Accueil Chronique de concert Bjorn Berge
Samedi 28 mars 2020 : 10032 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bjorn Berge

Bjorn Berge en concert

Le Cargo, Arles 6 mars 2015

Critique écrite le par

De retour dans le Sud après plusieurs années d'absence, le serial picker de cordes Norvégien Bjorn Berge pose ses guitares acoustiques et sa grosse voix au Cargo d'Arles pour la plus grande joie des petits et des grands guitaristes. A m'en avoir fait rater la victoire de l'OM à Toulouse, tiens, c'est dire si je l'aime  !

Depuis sa dernière visite, notre Viking s'est quelque peu transformé physiquement. Le Rocker a laissé place à un Dandy fort classe, barbe impeccablement taillée et petite écharpe légère autour du cou. Et Bjorn Berge est à l'image de sa musique  : l'air sage mais suintant la puissance du rock le plus dur. Comme ses tatouages dépassent de ses manches de costume, les sons sortant de sa guitare acoustique dépassent ce simple cadre sonore. Ça envoie le bois, quoi  !!


Le décors est minimaliste  : une chaise sur élevée, deux spots lumineux, un rack d'effet, un kick, deux guitare. Et sa voix. Pas besoin de plus pour avoir droit à un concert phénoménal  ! Un concert qui débute par un Ramblin on my mind bien plus maîtrisé que par le passé, histoire de poser les bases, et s'enchaîne avec la tuerie totale qu'est le magnifique Once Again. Sa maîtrise du picking, son aisance sur le manche et son humour font de Bjorn Berge un croisement improbable entre John Cleese et Bob Brozman  !


Le Norvégien est devenu un vrai showman, et la moindre de ses interventions se solde par les rires nourris de l'assistance. Qu'il fasse état des trois mots de Français qu'il connaisse "  bonjour " "  au revoir " "  citroen C4 ", ou qu'il se présente comme un Norvégien lambda aimant le black métal, brûler des églises et écouter Justin Bieber, Bjorn est un vrai régal pour les yeux et les oreilles  ! Coté musique, en bon élève de Leo Kottke, le guitariste tricote ses riffs dans les cordes les plus basses de sa guitare et s'est d'ailleurs fait faire à cet effet une guitare hybride basse/guitare folk dont les graves vous décollent sans sourciller la plèvre du col du fémur. Ça en dit long sur la puissance, hein  ?!?! Et...whaou, Antipop, jouée sur la bête, dépote sévère  !


Mais Bjorny sait aussi se faire plus doux et mélodique, et nous inviter au voyage comme sur un Trains au coté onirique, où sur Ain't that lovin au passage atmosphérique digne du Pink Floyd. Le guitariste est facétieux et glisse des tas de clins d'oeil musicaux au grès des morceaux, qui se transforment presque en blind-test parfois  ! Ace of spades renfermant à ce sujet son lot de références, tout comme le Vigilante Man et ses quelques mesures de Blind Willie Johnson.


Bjorn Berge est en osmose avec ses guitares, il est le Roi du rythme, le Maître des cordes, racontant avec autant de facilité une ritournelle poppy olé-olé de papa Berry (13 Questions Method), que délivrant une reprise furieuse du "  trio de jazz Anglais Motorhead ", "  de vrai tapette " dixit Bjornou  ! Rendant grâce, avec son humour pince sans rire, à une audience aussi sophistiqué que celle de ce soir, Berge aura délivré une prestation flamboyante, ne s'adressant pas qu'aux guitaristes en herbe, mais à un public bien plus large de part son ouverture de ton, son humour et son énergie  ! Quel concert mes aïeux !

Rock'on, Sissy man, Rock'on  !!!


Setlist  :

Ramblin'
Once Again
Antipop
Whipping Boy
Trains
Vigilante Man
Stringmachine
Give it away (RHCP)
13 Questions Method (Chuck Berry)
Ain't that lovin
Quit you
Deathletter (Son House)

Black Jesus
Ace of Spades

photos Perrine

Bjorn Berge : les dernières chroniques concerts

Bjorn Berge + Pep's en concert

Bjorn Berge + Pep's par jorma
Espace Julien - Marseille, le 21/11/2009
J'annonce la couleur : j'ai un problème existentiel. Je sais pas comment noter, avec le système d'étoiles habituel, les shows auxquels j'ai assisté. En effet, étrange soirée... La suite

Björn Berge / Hazy Malaze par Lio
Studio 106 - Maison de la Radio : Paris, le 02/02/2005
Nous rentrons donc vers 20h Manu, Xavier et moi même dans le studio 106 de la maison de la radio déjà bien rempli. Nous nous installons après avoir déplacé des gens arrangeants et une petite attente commence : l'émission débute en direct à 20h30. 20h25 : un type prend le micro, c'est le chauffeur de salle. pas facile de décrire sa prestation par... La suite

Le Cargo, Arles : les dernières chroniques concerts

Interview de Bertrand Belin  en concert

Interview de Bertrand Belin par Lartsenic
Cargo de Nuit, Arles, le 17/03/2016
De passage au Cargo de nuit de Arles, Bertrand Belin nous a consacré un petit quart d'heure. Nous continuons de creuser quant à ce qui se passe hors cadre: l'homme est brillant, ce... La suite

FISH en concert

FISH par Jacques 2 Chabannes
Le Cargo de Nuit Arles, le 10/02/2015
"A Fist Of Consequences !" (Une °poignée de conséquences !) ° Je sais que c'est traduit "à la louche", mais bon... c'est bien comme "ça" aussi, non ? Après un épisode... La suite

Raul Midon en concert

Raul Midon par Lionel Degiovanni
Cargo de Nuit - Arles, le 10/10/2014
Pour ce soir, direction le cargo de Nuit, la petite salle d'Arles qui reçoit Raul Midon. Ce personnage, cet artiste est vraiment hors norme. Il avait débuté sa carrière musicale... La suite

Charlélie Couture en concert

Charlélie Couture par Janfi
Le Cargo de Nuit - ARLES, le 03/10/2014
Le Cargo de nuit d'Arles accueillait ce soir Mister CharlÉlie Couture, le plus New Yorkais des français. Ce Mutiste ou encore artiste pluridisciplinaire à la fois chanteur,... La suite