Accueil Vitalic en concert
Mardi 19 mars 2019 : 10966 concerts, 25402 chroniques de concert, 5245 critiques d'album.


Vitalic propose une électro/techno redoutable, teintée de sonorités rocks corrosives. Pascal Arbez aka Vitalic, est DJ nantais fort doué qui a su efficacement rebondir sur la vague des Chemical Brothers et autres Daft Punk. Vitalic c'est d'abord de la techno agressive et séminale, teintée de sonorités rocks corrosives. En concert en 2017 !


Vitalic : vos chroniques d'albums
Site

Vitalic : tous les concerts

Vitalic : les dernières chroniques concerts 21 avis

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes)

Critique écrite le 18 novembre 2018, par Aulie

Arènes de Nîmes 22 Juillet 2018

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première partie le DJ Greg Delon. Tout ce que l'on peut dire, c'est que le choix de la programmation du festival, de mixer deux styles de musiques différentes, est loin de faire l'unanimité. Greg Delon fait son show mais, malheureusement pour lui, le public n'est pas réceptif et on entend partout se plaindre de la longueur de la prestation. Puis c'est au tour de Vitalic qui amène un jeu de son et lumière somptueux dans les arènes, ce qui malgré tout ne comblera pas la majorité, qui encore une fois trouve le show trop long et ne comprend pas le choix de programmation de l'organisation, mêlant deux univers trop différents selon eux... Il est 23h15 et, enfin, entre en scène le groupe Shaka Ponk. Le noir se fait et la scénographie commence sur écran. Le groupe apparaît en très grande forme, comme à son habitude. Sam et Frah arborent des messages sur leurs corps et leurs tenues " No corrida ", " I'm Animal " ou encore " My best friend the bull say hi ! ". Le public se réveille... Lire la suite

Vitalic, Fritz Kalkebrenner, Julian Jeweil, Patrice Baumel (Festival MMX)

Critique écrite le 23 septembre 2017, par Marcing13

Marseille Mucem 16 septembre 2017

Vitalic, Fritz Kalkebrenner, Julian Jeweil, Patrice Baumel (Festival MMX) en concert

Les festivals Acontraluz et We Are ont décidé de fusionner pour donner naissance à un nouveau festival le Marseille Music Expérience ou MMX sur un créneau laissé libre par Marsatac.  Situé sur l'esplanade du Mucem, avec vue sur mer d'un coté sur la cathédrale de la major de l'autre, on pouvait s'attendre à pire comme cadre !!! De ce point de vue la c'est une totale réussite, même s'il aura fallu prévoir une petite laine parce qu'il faisait pas super chaud, mais bon....on est quand même à la fin de l'été ! Pour cette deuxième soirée, le programmation est exclusivement électro. Sur les deux scènes vont se succéder parmi les plus grands noms de la scène Électro actuelle. Sur la première scène nommé We Are, la plus petite, se succédera tour à tour parmi la crème des DJ électro actuels. On s'y attardera d'abord pour voir le français Traumer , pour dire comme la soirée s'annonce riche car le jeune dj français aurait pu prétendre à un passage plus tardif. En tout cas, en guise de mise en bouche, on ne pouvait pas s'en plaindre. Il laissera sa place au duo allemand de Pan-Pot et leur Électro-Tech qui partira sur une életcro minimale pour progressivement mettre le feu et donner le ton de la soirée sur cette... Lire la suite

Vitalic, Meute, I Muvrini, Christophe Maé, Broken Back, Régis, Alan Corbel, Mat Bastard (Paléo Festival 2017)

Critique écrite le 30 août 2017, par Lionel Degiovanni

Paléo Festival , Nyon 22 Juillet 2017

Vitalic, Meute, I Muvrini, Christophe Maé, Broken Back, Régis, Alan Corbel, Mat Bastard (Paléo Festival 2017) en concert

Meute Pour démarrer l'avant dernier jour du Paléo, place à la fanfare MEUTE qui vient d'Allemagne. Cette fanfare fait de la musique techno hypnotisante car elle fait un savant mélange entre ces deux genres. Même s'ils portent l'uniforme, on découvre un monde très original. La formation avec beaucoup des cuivres, tambours et xylophone nous emportent littéralement. Et pourtant, Meute ne donne pas dans la marche militaire. Ce collectif revisite tous les grands classiques connus et moins connus. Il en ressort un univers très house, électro, qui nous fait bien transpirer et boire de la bière ! Retrouvez leurs dates sur les sites : meute.eu et facebook.com/meutesound I Muvrini Ensuite, direction la grande scène pour découvrir enfin en live le fameux groupe I Muvrini. J'avoue avoir toujours entendu parler d'eux, mais je ne les ai jamais vus en concert. Quelle honte pour moi ! Il faut avouer que les gens de la Corse savent tenir la barque ! Leurs chants traditionnels font le plus bel effet sur le public du Paléo. J'avoue que je ne connais pratiquement aucun des titres de ce fameux groupe mais leur aura est splendide. Le chanteur emblématique Jean-François Bernardini donne une image de la Corse qui devient alors... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice

Critique écrite le 10 juillet 2017, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 8 juillet 2017

(mes) Eurockéennes 2017, 1/2 : Thomas Azier, Johnny Mafia, Rei, HMLTD, Killason, Meatbodies, Explosions in the Sky, Dropkick Murphys, Vitalic, Justice en concert

Devenir un vieil Eurockéen ? Ce n'est pas être vieux et aller encore au festival, non, c'est juste faire le constat que d'y aller pour la 24 ième p...n d'année d'affilée, donne une curieuse correspondance avec l'âge moyen des Eurockéens d'aujourd'hui, qui doit être pas loin de 24 ans, justement. Fort heureusement, mes ami.e.s et moi-même ne sommes pas les seul.e.s à être fidèles (puisque les 3/4 du public y grandissent/vieillissent avec nous, en y revenant eux aussi). Pour tout dire, il y a même déjà plusieurs années que les plus grands enfants de notre petite bande nous y accompagnent ! En tout cas le petit miracle de pouvoir venir à Evette-Salbert retrouver notre cher festival une année de plus, depuis la lointaine Marseille, nous met en joie en 2017 comme à chaque fois. Cette année les organisateurs ont souhaité programmer les concerts sur 4 jours : c'est sans doute lucratif mais pas vraiment compatible avec une vie de grande personne. Au moins les lycéens qui ont eu leur bac il y a quelques jours pourront-ils le fêter dignement ici ! En terme de notoriété des artistes, ça produit quand même un effet de dilution : pas vraiment d'énormes têtes d'affiche à regretter ces jeudi et vendredi en ce qui nous concerne, à part quand même... Lire la suite

Vitalic : les chroniques d'albums

Vitalic : Flashmob

Chronique écrite le 08/10/2009, par Vilay

Vitalic : Flashmob

Vitalic a choisi d'intituler son nouveau bébé Flashmob car il savait que la galette serait attendue au tournant. Cet album sort 4 ans après Ok cowboy encensé par la critique qui apprécie une électro-disco tendance qui ravie les bobos. Ces derniers en mal de nouveautés qui leur permet de briller en société ne peuvent plus lâcher un :...

Vitalic : Flashmob

Chronique écrite le 06/10/2009, par Philippe

Vitalic : Flashmob

Après une très longue attente, heureusement parsemée de prestations régulières (pas moins de 4 live à notre actif, sur la période), retour au vinyl et au polycarbonate pour le français Pascal Arbez, aka Vitalic, compositeur électro-rock qui assure en interview qu'il a choisi délibérément de faire ici un album moins rock que le précédent. C'est peu dire que cela s'entend, comparé au phénoménal OK Cowboy dont 4 ans n'ont pas suffi à nous lasser ! L'affaire s'ouvre sur un morceau roboratif à défaut d'être révolutionnaire, See the sea (Red), qui sonne comme du Jean-Michel Jarre du 21ième siècle (NB : l'auteur de ces lignes n'a jamais renié l'influence majeure, quoique datée, de Monsieur Jarre !). Le single annoncé Poison Lips, n'est cependant guère plus moderne, à entendre sa ligne de basse, on croirait du Giorgio Moroder à peine remixé (même remarque que pour JMJ bien sûr...). Dans les deux cas, c'est toujours agréable à entendre, mais est-ce encore pertinent ou même nécessaire en 2009 ? Il semble que la force des mélodies a singulièrement perdu en vigueur - trou d'air dans l'inspiration sans doute. Et les morcaux à vocation plus "boom-boom" sont pas forcément percutants non plus. En plus de recycler une seule idée à l'infini,... Lire la suite

Vitalic : Ok Cowboy

Chronique écrite le 22/07/2005, par Philippe

Vitalic : Ok Cowboy

Vitalic, outre un concert raté mais paraît-il enthousiasmant pour cause de grosse fatigue aux Eurockéennes, ce fut d'abord pour nous un clip phénoménal : My Friend Dario (visible sur vitalicokcowboy.com)... une grenade dégoupillée ! Rencontre au sommet entre une chanteuse lookée à la Kill Bill, 3 cheerleadeuses atomiquement sexy et 3 affreux métalleux pratiquant un air guitar/bass/drums à hurler... Instantanément décérébré par ce tube, on se retrouva malgré soi à faire pareil devant sa télé. C'est donc animé du meilleur pressentiment que l'on écoute le premier LP de Pascal Arbez aka Vitalic, jeune DJ nantais fort doué qui a su efficacement rebondir sur la vague mollissante des Chemical Brothers (coincés dans une boucle répétitive depuis la fin du 20e siècle) et autres Daft Punk en pleine dégénérescence régressive. Première surprise : My Friend Dario, délire électro-rock catchy et jouissif, n'est pas la meilleure chanson de l'album, loin s'en faut, ni même la plus énervée. Après Polkamatic qui démarre en douceur mélodique, on comprend à qui on a affaire dès Poney part 1 : Vitalic c'est d'abord de la... Lire la suite