Accueil Chronique de concert Dandy Warhols, Altin Gun, Psychotic Monks, Crows, Cloud Nothings, LA Witch, Tramhaus, Acid Dad, Clamm, Meule, Lambrini Girls, Forever Pavot, MadMadMad (Festival Levitation France 2023)
Lundi 22 juillet 2024 : 6564 concerts, 27139 chroniques de concert, 5414 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dandy Warhols, Altin Gun, Psychotic Monks, Crows, Cloud Nothings, LA Witch, Tramhaus, Acid Dad, Clamm, Meule, Lambrini Girls, Forever Pavot, MadMadMad (Festival Levitation France 2023)

Dandy Warhols, Altin Gun, Psychotic Monks, Crows, Cloud Nothings, LA Witch, Tramhaus, Acid Dad, Clamm, Meule, Lambrini Girls, Forever Pavot, MadMadMad (Festival Levitation France 2023) en concert

En plein air devant le Chabada, à Angers 27 et 28 mai 2023

Critique écrite le par



Le festival Levitation France fêtait, cette année, ses dix ans. Dix années de découvertes ou de célébrations de groupes psychés ou indés de premier plan, faisant de l'escapade angevine un incontournable des rendez-vous musicaux de l'année.


Big Whool

Comme à son habitude, le festival donne de la visibilité à certains artistes locaux en leur permettant de se présenter en ouverture. La vitalité et la qualité de la scène angevine sont telles qu'il ne nous viendrait pas à l'esprit de considérer ce genre de décision comme simplement charitable. C'est donc Big Whool qui se présente sur scène le premier jour du festival, le samedi 27 mai en fin d'après-midi, sous un soleil de plomb. Le post-rock du groupe est idéal pour commencer cette première soirée : il y a là de l'exigence, de l'audace, et beaucoup de sensibilité, bref, tout ce que l'on attend du Levitation.


Meule

On change rapidement de scène pour ne rien manquer du set très attendu de Meule. On aurait aimé voir le trio tourangeau un peu plus tard dans la soirée, pour mesurer dans des conditions optimales l'inventivité et l'efficacité de sa musique mêlant Garage et Krautrock, mais qu'importe, même en plein soleil celle-ci impressionne et convainc largement. Les deux batteurs insufflent un groove démentiel, arrivant à son paroxysme sur "No Couchettes part II", et les interventions toujours pertinentes du guitariste, qui s'avère également le préposé au synthétiseur modulaire, sont d'une originalité réjouissante.


Lambrini Girls

Sans aucun temps mort, voici les Lambrini Girls qui déferlent sur la scène Elevation. D'emblée, ça joue vite et fort et, rapidement, la chanteuse guitariste Phoebe Lunny se retrouve dans le public à haranguer et provoquer le public, ce qui l'amène - forcément - à délaisser sa guitare. C'est très fun, complètement foutraque, finalement assez évident dans le propos (au delà des déclarations pro-gay, il s'agit, le plus souvent, de dire "Fuck" à à peu près tout le monde) et musicalement véritablement chaotique. Le show, finalement, tiendra plus de la performance que du concert.


Crows

On est désolé de manquer Ulrika Spacek pour cause de restauration, mais ce que l'on entend, à la fin de la prestation des anglais est de grande qualité, leur indie-rock aventureux permettant de souffler et d'accéder à des plaisirs nuancés entre deux salves de punk rock. Car avec les Crows, il est à nouveau question de cela. Le groupe, en pleine ascension en 2019 - on se souvient de leur passage incendiaire à La Route du Rock cette même année - est de ceux qui ont beaucoup souffert de l'isolement forcé consécutif à la pandémie. On les retrouve en pleine forme, bien décidés à défendre leur deuxième album, "Beware Believers" sorti l'année dernière. Les titres issus de ce dernier sont particulièrement bien taillés pour la scène et la première partie de leur set, axée sur les morceaux les plus courts et efficaces, est d'une puissance et d'une énergie impressionnantes. James Cox, le chanteur, a du charisme et lorsqu'il saisit violemment ses deux micros pour rentrer en convulsion, il donne à la formule stoner/punk de son groupe une dimension quasi chamanique. Pour les amateurs de rock nerveux, ce sera là l'un des moments phares de l'édition 2023 du Levitation.


Cloud Nothings

Mais il faut avouer qu'à titre subjectif c'est la performance de Cloud Nothings que l'on retiendra. Le groupe de Cleveland, que beaucoup découvriront à l'occasion du festival, jouera en intégralité son chef d'œuvre de 2012, "Attack On Memory" : du Lo-Fi, du Grunge, de la rage, des mélodies imparables, et un morceau titanesque, une sorte d'Anapurna du genre, l'exceptionnel "Wasted Days". Le trio n'est pas démonstratif sur scène, certes, et il n'a pas été aidé par la coupure d'une moitié de la sono pendant une vingtaine de minutes, mais l'intensité de sa prestation, ainsi que la qualité de ses morceaux compensent largement cela.


Forever Pavot

Forever Pavot prend le relai, et réussit très bien le passage à la scène de son album, "L'Idiophone", en gonflant le groove soyeux de sa Pop Psyché.


Altin Gün

Mais le public se prépare déjà pour la tête d'affiche du jour, les Néerlandais d'Altin Gün, qui vont prouver, une heure et demie durant, leur savoir faire dans la réinterprétation de la musique populaire turque des années 70 et 80. Le groupe, il faut bien le remarquer, est devenu une machine ultra-efficace à faire danser, en alignant à la pelle des tubes imparables. L'agencement diabolique des morceaux ménage toujours des surprises et oscille entre ballades folk traditionnelles, chantées remarquablement par Merve Daşdemir et Erdinç Ecevit Yıldız, trips pop psychédéliques et brûlots discos irrésistibles. Le groupe joue magnifiquement, le public danse du début à la fin, il fait chaud, bref, la soirée est parfaite. Peut-être même un peu trop, et il fallait bien une sérieuse dose de chaos pour la terminer en beauté.


Psychotic Monks

Les Psychotic Monks, toujours aussi intrigants et concernés, s'ingénieront donc à créer une autre forme de paroxysme, inverse à celui produit par la formation néerlandaise. Les Parisiens opteront pour l'agression sonore, la dissonance, la fureur ou des moments de pure contemplation : le goût des extrêmes, donc. Leur show, toutefois, s'adapte à notre avis nettement mieux au format de la salle fermée, l'intensité dans l'engagement des musiciens se remarquant moins dans le cadre plus ouvert d'un festival.



La deuxième journée de Levitation France sera aussi chaude que la précédente, et véritablement éblouissante en ce qui concerne sa programmation, ce qui rendra d'ailleurs très compliquée toute tentative de restauration !


Bermud

Bermud, un autre très bon groupe angevin, aura la charge de fouler en premier la scène Réverberation. Un excellent premier album, "Chetter Hummin", avait révélé en début d'année le potentiel élevé du groupe, et Elliot Aschard, à l'initiative du projet, épaulé en live par d'anciens Wild Fox, se montrera à la hauteur des attentes que l'on plaçait en lui. Le set présente ce mélange original, nerveux et mélodique, de Grunge et de Shoegaze qui séduisait déjà sur album avec, cerise sur le gâteau, quelques morceaux inédits (à ce qu'il nous semble, en tout cas).


Sylvie

Changement complet d'ambiance avec Sylvie et sa country-folk californienne d'une subtilité et d'une délicatesse absolument exquises. C'est magnifiquement joué et chanté, sans excès mais avec toujours une très grande justesse dans l'émotion exprimée. Peut-être que quelques morceaux plus énergiques auraient contribué à une diversification de l'ensemble, mais en l'état, sous le soleil d'Angers, en fin d'après-midi, la musique délivrée était juste d'une beauté renversante.


Triptides

On reste en Californie avec Triptides, mais en terrain pop-psyché. Le groupe a une très belle énergie sur scène et livre des versions transcendées de ses morceaux qui, sur albums, cèdent parfois au penchant d'une sophistication désincarnée. En coulisses, c'est le Hall Of Fame : on aperçoit Arnaud Rebotini et les Dandy Warhols, en conversation avec les L.A. Witch.


Tramhaus

Par la suite, les Néerlandais de Tramhaus, visiblement attendus, offriront un contrepoint Punk et Post-Punk européen à l'ambiance ensoleillée et enjouée imposée jusqu'à lors par les Américains. C'est sec et tranchant, toujours très bien vu mélodiquement parlant, et l'alternance de morceaux mid-tempo assez tendus avec d'autres versant dans l'explosif et le rageur (on ne se lassera jamais de "Karen Is A Punk" !) est assez redoutable en termes d'efficacité. Il s'agissait de la quatrième fois que l'on voyait le groupe en moins d'un an, et il était assez évident que le concert de ce soir était un très bon cru, en témoignaient les sourires que se jetaient régulièrement ses membres et l'aspect inhabituellement très démonstratif du guitariste.


Acid Dad

On pense après cela aller manger mais ce que l'on entend de la prestation d'Acid Dad nous oblige à hâter le pas et à rejoindre le bord de la scène où se produit le groupe. Impossible de décrocher du rock psyché des Américains, particulièrement puissant et groovy, qui rappelle assez souvent l'approche des Stone Roses sur "Second Coming" combiné avec un son Garage typé Osees.


Clamm

Juste après, les Australiens de Clamm assèneront avec fureur leur Punk viscéral et engagé. Jake Summers, le chanteur-guitariste, imposant mais visiblement réfléchi, est en tension de façon permanente, et la rythmique développe, derrière lui, un son massif et ultra percutant. Les morceaux, même s'ils ne font pas dans la dentelle, possèdent très souvent une accroche mélodique de grande qualité qui fait de Clamm un groupe qui sort largement du tout venant Punk.


L.A. Witch

Les filles de L.A. Witch enchaînent sur la grande scène et proposent un rock garage ralenti, presque gothique, mais assez redondant, impression renforcée par le caractère assez statique des musiciennes. Timidité ? Désengagement ? Toujours est-il que le show s'emballe pendant l'avant dernier morceau, lorsque Zia McCabe des Dandy Warhols rejoint le groupe pour danser avec son tambourin près de la batterie : elle a la classe et l'assurance qui concentrent tous les regards, et cela semble galvaniser le groupe qui, sur son dernier morceau, gagnera en énergie.


Porridge Radio

Dana Margolin, elle, n'est pas du genre à rester en retrait et il faut dire que la musique de son groupe, Porridge Radio, toujours à fleur de peau, lui rend cette tâche impossible. Elle enchaîne donc avec une intensité bluffante les morceaux, en s'engageant corps et âme dans leurs interprétations, allant jusqu'à descendre dans le public pour renforcer un lien déjà bien établi. On peut bien sûr être gêné par le pathos qui en découle, ou bien être au contraire particulièrement sensible par une telle sincérité et générosité.


Dandy Warhols

On avouera toutefois que l'on assista de loin au concert de Porridge Radio, bien décidé à préserver une place à la barrière pour le concert des Dandy Warhols. On pouvait bien sûr faire la fine bouche : de quand datait le dernier bon album du groupe de Portland ? Et, donc, qu'attendre de ces apparentes vieilles gloires ? Et pourtant, en se souvenant de ces immenses morceaux composés par Courtney Taylor-Taylor & co, on ne pouvait s'empêcher d'espérer que les Dandys allaient, ce soir, être hyper-cool, la coolitude incarnée, même. Et, fort heureusement, on pense avoir eu raison. Dès "Be In", on est convaincu, la messe psyché hyper sexy des Dandys allait avoir lieu. La setlist est parfaite, alternant les tubes les plus irrésistibles et les morceaux atmosphériques mais néanmoins hypnotiques. Quand on entend les premières mesures de "Not If You Were The Last Junkie On Earth" ou celles de "Bohemian Like You", comment résister ? Comment ne pas devenir complètement marteau et ne pas perdre le contrôle avec le reste de la foule en entendant ce tsunami psychédélique, glam, rock'n'roll, électro-pop d'un groupe tout bonnement impérial en cette belle nuit angevine de fin mai ? D'autant plus que le groupe est très bon, ce soir : les guitares se complètent à merveille, la voix est juste, et les sons produits par les machines de Zia - tout comme l'attitude majestueuse de celle-ci - sont tout aussi fascinants qu'enveloppants.


MadMadMad

Le festival Levitation s'achève donc en apothéose, et fête ses dix ans de la plus belle des manières et l'on en oublierait presque le dernier concert, celui de MadMadMad. Bon, il faut avouer que l'on était véritablement sonné par ce à quoi on venait d'assister, mais il n'en reste pas moins que la prestation du groupe, constitué de Français basés en Angleterre, impressionne tellement qu'elle revigore et conduit irrésistiblement les corps fatigués à se déhancher face à la scène. Le disco Punk-Funk prodigué est d'une efficacité redoutable, et l'on se promet de le retrouver le plus vite possible en live, pour en jouir pleinement.

Photos : Mickaël Liblin & Ameline Vildaer

Liens : levitation-france.com, www.facebook.com/levitationfrance, twitter.com/levitationfr, instagram.com/levitationfrance


Levitation France : les dernières chroniques concerts

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) en concert

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 05/06/2022
Troisième et dernier jour façon bouquet final de feu d'artifice pour l'édition 2022 de Levitation France : ce dimanche 5 juin sous un soleil radieux a permis d'assister au... La suite

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) en concert

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 04/06/2022
Après une enthousiasmante première soirée au festival Levitation France avec Kevin Morby, Gilla Band & Co, on arrive dans de très bonnes dispositions (malgré le risque de... La suite

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) en concert

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 03/06/2022
Première journée idyllique au festival Levitation France, qui se déroulait du 3 au 5 juin à Angers en plein air devant le Chabada, avec une prog de rêve - Kevin Morby, Gilla... La suite

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula en concert

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula par Pierre Andrieu
Le Chabada, Angers, le 01/05/2022
24 septembre 2021, Le Chabada, Angers, dans l'après-midi... Pas le temps de se poser, on arrive à peine dans la ville de l'Ouest qui a vu naître les Thugs, qu'il faut déjà se... La suite

Altin Gün : les dernières chroniques concerts

Altin Gun, Zombie Zombie, The Apartments, The Lounge Society, Camera (La Route du Rock Collection Hiver 2022) en concert

Altin Gun, Zombie Zombie, The Apartments, The Lounge Society, Camera (La Route du Rock Collection Hiver 2022) par Pierre Andrieu
La Nouvelle Vague, Saint-Malo, le 11/03/2022
Première soirée bien chargée en concerts percutants à La Nouvelle Vague de Saint-Malo pour La Route du Rock Hiver ! Avec par ordre d'apparition à l'écran, de 20h à 3h : les... La suite

Altın Gün + Diaspora Orchestra en concert

Altın Gün + Diaspora Orchestra par odliz
Le Cabaret Aléatoire, Marseille, le 31/10/2019
Après avoir joué de la manœuvre et des amortisseurs pendant un bon quart d'heure, pour trouver ce qui servira de place de parking le temps du concert, on traverse les allées... La suite

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) en concert

Depeche Mode, Django Django, Crimer, Charlotte Cardin, Altin gün, Declan Mc kenna, Vendredi sur mer, Kaleo, Bicep (Paléo Festival 2018) par Lionel Degiovanni
Nyon, le 17/07/2018
Retour en Suisse pour cette édition 2018 du Paléo Festival ! Encore une fois, je constate que la machine est très bien huilée et que la programmation est toujours aussi... La suite

CLAMM : les dernières chroniques concerts

CLAMM en concert

CLAMM par judenne
Petit Bain, Paris, le 18/02/2023
Samedi 18 février, Melbourne posait ses valises à Petit Bain. Tout droit venus du pays d'Oz, les punks de CLAMM sont de retour à Paris après leur passage remarqué en septembre... La suite

Cloud Nothings : les dernières chroniques concerts

Entretien avec le groupe Cloud Nothings (Festival la Route du Rock 2012) en concert

Entretien avec le groupe Cloud Nothings (Festival la Route du Rock 2012) par monsieur
Fort de Saint-Père, Saint Malo, le 18/09/2012
Cloud Nothings est un quartette de Cleveland pratiquant un rock noisy-grunge très plaisant dont le dernier album est le plus bel exemple. Si ils n'ont pas encore connu un... La suite

Crows : les dernières chroniques concerts

Crows & Servo en concert

Crows & Servo par Judenne
Petit Bain, Paris , le 07/02/2023
En 2017, Crows fut LA découverte du Micro Festival de Liège, en Belgique. Leur musique sombre et intense a depuis gardé une place dans les favoris de la scène punk anglaise... La suite

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) en concert

2manydjs, Hot Chip, Tim Presley's White Fence, Altin Gun, Crows, Foxwarren, Crack Cloud (La Route du Rock Collection Eté 2019) par Pierre Andrieu
Fort de Saint-Père, près de Saint-Malo, le 16/08/2019
Après une première journée très réussie (prog classe, public nombreux et temps doux et sec) jeudi 15 août, La Route du Rock Collection Été 2019 se poursuit le vendredi avec... La suite

Forever Pavot : les dernières chroniques concerts

Forever Pavot - Kael et les Remords en concert

Forever Pavot - Kael et les Remords par Phil2guy
6MIC - Aix-en-Provence, le 20/05/2023
Un des groupes fers de lance du label Born Bad, Forever Pavot, joue ce soir à Aix au 6MIC, lancé sur une tournée qui fait suite à la sortie de son nouvel album au titre dadaïste,... La suite

Rone, Courtney Barnett, Kate Tempest, Forever Pavot, Money For Rope, Smoove & Turrell, Grand Blanc, Cosmo Sheldrake, The Ringo Jets, Jambinai, Curtis Harding, Eagles Gift, Bantam Lyons, Lizzo, Vaudou Game (Trans Musicales de Rennes 2014) en concert

Rone, Courtney Barnett, Kate Tempest, Forever Pavot, Money For Rope, Smoove & Turrell, Grand Blanc, Cosmo Sheldrake, The Ringo Jets, Jambinai, Curtis Harding, Eagles Gift, Bantam Lyons, Lizzo, Vaudou Game (Trans Musicales de Rennes 2014) par Pierre Andrieu
Ubu, Etage et Parc Expo de Rennes, le 06/12/2014
Le traditionnel pèlerinage de fin d'année aux Trans Musicales de Rennes a permis de faire encore une fois une belle moisson de découvertes ultra éclectiques, les coups de... La suite

Forever Pavot (Trans Musicales de Rennes 2014) en concert

Forever Pavot (Trans Musicales de Rennes 2014) par Pierre Andrieu
Ubu, Rennes, le 03/12/2014
Mercredi 3 décembre, à l'Ubu de Rennes, Forever Pavot clôture en beauté la première soirée des Trans Musicales 2014 avec un set trippant, cinématique au delà de... La suite

The Osciliation + Forever Pavot (Festival B-Side)  en concert

The Osciliation + Forever Pavot (Festival B-Side) par Le Ghoré
Grim - Marseille, le 28/05/2014
En ouverture de l'excellent festival B-Side, septième du nom, deux groupes revendiquant l'héritage sixties se sont produits dans une salle du Grim pleine à craquer: les frenchies... La suite

L​.​A. Witch : les dernières chroniques concerts

L.A. Witch en concert

L.A. Witch par Pierre Andrieu
Le Baraka, Clermont-Ferrand, le 14/09/2017
Super concert de rentrée au Baraka à Clermont-Fd avec les très jeunes et très prometteuses californiennes de L.A. Witch, en tournée européenne pour faire la promotion de leur... La suite

L.A. Witch, Tess Parks, Le Villejuif Underground, Fai Baba, Gong (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

L.A. Witch, Tess Parks, Le Villejuif Underground, Fai Baba, Gong (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Paskal Larsen
Le Trabendo, Paris, le 04/03/2017
Une bonne journée de pluie, et hop on enchaîne avec la deuxième soirée du Paris International Festival Of Psychedelic Music au Trabendo. Le Villejuif... La suite

Madmadmad : les dernières chroniques concerts

Gaspard Claus + Arthur Satan + Gustaf + Tonn3rr3 + Madmadmad (Festival Yeah! - jour 1) en concert

Gaspard Claus + Arthur Satan + Gustaf + Tonn3rr3 + Madmadmad (Festival Yeah! - jour 1) par Phil2guy
Chateau de Lourmarin, le 03/06/2022
Cette nouvelle édition du festival Yeah !, après deux ans d'interruption due aux événements que l'on sait, était très attendue. On apprécie vraiment cet événement (qui s'étale... La suite

Festival Hop Pop Hop 2020 - 19 septembre : Matt Elliott, Le Villejuif Underground, Popof, Madmadmad, Pongo en concert

Festival Hop Pop Hop 2020 - 19 septembre : Matt Elliott, Le Villejuif Underground, Popof, Madmadmad, Pongo par Pierre Andrieu
Jardin de l'Evêché & Campo Santo, Orléans, le 19/09/2020
Après une première soirée bien remplie (Dombrance, Structures, The Mauskovic Dance Band, Camilla Sparkss, MSS FRNCE, The George Kaplan Conspiracy, chronique ici), il y avait... La suite

The Dandy Warhols : les dernières chroniques concerts

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

Tess Parks, Cannibale, You Said Strange, The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Paskal Larsen
La Cigale, Paris, le 05/03/2017
Une petite convention de disques (hors festival) Paris Loves Vinyl le matin à l'Espace Reuilly, histoire de dépenser un peu d'argent (investi dans une édition vinyle originale... La suite

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) en concert

The Dandy Warhols (Paris International Festival Of Psychedelic Music 2017) par Samuel C
La Cigale, Paris, le 05/03/2017
Certains artistes sont trop rares dans nos contrées, d'autres n'hésitent pas à franchir nos frontières avec régularité : c'était ainsi dimanche 5 mars 2017 le 55ème concert des... La suite

The Dandy Warhols + Telegram en concert

The Dandy Warhols + Telegram par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 13/02/2017
Pour l'énième tournée française des désormais peu énergiques Dandy Warhols, un groupe qu'on adore depuis longtemps mais qui sort désormais des albums peu enthousiasmants, le public... La suite

The Dandy Warhols en concert

The Dandy Warhols par Samuel Charon
Le Trianon, Paris, le 14/03/2015
D'après l'impressionnante gigography figurant sur leur site officiel, les Dandy Warhols semblent entretenir une relation toute particulière avec la France. On comptabilise en... La suite

The Psychotic Monks : les dernières chroniques concerts

The Psychotic Monks en concert

The Psychotic Monks par Stephane Vidroc
Sterelolux, Nantes, le 10/03/2023
Les Psychotic Monks jouissent d'une réputation scénique rare. Quiconque les a déjà vus en live sait à quel point l'expérience peut être intense, et même cathartique. C'est à la... La suite

The Psychotic Monks (Festival Europavox 2021 part 2) en concert

The Psychotic Monks (Festival Europavox 2021 part 2) par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 06/10/2021
Un truc de dingue, ce concert (gratuit !) des Psychotic Monks à La Coopé dans le cadre du festival Europavox 2021 part 2 ! En ce mercredi 6 octobre il faut attendre 23 heures... La suite

Dionysos, Little Bob, Mustang, Psychotic Monks, Washington Dead Cats, Baasta (Fête de l'Humanite 2021) en concert

Dionysos, Little Bob, Mustang, Psychotic Monks, Washington Dead Cats, Baasta (Fête de l'Humanite 2021) par Samuel C
Parc départemental de la Courneuve, le 11/09/2021
Dernier passage à la Courneuve A la fête de l'Huma, on avait connu la pluie, le froid, le vent et surtout la boue, le millésime 1998 reste encore en mémoire. A... La suite

(mes) Eurockéennes 2019, 1/2 : Mass Hysteria, Hubert Lenoir, Kate Tempest, Weezer, The Psychotic Monks, Frank Carter & The Rattlesnakes, Mantar en concert

(mes) Eurockéennes 2019, 1/2 : Mass Hysteria, Hubert Lenoir, Kate Tempest, Weezer, The Psychotic Monks, Frank Carter & The Rattlesnakes, Mantar par Philippe
Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert, le 06/07/2019
On aurait bien aimé commencer comme toujours ces chroniques par le petit couplet sur notre 26 ième participation d'affilée, sur les 31 éditions de nos chères Eurockéennes, par la... La suite

En plein air devant le Chabada, à Angers : les dernières chroniques concerts

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) en concert

The Brian Jonestown Massacre, Crack Cloud, Frankie And The Witch Fingers, Lumer, Unschooling, bdrmm, Ghost Woman, Gondhawa (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 05/06/2022
Troisième et dernier jour façon bouquet final de feu d'artifice pour l'édition 2022 de Levitation France : ce dimanche 5 juin sous un soleil radieux a permis d'assister au... La suite

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) en concert

Kikagaku Moyo, Kim Gordon, Gustaf, You Said Strange, Pond, Servo, Péniche, Pelada, Bruit, Death Valley Girls (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 04/06/2022
Après une enthousiasmante première soirée au festival Levitation France avec Kevin Morby, Gilla Band & Co, on arrive dans de très bonnes dispositions (malgré le risque de... La suite

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) en concert

Kevin Morby, Gilla Band, Automatic, Stuffed Foxes, Black Country New Road, Albinos Congo (Levitation France 2022) par Pierre Andrieu
En plein air devant Le Chabada d'Angers, le 03/06/2022
Première journée idyllique au festival Levitation France, qui se déroulait du 3 au 5 juin à Angers en plein air devant le Chabada, avec une prog de rêve - Kevin Morby, Gilla... La suite

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula en concert

Interview des Liminanas à Levitation France dans le cadre de la sortie de l'album De Pelicula par Pierre Andrieu
Le Chabada, Angers, le 01/05/2022
24 septembre 2021, Le Chabada, Angers, dans l'après-midi... Pas le temps de se poser, on arrive à peine dans la ville de l'Ouest qui a vu naître les Thugs, qu'il faut déjà se... La suite