Accueil Chronique de concert Altın Gün + Diaspora Orchestra
Jeudi 21 novembre 2019 : 11371 concerts, 25773 chroniques de concert, 5279 critiques d'album.

Chronique de Concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Le Cabaret Aléatoire, Marseille 31 octobre 2019

Critique écrite le par

Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées western de la Friche par l'arrière jusqu'au croissant de lune extensible de futurs spectateurs enthousiastes, préférant frayer en Turquie hollandaise plutôt que d'aller s'encanailler en tenue d'Halloween dans les rues carnage de la ville.


Diaspora Orchestra

À 21h pétantes, démarre le groupe de chauffe, aka Diaspora Orchestra, soit un groupe local orienté oriental composé d'un oud à douze cordes, une guitare folk, un combo rythmique avec ordinateur organique + batterie électronique que complète un chanteur, littéralement impressionné par la foule qui l'observe.



Bredouillant quelques mots dans un micro au son bridé, il lance un peu mollement les festivités, folk de l'Atlas façon club lounge traversé de belles envolées lyriques. Tout au long de leur set, les quatre musiciens se regardent comme pour se synchroniser et juger de leur effet auprès du public qui semble adhérer, malgré un son terrible à la fois sourd et bas, ne dépassant pas les 90 décibels.


Altın Gün

Une petite heure de morceaux hors d'oeuvre plus tard, le public reste figé et guette Altın Gün qui débarque sur scène après un changement éclair de plateau. Altın Gün , "jour d'or", ou ce précieux mélange de musiciens hollandais, collaborateurs du petit prince de la folk pop psyché éthérée, Jacco Gardner inspirant leur jeu et leur look, racé, psyché, classieux, et du duo turc composé d'Erdinç Ecevit Yıldız cumulant avec brio et une déconcertante facilité voix mélodique, saz (luth au manche très fin) et clavier-machines, et de Merve Dasdemir à la voix puissante et envoûtante quand elle chante, fumée quand elle parle, soutenue par des tambourins et parfois rehaussée d'un clavier. La section rythmique est particulièrement mise en avant avec une variété de percussions qui vient avec élégance renforcer la batterie parfaitement maîtrisée de la nouvelle recrue Daniel Smienk et la basse de Jasper Verhulst, tout en gravité et rondeur.



Le set démarre à l'américaine, show parfaitement huilé avec peu de place pour le feeling et la spontanéité. Chaque musicien semble dans son vase clos personnel, concentré pour ne pas sentir la fatigue de cette tournée internationale, emballant à la perfection les morceaux de leurs deux albums "On" et "Gece" – le premier dans la pure tradition d'un folk rock anatolien, tandis que le second ouvre une dimension plus électronique, démultipliant la transe. Les quelques reprises sont percutantes : le "Cemalim" d' Erkin Koray, un des grands noms du rock turc des années 70, ou le "Soyle Beni" de Grazia, chanteuse sixties du swinging Tel-Aviv. Les musiciens semblent pourtant souffrir de la qualité aléatoire de leur son ; à plusieurs reprises, Erdinç augmente le volume de son ampli tandis que Merve donne des consignes en coulisse. Au fur et à mesure du concert, la chanteuse semble relâcher la pression, jouant avec le public et ondulant au rythme des envolées synthétiques et percussives. "Leyla" et "Süpürgesi Yoncadan" sont de petits bijoux offerts à la foule qui ne se dépare pas de son engouement.


Une heure et quart de show et un rappel plus tard dans un échange émotionnel croissant – "Marseille, mon amour" – les musiciens s'effacent à l'ombre des rideaux, le sentiment du devoir accompli dans leur sourire respectif. Dans quelques heures, un autre jour doré se lèvera avec aux belles heures de son terme, un nouveau concert, plus à l'ouest, mais avec encore la mer en ligne d'horizon.

Il ne nous reste plus qu'à retraverser les allées obscures en sens inverse, après avoir voyagé entre les minarets portuaires et les courants contraires.


Altin Gün : les dernières chroniques concerts

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) en concert

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 17/07/2018
Retour en Suisse pour cette édition 2018 du Paléo Festival ! Encore une fois, je constate que la machine est très bien huilée et que la programmation est toujours aussi... La suite

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) en concert

Altın Gün + Les Filles de Illighadad + Kepa (Festival Les Nuits de l'Alligator 2018) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2018
Tous les ans, la programmation exigeante du festival itinérant Les Nuits de l'Alligator réjouit (sans oublier de surprendre) les amateurs de folk, blues, rock and roll, voire... La suite

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) en concert

Altin Gün (Trans Musicales de Rennes 2017) par Pierre Andrieu
Hall 3 - Parc Expo de Rennes, le 08/12/2017
Grosse chaleur dans le Hall 3 du Parc Expo de Rennes pour le concert du groupe Altın Gün à l'occasion des Trans Musicales, ... Cet ultra festif (dans le bon sens du... La suite

Le Cabaret Aléatoire, Marseille : les dernières chroniques concerts

Peter Hook & the Light en concert

Peter Hook & the Light par Prakash
Le cabaret aléatoire , Marseille, le 05/05/2019
Alors c'est toujours un peu glauque d'aller à un concert en se disant "je veux le voir avant qu'il claque". Bon j'avoue, j'avais ça dans un coin de ma tête quand je me suis bougé... La suite

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) en concert

Peter Hook & The Light (plays New Order & Joy Division) par Philippe
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 05/05/2019
Deuxième passage à Marseille, après celui de 2014 à l'Espace Julien, de Peter Hook, le légendaire bassiste de Joy Division et de New Order. Mauvaise surprise, le concert semble... La suite

Arch Enemy + the Charm the Fury en concert

Arch Enemy + the Charm the Fury par Jgaz Photo
Cabaret Aléatoire, Marseille, le 11/06/2018
Les suédois d'Arch Enemy étaient de passage à Marseille, dans le cadre de leur tournée Européenne 2018 "Will To Power Tour". Et c'est le groupe " The Charm The Fury " qui a... La suite

Mount Kimbie + Jam City en concert

Mount Kimbie + Jam City par Lb Photographie
Le Cabaret Aléatoire - Marseille, le 19/11/2017
Le duo Mount Kimbie, signature électro chez le prestigieux label anglais Warp Records, passait à la Friche la Belle de mai ce dimanche 19 novembre, pour une date marseillaise,... La suite