jazz des Cinq Continents 2019) en concert

RAPHAEL IMBERT & LA CIE NINE SPIRIT/ THE GOOD, THE BAD & THE QUEEN. Raphaël Imbert & la Cie Nine Spirit ouvrent la soirée dignement. Habitués du Festival , depuis 20 ans, ce concert est doublement unique pour Imbert et les siens : il coïncide avec les 20 ans de la Cie Nine Spirit et bénéficie de la présence d'un " Guest " exceptionnel le Bluesman Eric Bibb. Imbert et Nine Spirit commencent le concert avec des compositions de leur cru et une superbe reprise de Joni Mitchell (preuve de bon goût). Bibb les rejoint pour une bonne heure de concert des plus agréables, tous, visiblement, sont, heureux d'être là et ça se sent. De reprises de Taj Mahal en compositions de Bibb, on est happé par les arrangements élégants qui habillent le Blues de Bibb. Comme si il était accompagné par une sorte de The Band, français. Deux guitares, plus celle, acoustique de Bibb, une batteuse sobre, deux chanteuses (dont la sœur de Imbert), un clavier, un tuba/trombone, un contrebassiste et Imbert au saxophone... Tout cela est sobre, sans solos volubiles et pénibles, une TRÈS bonne surprise. L'autre surprise est de voir programmé, ICI, The Good, The Bad & The Queen. J'avoue avoir été un peu incrédule en voyant les affiches ; une sorte... Lire la suite

The Good, The Bad & The Queen (Festival Art Rock 2019)

Critique écrite le 27 juin 2019, par Ludmilla

Saint-Brieuc 7 juin 2019

The Good, The Bad & The Queen (Festival Art Rock 2019) en concert

The Good, The Bad & The Queen, le super groupe mené par le génie Damon Albarn était présent le premier soir du festival briochin Art Rock pour le plus grand plaisir des adeptes de musique britannique. 11 ans après la sortie de son premier album éponyme, la troupe a sorti "Merrie Land" à la fin 2018, un disque encore plus mélancolique que le premier. L'arrivée de Damon Albarn sur la scène de Poulain Corbion provoque une vive émotion, la fan de Blur en moi ressurgit ! Ses compagnons de groupe sont eux-aussi impressionnants : Paul Simonon : bassiste des Clash, Simon Tong, guitariste de The Verve, et Tony Allen, batteur de Fela Kuti, le tout accompagné d'un quatuor à cordes et d'un clavier. Ouverture du bal avec le... Lire la suite

The Good The Bad & The Queen (Nuits de Fourvière 2019)

Critique écrite le 19 juillet 2019, par Daddrock

Théâtre antique de Fourvière, Lyon 15 juillet 2019

The Good The Bad & The Queen (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Le marqueur rock de Fourvière 2019 est sans aucun doute The Good The Bad & The Queen. Loin, très loin devant Interpol proposant quelques jours plutôt un récital à la Pixies. Sans saveur. Le casting du groupe porté par Damon Albarn était en soi une invitation à la découverte musicale. Pas d'écoute préalable du dernier album composé par le doigté précis du producteur de Bowie, Tony Visconti. Seule "Merrie Land", ritournelle à fredonner à l'infini avait retenu mon attention. Un quatuor de cordes s'installe sur scène. Trois violons, un violoncelle. En fond de scène, quelques éléments urbains peints sur une bâche tendue. L'ouest londonien ? Le dessin est sombre. Un coup de crayon à la Tardi. A des années lumières du graphiste de Gorillaz, Jamie Hewlett. Deux lampes de chevet rouges éclairent sobrement chaque coin de la scène. L'impatience de voir surgir sur scène le quatuor se fait sentir. Le public s'observe. Ricoché dans les costumes du public, entre tenues distinguées blanches de l'imposant carré VIP et porteurs de l'incontournable tee-shirt du bassiste des Clash fracassant le corps de son instrument sur la scène du Paladium de NY.... Lire la suite

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air, The Arcade Fire, Yuksek

Critique écrite le 07 juillet 2007, par Philippe

Presqu'Ile du Malsaucy, Evette-Salbert 1er juillet 2007

(mes) Eurockéennes de Belfort 2007 3/3 : TV on the Radio, The Good the Bad & the Queen, Klaxons, Laurent Garnier, Air,  The Arcade Fire, Yuksek en concert

Pour le Samedi c'est par ici ! Comme souvent aux Eurockéennes, on aborde le troisième jour avec sérénité, ayant déjà vu autant de bons concerts en 2 jours qu'en une année entière à Marseille, Strasbourg ou même Paris. On l'aborde aussi avec du retard, notamment à cause de la vilaine petite pluie dégueu qui est tombée en début d'après-midi et à découragé nos velléités. Dommage pour Stuck in The sound ou Bikini Machine que quelqu'un pourra peut-être raconter à notre place. En tout cas on a bien entendu en arrivant (et les mamies d'Evette-Salbert aussi ...) le metal très méchant de Hatebreed, qui avait l'air pas mal du tout - petit regret d'autant qu'on a pas vu Sick of it All non plus. Et qu'on ne peut décemment pas considérer le show de Marylin Manson comme un vrai concert de metal. On atteind donc le chapiteau au moment de l'entrée en scène des toujours énervés TV on the Radio, coupables de deux des albums de rock les plus déconcertants des 5 dernières années. On constate que Kyp Malone (le guitariste barbu) et le hurleur Tunde Adebimpe (j'adore ces noms !) sont allés chez le coiffeur - il était temps... Leur stoner-funk rock n'en reste pas moins hirsute, malpoli et revêche, avec des titres délicieusement horripilants comme Dirty... Lire la suite

The Good, The Bad and The Queen : les chroniques d'albums

The Good, The Bad And The Queen : The Good, The Bad And The Queen

Chronique écrite le 01/02/2007, par Philippe

The Good, The Bad And The Queen : The Good, The Bad And The Queen

Le nouveau projet de Damon Albarn circulait déjà chez les curieux sous forme d'un superbe live, enregistré à Camden en novembre 2006. Il est vrai que la bande devait avoir fière allure sur scène : deux mythes vivants (Paul Simonon et Tony Allen, non, on ne dira pas qui c'est comme tout le monde, on est polis nous !), plus deux bons musiciens : le guitariste Simon Tong déjà présent dans l'excellent projet Gorillaz et ledit Damon Albarn, clavier émérite et grand arrangeur sonique. Le groupe qui venait de se former, y déclenchait un enthousiasme effréné, reprenait deux chansons après un plantage, Damon et Paul déconnaient avec le public, on laissait chacun exprimer son talent en solo dans un jam intermédiaire... Même les chansons encore approximatives étaient portées par un public délirant. Un bonheur, comme une excellente black session de la BBC qu'il était, quoi ! Ici en studio on est un peu plus dubitatif. Déjà la chose est assez calme. La plus grande partie est faite de balades langoureuses comme 80's Life ou Behind the sun, pas aussi dark... Lire la suite

The Good, The Bad and The Queen : Vidéo