Accueil Chronique de concert Audioslave
Vendredi 21 février 2020 : 10859 concerts, 25926 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Audioslave

Zénith, Paris 11 juin 2003

Critique écrite le par

Ce mardi 11 juin, il était difficile de lutter face au retour tonitruant des ex-tueurs de Napster (Metallica) et au nouvel assaut des futurs-ex salariés de France (Fonctionnaria).

Au sein d'un Zénith en configuration très réduite, Audioslave proposait une session de rattrapage.

Faisant suite à son tout premier concert, passable, donné quelques mois auparavant dans un Olympia comble.

Les places se revendaient à l'extérieur jusqu'à 12 euros - au lieu des 28 officiels.

Malgré ces quelques handicaps de taille, Chris Cornell et ses acolytes proposeront un excellent show.

L'ex-leader de Soundgarden semble plus à l'aise parmi l'ancienne tribu RATM.
Entre les morceaux, il reste cependant toujours aussi peu disert, peut-être est-ce son attitude habituelle ?

Tom Morello demeure le plus grand guitariste actuel, tant au niveau de l'inventivité que de l'intensité -zepellinienne- des accords joués (à quand une stèle pour l'honorer à juste titre et, de surcroît, de son vivant ?)
Tim C. et Brad Wilk confirment, qu'ils sont, respectivement, un bassiste et un batteur hors pair, tant ils impressionnnent.
Sans avoir réellement l'air de déployer l'éventail de leurs capacités.

Egrenant les titres plus ou moins rapides de sa première production homonyme, le groupe reprendra logiquement "White riot" des Clash, auquel Tom Morello voue un culte.

Plus surprenant sera en rappel "Seven nation army" des White Stripes. On se rend alors, précisement, compte de la simplicité de ce morceau en comparaison avec le répertoire d'Audioslave.

Chris Cornell jouera également deux titres en solo, s'accompagnant d'une guitare électro-acoustique.
On imagine son plaisir, à ce moment là, d'être un musicien...à part entière et non plus seulement juste un chanteur.

Quelques secondes avant d'entamer le dernier titre "Cochise", qui a servi de baptême de feu pour les anciennes idoles alternatives des années 90, l'électricité sera momentanément coupée (!!).

Brad Wilk continuera à frapper, d'un son sourd qui peinera à remplir la totalité de la salle, mais emplira de satisfaction le public étonné de cette situation.

Etait-ce une coupure sauvage de la part d'EDF ?
Ou encore une sur-exigence en 220 volts de Metallica se préparant à jouer, au même moment, dans un lieu (Trabendo) proche de la grande toile de tente en caoutchouc qu'est le Zénith ?

On n'en saura rien.
Toutefois ce final haut en décibels laisse espérer un troisième passage Français qui devrait être remarquable.

Et pourquoi pas un concert unique en Province ?
Une telle affiche aurait très certainement eu un retentissement nettement plus important en "France d'en bas".

 Critique écrite le 17 juin 2003 par Samuel Charon


Audioslave : les dernières chroniques concerts

Audioslave par onefootoneplay
Zenith, Paris, le 17/06/2005
Enfin un p....n de concert Rock ! Un super groupe qui envoie à chaque morceau. Chris Cornell, quel chanteur ! Avec sa version acoustique de black hole sun. Egalement au porgramme, une reprise de Soundgraden -> Spoonman et une reprise de RATM. Super Concert !!! La suite

Audioslave par jellox
Olympia, Paris, le 14/01/2003
Dommage que souvent Chris Cornell soit un demi ton au-dessus ou en dessus, visiblement pas en voix ce soir-là. Mais y a des soirs comme ca. J'y retournerai juste pour voir si c'est habituel ou non. Sinon rien à redire, bien qu'un peu court dans la durée. Achetez le disque, on ne s'en lasse pas !!!! La suite

Audioslave par Big dumb face
Olympia, Paris, le 14/01/2003
Ouaouh ! La CLAQUE ! Depuis le temps que je rêvais de voir Morello et compagnie sur scène je n'ai pas été déçu ! Ce groupe est la réunion de magiciens de la musique qui ont décidé d'unir leur force pour le plus grand bien de tous les auditeurs ! Que vous aimiez les RATM ou Led Zep'(ou les 2 en même temps), FONCEZ ACHETER LEUR CD !!!! La suite

Audioslave + Chevelle par Dezz
Olympia - Paris, le 14/01/2003
1ere partie : Chevelle Je n'ai pu voir que 2 morceaux de la première partie Le peu que j'ai vu ne m'a vraiment pas convaincu et je ne semblais pas être le seul. Encore un groupe de metal pour ado insipide Audioslave. (durée : 1h15 - 1 rappel) Je précise avant tout que je suis particulierment fan de Soundgarden et Rage... La suite

Zénith, Paris : les dernières chroniques concerts

Jeanne Added + Maestro en concert

Jeanne Added + Maestro par manuwino
Zénith de Paris, le 03/04/2019
Les choses s'accélèrent pour Jeanne Added depuis la sortie il y a 6 mois de son deuxième album, "Radiate". Deux Victoires de la Musique, une tournée de salles de plus en plus... La suite

Georgio en concert

Georgio par AgatheNight
Zénith de Paris , le 15/03/2019
Un vent de folie a parcouru le Zénith parisien le Vendredi 15 Mars 2019. Programmé ce soir là, le rappeur, auteur et poète Georgio, a envoûté une salle comble en délivrant... La suite

Florence Foresti - Épilogue en concert

Florence Foresti - Épilogue par Samuel C
Zénith - Paris, le 26/12/2018
"Épilogue" connaît des hauts et des bas... comme la vie. Ce nouveau "one woman show" rodé dans un premier temps au Paradis Latin a posé ses valises 5 soirées au Zénith de Paris du... La suite

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints  (Baco Reggae Festival) en concert

Groundation, Danakil, Protoje, The Skints (Baco Reggae Festival) par Lebonair
Le Zénith - Paris, le 27/10/2018
Le label indépendant Baco Records a réuni quelques-uns de ses meilleurs artistes le 27 octobre au Zénith de Paris :Danakil, Groundation, Protoje, The Skints, Nattali Rize et... La suite